Auteur : forbiddenkisses

Traductrice : Moi

Spoilers : -

Rating : M

Genre(s) : Romance/Drama

Disclaimers : Tout l'univers des Cullen appartient à Stephenie Meyer. L'histoire que vous allez lire appartient à forbiddenkisses. Quand à moi, je ne suis qu'une humble traductrice.

Notes : Pour ceux que ça intéresse de lire cette histoire en version originale, le lien se trouve dans mon profil.


Okay, une fois de plus, carrément pas prévue au programme! Je cherchais des bonnes fics à lire la dernière fois et j'ai pensé à ce pairing... J'avais jamais lu de James/Bella et j'ai décidé de voir si y'en avait des biens... Honnêtement, c'est le seul James/Bella que j'ai aimé et avant même de me rendre compte de ce que je faisais, j'avais envoyé une demande de permission... *Secoue la tête* Faut qu'j'arrête de lire des fics, moi! Donc voilà, une nouvelle trad... J'espère qu'elle vous plaira autant qu'à moi!


Oh, et j'envisage d'ouvrir un compte facebook pour mes traductions. Histoire d'informer ceux qui n'ont pas de compte ici de mes updates, répondre aux questions que vous pourriez avoir, etc, et peut-être même vous saouler en parlant un peu de moi parfois...Mais je suis pas sûre que ce soit une bonne idée... Ça servirait à rien de créer un compte si personne ne s'y intéresse donc j'aimerais avoir votre avis... Je vais poster un sondage sur mon profil et j'aimerais bien que vous me donniez votre avis... Pour celles qui n'ont pas de compte, dîtes-le moi par review... Je vais poster ce message sur chacune de mes histoire, histoire de m'assurer que tout le monde le verra, et d'ici un mois donc, je verrai le résultat et créerai le compte...ou pas :D


- Chapitre 1 -

-PoV Bella-

Je me rappellerais toujours de ce jour dans le studio de danse; ça a changé ma vie pour toujours. Ce jour m'a fait prendre un chemin que je n'aurais jamais imaginé. Enfin si, un chemin que j'avais imaginé, mais où tout le monde avait un rôle différent de ceux qu'ils jouaient maintenant.

J'étais partie rejoindre James, prête à sauver ma mère et avec un peu de chance, Edward. J'étais prête à affronter mon destin tant que je pourrais protéger ceux que j'aimais. Ça avait toujours été une de mes raisons de vivre - le besoin d'épargner toute souffrance aux personnes que j'aimais. Même lorsque je réalisai que ma mère n'était pas là, je ne fus pas en colère que James m'ait piégé. Non. Je fus soulagée que ma mère ne soit pas en danger. Mon propre bien-être venait en second après celui de ma mère.

Ses yeux sombres m'étudièrent avec intérêt. Ses iris étaient presque noires. Assoiffées.

"Isabella, Isabella, Isabella," chantonna James, en étirant chaque syllabe de mon prénom et en enroulant ses bras autour de moi avant de baisser son visage vers mon cou. On était dans le studio de danse et j'étais sûre que j'allais mourir. Je fermai mes yeux, le nom d'Edward tournant en boucle dans mon esprit pour me rappeler de ne pas me débattre, de ne pas donner de raison à Edward de se mettre en danger.

Je pouvais sentir son souffle froid dans mon cou, et mon coeur arrêta de battre avant de repartir maladroitement, chaque battement chevauchant le précédent. Au lieu de me mordre, brisant ma fragile peau humaine de ses dents pour atteindre le sang qui voyageait à toute vitesse dans mes veines, il se contenta d'inspirer profondément. Je gardai mes yeux fermés, mes bras plaqués contre mon corps, ignorant le froid qui provenait de son corps. Son nez se pressa contre ma peau, avant de remonter dans mon cou, puis le long de ma mâchoire pour finir sur ma joue.

"Bella, j'ai une petite confession à te faire." Mes yeux s'ouvrirent, et je souhaitai qu'ils soient restés fermés. Il était trop près, et il se positionna pour me regarder droit dans les yeux, son nez touchant presque le mien. Fixer ses yeux d'un cramoisi sombre me fit frissonner - mais pas pour la raison à laquelle je m'attendais.

"Belllaaaaa," roucoula-t-il, ses lèvres s'étirant en un sourire à glacer le sang. "Tu es spéciale, Bella. J'en suis sûr. Appelle ça mon instinct de chasseur, mais je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme toi." Je ne pouvais pas détourner le regard, j'étais captivée par ses yeux. Sa voix baissa tellement que je dus tendre l'oreille, même si sa bouche n'était qu'à quelques millimètres de la mienne. "Bella, je ne suis pas sûre de vouloir renoncer à toi."

Mes yeux s'écarquillèrent, et mon souffle se coupa dans ma gorge. Je savais que ce n'était pas entièrement à cause de la peur, et ça m'effraya encore plus. Il vit ma réaction et fronça les sourcils alors que de la colère brillait dans ses yeux. "Tu ne veux pas rester avec moi, Bella?"

Je forçai mes lèvres à s'étirer en un sourire alors que je réfléchissais à la situation tout en ignorant les étranges réactions qu'il provoquait en moi. J'avais conscience de sa présence dans chacun de mes nerfs, quelque chose que je n'avais expérimenté qu'avec Edward auparavant, mais je ne pouvais m'appesantir sur ça si je voulais survivre. Il y avait clairement quelque chose de plus tordu chez James que ce qu'on avait tous cru. Peut-être, peut-être que si j'entrai dans son jeu, je pourrais revoir Edward. Peut-être. Peut-être que je pourrais non seulement sauver ma propre vie, mais celles d'Edward et de sa famille aussi.

