EPILOGUE

ATTENTION : Je ne possède en rien l'œuvre qu'est Sailor Moon et tous ses dérivés, dont PGSM. Ils sont la propriété exclusive de Mme Naoko Takeuchi.

Voilà le dernier chapitre de Réminiscence. Je m'excuse du délai d'update, plus long que d'habitude ! N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, ce que vous avez aimé, détesté... Tous les commentaires sont les bienvenus pour peu qu'ils soient constructifs ! Je suis convaincue qu'ils m'aideront à m'améliorer pour la suite )

Un grand merci à Natsu82, ma fidèle beta readeur.

Youte, j'attends impatiemment ta review ;)

Un appartement dans le quartier de Roppongi- Tokyo

~quelques mois plus tard~

Rei tourna ses clés dans la serrure et pénétra dans le vaste duplex situé en plein cœur de Tokyo. Déposant son sac dans l'entrée, elle retira ses chaussures et alla en cuisine se verser un verre de thé glacé. Soupirant doucement, elle regarda sa montre et constata qu'il était déjà 17h30. Son travail au temple lui avait pris plus de temps que prévu. Elle avait rendez-vous avec les autres à Crown à 20h et espérait que Minako parvienne à y être à l'heure.

Allant ensuite dans le salon, elle s'assit sur le grand canapé en cuir couleur crème et alluma la télévision afin de regarder les informations de ce 22 octobre. Pas grand-chose d'intéressant émaillait le bulletin quotidien à part le nouveau clip de Minako, diffusé en avant- première.

Alors que le clip commençait, la Miko entendit la porte d'entrée s'ouvrir et se refermer avec fracas. Un sac tombant lourdement au sol, des chaussures retirées rapidement et un lourd soupire se firent entendre. Nul doute, sa fiancée venait de rentrer.

« Tu es rentrée Reiko ? Ce n'est pas très gentil de ne pas me souhaiter la bienvenue ! » Lança la jeune star à l'autre bout de l'appartement.

« Désolée Mina mais je suis devant ton nouveau clip. » Répondit simplement la martienne.

« Ah ? Et alors tu le trouves comment ? bien j'espère ! » Demanda avec un léger sourire l'Idole en se dirigeant vers le salon.

« Mouais…pourquoi tes danseurs se sentent toujours obligés de te coller comme ça ? » Dit d'un air passablement ennuyé la native de Mars.

« C'est pour me donner un côté glamour et désirable, montrer que je suis irrésistible. » Affirma le plus sérieusement du monde la vénusienne.

Constatant le regard sombre que Rei posait sur la télévision et craignant pour son immense écran plasma qu'elle venait d'acquérir, Minako eut à cœur de calmer sa fiancée.

« Ce n'est qu'un clip Reiko. Je ne te savais pas si jalouse ! » Tenta d'un air amusé la native de Venus afin de détendre l'atmosphère.

« Je ne suis pas jalouse, je trouve juste ça abusé et de mauvais goût… » Répondit d'un air renfrogné la prêtresse.

« Les trois quarts de mes danseurs sont gays donc je peux t'assurer que je ne risque pas grand-chose ! » Dit avec un léger rire la jeune femme.

« Il en reste donc un quart… » Constata à voix basse mais d'un air menaçant la martienne.

« Tu sais ce qu'on devrait faire Reiko ? » Dit la vénusienne en s'asseyant aux côtés de sa fiancée.

« Non mais tu vas me le dire. » Dit d'un air blasé la Miko en regardant l'Idole dans les yeux.

« Faire un clip ensemble ! » Annonça d'un air triomphal la star.

« Même pas en rêve ! » Rétorqua la native de Mars après avoir soulevé un sourcil devant l'idée saugrenue que venait d'avoir sa partenaire.

« Mais si, je vois très bien la chose ! Je suis prisonnière d'une forteresse japonaise. Oui, on fera dans le style nippon car ça s'exporte bien. Les étrangers trouvent ça exotique et raffiné. Tu arrives habillée en tenue très classe mais en même temps sexy, genre un smoking par exemple ! On t'aura fait quelques tatouages judicieusement placés pour te donner un côté dangereux, badass ! » S'exclama Minako qui imaginait parfaitement la scène.

