Flash Back

Résumé : J-Rockers! Chaque être humain possède une histoire, un passé, sombre pour la plupart…ILS ne savaient pas qu'en venant dans ce lycée tout allait changer! Une nouvelle vie, bien plus belle les attend ! (Comporte des passés basés sur la réalité!)

Personnages :

Alice Nine :Saga (bass), Tora(guitar), Hiroto(guitar), Nao(drums), Shou(vocal)

Kamenashi Kazuya (chanteur, danseur, compositeur, acteur – KAT-TUN)

The GazettE : Ruki (vocal), Reita(bass), Aoi(guitar), Kai (drums) , Uruha (guitar)

ViViD : Ko-ki (drums).

SuG : Shinpei (batteur)

Note de l'auteur : Voici enfin mon « super projet » dont je vous parle si souvent.

C'est une school fic, qui va parler des adolescents qui, chacun dans leur passé, proche ou pas, ont eu des moments difficiles, tous les passés sont basé sur la réalité, de mes amis, des amis de mes amis et des gens que je vois à la télé etcetera …

Une nouveauté ! Pas de personnages principaux cette fois ! Je vais gérer environs 14 personnages avec leur (futur) problèmes de couples etcetera ! (enfin je vais essayer)

Ce sera une fic très très longue et j'espère que vous serez nombreux à la suivre (^^)

Bonne lecture !

Chapitre 1 : Start !

OoOoO

Le Lycée pour garçon - « Mémori-téiru » était tout nouveau dans la région, il venait tout juste d'être construit à vrai dire. Ce lycée était cependant d'une beauté époustouflante ! Sa décoration était loin des lycées typiques Japonais qui ne se distinguaient guère les uns des autres. Lui, avait une architecture particulière, plutôt dans le style occidental, les bâtiments étaient tous gigantesque ! Les fenêtres magnifiquement grandes (environs 2 mètres) et leur bordure dorée. Le bâtiment en lui-même était rouge sang avec une toiture noir corbeau…enfaite ça ressemblait plus à un château qu'à une école.

Enfin, lorsqu'on connaissait le directeur, ce n'était guère étonnant, le directeur était un jeune homme, âgé d'environs 30-35 ans avec des cheveux rouges, une peau blanche, très délicate, des yeux magnifiques. C'était aussi un grand producteur qui possédait un des labels les plus connu au Japon. Bref un mec friqué avec un gout à en tomber par terre…il s'appelait Kisaki…et le comble du truc c'est que cette école, qui lui a couté une fortune était publique ! Si si je vous assure, ce luxe était à la portée de tout le monde !

Et comme je vous l'avais dit plutôt, c'était une toute nouvelle école, donc il y avait que très peu d'élèves. Mais je pense que c'est mieux, surtout pour les protagonistes de notre histoire (^^)

Une autre particularité de l'école, on était obligé d'y être en internat ! Le bâtiment de l'internat était aussi voir plus beau que ceux qui étaient dédié aux cours. Lui était d'un blanc immaculé, bordure toujours doré aux fenêtres et le toit toujours d'un noir intense.

Bien après la description de notre lieu de travail pour les prochains chapitres, je vous invite à découvrir l'histoire…

Le peu d'étudiants qui étaient inscrit ici se ressemblaient peu à peu, leur parents les y conduisaient en voiture, ou bien ils arrivaient tous seuls, comme des grands en train, enfaite peu importe le moyen de transport car ils étaient tous là, rassemblé devant une estrade où un magnifique jeune homme aux cheveux rouges prit la parole.

« Kisaki : Bonjours à tous, je me présente : Tadashi Matsura…mais par pitié appeler moi Kisaki ! »

Quelques rires s'élevèrent dans la salle, personne ne pouvaient se douter qu'ils avaient à faire avec ce genre de directeur.

« Kisaki : Cette école m'appartient, et j'en suis le seul maître et responsable. Vous êtes vraiment très peu nombreux. Si bien qu'il n'y aura qu'une seule classe par niveau, c'est-à-dire une seconde, une première et une terminale. Vous êtes tous obligé de rester à l'internat. Les horaires des repas sont dans chaque chambre, que la plupart de vous vont partager avec un colocataire déjà désigné par l'administration, vous devez savoir aussi que chaque chambre possède une salle de bain.

Cette école vous proposera énormément d'activités, surtout d'ordre artistique, j'attends donc de vous, que vous fassiez preuve d'un grand optimisme à ce sujet…bien, passons maintenant à la présentation des professeurs… »

Mais cette partie là du discours de ce si beau doyen…ne nous intéresse pas ! hé hé.

