Disclamer : La série, les personnages ne sont pas à moi, ils sont aux sœurs Hong!

Genre: Romance

Titre : You are Complicated (oui c'est pour faire style)

Autres : Je suis désolée. Bon j'ai un semblant d'excuse, pas vraiment un syndrome de la page blanche, mais plutôt un syndrome de perte de brouillons, de pertes de parties d'écritures, vous savez le truc qui fait bien chier car on est à mort satisfait de nos phrases et que paf, tout disparait d'un claquement de doigts et qu'ensuite, trop la flemme, la grosse loose de réécrire?

Sinon pour parler de la fiction en elle-même, je vais peut-être modifier mon plan de départ pour donner plus de dynamisme, j'hésite encore sur certaines choses, mais on verra pour la suite. Sinon, j'ai aussi perdu ma chronologie (ça c'est la loose u_u), donc je m'excuse, si les choses se passent plus rapidement que prévu originalement. Bien que vous ça ne devrez pas vraiment me perturber, personnellement, moi qui avait décidé de bosser sur le brouillon en premier, je vais peut-être devoir me remettre au freestyle~ Sinon, j'espère profondément que cette fiction ne partira pas dans le déprimant, j'ai relativement tendance à partir dans le sérieux, et ça m'horripile car j'adore le déjanté et humoristique. xD


CHAPITRE 5 (aucun commentaire)

- MINAM, Y'A ...

Il s'arrêta en contemplant le nom du leader, il avait envie de regarder, il en avait envie, mais non, il avait déjà fait assez de conneries comme ça, il résista.

- SMS POUR TOI !


DongJun avait clairement mal dormi, MiNam avait récupéré son portable et lu le message, son expression était devenu bizarre puis il était sorti pour répondre à celui-ci.

Ses yeux lui tiraient par le manque de sommeil, et en croyant les faisceaux lumineux qui trônaient sur sa table de nuit, il était presque 6 h de matin, de plus son ventre le tirait pas la faim. Bref, DongJun était loin d'être dans sa meilleure forme.

Il se retourna dans son lit pour la énième fois et repoussa les couvertures qui l'étouffaient. Il se frotta les yeux pour en enlever les croutes, il les ouvrit contre les tiraillements de ses paupières. Il était fatigué de tout ça. Rien de ce qu'il faisait ne fonctionner. Il se sentait stupide d'avoir essayer dans le vide, et de n'avoir réussi qu'à blesser sa belle. Il avait été aveugle à son idée, sur le papier elle lui avait l'air tellement réalisable. Là, presque deux ans après, il se rendait compte qu'il était allé droit dans le mur.

Il soupira.

Quelqu'un toquait à sa porte. Il savait qui était la personne. Il grogna pour répondre. La porte s'ouvrit tout doucement, et MiNam entra en la refermant derrière lui.

- DongJun, il faut que je te parle. C'est très important.

- Je crois que j'avais compris, dit-il en se relevant pour trouver une position assise sur son lit.

- J'ai reçu hier un message de TaeKyung, il demande à voir et à parler avec MiNyu, comme il a été plutôt surpris à leur dernier entretien et assez fou de rage, j'ai accepté.

- Je me doutais que c'était quelque chose dans le style, répondit le garçon évasif.

- Ils se verront cet après-midi à 15h et j'y serais pour calmer le jeu, ou...

- Ou pour dire la vérité ?

- Je... S'il y a besoin, DongJun, tu es mon meilleur ami depuis le lycée, mais même avec ça, je n'aurais pas du faire ce que j'ai accepté de faire pour toi. Je crois franchement que j'ai oublié d'utiliser mes neurones à ce moment. Moi aussi j'aurais apprécié de vous voir ensemble, mon meilleur ami plutôt qu'un inconnu au bras de ma soeur. Mais je l'ai blessé, elle a fait des choses pour moi, continuer à faire cela, je ne peux pas.

- Je sais... Alors, tu viens juste me mettre en garde que ça va me tomber sur le coin de la gueule ?

- Non, je viens te dire que c'est ton dernier délais, je ne te laisserai après 15h plus faire ce que tu as envie, je ne serais, ni de ton côté ni dans celui de TaeKyung, je serais du côté de MiNyu.

- Tu sais, ShinWoo est au courant, il l'a découvert hier soir avec les lettres.

- Oh... Et quelle a été sa réaction ?

- Il a dit qu'il en parlerait sérieusement avec moi, mais tu vois, j'ai l'impression qu'il ne m'en veut pas à mort, c'est drôle, c'est bizarre, je suis presque déçu qu'il ne m'en veuille pas.