« Personne ne touche à ma peau sinon je carbonise toute forme de vie autour de moi ! » S'indigna Rei.

« Ne t'inquiète pas, ça sera du faux, juste peint. Bref, moi je serai détenue en tenue légère et ligotée afin de faire baver d'envie mon public masculin. De ton côté, tu pourfendras avec un katana tous mes tortionnaires et me délivreras ! Là, on touchera mon public féminin avec cette touche de féminisme bienvenue. Je trouve l'idée grandiose ! Je vais en parler à Sacho pour mon prochain single ! » S'enflamma la native de Venus.

« Il est hors de question que tu transposes tes fantasmes à l'écran et que je sois obligée d'y participer ! » Appuya fermement la martienne.

« Reiko, ce n'est pas du fantasme, ça s'appelle du marketing ! Tu sais, ce qui aide à vendre tout ce que tu juges bassement commercial… » Répondit avec assurance l'Idole.

« Je ne sais pas pourquoi mais je sens que je vais vite retourner au temple… » Constata d'un air sarcastique la Miko.

« Non, tu t'y embêterais… » Dit doucement la vénusienne en se rapprochant de la prêtresse.

« Ah oui ? Vraiment ? » Répondit d'un air faussement sceptique la native de Mars.

« Oui et je peux te le prouver tout de suite… » Répondit sur un ton langoureux la star en s'allongeant lentement sur Rei afin de lui offrir un baiser passionné. La jeune femme se défendit en plaçant entre son visage et celui de Minako, qui n'était plus qu'à quelques centimètres, une rose rouge.

« Bon anniversaire Mina ! » Annonça-t-elle avec un large sourire empli de tendresse.

La native de Venus prit délicatement la fleur écarlate en affichant son plus beau sourire. Elle remercia sa fiancée en l'embrassant fougueusement. Tout en étant concentrée sur ce délicieux instant, la martienne parvint à attacher au cou de son assaillante le collier qu'elle tenait en main depuis de longues minutes. Sentant le corps étranger sur sa peau, Minako se releva d'un air surpris et alla immédiatement au miroir le plus proche voir ce que Rei avait pu lui accrocher.

« Il est magnifique… » Souffla la vénusienne, les yeux humides, devant la fine chaine en or jaune qui soutenait un topaze et un rubis entrelacés.

« Je suis contente qu'il te plaise. » Dit la native de Mars en prenant la jeune femme dans ses bras et en déposant de légers baisers sur ses cheveux.

Les deux Senshis restèrent ainsi quelques instants, savourant ce moment de calme et d'intimité. Minako rompit en premier le silence.

« Tu sais Reiko, je pense qu'on devrait faire ce clip ensemble sinon on va perdre notre place de couple numéro un… » Commença l'Idole d'un air taquin en regardant l'un des magazines posés sur la table basse du salon.

« Ah parce que nous sommes le couple le plus en vu en ce moment ? Je ne savais pas… » Répondit d'un air passablement intéressée la prêtresse.

« Oui et ça m'embêterait de céder la place à Haruka Tenno et Michiru Kaioh qui nous talonnent de près. » Dit d'un air désormais sérieux la jeune star.

« Moi ça ne me dérangerait pas que les journalistes me lâchent un peu car c'est pénible qu'ils me suivent partout, même s'ils restent courtois… » Constata d'un air ennuyé la Miko

« Prends-le comme un compliment Reiko, ils sont juste fous de toi ! » Lança avec satisfaction la native de Venus. La martienne lui rendit son sourire mais ne put s'empêcher de poser son regard sur la couverture de magazine où posaient leurs concurrents. Elle ressentait une étrange sensation en les regardant mais ne parvenait pas à définir de quoi il s'agissait.

19h sonnaient. Les deux jeunes femmes se changèrent rapidement puis se mirent en route pour Crown.

Karaoké Crown- Tokyo

Rei et Minako se retrouvèrent sous une pluie de cotillons à peine avaient-elles franchi la porte du QG secret des Senshis.