Nous, nous nous intéresserons plutôt à ces petits secondes…

C'était une classe qui n'avait que très peu d'élèves, à peine 15 en tout. Ils s'étaient tous installé sur des tables, certain surtout devant et d'autres plutôt derrière…

Mais parmi cet épisode tout ce qu'il y a de plus banal, se produisit des retrouvailles émouvantes *snif* Un grand brun, plutôt classe venait de reconnaitre un autre (petit) brun qui était assit à coté de lui et qui n'était d'autre que son ami d'enfance ayant déménagé !

Il avait longtemps hésité à venir lui parler, il avait peut être changé ? Devenu méchant ?…mais il décida de tenter sa chance, car cette personne était un des meilleurs amis qu'il a jamais connu durant toute sa vie.

Lentement il s'approcha du « petit » brun (enfin petit…à coté de lui tout le monde était petit ! )

« - : K-Kai, est ce que c'est toi ? »

Le petit brun se tourna vers lui, le scruta très rapidement de haut en bas et lui fit un de ces magnifiques sourires.

« Kai : Tora ! »

Il n'hésita pas à s'élancer sur lui pour le prendre dans ses bras.

« Kai : *se détachant de Tora* ça fait un bail ! T'as pas trop changé enfaite…enfin, t'es devenu beaucoup plus beau hé hé *smile*

Tora : *rougit* M-merci, mais toi non plus Kai, t'as toujours le même sourire…ça m'a manqué *avoua t il*

Kai : Je…Tu sais Tora, je suis désolé de ne pas avoir pris contact plutôt avec toi…il s'est passé des choses dans ma famille et…

- Silence s'il vous plait ! »

Un professeur, plutôt beau gosse entra dans la salle de classe (Kisaki avait bien prit soin de choisir ses professeurs pas seulement grâce à leur CV mais aussi grâce à leur petit minois !)

Au fond de la salle, se reposaient tout les « bad boys » et…une princesse !

Nan je plaisante, cet être était un magnifique éphèbe, aux cheveux d'un couleur entre le roux et le caramel, un visage fin et droit, des beaux et grands yeux marron claire, un corps mince et très élancé, en bref : la perfection ! Il s'appelait Uruha et depuis le début du discours du prof-canon il ne regardait qu'une personne, son voisin de table…qui l'ignorait !

Lui, c'était Saga et c'était une personne, réellement intrigante…On pouvait deviner tout de suite qu'il était canon, il avait de beau yeux bleus, des cheveux blond dont les mèches tombaient délicatement sur son visage fin, au traits presque parfait, seul son nez faisait défaut…mais s'il n'y avait que ça, la couleur de sa peau était entre le blanc neige et le jaune-cramoisi, il avait d'énormes cernes grises en dessous des yeux, des joues creusés et il était vêtu d'un sweet épais et noir par-dessus sa chemise et ses mains tremblaient comme c'était pas permis…

Uruha avait l'habitude d'être remarqué par tout le monde (par sa beauté), de devenir ami avec les gens rapidement et…pour une fois qu'il s'intéressait à une personne autre que lui, celle-ci l'ignorait royalement !

Enfin ça, c'est ce que lui il pensait, Saga était malade…il n'avait rien à faire ici, dans cette merveilleuses école, avec de si beau gens et surtout tout ce monde…ça le rendait malade, il voulait quitter cet endroit…il se sentait …trop à l'« étroit »…

Il était installé contre la fenêtre, son endroit préféré, c'était synonyme de liberté et d'échappatoire pour lui…encore une fois il voulait attirer l'intention sur lui, surement un complexe d'enfant unique…toujours avec ses bracelets avec des têtes de morts, des diamants, un pendentif en croix… mais non religieuse ! Une fois de plus, il s'était maquillé pour se rendre plus intriguant, plus intéressant, plus beau aussi, pour faire en sorte de marquer les esprits, que les gens se retournent sur son passage et ne regarde que lui. Que ce soit de la haine, de l'envie ou du mépris, à vrai dire il s'en fichait, tout ce qui primait était de ne pas laisser les gens indifférent…pas comme toutes ces fois où il se sentait aussi remplit qu'une coquille vide en présence de tout ces « amis », surtout pas ça…

Ce bel éphèbe (mais qui ne le sait pas encore), est Aoi. Il avait les yeux noir, très noir tout comme le fard et l'eye-liner qui les accompagnaient. Ses cheveux étaient de la même couleur, ils étaient longs jusqu'aux épaules et certaines mèches étaient légèrement relevé en une petite boucle vers l'extérieur et avait un magnifique piercing noir sur sa lèvre inferieur…

Quelqu'un frappa à la porte.

« -*blabla habituel*…surtout avec votre carnet…*remarque le « toc-toc » *entrer !

