Chapitre 53: Iris Hepburn

Chrome serra la main de son frère en silence et celui-ci fit un pas en avant, la tirant à contrecoeur derrière lui. Les jumeaux marchaient le long de l'allée familière, passant sur les escaliers de pierre en ruine, et ils furent effarés de constater tous les changements qui s'étaient produits. Ils avaient quitté cet endroit à peine une heure plus tôt, vert et plein de vie, et ils retrouvaient maintenant une maison abandonnée. Comme cela était-il possible ?

Lorsqu'ils passèrent la porte et se retrouvèrent dans l'entrée, Chrome s'arrêta net, refusant d'aller plus loin. « I-Il n'y a plus personne. » s'exclama-t-elle dans un sanglot en observant cette scène désolante de son seul œil valide. Elle relâcha sa prise sur son trident qui tomba au sol dans un bruit métallique alors qu'elle s'effondrait.

Au moment où ils cherchaient leurs frères, ils ne portaient aucune de leurs armes et pourtant, ils avaient mystérieusement découvert leur tridents à Kokuyo Land, bien qu'ils soient un peu différents. Leurs tridents étaient brillants et en parfait état mais ceux-ci portaient fièrement les traces de nombreux combats. Pourtant, bien qu'il leur manque ce lustre d'antan, ces armes étaient sans aucun doute celles que leur père leur avait offertes.

Le son des larmes de Chrome résonna contre le sol et Mukuro surveilla les alentours en silence. Les jumeaux se tenaient dans l'entrée du manoir Vongola au Japon, mais toute la splendeur de leur maison avait disparu, ne laissant qu'un vestige délabré de son ancienne gloire. Personne de leur famille n'était là. Les seuls signes de vie venaient des araignées dont les toiles infestaient chaque recoin de la maison et les rats qu'ils avaient vu courir le long des murs.

L'expression de Mukuro se durcit tandis qu'ils réfléchissait à leur situation. Il pensa à appeler leur famille en Italie mais abandonna vite cette idée. Si leur manoir du Japon était dans cet état là, il ne voulait même pas imaginer ce qui avait pu arriver en Italie. Il savait que s'il découvrait leur base italienne, la maison de son enfance, dans le même état, il ne pourrait pas le supporter. Mais il devait rester fort, pour sa sœur.

Il fut tiré hors de ses réflexions par le grincement des chevilles rouillés de la porte d'entrée. Mukuro se retourna aussitôt, son trident en position d'attaque et son regard tomba sur la nouvelle venue. Une femme venait d'entrer dans la maison. Ses cheveux bruns étaient ramenés en une coupe afro et de petits cœurs pendaient des anneaux accrochés à ses oreilles. Elle était vêtue d'une simple veste blanche et d'une mini-jupe de la même couleur. Ses protège-épaules étaient décorés d'un emblème que Mukuro ne reconnaissait pas.

« C'est mon jour de chance. » dit-elle avec un petit sourire. « Quand on m'a ordonné d'aller exterminer les deux flammes qui étaient apparues sur le radar, je ne pensais pas qu'il s'agirait d'une aussi belle prise. » La jeune femme sourit de ravissement, mais ses yeux violets se plissèrent bientôt alors qu'elle murmurait, « En revanche, je ne pensais pas que les gardiens de la seconde génération seraient aussi jeunes. »

Dès l'arrivée de cette étrangère dans leur maison, les pleurs de Chrome avaient cessé et elle sécha vite ses larmes. Se relevant, elle vint rejoindre son frère et fixa l'étrange femme d'un air soupçonneux. Elle avait reprit son trident et le tenait fermement, prête à attaquer.

« Qui êtes-vous et à quelle famille appartenez-vous ? » demanda Mukuro.

« Mon nom est Iris Hepburn et je suis membre du White Spell des Millefiore. » répondit-elle honnêtement.

« White Spell ? Millefiore ? » répéta Chrome, ne reconnaissant pas les noms. Elle jeta un regard à Mukuro mais vit qu'il était aussi perdu qu'elle.

« Ku fu fu, jamais entendu parler. Je ne crois pas reconnaître cet emblème non plus, ce qui veut dire que ces Millefiore doivent être très faibles, sachant que j'ai mémorisé le nom des plus importantes Famiglias d'Italie à cinq ans. »

« Ne sois pas si arrogant, mon petit Vongola. » répondit Iris avec un sourire en coin, visiblement peu impressionnée par les moqueries de Mukuro. « Tu veux savoir qui est responsable de la destruction de ce manoir ? Qui d'autre que les Millefiore ? » dit-elle et une expression satisfaite apparut sur son visage lorsqu'elle vit l'air choqué de la gardienne de la brume. « Oh, et ce n'est pas tout. » continua-t-elle. « Cette 'faible' famille comme tu dis, est celle qui a réussi à tuer votre cher Vongola Secondo. »

Cette fois, même le garçon de la brume fut choqué et ses yeux bleus s'écarquillèrent sous la surprise. Son petit frère était... mort ?

