Nouvelle Orléans

Le même piano bar qu'il y a quelques années, la décoration n'a pas beaucoup changé.

Dans un coin du bar, une silhouette était en train d'écouter un pianiste solitaire égrener ses notes aux habitués de l'endroit en buvant un verre mais cette fois ci, aucun vieil homme pour la rejoindre.

Quatre ans avaient passés depuis les événements et Spencer Reid ne semblaient guère avoir changé, seul un regard un peu plus profond et pensif montrait ce que le temps et le départ de Gideon avait érodé et non brisé.

The screen door slams

Après quelques heures, le pianiste solitaire se leva, laissant sa place à un autre, et quitta le lieu paisible entrainant dans son sillage deux grands yeux apaisés.

Les deux ombres dans la nuit partir rejoindre leur refuge.

Spencer avait pris soin de toujours respecter une promesse fais il y a quatre ans. Celle de ne jamais plus louper l'avion, pour retourner dans son univers de mort mais surtout pour refaire le chemin inverse en direction de son ancre dans la tempête qu'il avait promis de ne plus quitter, une fois retrouvée.

Don't turn me home again
I just can't face myself alone again

Ethan lui avait permis de se reconstruire, de trouver un soutient inébranlable pour continuer jour après jour à faire ce pour quoi ses dons l'avait poussé à être.

Il « tait la jour après jour malgré la distance pour veiller sur les fantômes de Spencer, pour lui éviter de se reperdre dans les méandres d'un flacon transparent.

Show a little faith, there's magic in the night

Et alors que se mettent à l'abri au creux de leurs draps les deux ombres, dehors l'orage se déchaine, indifférents aux sorts des hommes.

Mais les deux âmes s'en moque, elles sont là l'une pour l'autre, tel un rempart dans la tempête.

Hey what else can we do now
Except roll down the window
And let the wind blow back your hair
Weil the night's busting open
These two lanes wili take us anywhere
We got one last chance to make it reai
To trade in these wings on some wheels
Climb in back, heaven's waiting on down the tracks
Oh come take my hand

Des vêtements déposés dans un coin de la pièce, des murmures aux relents de promesses, quelques froissements de draps.

Dans la nuit d'orage, deux amants renouent leurs serments alors que contre les vitres, la pluie accompagne la mélodie de la chaine installée dans un coin, accompagnant discrètement les premières ébauches de ce qui sera.

We're riding out tonight to case the promised land
Oh Thunder Road, oh Thunder Road
Oh Thunder Road
Lying out there like a killer in the sun
Hey I know it's late, we can make it if we run

Et alors que leurs corps se fonde ne devenant plus qu'un, la petite fiole s'éloigne encore plus dans le lointain, disparaissant de l'horizon dans un gémissement alors qu'une main sert l'autre, lui demandant de ne jamais la lâcher, d'être toujours à sa place, la au creux de son corps, pour ne jamais laisser la tempête revenir et l'emporter.

And I know you're lonely
For words that I ain't spoken But
tonight we'Il be free
Ail the promises'Il be broken

Dehors l'orage s'éloigne et dans la chaleur d'une petite chambre, deux silhouettes blottis sous des draps s'endorment les membres entremêlés, tendant bien leurs deux mains entrelacées.