« Joyeux anniversaire Minako-chan ! » Crièrent en cœur Ami, Makoto et Usagi.

« Merci à toutes ! » Répondit joyeusement la jeune star en secouant sa chevelure afin d'en faire partir les nombreux confettis qui y avaient trouvé refuge.

Makoto avait préparé un véritable banquet en l'honneur de l'Idole tandis qu'Ami et Usagi s'étaient attelées une bonne partie de l'après-midi à la décoration de la salle. L'événement était de taille puisque c'était la première fois qu'elles avaient l'occasion de fêter l'anniversaire de la vénusienne et chacune avait mis le plus grand entrain à organiser cette soirée.

La fête se partagea entre conversations amicales et concours de karaoké.

« Alors Makoto, ça avance les préparatifs de ton mariage ? » Demanda innocemment Rei.

« Oui, il reste moins de deux mois mais ça devrait être bon. J'espère juste que la neige sera au rendez-vous…et vous c'est pour quand ? »

A la question de la native de Jupiter, la prêtresse rougit instantanément et regretta immédiatement d'avoir lancé ce sujet. Voyant son trouble, sa fiancée vint à son secours.

« Disons qu'on profite de nos fiançailles ! Après être parties deux semaines dans les îles au printemps, on a le projet de partir à nouveau à Noël. C'est ma préoccupation actuellement, réussir à me dégager des vacances cet hiver ! » Répondit simplement la native de Venus.

« Il est vrai que votre vie est nettement plus compliquée que la notre…Bah, vous avez le temps pour la mariage de toute façon ! » Constata avec le sourire la jupitérienne.

« En tout cas je suis sûre que ton mariage sera magnifique Minako-chan, je veux absolument être invitée ! » S'enthousiasma Usagi.

« Evidemment que tu seras invitée Usagi-chan ! » La rassura immédiatement la jeune star.

« C'est vrai que ça ne sera pas mon mariage non plus… » Répondit d'un air ennuyé la martienne.

« Oui et le mien n'a aucun intérêt… » Renchérit Makoto, vexée.

« Ce n'est pas ce que j'ai dit ! Tiens d'ailleurs, Minako-chan, tu sais ce qui pourrait nous faire retrouver la mémoire ou pas maintenant ? » Demanda Usagi, trop contente d'avoir fait dévier la conversation de son embarrassant sujet.

« Oui elle le sait pour Ami et Makoto mais pas pour toi… » Répondit d'un ton provocateur la Miko.

« Rei-chan, t'es méchante ! » S'indigna l'ancienne princesse de la Lune.

« En fait Rei a raison. Je sais quels événements pourraient aider Ami et Makoto à retrouver leurs souvenirs mais je n'ai pas encore trouvé pour toi Usagi-chan. Désolée… » Dit l'Idole en regardant furtivement sa fiancée avec un petit sourire en coin.

« Pas grave Minako-chan ! Et donc c'est quoi pour Ami-chan et Mako-chan ? »

« C'est à elles de décider si elles veulent savoir, pas à toi Usagi. » Dit fermement la martienne.

« Rei-chan, je te donnerai pas le micro pour chanter ! » Menaça Usagi le plus sérieusement du monde.

« Je suis au bord du suicide là… » Répondit sarcastiquement la prêtresse.

« Mars Reiko me manque personnellement. Je ne l'ai entendue chanter qu'une seule fois mais j'en garde un fort souvenir ! » Renchérit d'un air taquin Minako qui obtint un soutien immédiat et appuyé de la part de sa princesse.

« Et moi Hikawa me manque et je sens que je vais y retourner dés ce soir ! » Répondit fermement la native de Mars en défiant du regard sa fiancée.

« Bon ça suffit les enfants ! Je suis assez curieuse donc tu peux me le dire Minako-chan. » Assura la jupitérienne.

« Oui moi aussi, je veux savoir. » Dit la mercurienne, à présent intriguée.

« Eh bien…il faudrait que vous sortiez ensemble et plus précisément que vous… » Annonça sérieusement la vénusienne.

« QUOI ? » S'exclamèrent de concert les deux jeunes femmes. Outrées, elles se regardèrent avant de rougir fortement et de détourner le regard, gênées.