« Tsuna ? » fit Chrome d'une voix étranglée. « N-Non, c-c'est impossible ! Ça ne peut pas être vrai ! Tsuna ne peut pas avoir été vaincu ! » hurla-t-elle en secouant la tête. Des larmes coulaient le long de ses joues et elle essayait désespérément d'effacer l'image du corps sanglant de son frère qui avait été gravée dans son esprit.

« Tu ferais mieux de le croire, mon cœur. » fit Iris d'un faux air de compassion. « Mais ne t'inquiète pas trop. Tu vas bientôt le retrouver et je t'enverrai personnellement dans l'autre monde pour le rejoindre. Venez à moi, mes serviteurs ! »

Les portes d'entrée s'écroulèrent soudainement lorsque quatre gigantesques et monstrueux hommes envahirent le manoir. La peau sombre de ces créatures contrastait vivement avec l'uniforme des Millefiore. Des griffes dorées armaient leurs mains et des masques blanc couvraient leurs visages grotesques. Leurs étranges yeux mauves brillaient à travers les fentes de ces masques et des flammes identiques brûlaient sur leurs fronts.

Un fouet apparut dans la main parfaitement manucurée d'Iris et il fut aussitôt enveloppé de flammes violettes. Balançant son fouet, elle frappa les monstres et leur infligea de multiples blessures. Les sauvages hurlèrent de douleur et leurs muscles épais se mirent à vibrer. Leur chair se tordit et doubla soudainement de volume.

« C'est une propagation corporelle. » réalisa Mukuro. Remarquant l'expression terrifiée de Chrome il se décida et serra plus fortement son trident avant de s'élancer vers l'un des monstres.

Le jeune garçon planta son trident à trois branches dans l'un d'entre eux. Mais alors qu'il arrachait son arme de la poitrine du monstre, l'horrible créature ne sembla même pas ressentir la moindre douleur.

« Tes attaques ne sont que des piqûres de moustiques pour ma chère Deathstalk Squad. » fit Iris d'un ton suffisant. « Allez mes serviteurs, anéantissez ces gamins Vongola ! » ordonna-t-elle en lançant son fouet en direction des jumeaux.

Mukuro évita un coup du colosse qu'il n'avait pu abattre, mais se retrouva sur la trajectoire d'un autre poing. Par chance, il parvint à sauter sur le côté mais cela le remit face à une autre de ces hideuses créatures.

Serrant les dents de frustration, Mukuro parvint à nouveau à éviter le coup puissant d'un des monstres. Alors qu'il se remettait en place, il vit du coin de l'oeil que le quatrième membre de la Deathstalk Squad arrivait droit sur lui.

« Cortina Nebbia ! »

La voix normalement douce de Chrome prit un ton ferme tandis qu'elle criait le nom d'une de ses techniques. Des flammes de la brume apaisantes entourèrent Mukuro et le protégèrent des attaques ennemies.

Ayant atteint son but, Chrome fit tourner son trident au dessus de sa tête. A l'instant même où le bout de son arme toucha le sol, la température de la pièce augmenta soudainement et de la lave volcanique sortit de la terre.

« Kufufu, » Mukuro rit doucement, impressionné par le talent de sa sœur. Sachant que ce brasier n'était qu'une illusion, il ne fut absolument pas gêné par la chaleur. Ce qui l'inquiétait était de voir que ses adversaires se semblaient pas brûler non plus.

« Tes illusions ne marcheront pas sur mes serviteurs. » fit Iris en répondant à sa question silencieuse. « Ils ne peuvent pas penser par eux-mêmes, tu vois. Ils n'existent que pour répondre à mes désirs. » révéla-t-elle vainement. « Allez, dépêchez-vous de détruire ces Vongola ! » ordonna-t-elle à ses monstres en les fouettant à nouveau.

Les ogres se séparèrent en groupes de deux et s'avancèrent vers les jumeaux. Mukuro était capable d'éviter tous leurs coups et à chaque fois qu'il en avait l'occasion, il ripostait avec une de ses propres attaques. Malgré cela, qu'il utilise les piques de son trident ou une dangereuse illusion, tous ses coups furent déviés par les monstres des nuages.

De son œil rouge, il vit que Chrome rencontrait des difficultés face à ses adversaires. Ses mouvements ralentirent, devenant plus rigides et elle était si fatiguée qu'elle avait du mal à retrouver son souffle.

