Un peu de vous trois

Le réveil de Bella fut des plus doux, cela faisait quelque jour qu'elle n'avait pas aussi bien dormi. Il faut dire que son tendre époux ou plutôt ce bon vieux major l'avait épuisé, elle avait pendant un court instant eut le sentiment que Jasper avait fait la paix avec lui-même, elle espérait juste que ce n'était pas un rêve, car l'idée de reprendre ce qu'il avait arrêté la veille effleurait son esprit.

Une fois réveiller elle chercha Jasper des yeux mais ne le trouva pas, elle décida de ce lever et se dirigeait vers la porte mais, à peine avait-elle touché la poignée de leur chambre qu'elle c'était retrouvé à nouveau dans le lit des coussins dans le dos en position assisse, un plateau sur les jambes.

Bella remise du choc observa son mari et eut le souffle coupé, elle commençait à penser que Jasper devenait de plus en plus beau tous les jours et un petit rire lui échappa quand elle vit la coupe de cheveux de celui-ci.

« Est ce que je peux savoir ce qui te faire rire ? Bella fit non de la tête

Eh bien il va falloir que je te fasse parler dit-il après un sourire. Il se mit à la chatouiller et elle finit par lui dire que c'était à cause de ces cheveux.

La faute à qui femme.

Ce n'est pas ma faute bébé. »

Ils s'observaient l'un et l'autre remercions le destin de les avoir réunies, sentons soudain que leur humeur changer pour quelque chose de plus intime, Jasper cru bon de la transporter sous la douche malgré ces plaintes pour qu'elle puisse se laver, et ainsi déjeuner car il ne pouvait se permettre de reculer encore une fois le rendez avec l'avocat.

Une fois sortie du logement leur sensation de flotter sur un nuage disparu, la raison de leur venue revenant soudain dans leur esprit, Jasper aurait préféré ne pas continuer mais il savait que c'était important pour Bella. Il lui prit tout simplement la met pour lui communiquer du courage et son amour ceux à quoi Bella lui répondit par de la gratitude, pas besoin de parler tout était dit.

L'avocat les accueilli avec chaleur bien que l'expression de son visage devînt très vite plus grave, une fois le couple installé, il parla des derniers événements et du déroulement de leur entretien, il apprit à Bella que Renée l'avait choisie comme tutrice pour son enfant au cas où il lui arrivait malheur, elle laissait aussi ces économies à l'enfant qui en bénéficiera à sa majorité.

Surprise Bella eu du mal à reprendre pieds, de quel enfant parlait cet homme sa mère n'avait rien dit dans sa lettre, ni dans ce fameux rêve. Puis elle regarda Jasper et si comme elle le pensait que l'accident de sa mère et Phil avait été provoqué cela veut dire qu'un enfant et si elle l'avait bien compris son petit frère était à bord, il serait sans doute un témoin. Elle fut soudainement toute joyeuse à l'idée d'avoir un frère après tout ce temps sa mère lui en donnait enfin un, même si ce n'est pas vraiment la rencontre qu'elle imaginait.

Elle demanda quel âge avait l'enfant, l'avocat lui dit que pour avoir la garde sa mère avait insisté pour que Bella soit mariée et qu'un des deux dans le couple est une situation stable, un logement adapté pour accueillir l'enfant, il informa Bella que l'enfant n'était qu'un nourrisson d'une semaine. Bella donna les informations relatives à sa situation et à son récent mariage puis une assistante sociale vint les chercher pour les emmener à l'enfant et s'occuper des formalités d'accueil et d'adoption. Ils se sont donc rendue ensemble l'hôpital pour rencontrer leur futur fils, Jasper était très silencieux mais Bella ne le remarqua pas, trop presser à l'idée de voir l'enfant, elle n'avait pas hésité à accepter les dernières volontés de sa mère oublions de demander son avais à son époux.

C'était un très beau bébé en bonne santé, le médecin leur expliqua que c'était un petit miracle qu'il soit vivant, ceux à quoi Bella a répondu « c'est de famille nous avons neuf vies » puis éclatons de rire le médecin les laissa devant la vitre, Bella se présentait déjà au bébé, lui a expliqué quel point ils avaient hâte de le prendre dans leurs bras et qu'il allait être le plus heureux des enfants, qu'il avait une grande famille qui serait très heureuse de le rencontrer. Jasper était allé quant à lui s'occuper de la paperasse, ne se sentons pas à son aise.