Essayant de me convaincre que c'était pour ça que j'acceptais l'étrange intérêt de James, et non pas à cause de cet étrange sentiment que je ressentais dans mon ventre, je pris ma décision. Après ce qui sembla être une éternité pour James, j'en suis sûre, mon sourire s'agrandit et je me détendis légèrement dans ses bras. "B-bien sûr que si. C'est pour ça que je suis venue aujourd'hui. Euh, je savais qu'Edward ne viendrait pas me chercher si je lui écrivais cette lettre." Je fis de mon mieux pour avoir l'air plaisante, voir même aimante, parce que j'espérai que si je semblai être sincère, il me croirait. Mon coeur battait la chamade, mais j'espérai qu'il attribuerait ça à ma peur et non pas à mon mensonge.

Son visage se détendit légèrement et ses bras se resserrèrent autour de moi. Je sentis mes côtes protester, et je grimaçai avant de poser mes mains sur les avants-bras de James. "Ça fait mal, James."

Sa colère surgit à nouveau, et ses bras se resserrèrent encore plus mais ça ne me fit pas peur. Edward redoutait même de me toucher, mais James n'avait clairement pas ce problème. C'était...rafraîchissant? J'avais l'impression d'être entrée dans un monde différent. James ne voulait pas me tuer, et je réagissais très bizarrement avec lui. "Tu es trop fragile. Quel est l'intérêt si je dois être prudent avec toi?"

J'y réfléchis pendant une seconde avant de prendre une profonde inspiration et de me détendre contre lui. J'enfouis mon visage dans son cou et pressai mes lèvres contre sa clavicule. "S'il te plaît," le suppliai-je doucement en fermant les yeux.

Je pouvais sentir sa confusion, mais j'espérai que la promesse de quelque chose d'autre compenserait le fait qu'il devait prendre soin de moi. L'amour d'Edward pour moi l'avait empêché de me tuer, donc est-ce que le désir physique de James l'en empêcherait lui?

On resta là pendant plusieurs minutes; ma vie entre les mains de James. Je ne pouvais qu'espérer et prier pour que l'étrange attraction de James soit suffisante pour me sauver. Peut-être que je finirais par pouvoir revenir aux côtés d'Edward.

Finalement, James prit sa décision. "Bon très bien. Je te garde." Puis il me souleva, pressa mon visage contre son torse et s'élança en courant.


-PoV Edward-

On chercha partout dans le studio. Il n'y avait même pas la plus infime trace de Bella ou de James, à part la cassette vidéo jouant l'enfance de Bella à la télé et une légère trace de son sang dans l'air.

J'inspirai profondément, accueillant la brûlure qui ramena de claires images d'elle à l'avant de mon esprit. Savoir qu'il la détenait quelque part, et ne pas savoir où, me donnait envie de le broyer de mes propres mains. L'instant d'après, Alice était à mes côtés, ses mains balayant les éclats de verres sur mes phalanges, l'expression inquiète de son visage se reflétant dans le miroir que je venais de briser d'un coup de poing.

"On la trouvera, Edward." Sa voix musicale ne me rassura pratiquement pas. Je savais qu'elle disait ça parce qu'elle l'espérait, et non pas parce qu'elle le savait. J'avais vu les visions qu'elle avait de James s'enfuyant avec Bella Dieu seul savait où.

"Tu n'en sais rien!" m'exclamai-je et je fus choqué par le désespoir que j'entendis dans ma voix. J'avais le coeur brisé, je me sentais déjà perdu, mais je ne m'attendais pas à ce que ça s'entende aussi rapidement dans ma voix. J'avais entendu le même ton de nombreuses fois au cours des années; chez des gens qui étaient toujours consumés par le chagrin, incapables de fonctionner. C'était dur d'assimiler cette image à ce que je ressentais, mais ce n'était pas incorrecte non plus, juste trop tôt. Je ne pouvais pas encore renoncer à Bella.

Je pouvais voir Jasper et Emmett dehors, fouillant les ténèbres à la recherche de la moindre trace de Bella. Ils revinrent bredouilles, et ce désespoir m'envahit à nouveau. "Alice, elle a disparu!" rugis-je, en arrachant la barre de soutien situé à ma droite avant de la jeter à l'autre bout de la pièce.

Alice ne broncha pas et posa simplement sa minuscule main sur mon épaule. "Edward. On la trouvera."

Je fermai les yeux et me forçai à croire à ses mots. C'était une blague de famille de ne jamais parier contre Alice. Même si elle n'avait pas eu de visions, ses intuitions étaient généralement correctes. Croire que nous retrouverions en effet Bella me réconforterait. Savoir que je la regarderais dans les yeux, que je la serrerais dans mes bras, que je sentirais son coeur battre sous sa peau fine comme le papier, me permettrait de me concentrer sur mes recherches.

Donc au lieu de me disputer avec elle, je me redressai, relevai le menton et lançai un regard noir au trou que j'avais créé dans le mur.

"Tu as raison. On la trouvera. Et on trouvera James. Et quand ce sera fait, je le réduirais en charpie à mains nues."


[Mode Saw-v2 ON]

Vous voulez la suite ? Moi, je veux des reviews... Vous savez ce qu'il vous reste à faire !

[Mode Saw-v2 OFF]