Un petit Erik/Charles à lire tranquille, sans se prendre la tête.

Bonne lecture !

Pour Cherry-Chan qui voulait une fic toute tendre sur ce pairing.

Neige :

Charles, assis sur le canapé, entouré de Raven, de Sean et de Moira, n'avait qu'une envie : S'échapper de ce jeu stupide où l'avaient entrainé les adolescents survoltés après une journée d'entrainement intensif !

Il jeta un coup d'œil vers Erik, qui, installé sur un fauteuil, impassible, se demandait bien ce qu'il faisait ici !

Sean était en train de comparer, avec un enthousiasme juvénile, Alex à une friandise dont il ne se lasserait jamais.

Hank et Raven s'esclaffaient devant la mine consternée d'Alex rougissant à vue d'œil.

Dehors, la nuit avait entouré le manoir et ses environs de son obscurité et la Lune, blafarde, donnait au paysage une allure hantée.

Moira se tourna vers Charles qui sut que « le » moment était arrivé.

« -A vous, Charles ! Fit-elle, avec un immense sourire. Dites-nous à quel objet vous pouvez nous comparer ! »

Toute l'assistance porta son attention sur le professeur Xavier qui déglutit.

Ses yeux appelèrent Erik à la rescousse mais ce dernier (le traitre !) se contentait de le fixer, un sourire narquois sur les lèvres.

Mal à l'aise, Charles chercha du soutien parmi le groupe d'adolescents mais les jeunes mutants avaient des scintillements dans leurs regards. Curieux et amusés.

Moira lui adressa un sourire complice qui acheva de troubler le jeune télépathe.

« -Bon. Soupira le professeur Xavier, cédant. Une personne est un paradoxe qui m'interpelle. »

Moira eut un large sourire qui disparut, en entendant les paroles de Charles :

« -Erik est semblable à de la neige. »

Un silence se fit où tous, déconcertés et perplexes, dévisagèrent Erik et Charles à la fois.

Le métalbender quitta son attitude impassible pour se pencher vers son ami. Mécontent et vexé.

« -C'est ce que tu penses de moi ? Maugréa-t-il, en scrutant le télépathe. Explique-moi un peu pourquoi je t'évoque la neige. »

Charles, s'apercevant que son ami était froissé, dut se résoudre à donner la raison.

Ancrant ses yeux bleus magnifiques dans ceux si lumineux d'Erik, il parla :

« -Tu m'évoques la neige car tu me la rappelles par certains côtés. Ton apparence froide mais qui fond dès que je t'observe de plus près. Comme les flocons quand je les attrape dans la paume de ma main pour mieux les admirer.

Tout comme la neige est pure lorsqu'elle tombe du ciel, tu as encore l'innocence et la pureté de l'enfance. »

Le souffle d'Erik s'était suspendu pendant que Charles parlait et son regard ne quittait pas ce lui du télépathe.

Les autres personnes, épatés et émerveillés par ce discours très beau, étaient tout « ouïe ».

Excepté Moira qui semblait déçue et désappointée.

« -J'aime la neige et tout comme j'éprouve de la joie quand je la regarde, je me sens heureux dès que je te vois. » Termina Charles, d'une voix douce.

Erik sourit, radieux.

« -Eh, bien ! Fit une Raven, émue, applaudissant. Il était temps ! On se demandait ce que vous attendiez, tous les deux ! Allez, on vous laisse !»

Les adolescents, avec des mines pleines de sous-entendus, sortirent du salon. Ainsi que Moira.

Erik et Charles demeurèrent seuls, se dévisageant continuellement. Puis le contrôleur de métal se leva du fauteuil et s'agenouillant en face du télépathe, attira le jeune homme près de lui.

« -Merci pour ces compliments. » Chuchota Erik, en s'emparant des lèvres de Charles.

Les deux hommes s'embrassèrent, exprimant dans ce baiser la tendresse infinie qu'ils éprouvaient pour l'un et l'autre.

Fin.

Review ?