MiNam regarda son ami, la fatigue et le début d'une déprime jouaient sur son visage. Il s'approcha et s'assit à côté de lui, la colère, l'impuissance naissaient dans sa voix. MiNam passa son bras derrière son cou et l'attira vers lui. Il le serra contre sa poitrine en lui caressant la tête.

- DongJun, sache que quoi qu'il se passe je resterais ton ami. Je suis en parti responsable aussi, j'aurais du essayer de te résonner, mais je n'ai pas non plus réfléchis aux conséquences, nous sommes deux responsables alors n'essaye pas de tout prendre sur toi. Ne t'inquiète pas. Et au pire tu te rabats sur la sœur à ShinWoo.

Aux derniers mots de MiNam, DongJun eut un petit rire et donna un coup dans l'épaule de MiNam.

- J'essayerais de lui faire changer d'avis, mais d'après ce que j'ai vu, je pense que mes efforts sont inutiles.

- N'abandonne pas tout de suite, même si les chances sont infimes, il faut persévérer.

- Oui mais tu connais ta sœur, non ?

- C'est vrai. Bon, je vais te laisser te réveiller correctement. Je suis là, alors appuis-toi sur moi. Allez, je vais aller réveiller tout le petit monde, termina MiNam en se relevant.

Une fois sorti de la chambre, DongJun se leva, il n'avait pas beaucoup de temps, il savait que c'était voué à l'échec, mais il ne pouvait pas se résoudre à lâcher le morceau. Il avait foutu la merde, alors autant qu'il essaye, même si cela est impossible de conquérir un cœur en quelques heures; surtout un coeur déjà pris et enfermé par quelqu'un d'autre.

Il s'était longuement voilé la face mais c'était trop tard pour regretter, maintenant, il n'y avait plus qu'une solution à ses yeux. Ne plus rester mignon et être direct.

L'art de se prendre la tête, voilà ce que Tae Kyung pensa toute la nuit. Il allait la revoir, il le savait cette fois, mais au calme, dans un café. MiNam avait pris un peu de temps pour lui répondre la veille, il avait flippé que celui-ci lui interdise de la revoir si c'était pour l'achever. Bon, il ne voulait pas la voir pour la détruire, il voulais juste des réponses et avoir cette fois une discussion entre adultes qu'ils étaient.

MiNam lui avait répondu assez tard, mais de toute façon il n'arrivait pas à dormir, il avait fixé le rendez-vous à 15h dans un café qu'il aimait bien, et avait posé la clause d'être là sans possibilité de refuser.

TaeKyung avait accepté, peu importe ses conditions, il aurait dit oui sans réfléchir.

Il leva ses fesses de son matelas et se mit en quête d'une bonne douche, dans quelques heures il verrait ce petit visage qui lui avait tant manqué, oui elle avait un jumeau, mais quelque chose était différent, ils n'étaient pas pareil, il l'aimait elle et non lui. Mais pour l'instant, il devait juste faire attention de ne pas trop forcer et de se préparer pour aller travailler.

...

- Allez tout le monde ! Debout là dedans ! Cria une voix reconnaissable pour tous.

MiNam qui était lui déjà prêt ricana aux grognements de mécontentement qui lui parvenaient du premier étage. Il avait sortit le jus d'orange, le lait, thé, café, et autres petites choses importantes pour prendre un bon petit déjeuner.

- Eh bien, heureusement que je suis passé, franchement vous avez pas changé depuis le temps, toujours à se lever à pas d'heure alors que vous reprenez le travail.

- C'est vrai, c'est vrai, mais vous savez, c'est normal, la reprise est toujours un peu dur. De plus on a plein d'inviter en ce moment.

- Vraiment ? Comment ça, questionna l'homme au lunette en se servant une tasse de café.

- Eh bien, les petites sœurs, le retour de TaeKyung qui a été assez houleux.

- Des petites soeurs ? Oh, ça veut dire que...

L'homme n'eut pas le temps de finir sa phrase car un cri l'interrompit.

- Manager Ma ! S'écria MiNyu en reconnaissant son ancien complice.

- MiNyu ! Tu es donc de retour, et on ne me prévient même pas.

- Ah, je suis vraiment contente de vous revoir, j'espère que vous allez bien.

- Si tu savais... Ah d'ailleurs, hum... Est-ce que tu fais quelques choses aujourd'hui, enfin, ce matin, surtout ?

