Les personnages appartiennent à S. Meyer et je ne fais que m'amuser avec ceux-ci.

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

POV Jacob

Je m'étais retourné, prêt à envoyer promener celui qui me dérangeait alors que j'embrassais Tanya. Je crois que je n'ai réalisé à qui appartenait le poing que j'avais eu sur la mâchoire que lorsque j'ai aperçu une masse de cheveux bruns quitter le bar. J'avais agi comme un con. J'étais avec Bella et elle valait bien mieux que cette Tanya Denalie mais bon j'étais encore jeune et Tanya était le genre de fille que les gars comme moi sont fières d'avoir à leurs bras. De toute façon Bella était une fille plus ou moins banale et reviendrait lorsque je lui demanderais, je ne devais pas m'en faire et n'essaya pas de la rattraper.

oOo

La soirée toucha finalement à sa fin et je ramassai les clés que Bella m'avait si gentiment données afin de ramener mon pick up à l'appartement ainsi que la charmante demoiselle qui m'accompagnait. Me souvenant que c'était Bella qui l'avait ramené je cherchai à le faire démarrer avec le démarreur à distance. Habituellement, les lumières allument et ensuite le bruit du moteur s'entend. Ce coup-ci seulement le bruit du moteur se fit entendre.

Je me rendis alors à proximité et c'est alors que je vis l'état dans lequel était mon camion. J'en serai probablement tomber à genou si Denalie n'était pas pendu à mon cou. En approchant plus encore je vis l'étendu des dégâts. Les pneus étaient tous à plat, les vitres et les lumières éclatées, la peinture grafignée et les sièges en cuirs déchirés avec le nom de Bella dessus. Furieux je repoussai Tanya qui, ivre morte tomba par terre, tellement perdu dans sa petite tête elle ne le remarqua pas.

Je grimpai à bord de mon camion et pris la direction de l'appartement afin d'avoir une explication avec celle que je considérais jusqu'à présent comme ma meilleure aime puis je percutais. Quel con, c'était aussi ma copine et j'avais embrassé Tanya face à elle sans rien faire pour la retenir.

En entrant dans l'appartement aucune lumière était allumer, ça pouvait être normal étant donné l'heure mais j'aurais cru qu'elle aurait voulu des explications. Puis je me rendis dans la chambre en allumant la lumière du couloir. Et je vis que la chambre était vide. Les tiroirs de la commodes de Bella étaient tous ouverts et vides.

Elle ne pouvait pas me quitter juste parce que j'avais embrassé Tanya j'étais l'homme de sa vie et le seul assez gentil pour lui montrer de l'intérêt. Non définitivement elle ne pouvait pas me planter là comme un con.

Je décidai de laisser passer la nuit et de la contacter dès demain.

oOo

Le lendemain j'essayai à plusieurs reprises de la rejoindre sur son téléphone et je suis même allé la voir chez son père où elle s'était réfugiée. Elle avait tout bonnement refusé de m'ouvrir la porte.

Alors que je repensais à la journée un plan se forgeait dans ma tête. Si elle ne voulait pas me revenir d'elle-même je serai obligé de le faire moi-même coûte que coûte.

J'appelai alors la police pour porter plainte pour vandalisme sur bien privé. Alors que j'attendais le policier je savourais ma petite victoire.

oOo

Elle ne voudrait pour rien au monde être traînée devant les tribunaux pour vandalisme et alors qu'elle me supplierait pour que je retire ma plainte je lui dirais que je le ferais si elle revenait vivre avec moi. Elle allait accepter, aucun doute. Bella n'avait aucune colonne et était dépendante de moi. Elle avait bien choisi ses études en fonction de mon garage afin de travailler pour moi.

oOo

La voiture de police arriva finalement. J'avais seulement oublié un petit détail dans mon plan qui se révéla être de taille lorsque je vis le policier sortir de la voiture. Le père de Bella, Charlie Swan était le shérif de la ville et était de service aujourd'hui et dans ma cour en ce moment. D'un autre côté, il serait surement mécontent du comportement de sa fille et pour lui montrer les conséquences de son geste il prendrait ma déposition. Oui, c'est avec cette idée en tête que je m'approchai de lui.

- Alors Jacob, quel est le problème?

- Et bien en fait Bella a un peu massacré mon camion.

- Elle a eu un accident avec celui-ci?

- Hum, non pas vraiment elle a plutôt usé sa batte de baseball sur celui-ci.

- Ah oui. Et avait-elle une raison d'agir de la sorte?

- Non pas vraiment

Il ne pouvait pas savoir que j'avais embrassé Tanya tout de même, Bella ne serait pas allé lui dire non.

- Non, et le fait d'embrasser Tanya alors que tu es avec ma fille n'est pas une raison suffisante

Je restai silencieux.

- Donc, pourquoi suis-je ici?

