cc je suis de retour avec un nouveau ère qu'il vous plaira!

Ps :je suis désolée pour mes nombreuse fautes dans le chapitre pécédents ,vous je remercie de m'avoir laissez des review.

bonne lecture et profité!


Chapitre 11

Je continuais à hurler comme une furie, brisant mes propres tympans au passage. La voix de Charlie me ramena à la réalité et cessais immédiatement ma stupide crise de panique.

-Bella est ce que tout va bien ? Je t'ai appelé a de nombreuses reprise mais tu ne m'as pas entendue et l'instant d'après tu hurle comme si tu étais pourchassée .Que fais-tu debout à cet heure tu as cours demain !

Les mensonges faisant partir intégrale de mon existence dès mon arrivé a Forks a début c'était gérable maintenant cela devient de plus en plus dur.

Je lui fis mon sourire le plus convainquant

-Je vais bien papa, je n'arrivais pas à dormir j'étais dans mes pensées c'est tout.

Son regard était inquisiteur, il se semblait pas convaincu par mon explication.

-Bella je sais que mon travail m'accapare tous mon temps, ces disparitions sont de plus en plus nombreuses et je ne suis pas souvent à la maison mais tu peux cependant me parler si tu en as besoin, tu as des problèmes avec Sam ? Je croyais que tous ce passer au mieux entre vous.

Je soupire intérieurement, autant lui dire que les Cullen sont de retour, il le sera bien assez tôt, après tout c'est une petite ville.

-J'ai bien quelque chose à te dire, mais ne sois pas fâché s'il te plait.

Son visage pris soudain une couleur pourpre.

-Tu es enceinte ! Je vais le tuer…..

-Quoi ! Non, pas du tout je ne suis pas enceinte papa.

La couleur pourpre fut vite remplacée par un rouge d'embarras.

-Je suis désolé Bella j'ai supposé que c'était que tu voulais me dire, j'aime bien Sam c'est un gamin génial mais tu n'as pas finis le lycée et je ne suis trop jeune pour être grand père

Je lui fis un sourire qui ressemblait probablement à une grimace, autant lui dire les choses de façon directe.

-Voilà papa ce que je voulais t'annoncer c'est que la famille Cullen sont de retour dans la région et quand je dis la famille je dis toute la famille incompris Edward. Ça va papa ?

Tous a l'heure je me souciais que son visage prenait une couleur pourpre mais maintenant il y avait une nuance de bleu, son regard était dans le mien et reflétait une colère que je n'ai jamais dans ces yeux, j'eus un instant peur pour sa santé.

-Je refuse qu'il s'approche de toi Bella, il est hors de question qu'il t'adresse la parole.

C'était un peu tard pour sa mais il n'était pas censé le savoir.

-T'inquiète pas papa …

Il me coupa.

-Je m'inquiéterai toujours pour toi Bella tu es ma petite fille, je cherche seulement à te protéger, ce crétin t'a fait suffisamment de mal et il n'a pas intérêt à recommencer, est ce que Sam est au courant?

-Oui papa, il est courant.

Il sembla satisfait de ma réponse.

-Très bien j'espère qu'il s'assurera que ce Cullen ne s'avise pas de t'approcher.

-Papa, je croyais que tu étais contre toute forme de violence, de la part du chef de police t'es parole son blasphématoire.

- Ce n'est pas le chef qui parle mais un père très inquiet.

Je mis ma main sur son bras.

-Merci papa, mais je peux me débrouiller seule pour une fois.

Il soupira vaincu et échappa par la même occasion un bâillement.

-Va te coucher Bella et je vais en faire de autant, on prendra le petit déjeuner ensemble ce n'est pas arrivé depuis des semaines.

Je souris ravi de sa proposition.

-D'accord, bonne nuit papa.

Il m'embrassa le front.

-Bonne nuit chérie.

Il referma ma porte, je me déshabillais et me blotti immédiatement sous ma couette attendant patiemment l'apparition de mon loup. Il ne tarda a arrrivé car je sentis une paire de bras s'enrouler autour de ma taille rapprochant mon dos contre son sa poitrine tonique, je soupirais d'aise ,sa bref absence m'avait manqué.

-J'ai mis au courant mon père sur le retour des Cullen.

Son bras se resserra légèrement autour de ma taille à la mention de leur nom.

-Je sais j'ai entendus la conversion malgré moi, désolé.

Je bougea légèrement de position mais ne me tourna pas vers lui, j'avais peur de sa réaction .

-Tu sais qu'il était là n'est-ce pas ?

Il eut un bref silence, avant qu'il ne reprenne la parole.

-Evidement ta chambre empeste cette maudite sangsue, mais je ne t'en veux pas de l'avoir parlé, sa devait arriver à un moment ou un autre.

Cette fois je tourne pour voir son visage et je fus surprise de ne voir aucune trace de colère.

-Tu ne m'en veux pas ?

Il parut surpris.

-Bien sûr que non ma belle, j'ai confiance en toi.

-Tu veux savoir ce qu'il m'a dit ?