Rei se mit à pouffer de rire. Usagi posa immédiatement un regard suspicieux sur elle puis sur Minako qui continuait à afficher un large sourire.

« Sérieusement, comment vous avez pu gober un truc pareil ? » Dit la Miko après quelques instants, en riant de plus belle. Elle s'attira alors à elle les regards incrédules des natives de Jupiter et Mercure.

« Désolée, je vous ai faites marcher ! Je ne sais pas ce qui pourrait vous faire retrouver la mémoire… » Annonça avec un léger rire la jeune star qui souhaitait calmer la situation même si elle se doutait que son aveu aurait des conséquences.

Les trois jeunes filles restèrent abasourdies. Soudain, le choc fit place à la colère et à l'instinct de vengeance. Ami fut la première à ouvrir les hostilités, à la grande surprise de tous. Un bout du gâteau d'anniversaire de Minako s'écrasa sur le visage de Rei. Cette dernière posa un regard offusqué sur son amie qui affichait à présent un large sourire de satisfaction. La martienne décida de répondre à la provocation, rejoint par sa fiancée et les autres. Une bataille de nourriture grasse, salissante et surtout sans pitié prit place dans la pauvre salle qui n'en avait pas demandé tant. Luna et Artemis trouvèrent rapidement refuge sous le canapé tandis qu'Usagi mangeait plus de gâteaux qu'elle n'en lançait.

L'affrontement prit fin de longues minutes plus tard. Exténuées mais riant aux éclats, les cinq jeunes femmes s'assirent sur le sol visiblement ravies de ce pur instant de folie douce.

Un appartement dans le quartier de Roppongi- Tokyo

Rei et Minako rentrèrent fatiguées mais ravies de leur soirée. Déposant ses cadeaux aux côtés de ceux de son staff et de ses nombreux fans, la jeune star constata néanmoins avec dépit les dégâts qu'avait subis sa toilette.

« Dommage, j'aimais bien cette tenue Dolce & Gabbana… »

« Je suis désolée Mina… » Répondit d'un air confus la prêtresse en regardant les vêtements ruinés de sa moitié.

« Bah, c'était mon idée après tout et je savais bien que ça allait dégénérer mais je ne pensais pas à ce point-là ! » Dit d'un air gêné l'Idole.

« Je me rends compte que j'ai encore tant à apprendre sur elles… » Reprit tristement la vénusienne qui sentit rapidement les bras de Rei l'entourer et la serrer contre elle.

« Tu as tout le temps pour ça. » Lui répondit avec douceur et bienveillance la martienne.

« Tu as raison. Bon, je pense qu'il est plus que temps d'aller à la douche ! » Lança avec enthousiasme la native de Venus qui semblait avoir retrouvé le sourire.

« Je pense par contre que je vais avoir besoin de l'aide d'une Miko expérimentée pour me purifier de ce déluge de sucre et de crème pâtissière que j'ai jusque dans les cheveux… » Dit d'un ton langoureux la jeune femme qui ne manqua pas de regarda d'un air séducteur celle qu'elle aimait.

Amusée par l'audace de sa fiancée, Rei se laissa prendre par la main et emmener d'un pas pressé dans la salle de bain.

OOOOO

Rei constata avec étonnement qu'elle avait revêtu sa tenue de Miko. Regardant autour d'elle, elle pensait se trouver dans Tokyo mais aurait été bien incapable de l'affirmer tant la ville était méconnaissable. Les buildings avaient subi de lourds dommages, des cratères béants jonchaient le sol, toute trace de végétation avait disparu et une forte odeur de sang et de mort imprégnait l'atmosphère. La native de Mars aurait juré qu'une guerre avait eu lieu ici jusqu'à ce qu'elle lève instinctivement la tête vers le ciel. D'un rouge écarlate, il se contorsionnait, se déformait comme s'il luttait contre l'intrusion d'un mystérieux envahisseur.

Soudain, un millier de cris terrifiants se firent entendre. Assaillie par la magnitude de ces hurlements, la martienne plaqua mécaniquement ses mains sur ses oreilles quand elle remarqua la présence de ses camarades devant elle. Elles portaient toutes leur Sailor Fuku mais restaient immobiles, pétrifiées par l'effroi.

