Et après un délai d'attente inadmissible pour lequel je vous présent mes plus plates excuses : l'épilogue, qui clôt définitivement cette fic.

Merci à tous ceux qui m'ont suivie et encouragée jusqu'au bout. Merci de votre patience infinie.

Merci.

Et c'est parti.

Epilogue. A la mort.

« Prêt Merlin ?

- Plus que jamais Arthur ! »

Les deux hommes s'élancèrent et se mirent a courir main dans la main. Merlin trébucha et, entraînant Arthur à sa suite, se mit à rouler le long de la pente herbeuse.

Ils arrivèrent hilares et couvert d'herbe en bas. Arthur se redressa et contempla le paysage.

Merlin le regardait tendrement. Même avec de la terre et des brins d'herbes vert vif dans les cheveux, il restait beau.

En fait, Arthur était toujours beau.

L'héritier tourna la tête et regarda Merlin en lui souriant.

« Ne te l'avais-je pas dit ? Qu'un jour, nous reviendrions ici, libres ?

- Je t'ai cru, ce jour-là. Et j'ai eu raison. »

Ils s'embrassèrent.

« Fais nous remonter, Merlin »

D'un sort, ils se retrouvèrent en haut.

Arthur enleva sa chemise et son pantalon. Il se retrouva en sous-vêtements sous les yeux ébahis de Merlin.

Sans crier gare, il roula de nouveau au bas de la pente. Arrivé en bas, il fit un signe à Merlin qui le téléporta de nouveau auprès de lui. Il était désormais entièrement couvert de terre et d'herbe.

Il se rhabilla avant de prendre la parole.

« Et si nous rentrions ? Après tout, tu as encore beaucoup de travail, Merlin !

- Arthur !

- Allez, si tu travailles bien, tu auras le droit de me laver pour enlever toute l'herbe et toute la terre qui me recouvre... »

Merlin sourit d'un air espiègle.

« Dans ce cas... Rentrons immédiatement ! »

Ils prirent la direction du château main dans la main.


Et voilà !

Cette fois, c'est vraiment fini...

Merci encore à vous, et je l'espère, à bientôt !

Bisous, Chu.