-Oui mais tu me diras rien car c'est entre lui et toi.

J'étais sur le point de réfuter sa réponse mais il mit un doigt sur mes lèvres.

-Laisse-moi finir Bella, j'ai vu la manière dont il t'a observé tous a l'heure et je connais se regard il est prêt à tous te pour récupérer.

J'éloignais le doigt de Sam de mes lèvres.

-Ce qu'il a dit n'a aucune importance Sam je suis à toi ...

Un bâillement m'échappa clôturant cette absurde discussion.

-Dors ma belle, il ne te reste quelque heure de sommeil.

Je me blottis contre lui embrassant par la même occasion sa poitrine chaleureuse.

-Ne me quitte pas chuchotais-je

-Tant que tu voudras de moi, je serais t'es coté ma belle.

Il embrassa le haut de mon crane alors que je dérivais peu à peu dans un sommeil peuplé d'indécision et de peur.


La sonnerie de mon réveil, me fit sursauter. Je n'avais aucune envie d'aller au lycée, mais les examens de fin d'année arrivaient dans quelques semaines et l'élève assidue que je suis devait bouger son popotin hors du lit.

Mais comment m'extirper de celui-ci quand mon petit ami loup garou me tenait dans une étreinte de fer ?

-Sam ?

Aucune réponse

-Sam réveil toi !

Aucune réponse

Cette fois fis je secoue son bras pour le faire réagir.

-Samuel réveil toi immédiatement Charlie va bientôt débarquer !

La second suivante j'étais au-dessus de lui, mes jambes a part et d'autre de son corps, nous nous fixions intensément.

-Tu étais réveillé depuis tous ce temps n'est-ce pas ?

Son regard se fit innocent.

-Moi ? Pas du tout, je viens de me réveiller.

Oui a d'autre.

-Menteur, tu sais qu'il ne faut pas jouer avec moi sur ce terrain-là.

Son sourire était casanier. Il ne paie rein pour attendre !

-Tu ne fais pas le poids contre moi ma belle.

Je haussai les sourcils.

-Tu crois ça ?

Il hocha la tête.

Mes mains se promenèrent sur sa poitrine caressant au passage ces tétons durs et fermes, il frissonna au contact de mes doigts sur la zone sensible. Je parsemai de baisers son cou et mordilla légèrement son oreille

-Bel…la.

Je souris intérieurement. Mes lèvres descendait sur sa poitrine, ces abdos était parfait j'embrassai chaque tablettes et pour finir trouva l'ouverture de son short. Je dégrafais rapidement celui-ci pour révéler sa virilité, il ne portait de sous-vêtements pour mon plus grand plaisir.

Sa respiration se fit plus difficile, il me scrutait de ces yeux étaient noirs de désir.

-Dis-moi ce que tu veux Samuel.

Je faisais avec ma main des mouvements de va et vient sur sa virilité fièrement dresser.

Il gémit en réponse, alors que j'accélérais la cadence.

-Bella !

-Chut mon père pourrait t'entendre, tu ne veux pas que le chef t'arrête pour t'avoir trouvé dans la chambre sa fille à faire des choses pas très catholique n'est-ce pas?

-Nnn…ooonnn..

-Bien alors silence et profite de ce moment.

Mes mouvement se fit plus audacieux, j'étais moi-même surprise de ma soudaine prise d'assurance mais comme on dit les bonnes choses une fin quand Charlie frappa a la porte.

-Bella ?

Je cesse de respirer et arrêta tous mouvement, je lançais un regard de panique a Sam qui n'avait pas l'air rassuré.

Je m'éclaircis la gorge.

-Oui papa ?

-Tu ferais mieux de te lever, tu vas être en retard sinon.

-D'accord donne-moi 15 minutes le temps que je prends ma douche.

-Très bien.

Je regardais Sam pour savoir si la voie était libre (tout le monde n'était pas d'ôté d'une super ouïe), il hocha la tête .Je me détachais de lui à contrecœur et pris mon nécessaire de toilette pour me diriger dans la salle de bain mais ces doigt s'enroula autour de ma taille m'arrêtant dans mon élan.

Je me sentis soudain nerveuse.

-Je… je suis désolé je n'aurai pas du te séduire de cette manière dis-je d'une voix tremblante

Il me fit pivoter pour que je retrouve face à lui son visage à quelque centimètre du mien.

-Pourquoi ?demanda-t-il d'une voix suave

Je sentais mes joues rougir.

-Je humm…..je n'ai pas fini ce que j'ai commencé et tu dois être frustré de ce côté-là.

Sa main caressa délicatement mes cheveux ces yeux toujours planté dans les miens.

-Ne t'inquiète pas pour ça, une douche froide fera l'affaire.

-Mais…

Je fus coupé par un baiser ardent. Mes mains remontaient dans sa chevelure soyeuse, cherchant à approfondir notre baiser. Son corps plaqua le mien rudement contre le mur. Notre baiser s'enflamma dans une danse sauvage de nos langues emmêlées. Il appuya son bassin contre ma féminité, et je sentis mes sous-vêtements tout à coup devenir humide.