Piégeant son ennemi avec une illusion de lui-même, Mukuro s'élança vers la jeune fille. Un coup de poing vola vers Chrome mais au lieu de toucher la victime voulue, l'attaque percuta la poitrine de Mukuro.

La barrière de brume créé par Chrome autour de son frère avait disparu depuis longtemps, et la puissance de l'impact fit tomber Mukuro à genoux, crachant du sang.

« Mukuro-nii ! » hurla Chrome, se sentant devenir faible à la vue du liquide vermillon coulant le long de sa mâchoire.

« Kufufu, ce n'est rien. » souffla Mukuro en laisser échapper son rire habituel. Il se releva en titubant, une main crispée sur son torse. « Chrome... sauve-toi d'ici. »

Elle secoua vivement la tête. « Non ! Je t'abandonnerai pas, Mukuro-nii ! » insista Chrome. Son acte de rébellion se termina en un cri perçant lorsqu'un des quatre mutants la frappa par derrière, la projetant contre un mur.

« Chrome ! » s'écria Mukuro, mais les secondes passèrent et il n'obtint aucune réponse. Sentant une présence derrière lui, il tourna la tête juste à temps pour remarquer l'onde de choc qui l'envoya face contre terre à côté de sa jumelle.

Mukuro exhorta à son corps de se relever mais celui-ci sembla ignorer les ordres de son cerveau et la seule chose qu'il put faire était de lancer des regards noirs aux quatre monstrueuses créatures qui s'approchaient lentement. Elles lancèrent simultanément leur poing en l'air avant d'asséner leur coup final aux jumeaux.

Mais juste avant que l'attaque ne les touche, un flash jaune brilla à travers la pièce, créant une tornade de poussière dans son sillage.

« Maximum Ingram ! » hurla une voix bruyante et les quatre membre de la Deathstalk Squad éclatèrent, ne devinant jamais ce qui avait mit fin à leur misérable vie.

Après avoir été témoin de la destruction de ses serviteurs, Iris décida de s'enfuir, ne voulant pas se retrouver face à l'homme à l'origine de cette terrible attaque.

En tout cas... cela avait été son intention. Au lieu de ça, l'implacable femme des Millefiore se retrouva encerclée par un pilier de fleurs de lotus épineuses et de lave en fusion.

Alors que les hurlement d'Iris résonnaient derrière eux, le sauveur des jumeaux, Sasagawa Ryohei ne put retenir un grand sourire en voyant les deux jeunes gens. Même évanouis, leurs mains étaient liées et ils avaient réunis leurs dernière forces pour créer une illusion afin de détruire Iris.

Ignorant ses cris de douleur, le gardien du soleil se pencha pour passer une main sur la tête de son grand frère et sa grande sœur (même s'ils étaient plus jeunes que lui pour le moment), et il écarta leurs cheveux de leurs visages avant de s'assurer que leurs blessures ne mettaient pas leurs vie en danger.

Il avait été surpris lorsqu'au milieu de sa visite de Kokuyo Land, il n'avait vu aucun des deux jumeaux dans ce qui était leur terrain d'entraînement habituel. Il était allé leur porter la nouvelle qu'il avait reçu de Kyoya quelques heures plus tôt : leurs parents avaient réussi à échapper à Byakuran. En ne voyant personne à Kokuyo Land, il avait pensé qu'ils étaient déjà au courant et s'étaient déplacés pour s'en rendre compte par eux-mêmes.

Mais il avait vite abandonné cette idée, ils n'auraient eu aucun moyen de le savoir. Donc, il ne restait qu'une seule possibilité, ils avaient été échangés avec leurs versions du passé et étaient partis vers le seul endroit qu'ils connaissaient : le manoir japonais des Vongola.

Le gardien du soleil fut soulagé de voir qu'à part quelques bleus et coupures, son frère et sa sœur allaient bien et il se rendit près d'Iris, se demandant ce qu'il devait faire d'elle. Il ne savait pas trop combien de temps l'illusion des jumeaux durerait, mais il se doutait qu'elle allait bientôt disparaître. Avant tout, il devait trouver un moyen de ramener Mukuro et Chrome à la base.

Le jeune homme était si perdu dans ses pensées qu'il ne remarqua pas les deux personnes qui étaient entrées dans le manoir jusqu'à ce que l'une d'entre elles pointe ce qui semblait être un revolver dans son dos.

« Qui êtes-vous et que faites-vous là ? » demanda une voix familière et le jeune homme réprima un sourire.

« Sasagawa Ryohei, le gardien du soleil de la deuxième génération des Vongola. » répondit-il sans hésitation.

Un moment de silence s'en suivit puis deux mains se posèrent sur ses épaules pour lui faire faire demi-tour et il se retrouva alors face à son oncle Giotto.