Le Meurtrier

On se rend, tout en même temps, chez notre ami. Quand on entre la maison, quelqu'un crie, une crie qui rendrais silence au mort lui même, ironique, n'est-ce pas? Je ne sais pas qui. Peut-être que c'est moi, peut-être que c'est quelqu'un d'autre. Mais ce n'ai pas important. On entre la maison et on se prépare pour la vérité.

Mort? Impossible! Il ne peut pas être mort. Lui? Avec son sourire aussi brillant que le soleil? Mort? Comment ça ce peut? Qui voudrais lui tuer? Non, je ne peux pas faire ça. Il est mort, je ne peux pas le changer. Je dois commencer une recherche. Je vais faire des interrogations. Je vais d'abord m'informer de ce qui se passe. Si je reste ici à me demander pourquoi, le meurtrier pourra s'échappé. Si je veux réussir à avoir la justice, je dois trouver le meurtrier et le mettre en prison. C'est pour ces raisons si que je suis espionne. Quand on apprend comment être bon à ce travail c'est facile à le considérer une jeu, mais maintenant ce n'est plus une jeu. C'est la vraie vie. C'est à moi de rendre tout comme ça devrait être. Je dois commencer cette recherche comme la professionnelle que je suis.

Je sens comme suis je suis en prison, avec les grands mûrs de pierres grises, les planchers foncées, et une silence qui raisonne fortement. Les seules choses que j'entends sont mes pieds, chaque fois que je me déplace. Je ne sais pas vers où j'y vais. Je me laisse contrôler par la chance. Chaque fois que j'entre une chambre je regards partout, dans chaque coin du salle, en cherche pour des indices qui vont m'aider. Chaque petit morceau du casse-tête que je trouve est écrit dans mon cahier. Je cherche et je cherche, mais je n'ai pas encore trouvé. J'élimine ce que je peux, mais je manque encore beaucoup de détail. J'interroge plusieurs fois mes copains, chaque fois que je les vois des nouvelles questions, inspirer pas ce que j'apprends. Mais je sens comme s'ils ne me disent pas touts ce qu'ils savent. Mais je n'arrêterai pas. Je vais continuer jusqu'à temps que quelqu'un trouve le meurtrier. Je vais y arriver, je te le jure. Je continue ma quête, j'interroge mes compagnons, j'observe les chambres.

Enfin. C'était Ms Scarlett, dans le Salon, avec la corde.