POV Jasper

Je me sentais de trop et tous ces papiers à remplir me donnaient l'occasion de me faufiler, je n'ai jamais pensé à fonder une famille et du jour au lendemain me voilà père. Comment un être tel que moi avait pu recevoir un tel cadeau, pourrais-je remplir ce rôle correctement.

Bella était un flot incessant d'émotion depuis ce matin mais ces dernières minutes, au moment où elle a vu son frère, enfin notre enfant. Elle n'était plus qu'amour et tendresse, je dirais même qu'une sorte de bouclier projetait son affection autour du petit.

L'assistante sociale m'a averti que l'enfant ne pouvait pas partir dans l'immédiat et que nous devrions prolonger notre voyage pour un mois afin qu'elle puisse observer notre comportement près de lui.

La journée passa sans que je n'aie pu m'approcher du bébé, j'avais peur de ce petit, oui moi le grand roi de la guerre. Bella avait pourtant tout essayé pour le mettre dans mes bras, mais je n'avais pas cédé à son plus grand malheur, elle m'avait même défendu auprès du petit, lui disant que j'étais juste timide, j'avais vraiment épousé une femme adorable.

« Jasper ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse quand même ?

Je préfère attendre Bella…

Il n'a pas de prénom ni de nom notre petit chéri, regarde son bracelet.

Trouve lui en un.

Jasper ne dit pas ça comme si tu parlais d'un animal !

…. Pardon.

Pour la peine à toi de le faire, je n'ai rien qui me viens, trouve lui un prénom qui irait bien avec Hale Withlock.

Après quelques secondes de réflexion, j'ai proposé un prénom spontanément, il irait très bien Charlie Hale Withlock, il sonnait très bien.

Merci bébé c'est un très beau choix.

Je me suis dit qu'il était déjà une partie de Renée et Phil et qu'il ne te manquait plus que Charlie.

Il sera les trois personnes les plus importantes de ma vie à lui tout seul, merci. »

Ce simple remerciement me remplit d'une joie intense, je n'étais peut-être pas encore un bon père, mais j'avais la sensation quand on que marie, je commençais à m'améliorer.

Pov Bella

C'était l'heure de partir, demain matin nous reviendrons chercher Charlie, Jasper m'a avertie qu'il avait prolongé la location. J'ai eu beaucoup de mal à le lâcher et surtout à le mettre dans les bras de Jasper, mon tendre marie à me semble-t-il beaucoup de mal avec les bébés.

Une fois à la maison, jasper est ressortie acheter les objets berceau, table à langer etc… dont aura besoin Charlie pour le moi, pendant ce temps j'ai choisi la chambre à côté de la nôtre pour un brin de ménage, le soir venu j'ai eu énormément de mal à trouver le sommeil, je pensais a ces petites main, son visage tout rond, ces yeux si vif. Jasper devait en avoir marre de me voir comme ça mais au moins il a eu la gentillesse de ne pas relever la chose, quoi que c'est « tu devrais dormir » devait signifier, tu m'épuises.

Le lendemain matin j'étais debout à neuf heures mais aucun signe du major, son téléphone aussi était aux abonnés absents, il est revenue vers treize heures avec des paquets de couche, des vêtements et des baskets et des chaussures miniatures, biberon, stérilisateur et plein d'autres petite chose.

« Tu as dévalisé combien de boutique, on reste qu'un mois tu sais ?

Deux ou trois mais ne t'inquiète pas les vendeuses mon bien conseiller, j'ai même le l'Ondo, une poussette, un siège auto…

C'est ce que je disais, on ait là qu'un mois, mais j'avoue que tu a fait un très bon boulot papa !

Je sais que tu as peur de mal faire les choses, mais rien que le fait que tu t'inquiètes déjà de son bien-être, prouve que tu prends déjà ton rôle à cœur, ça viendra doucement, tu verras. C'est ça être parent, constamment se remettre en question quand il s'agit de prendre une décision pour son enfant.