-*ouvre la porte* Ah Bonjour ! Je suis désolé j'ai eu une panne d'oreiller ! *smile*

-Et bah ça promet pour la suite, ça ! Installez-vous.

-Merci kawaii-sensei ! »

Tout le monde dans la classe rigola. Déjà entré, qu'il se désignait comme étant le «perturbateur des cours number – one » !

« -Je m'appelle DIE !

-Haiiiiii Die-senseiiii ! *baka smile* »

L'énergumène qui rentra dans la classe s'installa à côté d'Aoi.

Il était grand, très grand même. Il avait carrément « défiguré » son uniforme, portant un pantalon, déchiré de presque partout, noir avec des chaînes, sa cravate avait des épingles à nourrices par ci par là. Fort heureusement il n'avait pas touché à la chemise mais il portait un sweet avec des motives zébré dessus…mais à la limite ce n'était pas le plus « surprenant », le « pire » c'était sa coiffure !

Il avait une queue de cheval longue, avec es mèches roses, violettes et d'autres encore…il avait aussi plusieurs piercings sur le visage, notamment un à la lèvre…

Les yeux d'Aoi s'écarquillèrent…. il avait enfin trouvé une personne encore plus taré que lui ! Il ne cessait pas de le fixer, ce personnage était vraiment…envoutant…

A cause (ou grâce) à un faux mouvement, la gomme d'Aoi tomba à terre, vers les pieds du bel inconnu au look de punk.

« -c'est à toi ?

Aoi : ah, euh oui… »

Il se baissa pour ramasser la gomme et lorsqu'il la donna à Aoi leur doigts se touchèrent, ce contact les électrisa tout les deux.

« -…Enfaite, je m'appelle Miyavi !

Aoi : Miyavi ? Moi c'est Aoi *smile* »

Les deux (futur) amis se sourirent mais Miyavi fit une moue hésitante, puis avança sa main vers le collier en croix d'Aoi, l'attrapa et l'attira vers lui.

« Miyavi :

Aoi :*tout rouge* M-Miyavi ?

Miyavi : …J'ADOOOORE ton collier Aoi !

Die : oui bah si vous continuiez de parler, c'est les heures de colles que vous aller « adooooorer » ! ! ! ! *en imitant miyavi* »

Encore un éclat de rire dans la classe…cet énergumène allait au moins mettre l'ambiance pour toute l'année à venir !

« -DRIIIIIIIIIING

Die : Bien, après avoir passé deux heures en ma charmante compagnie, n'est ce pas Miyavi, vous pouvez aller en récré et tachez de bien faire connaissance, vous devriez vous supporter durant les 3 prochaines années…sur ce, bonne récré *smile*

Miyavi : Thanks you Diiie-chan !

Die : *soupier* Miyavi…c'est Die-SENSEI! Pas –chan !

Miyavi : *tire* la langue* buuu ! M'en fou, -chan c'est plus mignon ! hé hé

Die : Aller, file ! »

Pendant que tout le monde s'en allait, Uruha se leva et s'approcha de son voisin de table, le beau blond avec des airs de malade. Uruha fit un de ces sourires le plus charmeurs et dit.

« Uruha : Salut, je m'appelle Uru-»

Et là, le blond …s'était enfuit ! ! ! !

Il avait osé poser un lapin à Uruha ! L'ignorer, lui !...c'était tout simplement inconcevable ! Le visage d'Uruha était figé sur un magnifique : « WHAT'S THE FUCK ? ! »…c'était le plus gros choc de sa vie de beauté number one du Japon…

Une véritable foule se formait dans les couloirs et un blond tout ce qu'il y a de plus …nain essayait de survivre sans se faire étouffer !

Il s'appelait Ruki, 1 m 60 environs à coté des grands gaillards qui dépassaient les 1 m 75… il se sentait vraiment mais vraiment petit. Sa mère, qui aimait tant la perfection, c'était inquiété de sa « non-croissance », ils éraient parti consulter un médecin qui leur a dit une mauvaise nouvelle, étant le deuxième enfant, il ressemblait le plus à sa mère et prit évidement sa taille…Elle était très déçu…elle avait des problèmes avec chacun de ses fils…

Ruki : avait les cheveux blonds très claire, une couleur qu'il affectionnait beaucoup, une couleur qui le sortait du lot. Et des yeux bleus très clairs aussi…pour lui donner « des airs angélique » que disait son frère…

Ruki était presque sorti de la foule mais un évènements perturba toute sa folle course de senteur des aisselles mouillés des premiers et terminales…un gars lui fonçait dessus !