Un grondement doux roula dans son torse.

Il relâcha mes lèvres en suçant lentement ma langue affamée par notre baiser.

J'haletait et tremblait, mon corps encore surpris par son assaut.

Il colla sa bouche à mon oreille.

-Au moins que tu veille y remédier plus tard, Isabella.

Un gémissement involontaire de plaisir m'échappa en l'entendant prononcer mon prénom entièrement.

-C'est bien ce que je pensais.

Il déposa un baiser lourd sur mes lèvres tremblantes et me sourit tendrement.

Je jetai un coup d'œil furtif à la fenêtre. La lumière du jour emplissait de plus en plus la chambre.

- Tu dois y aller Sam dis-je tristement.

-Oui.

Je l'embrassais tendrement, il me serra délicatement contre lui.

- Je ne serai pas loin ne t'inquiète pas.

Je hoche la tête, le cœur lourd.

-Je t'aime.

-Moi aussi je t'aime Sam.

Il me libéra et gagna la fenêtre.

Il me regarda une dernière fois avant de disparaitre.


Une fois douché, habillé et remis de mes émotions je pris mes clé de voiture sur mon bureau et tomba par inadvertance sur une photo Edward et moi enlacé amoureusement le jour de mon anniversaire.

Pourquoi je tombe sur cette photo aujourd'hui, la dernière fos que je les ai vu elles étaient dans ma commode sous une pile de vêtements.

Je soupire agacé remis la photo dans la commode, descendis l'escalier à toute vitesse en évitant de justesse une chute dans celui-ci. Il fallait que je me calme, une jambe cassé ne résoudra pas mes soucis.

Je rejoignis mon père, assis un tasse de café à la main et un dossier du nom de Riley Biers il semblerait avoir disparu d'après ce que j'ai lu.

-Bonjour Char…papa.

-Bonjour chérie.

Je pris un bol de céréale mais mon appétit n'était pas vraiment là.

-C'est quoi ce dossier ?

Il le referma d'un geste vif.

-Une affaire que je traite depuis quelques mois, un jeune homme un peu plus vieux que toi a disparu à port Angeles, ses parents continus toujours a gardé espoir qu'on le retrouve.

Ce Riley est probablement mort a l'heure qu'il et c'est uniquement à cause de moi.

-Pourquoi il continuent à le rechercher après tant de mois sans nouvelle de lui?

Son regard se bloqua sur le mien, il du remarquer que ma voix étais sans émotion.

-Ce sont des parent Bella et il ferait n'importe quoi pour le retrouver si c'était toi je n'arrêterai pas je te chercherai jusqu'à mon dernier souffle.

Je sentis mes yeux se remplir de larmes, je pris une profonde inspiration essayant de les retenir.

Je me levais et jeta mes céréale non toucher dans la poubelle je fis une baiser sur la joue de Charlie et lui souffla a l'oreille un merci.

Il rougit de mon soudain élan d'affection.

-Derrien Bella, enfaite j'oublier de t'informer que ta mère m'a appelé hier, elle souhaite que tu lui téléphone.

-Elle t'a dit pourquoi ?

-Non mais tu connais ta mère, je te conseil de l'appelé au plus vite elle sera capable de me harceler tant que tu ne le feras pas.

Je retins un soupir connaissant Renée elle veut dire ou me proposer une idée loufoque.

-Je le lui téléphonerai, j'y vais sinon je vais être en retard, a ce soir papa !

-Attend Bella, je te l'ai déjà dit hier mais je te le répète encore une fois pour ma tranquillité d'esprit, au sujet de ce Cullen…

Je le coupais.

-Ne t'inquiète pas papa, il ne sera pas au lycée.

-Très bien, bonne journée Bella.

-Toi aussi papa.

Je sortis de la maison, montais dans mon camion et allumais le contact. Je reculais dans l'allée et partis en direction du lycée.

J'espère vraiment qu'il ne sera pas là.

J'allais bientôt arriver au lycée. Il fallait que je me calme, je devais paraitre censé pendant ces sept prochaines heures.

Je dois cesser de penser à lui…C'est le seul moyen.


J'arrivais tant bien que mal au parking du lycée, je garais mon camion a ma place habituelle. Je sortis de l'habitacle et aperçus Angela venir vers moi affolée et inquiète.

-Salut Angela tu vas bien ?

-Bella est ce que ça va ?

Sa question me pris au dépourvu pourquoi me pose-t-elle cette question ?

-Hum… oui pourquoi?

-Les Cullen, Edward, Alice et Jasper pour être précis ils sont ici, au lycée !

Je cesse de respirer, non, non, non, ça ne devait pas se passer de cette manière !

Comment suis-je censée gérer cela ?


voila pour le chapitre 11 ,un peu court désolé mais je ne pouvais pas mettre le retour des Cullen sur en un seul chapitre,je prefère garder le suspence.

Vous savez quoi faire pour avoir le chapitre suivant ! Review!