Chapitre 10 : Retour sur Terre.

Tout à coup l'alarme retentit…

_ Reste là ! Dit Curtis à Joan en la relâchant à contrecœur. Je vais voir ce qu'il se passe.

Joan soupira tandis que Curtis sortit.

Elle éprouva soudain une sensation de malaise. Elle sentait des yeux se poser sur elle. Mais visiblement il n'y avait personne.

Pourtant…

Le capitaine courut vers la cellule des prisonniers. A l'intérieur se trouvait Grag et Otho visiblement confus de s'être fait avoir comme des bleus. Moka à l'extérieur se frottait la tête énergiquement.

_ Capitaine ! S'écrièrent-ils penaud.

_ Que faites-vous ici ? Où sont les prisonniers ?

_ C'est à dire Capitaine…

_ A un moment tout nous a paru calme. Trop calme.

_ De ce fait nous avons regardé à l'intérieur. UI Quorn et N'rala avaient disparu. L'autre Joan était toujours là. Perplexe nous avons décidé d'ouvrir malgré les recommandations de Moka.

_ Nous avons oublié que sur Mars UI Quorn et N'rala ont leur pouvoir renforcé. Ils nous sont tombés dessus sans prévenir. Moka s'est précipité pour fermer la porte mais lui a été assommé par une tierce personne.

_ Bon gré mal gré nous avons été enfermés ici. Puis Moka est revenu à lui et a appuyé sur l'alarme.

Le Capitaine serra les dents de colère. Soudain…

A l'infirmerie Joan tenta de se lever. Elle eut un vertige qui l'obligea à rester assise. Elle porta la main à son front. Tandis que la sensation qu'elle avait éprouvait lorsque le Capitaine était sortie revint de plus belle.

_ Qui va là ? Demanda-t-elle faiblement.

Il n'y eut qu'un rire pour toute réponse.

Ce rire. Elle connaissait ce rire. C'était UI Quorn. Que faisait-il ici ? Elle tourna la tête à sa droite. L'ayant localisé là lors de son rire. Machinalement elle porta sa main là où elle gardait son arme. Mais visiblement elle n'était pas à sa place. Puis UI Quorn apparu devant elle. A ses côtés se trouvait N'rala et Joan.

_ CAPITAINE ! Appela-t-elle alors.

Soudain elle vit s'abattre devant elle une main qui l'attrapa à la gorge. Elle se débattit un moment Jusqu'à ce finalement Elle ne s'arrête en voyant un pistolet à protons pointait droit sur sa tête. Essoufflée, elle se releva.

_ Vous allez me suivre bien gentiment mademoiselle. Fit la voix rude d'UI Quorn.

Joan n'avait pas vraiment le choix. Bon gré mal gré elle les suivit, laissant Joan prendre sa place.

'Joan !'

Moka le regarda perplexe.

'Tiens bons j'arrive.'

Encore plus perplexe il le regarda filer et le suivit une fois qu'il eut ouvert à Grag et Otho. Lorsque Curtis arriva à l'infirmerie tout avait l'air normal. Joan était toujours là. Mais quelque chose clochait. Il l'entendait l'appeler. C'est alors qu'il comprit. Ce n'était pas la vraie Joan.

Il sortit alors de là comme il était entré et croisa son équipage.

_ Moka ! Restez là et surveillez Joan. Grag, Otho vous venez avec moi nous allons chercher Joan.

_ Elle n'est pas à l'infirmerie ?

_ Ce n'est pas la vraie Joan !

Le Capitaine entendit soudain le bruit d'un véhicule. Il se précipita dehors tandis que le véhicule prenait de l'avance. Malgré la distance il tira. Sans succès. Il grimpa alors dans un autre véhicule suivit de ses Futurmens et se lança à sa poursuite.

Joan était à l'arrière de l'autre véhicule. Les mains attachées dans le dos par une simple corde.

_ Vous ne pourrez pas vous enfuir. Dit-elle avec défi. Le Capitaine vous arrêtera.

La gifle partit. Le coup n'échappa pas à Curtis. Elle regarda UI Quorn avec haine alors qu'elle tenait de se délier les mains. Bientôt ses liens rompirent. Il n'y avait que le conducteur qui avait une arme. Devant elle se trouvait UI Quorn et à ses côtés N'rala.

Joan profita de l'obscurité d'un tunnel pour sauter sur N'rala. Emportées par l'élan trop vif de Joan, elles passèrent toutes deux par-dessus bord. Hors du passage obscure UI Quorn s'aperçut de la disparition de N'rala et de son otage.

_ Demi-tour ! Ordonna UI Quorn.