- Eh bien, j'avais prévu de feuilleter encore un peu les livrets de l'agence immobilière pour ne pas rester ici toute ma vie, mais sinon, rien, pourquoi ?

Un grand sourire naquit sur les lèvres du Manager Ma, un sourire disant parfaitement qu'il avait trouvé sa bonne poire du jour.

- Hum... Tu peux donc garder KimMo, non ? Dit-il tout sourire.

- Hein ? KimMo ? Qui est-ce ?

- Trop tard MiNyu, déclara ShinWoo en s'asseyant à un tabouret, tu t'es fait avoir.

- Quoi ? Demanda-t-elle surprise des propos du guitariste.

- C'est son petit bébé braillard comme je sais pas quoi, répondit Jérémy en se recoiffant de manière précaire. Une vrai torture pour nos oreilles.

- Un bébé ? Oh, Manager Ma vous êtes papa ?! S'exclama MiNyu surprise et contente de la nouvelle.

- Et oui, dommage que vous ne connaissez pas quelqu'un d'autre pour aider, ce petit est une vrai pile pour son âge, quatre mains c'est toujours mieux.

- Ah, je sais, ma sœur est aussi en ville, MiNyu, si tu connais encore un peu Séoul, tu peux en profiter pour lui montrer les bons magasins, et vous occupez ensemble du rejeton de ce Manager Ma, dit alors ShinWoo en mordant dans une brioche chaude apporté par leur cher Manager.

MiNam fut assez septique de la proposition, Jérémy fit une grimace de dégout, MiNyu hésitait, et Dong Jun arrivait lui tout beau tout propre.

- Qu'est-ce qu'il se passe ? Demanda ce dernier en remarquant le silence.

- MiNyu accepte de garder mon petit garçon, répondit Manager Ma tout sourire.

le "Oh" suggestif fut sa seule réponse.

- Ne t'inquiète pas MiNyu, ma dongsaeng est vraiment gentille d'habitude, vous pouvez peut-être essayer de faire plus ample connaissance.

- Ah, MiNyu en fait, n'oublie pas que tu as rendez-vous avec ton grand-frère cet après-midi, coupa alors MiNam avec un petit sourire et et regard vers son ami.

- Oui, oui, je sais mon Oppa d'amour. Répondit-elle en exagérant un aegyo. ShinWoo, tu peux me passer son numéro de téléphone ? Je la contacterai.

- Donc c'est bon, demanda Manager Ma les yeux pleins d'espoirs. Bien, bien, je vais prévenir KkoDi alors.

- KkoDi ? Répéta MiNyu. Ah la maman, c'est ça ?

- Oui, c'est ça, d'ailleurs, elle va être contente de savoir que tu es de retour.

- Hein ? Ah bon ? Je connais aucune KkoDi, dit-elle en fronçant un peu les sourcils. Enfin je crois...

- Ya, petite idiote de Go MiNyu, KkoDi, c'est le prénom de styliste Wang, tu sais. Répliqua Jérémy en riant.

- Oh. Ah. Mais ça veut dire que... Ohoh, mes félicitations alors.

- Bon, d'après ce qu'elle me dit, elle te le ramène d'ici une demi-heure. Allez les garçons, préparez-vous on doit bientôt y aller !

...

Après un coup de téléphone, ShinAh accepta de faire la baby-sister avec MiNyu, bien qu'elle ne l'appréciait guère et qu'elle avait d'autre chose à faire mais la promesse d'un diner avec les membres du groupe et donc par conséquence Jérémy avait réussi à la convaincre en moins de deux secondes.

MiNyu devait donc rejoindre ShinAh devant son établissement avec le petit bout de chou. Et c'est pour cela qu'elle était assise derrière la place du mort dans voiture de DongJun avec le petit KimMo encore endormit à ses côtés.

C'était MiNam qui avait décidé de qui aurait le droit d'être en retard, et cela d'une manière complètement spartiate. MiNyu surveillait le petit garçon, il ne fallait pas l'effrayer sachant mais qu'il allait se réveiller au milieu de deux inconnues, ce n'était pas facile d'anticiper ce qui allait bien pouvoir se passer.

Stopper par un feu rouge, le silence était encore plus flagrant, DongJun

- MiNyu, questionna DongJun en levant les yeux sur son rétroviseur.

Elle répondit pas un "hum" en caressant la joue du petit bambin.

- Regarde-moi s'il te plaît, dit-il d'une vois presque suppliante.