« Mina, les filles… » Cria Rei en courant vers elles mais un souffle puissant la repoussa en arrière.

Une immense vague de plusieurs mètres de haut jaillit du sol et commença à tout avaler sur son passage. Plus sombre que les ténèbres et d'une vitesse ahurissante, le raz de marée se dirigeait tout droit vers les Senshis.

La prêtresse s'élança vers Minako et attrapa sa main dans une tentative désespérée de fuir la catastrophe. La vénusienne resta figée, imperturbable. Rei continuait de crier le nom de sa fiancée mais le son de sa voix ne semblait l'atteindre, comme si son âme avait déjà quitté ce monde. Sa main était dure et froide. Elle vit brusquement le corps celle qu'elle aimait se désintégrer en un instant, laissant juste un petit tas de poussière au creux de sa paume. Les autres guerrières connurent le même sort funeste. Leurs cendres se dispersèrent aux quatre vents.

Choquée, incapable de comprendre la scène se déroulant devant elle, la jeune femme regarda la vague arriver dans sa direction, prête à l'engloutir. Se protégeant vainement de ses bras, plissant les yeux en anticipation du choc, Rei constata quelques instants plus tard avec stupéfaction qu'elle pouvait toujours respirer. Rouvrant les yeux, elle constata se trouver à présent devant un immeuble très haut. Elle pensa être la seule rescapée du Tsunami qui venait de rayer de la carte son pays, quand elle vit une jeune femme drapée d'un long manteau noir la toisant du sommet de l'édifice. Elle tenait dans ses mains une longue faux.

« Qui es-tu ? » Cria la Miko, frustrée de ne pouvoir discerner le visage de l'autre survivante.

Elle n'eut pour toute réponse qu'un rire cruel et méprisant. Trois objets brillant d'une lumière aveuglante apparurent dans le ciel pour disparaître aussi vite.

« Est-ce toi ? Est-ce toi le silence ? » Demanda la martienne ne comprenant pas le sens des mots qui venaient de quitter sa bouche. Elle luttait désormais contre un vent fort qui soufflait dans sa direction.

La jeune femme sauta sans dire mot du haut du building pour fondre à toute allure sur Rei. Prise de vitesse, la native de Mars ne put parer le coup et sentit la faux lacérer sa chair avec une efficacité terrifiante. Pourtant à quelques mètres d'elle, la prêtresse, terrifiée et tétanisée par la douleur, ne put voir le visage de son agresseur. Sa vision était obstruée par son propre sang puis, par l'obscurité.

OOOOO

Se réveillant dans un sursaut, inspirant une bouffée d'air libératrice, Rei constata avec un immense soulagement qu'elle était dans l'appartement de Minako et que cette dernière était à ses côtés, en vie. Elle s'éveillait d'ailleurs difficilement et se frottait fortement les yeux.

Encore sous le choc, secouée par des tremblements nerveux, de grosses gouttes de sueur froide perlant de son front, la Miko porta instinctivement ses bras contre elle pour se réchauffer, tuer ce froid glacial qui subsistait en elle. La morsure de la mort, du silence était toujours là.

La native de Venus, qui était finalement parvenue à ouvrir les yeux, prit dans ses bras le corps nu de sa fiancée afin de la calmer et de lui apporter chaleur et réconfort. Elle avait immédiatement compris la situation. Rei avait fait un rêve prémonitoire et elle devait prendre connaissance de son contenu.

« Excuse-moi…de t'avoir réveillée. » Articula faiblement la martienne.

« Ce n'est rien Reiko. Dis-moi plutôt ce que tu as vu.» Demanda avec bienveillance et douceur la Leader des Senshis.

« Le silence…le silence arrive… » Répondit d'une voix tremblante la prêtresse.

Note de l'auteur : Et oui, vous avez bien lu ! Ma prochaine fic fera directement suite à Réminiscence et s'intitulera sobrement Pretty Guardian Sailor Moon S ! Je compte sur vous pour être au rendez-vous. En attendant, n'hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de cette fic ! ;)