Lui, c'est Reita Suzuki (comme la marque de moto ouais !) un blond rebelle avec un look…particulier. Il avait une crête de coq blonde et des mèches relâché sur sa nuque, un torchon blanc sur le nez, si si je vous assure ! Et un regard noir teinté de haine, il n'avait aucun mal à se créer un passage parmi tous les étudiants ressemblés dans le couloir. Il bousculait tout le monde, ainsi qu'un petit blond tout tremblant.

« Reita : Tu pouvais pas faire attention, le nain ? ! ! !

Ruki : Je…*prit de colère* c'est toi qui m'a poussé ! C'était à toi de faire attention ! »

Les yeux de Reita s'écarquillèrent de colère, il attrapa le bras de ruki dans sa main et le serra le plus fort qu'il pu.

« Reita : Qu'est ce que tu cherche, gamin ? »

Dit-il se reprochant dangereusement du visage du « gamin ». Celui-ci avait les larmes aux yeux, Reita lui faisait peur mais aussi très mal.

« Ruki : *pleure presque* L-lâche moi, tu m-me fais mal !

Reita : …Tsss, tapette va ! »

Il relâcha violement Ruki, qui tomba à terre sur ses (jolies petites) fesses.

Un autre petit bonhomme essayait de se créer un passage, il avait les cheveux châtains claire avec des reflets blonds, mais si il courait à cet instant c'était pour une raison précise…

Alors qu'il était enfin sortit de la foule, ayant pour but de rejoindre l'infirmerie, il prit l'escalier mais au dernier moment son pied dérapa et…

« -kyaaaa ! »

Il ferma brusquement les yeux pour ne pas voir sa chute mais se sentit très vite rattrapé par un long bras puissant qui le ramena contre son torse.

« -Est-ce que ça va ?

-Je…ou-oui m-merci beaucoup…j'ai eu peur…

-De rien *petit sourire* …..Je suis Shou…et toi ?

-Shinpei »

Koki, c'était Koki son nom…et il était là, dans un couloir désert à faire son agoraphobe…tout tremblant et se soutenait d'une seule main contre le mur, histoire de ne pas tomber, son teint était pâle et ses yeux lui piquait…cette école l'avait beaucoup impressionné…

Il était très beau garçon pourtant, une tête vraiment charismatique, des petits yeux marron de japonais et des cheveux châtain claire voir blond…il était vraiment adorable !

Et c'est pour ça que notre cher Kai, s'approcha en douceur de lui et saisit son bras pour le retourner, de telle à façon à ce qu'ils soient face à face.

« Kai : Est-ce que ça va ?

Koki : je…oui *baisse les yeux* »

Il était vraiment trop adorable avec sa frimousse toute gêné !

C'est en parti pour ça que Kai posa sa main sur le front blanc du jeune homme en face de lui.

« Kai : Tu me semble un peu brulant, toi. *smile* Tu devrais aller te reposer après les cours.

Koki : J-je…oui, m-merci !

Kai : Oh mais de rien, je préfère savoir que t'es en sécurité que par terre dans un couloir désert *smile* »

C'est avec joie que Kai sortit une pomme ( ?) de sa veste et la donna au petit bonhomme.

« Kai : Bon, moi faut que j'y aille, on se voit en classe ! *smile*

Koki : Arigato-gozaimashita. »

Kai émit un léger rire et décida de partir, mais avant ça il prit bien soin d'ébouriffer les cheveux du petit châtain….

OoOoO

OH MY GAZETTO !

Enfin fini le chapitre un ! (^^)

Je vais pas y aller par 4 chemins, cette fics doit être dans les meilleurs des schools fics françaises sur les j-rockers à point c'est tout ! XD

Alors suivez moi et rendez vous au prochain chapitre ! (^^)

OoOoO

Alors voici une liste, qui vous dira dans quel look sont les persos dans ma fic :

The GazettE :

Ruki – RED; Reita – Before I Decay ; Uruha - The invisible wall Aoi : Before I decay ! Kai – Cassis.

Alice Nine :

Shou - Mirror Ball ; Saga - Blond avec un papillon sur l'œil (je connais pas le nom du clip) Hiroto – RAINBOWS Tora - Mirror Ball Nao - Blue Planet

SuG : Shinpei - Pink Masquerade

ViViD : Koki - Blue

Miyavi: Hi no hikari sae todokanai kono basho de ou comment il était pendant : WHAT A WONDERFUL WORLD, bref, quand il avait une queue de cheval avec des mèches multicolores (ou sinon, une des plus belle photo de lui je trouve, il avait un espèce de bonnet et ses cheveux étaient long et relâché, il avait plusieurs tresses de couleur, mais encore une fois, j'ai pas trouvé le clip !)