Intriguée par la demande elle levant les yeux pour croiser le regard du garçon, et là, ça la frappa de plein fouet. Le regard était triste, mélancolique presque, elle reconnue le regard que ShinWoo lui avait longtemps lancé quelques années plus tôt. Son cœur s'emballa, non, elle devait se faire une idée, mais elle n'arrivait pas à décrocher de ces yeux noir qui lui faisaient face. Ce regard était tellement semblable à celui de ShinWoo, cela la perturbée, elle finit alors par bouger ses yeux, pour remarquer que les feux étaient passés au vert.

- C'est vert, prononça-t-elle le regard dans le vide.

Elle inspira doucement et expira pour faire calmer son cœur, d'après ce qu'elle se souvenait de la ville, ils étaient bientôt arriver, plus que quelques rues et elle quittera cet endroit confiner qui l'étouffer presque à présent. Elle n'avait pas aimé, elle n'avait pas supporté brisé deux cœurs cette année-là, deux, ceux des deux garçons qu'elle avait considéré dès le premier regard comme des frères de substitutions, deux garçons qu'elle prenait encore pour ses frères de cœur.

Pourquoi donc ce garçon la regardait comme ça ?

MiNyu ne se considérait pas comme étant une belle fille, mignonne peut-être, le joli passait encore, elle avait été un "beau garçon" aussi, mais pourtant, elle ne se trouvait rien d'exceptionnel, elle était heureuse d'avoir pu faire tomber sous son charme TaeKyung, mais cela l'étonnait quand d'autres garçons lui tournaient autour.

Il y avait tellement de belles filles, comment ce garçon qu'elle ne connaissait que depuis...

Un éclair de rappel traversa ses pensées. DongJun, DongJun. Ses yeux s'ouvrirent en grand de compréhension. Elle sursauta cependant quand la voiture s'arrêta sur le bas côté de la route. Elle tourna la tête pour voir, non, ils n'étaient pas encore arrivés, ce n'était pas loin, mais ce n'était pas là.

DongJun se retourna sur son siège pour lui faire face.

- Suis-je vraiment si peu marquant ? Demanda-t-il. Ne m'as-tu vraiment pas reconnus ?

MiNyu avait la gorge nouée, n'était-ce pas qu'une blague de jeunesse ? Il n'avait pas eu l'air si sérieux quelques années auparavant.

- Te rappelles-tu au moins de ce que je t'avais dit lorsque tu étais sous le masque de MiNam ?

Non, non, elle ne s'en souvenait plus exactement, que lui avait-il vraiment dit ce jour là ? Elle ne s'en souvenait plus, trop de choses s'étaient passées entre temps, trop temps, trop de souvenirs. Non, elle n'avait pas retenue la phrase qu'il lui avait lancé avant de s'enfuir. Elle avait complètement oublié ce qu'il lui avait dit, comme elle avait oublié son visage. Il n'était plus exactement le même, les traits enfantins et ses rondeurs qu'il avait eu n'étaient plus là, des choses avaient changé dans son visage, dans son physique, même ses cheveux étaient différents maintenant.

Ce n'était pas son ami, elle n'avait pas de liens à par son frère avec lui de base, il n'était que le meilleur ami de son frère pour elle, rien d'autre, à part peut-être une sympathie naissante de ces derniers jours.

- Je... commença-t-il, mais elle le coupa avant.

- Ne dis rien s'il te plait, garde ça pour toi, je ne veux pas savoir. Je sais que c'est mal ce que je dis, mais je n'ai pas envie de rejeter une nouvelle fois.

- Comment peux-tu...

- Je ne te connais pas, je sais que c'est cru mais c'est la vérité, tu ne m'intéresses pas autrement qu'en ami.

- Tu ne peux pas le savoir comme ça.

- Si je le sais, jusqu'à il y a deux minutes je ne me souvenais pas de qui tu étais, mais vraiment pas, et pour te répondre, non, je ne me souviens pas du tout de ce que tu as dit. Je trouve que ce qu'il se passe là, c'est trop irréaliste, je ne sais pas, c'est bizarre, pas naturel. Répondit-elle en serrant ses bras autour de sa poitrine.

MiNyu se sentait mal à l'aise de répondre de cette façon, mais elle avait appris avec le temps que lorsqu'on parle de sentiments, il vaut mieux être clair et net, l'ambiguïté amenait toujours de mauvaise chose, encore plus mauvaise que les réponses honnêtes que l'on donne.

- Je suis vraiment désolée.

DongJun n'apprécia pas le fait de se faire jeter sans même avoir poser sa question.