Le chauffeur ne se le fit pas demander deux fois. UI Quorn devait récupérer la fille avant l'arrivée du Capitaine Future. Arrivés au bout du tunnel il n'avait vu aucune des jeunes filles mais il avait vu le véhicule de Future. Il était proche. Rageant il ordonna un second passage à toute allure. C'est alors qu'il les vit, couchées sur le sol et visiblement sans connaissances Il ordonna l'arrêt du véhicule et se précipita vers les jeunes filles. Alors qu'il réveillait N'rala le véhicule du Capitaine arriva. Son chauffeur se mit alors à tirer. Sans succès. Bientôt les bruits de tirs cessèrent et UI Quorn savait qu'il était fait. Il n'avait pourtant pas dit son dernier mot.

N'rala était finalement revenue à elle. UI Quorn et elle s'échangèrent un sourire pour soudain disparaître dans l'obscurité du tunnel.

'Vous avez gagné cette fois Capitaine mais nous nous retrouverons bientôt !' Pensa UI Quorn en s'éloignant avec N'rala.

Le Capitaine arriva près de Joan toujours à terre. Il se précipita à ses côtés sous le regard attentif d'Otho. Grag étant resté en retrait pour surveiller le tireur.

C'était sans aucun doute la vraie Joan. Le bandage à l'épaule en était une preuve flagrante.

_ …Curtis… Murmura-t-elle en reprenant peu à peu ses esprits.

_ Je suis là tout va bien.

_ Où… Où est N'rala ?

_ Elle a dû s'enfuir avec UI Quorn. Murmura Curtis avec colère. Je m'occuperai de lui une fois que cette mission sera terminée.

Joan grimaça douloureusement en tentant de se relever.

_ Ca ne va pas ?

_ Ce n'est rien. J'ai dû me fouler la cheville en tombant du véhicule.

Le Capitaine la pris de nouveau dans ses bras. Et la porta au véhicule. Otho avait pris le volant, et Grag surveillait le prisonnier à l'arrière. Il ne restait plus qu'une place. Malicieux il prit place sur le dernier siège tout en gardant Joan sur ses genoux. Elle ne rougissait pas mais souriait d'un sourire éclatant.

De nouveau au Comet, Joan retourna à l'infirmerie. Après tout elle avait tout de même perdu beaucoup de sang et avait besoin de repos.

Le retour vers la Terre se passa dans le plus grand calme. Joan commençait à comprendre certaines choses et éprouvait une antipathie certaine envers UI Quorn. Surtout vis à vis de celle qu'elle appelait grande sœur et de qu'il lui avait fait endurer.

Comme l'avait expliqué le professeur Z, il était possible à un clone de ressentir la souffrance de l'être source. Presque comme des jumeaux. C'est ainsi que Johann avait elle-aussi éprouvée la souffrance de Joan.

Une fois à New York, des navettes furent apprêtées pour le retour des disparus chez eux. Et ce fut chose heureuse car Niklaus recommençait à faire parler de lui.

Lorsque le colonel Ezra aperçut les deux Joan il se demandait bien ce qu'il se passait. Après une explication du professeur Z, restait sur Terre, Ezra sembla comprendre. Joan voyant que son nom pourrait porter à confusion, en plus de sa ressemblance, décida de se faire appeler Anne.

Le Capitaine resta deux jours sur Terre, à régler les derniers petits problèmes à faire son rapport au gouverneur. Bien que l'évasion d'UI Quorn et de N'rala était un problème, la résolution de la disparition de la vingtaine de personnes était une victoire.

Finalement l'heure du départ sonna.

Otho, Grag et le professeur Simon se trouvaient déjà à l'intérieur du Comet. D'ailleurs Otho et Grag se chamaillaient une fois de plus.

Curtis était encore dehors, en bas des marches menant dans le Comet. Il faisait face à Joan, mains dans les mains.

_ Porte toi bien Joan !

_ Fais attention à toi Curt.

Ils se saluèrent alors d'une simple accolade. Puis Curtis fit demi-tour et monta une première marche. Il s'arrêta, et semblait réfléchir.

_ Curt ? S'étonne Joan devant le trouble de son ami.

Ce dernier se ravisa alors et refit face à Joan. Il la regarda avec tant de chaleur qu'elle se sentit rougir. Il l'attrapa par la taille et l'attirant contre lui déposa un doux baisé sur ses lèvres.

Laissant une Joan abasourdie, il entra dans le Comet pour de bon. Tandis que la porte se refermait sur lui, Joan porta ses doigts à ses lèvres. Désorientée par ce baiser soudain, elle sentit des larmes de joie couler sur son visage.

_ Au revoir Capitaine de mon cœur ! Déclara-t-elle en souriant malgré ses larmes et tandis que le Comet s'envolait pour sa base lunaire.

FIN