- Je veux porter plainte contre Bella.

- Oui voyez-vous ça?

- Allez, vous êtes obligé même si c'est votre fille.

- Oui, c'est sûr mais d'un autre côté je pourrai en profiter pour aller dans ta remise à l'arrière pour venir chercher quelques petites choses appartenant à ma fille qu'elle a laissé et faire un rapport sur ce que je vais y trouver.

- Euh, vous ne pouvez pas faire ça, vous n'avez pas de mandat?

- Eh bien, comme je ne sais pas ce qui se trouve dans ta remise et que Bella m'a demandé de venir chercher ses affaires de sport dans cette remise j'ai entièrement le droit d'y aller.

- Oh c'est bon je ne porterai pas plainte cette fois-ci.

- Parce que tu comptes essayer de nouveau, ma fille n'est pas folle elle t'a déjà oublié.

Les plants de pots qui y étaient bien que ce soit pour ma consommation personnelle aurait très bien pu me mettre derrière les barreaux. Mais il avait passé l'éponge puisque je n'en vendais pas et que je ne forçais pas Bella a en prendre.

Puis il repartit comme il était venu. Et je n'étais pas plus avancé puisque maintenant d'aucune façon elle accepterait de revenir.

Je retournai donc au bar dans l'espoir de revoir Tanya et de finir ce que j'avais commencé la veille.

oOo

Ça faisait environ un mois que Bella était partie sans rien me dire et je ne l'avais pas revu. Elle avait quitté la ville pour Seattle et de ce que j'avais entendu ça lui réussissait bien. Elle avait même des parts dans un garage qui marchait bien et qui venait d'ouvrir alors que moi je peinais à rester ouvert.

Habituellement je comptais sur Bella pour m'aider mais ma nouvelle petite amie Tanya ne voulait pas se salir les mains pour un peu de graisse. De plus, elle ne travaillait pas attendant que les agences de mannequin l'appellent et vivait chez moi. Je devais donc la faire vivre.

J'étais donc assis dans le salon en écoutant la télévision et attendant le retour de Tanya. Celle-ci franchit la porte le sourire aux lèvres.

- Devine quoi, une agence de mannequin vient de me contacter et me veut pour un shooting la semaine prochaine.

- Géniale, tu vas afin pouvoir payer ta part de loyer.

- Qu'est-ce que tu crois. Ce n'est pas parce qu'on s'envoie en l'air une fois de temps en temps que je vais t'aider de plus tu es nul au lit. De toute façon l'agence est en Europe donc je venais seulement ramasser ce que j'avais laissé ici.

J'étais dépité pourquoi toutes les filles me laissaient comme un con qui avait trop espérer.

oOo

Un mois après le départ de Tanya, le garage avait été vendu j'étais retourné vivre chez mon père et mes amis m'avais laissé tomber après ce que j'avais fait à Bella puisqu'ils la considéraient tous comme leur sœur.

J'étais au bar et j'avais entendu dire que Bella était de retour en ville pour voir son père. J'espérais pouvoir la croiser et lui demander de me reprendre même si pour cela je devais me mettre à genoux.

Puis je la vis franchir la porte avec un sourire aux lèvres je ne l'avais jamais vu aussi resplendissante.

J'étais en train de la supplier lorsqu'un homme que je n'avais jamais vu s'approcha d'elle et la prit par la taille. Elle se retourna en souriant encore plus et l'embrassa. Elle me présenta Edward l'homme de sa vie puis tourna les talons et partie rejoindre les gars de la gang dont un jour j'avais fait partie.

Elle ne m'avait pas adressé un regard de la soirée et elle était pétillante de bonheur.

oOo

Six mois plus tard j'apprenais ses fiançailles alors qu'elle avait toujours refusé que je pose ne serais-ce que le genou à terre. Pour ma part j'étais toujours au chômage et mon père était sur le point de me mettre à la porte.

oOo

Près de trois ans après qu'elle m'ait quitté mon père m'avait appris que son meilleur ami, Charlie Swan, allait d'ici peu devenir grand-père.

Moi j'étais à présent célibataire depuis longtemps et assistant cuisinier dans un resto de la Push. Mes rêves de jeunesse étaient loin de s'être concrétisés.

oOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Je ne sais pas si ce POV Jacob vous a plu et s'il atteint un peu vos attentes. Pour moi la réaction de Jacob lorsqu'il est devant le pick up aurait pu être plus riche mais il était soul et avait Tanya accroché à lui. Je voulais vous le poster tout de même, même s'il n'est pas tout à fait à mon goût mais j'ai quelque peu de difficulté à écrire des réactions violentes qui ferait que mon histoire est toujours du sens.

Merci à toutes celles qui laisseront leur avis parce que je veux la savoir et à toutes celles qui la liront aussi.

Merci!

Misslapy