- DongJun, ne me hais pas, je ne sais pas comment te répondre autrement, j'ai déjà essayé avec délicatesse, et je n'ai fait que blesser l'homme qui me faisait face, tu es sympathique, je t'aime bien, mais jamais je ne t'aimerai comme tu sembles le vouloir. Je ne peux pas te conseiller autre chose que d'essayer de tourner la page, ou d'arrêter de t'accrocher à une image simpliste que tu as de moi, car tu ne peux pas avoir autre chose que ça dans ta tête.

Le bassiste avait les phalanges blanches, ses ongles s'enfonçaient avec violence dans ses paumes, il serra les dents et n'ouvra pas la bouche quand elle ouvrit la portière et fit en sorte de sortir le petit garçon, les yeux de colère il la regarda claquer la porte, portant l'enfant, et partant rejoindre l'université. Il était littéralement choqué, blessé, meurtri. Elle n'était pas la MiNyu qu'il connaissait, cette jeune fille toute mignonne un peu naïve. Il respira longuement en la suivant du regard autant de temps qu'il pu.

Un fois la tête presque au clair il soupira.

- Oui, elle a changé, c'est moi l'idiot qui a cru qu'elle ne changerait jamais.

...

MiNyu avait laissé l'enfant avec ShinAh. La demoiselle lui avait semblé différente, elle était plutôt sympathique si elle passait outre les regards assez noir que parfois elle lui lançait, mais l'enfant avait permis qu'elle ne lui déclare pas une guerre ouverte, et lui avait montré une autre facette de sa personnalité. Mais ça ne suffisait pas, elle la détestait et MiNyu le ressentait.

Cette fille avait la rancune tenace pour des choses imaginaires, et puis zut, ce n'est pas parce qu'elle s'entendait bien avec Jérémy que tout de suite elle avait été catégorisé dans la tête de ShinAh comme étant "prédatrice".

MiNyu soupira une énième fois puis approcha le jus de fruit qu'elle avait commandé à ses lèvres. Elle en profita pour lever les yeux afin de regarder l'heure sur l'horloge murale du café dans lequel elle attendait son frère.

Il devait bientôt arriver, elle aspira une nouvelle fois le jus orange de son verre et le reposa, MiNam avait dit que c'était important il ne serait donc pas en retard. Les grelots de la porte tintèrent, elle leva donc les yeux. Non. Ce n'était pas MiNam qui venait d'entrer.

Son coeur se serra en voyant TaeKyung chercher quelqu'un du regard derrière ses grosses lunettes noirs. Elle avait envie de se cacher sous sa table mais elle se pétrifia lorsque les lunettes s'arrêtèrent vers elle. Il se dirigea droit vers elle mais d'un pas passablement étrange.

Dans sa tête à lui, TaeKyung se demandait pourquoi MiNam n'était pas avec MiNyu, et surtout pourquoi ils étaient si en avance sur le rendez-vous. Lui-même était sous stresse alors il était parti bien plus tôt que prévu. Il ralentit en arrivant vers la table, il ne voyait rien qui indiquait la présence du claviste du groupe, c'était bien.

Il s'installa devant elle. Elle n'arrivait même pas à relever les yeux de son verre. Il prit la parole... enfin non, il grogna plutôt :

- Alors, qui est-ce qui parle en premier ?

Un piège ! Peut-être pas entièrement mais ça y ressemblait, qu'est-ce que MiNam faisait ? Pourquoi n'était-il pas là avec elle ?


ET voilà on s'arrête ici pour aujourd'hui, oui c'est méchant, mais pas d'inquiétude, le prochain chapitre ne sera pas pour dans 3 piges, j'ai déjà commencé à le rédiger, et pas sur papier, au moins j'espère avoir plus de chance et ne pas le perdre cette fois, je vais faire pleins de copies partout et prier pour ne pas avoir de gros gros problème.

Je voulais vous promettre plus d'humour, mais je crois que je suis bien partie pour du déprimant xD~ Aller, je vais faire un effort et faire en sorte que ça parte pas en cacahouète ou dans le mélodramatique, ça me déprimerait mais la suite de mon scénario je sais pas si ça va fonctionner, hum... affaire à suivre.

Merci à tous ceux qui laissent des avis, et qui me redonnent un coup de fouet quand j'ai pas la motivation. Encore une fois, je ne pense pas du tout à abandonner cette histoire, je m'excuse cependant à genoux de tout le temps que vous attendez entre deux chapitres. Merci à ceux qui s'accrochent !

Merci à vous tous ! Je vous promets de l'action pour la suite~