Rappel moi qui a un pouvoir l'empathie ici me dit-il embarrassé »

Après avoir tout rangé et installé ce qui devait l'être dans la chambre, Jasper a mis le siège auto dans la voiture puis nous sommes partie rejoindre notre fils, je suis certaine qu'il m'a reconnue même si jasper a ri de moi quand je lui ai dit. Mais bon je lui ai pardonné quand il a porté Charlie, pour lui dire que sa maman était déjà amoureuse de lui et qu'il était triste qu'elle n'accorde de l'attention qu'à lui.

« Ne te marie pas mon fils, les femmes te briseront toujours le cœur pour un autre, surtout si c'est toi-même même qui créais ton rival. Puis il a eu un fou rire en voyons ma tête.

Les femmes aussi peuvent dire la même chose alors ai-je rétorqué »

Pendant que je faisais la moue en leur tournant le dos, j'ai jeté un coup d'œil vers eux. J'ai été émue immédiatement par leur premier contact, c'était doux et maladroit en même temps, Jasper évitait de le coller à lui pour qu'il n'est pas froid et le petit semblait si calme et tellement à sa place dans ces bras que je ne pus retenir quelque larme de couler.

Il ne nous restait plus qu'à l'annoncer au reste de la famille.

Pov Normal

À peine la porte de la maison franchit, notre jeune couple fraichement parent, surtout Jasper a pu prendre conscience de son rôle de parent de façon assez dégoutant. Car Monsieur Charlie avait fait dans sa couche, donc pendant que super papa changeait sa couche et que super maman faisait son biberon dans la cuisine Charlie repassa a l'attaque, au moment où Jasper s'apprêtait à refermer sa nouvelle couche il lui urina dessus à grand jet vampire ou pas, il avait tellement été surpris, qu'il n'avait rien n'éviter, ivre de rire ne comprenons pas la situation ni le danger face à lui, Charlie observa son père. Bella le trouvons lent, vins les rejoindre dans la chambre, la tête de Jasper était si sidérante qu'elle rit à gorge déployée.

Une fois bébé propre, son biberon donné et qu'il fut endormi dans son transat, ils prirent le combiné pour appeler la maison et annoncer la nouvelle.

Bella se remettait encore du choc, son major déstabilisé par un bébé, ce début de la vie à trois promettait d'être amusant.

Le téléphone sonna une fois puis la voix de Carlisle s'éleva à l'autre bout.

« Peux-tu mettre le haut-parleur papa lui dit Jasper?

Bien sûr fils, comment vous portez vous tous les deux ?

Très bien répondit Bella, on ne pouvait pas rêvez mieux comme surprise.

Qu'est-ce que c'est alors demanda un Emmet très curieux ?

Bella et jasper en tout d'abord expliquer leur visite chez l'avocat puis en donner une réponse à la question d'Emmet.

- Tout le monde Bella et moi, n'allons pas revenir seul de notre voyage et nous restons un mois de plus

- …

- Disons que Renée, nous a laissé un beau cadeau à enchaîner Bella face à leur silence.

- Quel genre s'éleva soudain la voix de Rosalie et Esmée terriblement enthousiaste.

- Un cadeau qui pleure, qui porte des couches et qui ressemble à un mini-pouce dit Bella avant de rire

- …

- Ce que Bella veut dire c'est que nous avons adopté un bébé ! »

Après le choc passé ils parlèrent tous en même temps, demandons à qui il ressemblait, combien de mois il avait etc.… Esmée et Rosalie, les averties qu'elles s'occuperont de la chambre de Charlie, Emmet et Carlisle proposent de rajouter une aile à la maison en Alaska juste pour eux trois, voyons l'excitation générale de tous Jasper et Bella ne purent que dire oui à toute leur demande, heureux que l'arrivée de Charlie est reformé la famille comme avant, malgré l'absence d'Edward et Alice.


Voilà pour ce chapitre, j'ai eu du mal à le sortir celui-ci, grosse panne d'inspiration puis une fois partie, il s'est écrit tout seul. Hâte d'avoir votre avis sur ce nouveau chapitre