« Drive » est un film qui m'a plu et m'a sauvé pour l'inspiration !

Je cherchais, pour « Green Lantern », un personnage avec lequel je pouvais écrire une fiction slash !

Et, bingo ! Surgit un véritable don du ciel : « The Driver », un personnage comme je les aime…

Bonne lecture !

« Inexplicable choix » :

Green Lantern survolait les cieux des Etats-Unis, aimant, comme toujours, ce sentiment de solitude et de liberté.

Une liberté grisante procurée par le fait de pouvoir voler et de sentir proche des étoiles. Après des semaines, passées à patrouiller dans son secteur de l'univers, le jeune héros était heureux de revenir sur Terre.

Une planète qui faisait partie de son secteur sous sa garde.

Une nostalgie se fit sur ses traits masqués aux sacrifices qu'Hal avait dû faire pour continuer à être le digne « gardien » de la Corporation des Green Lantern.

Carol Ferris, sa petite-amie, pilote comme lui, lassée de devoir l'attendre, avait choisi de fréquenter un autre homme. Elle était désormais fiancée avec un bon parti.

Le clignotement de son anneau tira Hal de son humeur mélancolique et chassa la jeune femme de ses préoccupations premières.

Ecoutant l'anneau, Green Lantern bifurqua et accélérant, se dirigea vers Los Angeles.

Une voiture, garée sur le bas-côté d'une route déserte, en pleine nuit, attira l'attention d'Hal qui, sans bruit, avec grâce, se posa sur le bitume.

Il aperçut un jeune homme immobile et la tête rejetée en arrière. Inquiet, il se précipita vers le conducteur qui, les yeux clos, paraissait inconscient.

Confirmation donnée par le sang qui s'écoulait d'une plaie sur le côté droit de l'abdomen.

Hal ouvrit la portière, saisit le jeune homme et le coucha sur le sol. Il tapota la joue pâle de l'inconnu dont le visage régulier était tuméfié aux lèvres et à l'arcade sourcilière.

Le blessé finit par reprendre conscience et ses yeux bleus se portèrent sur ceux de Green Lantern.

Un long examen soutenu de la personne d'Hal et l'inconnu se dégagea des bras de son sauveur.

Pas un mot. Aucun remerciement. Aucune réaction. Juste un visage figé dans une expression indéchiffrable.

Hal, surpris, habitué à l'étonnement émerveillé des gens qu'il sauvait, l'observa tituber vers sa voiture.

Il détailla la silhouette mince et longiligne de l'inconnu et fut frappé par sa démarche fluide et gracieuse malgré la blessure. Puis, il se souvint du regard sans émotion et absent que lui avait adressé le jeune homme.

« -Quoi ? Se récria Hal, en fronçant des sourcils, déconcerté. Tu veux que je l'amène sur notre planète pour que les Immortels puissent le sauver ? Mais pourquoi ? C'est juste un homme blessé ! L'hôpital suffit ! »

Le monologue d'Hal avec son anneau indifféra l'inconnu qui commença à démarrer. Mais l'anneau décida pour les deux hommes. Ayant sa volonté propre, il entoura Hal résigné et le conducteur extirpé de la voiture dans une boule d'énergie verte.

L'inconnu coula un simple regard vers Hal qui lui envoya un sourire d'excuse et referma les yeux, s'abandonnant contre Green Lantern.

« -Nous allons voyager vers Ola, ma planète. » Expliqua-t-il, ne sachant pas si le jeune homme l'écoutait ou pas.

Visiblement, non. Car Hal n'obtint pas de réponses ni de réactions. Il était certain d'une chose : L'indifférence n'était pas due à son état semi-inconscient mais à la personnalité énigmatique du jeune inconnu.

Hal, débarrassé de son masque, vola vers la capsule où était soigné le blessé et le contempla, perplexe et curieux.

Son mentor s'approcha du jeune terrien et parla :

« -Tu te demandes pourquoi l'anneau a fait le choix de l'amener ici, n'est-ce pas ? »

Hal fixa son mentor avec respect et eut une moue de la bouche qui exprima ses questionnements.

« -Je doute du bien fondé de la décision de l'anneau. Dit Hal, en examinant la plaie de l'inconnu. Je ne sais rien de cet homme. Seulement qu'il a été poignardé et le peu que je perçois de lui ne m'enthousiasme pas. Il est loin d'être un innocent. Il est froid, pas très bavard… »

L'autre Gardien rit, amusé par les conclusions de son ancien élève.

« -Patience, Hal ! Recommanda-t-il, en s'éloignant vers la sortie. L'anneau ne se trompe jamais. Aie confiance en lui. Vois par la suite. »

Sur ces mots sibyllins, le mentor laissa Hal et ses questions avec le jeune inconnu.

Hal se pencha sur la vitre de la capsule et étudia, gravement et attentivement, les traits de cet homme.

Il tressaillit en découvrant un sillon blanchâtre sur l'une des joues de l'inconscient. Indiquant une peine probablement récente. Assez forte pour que cet homme froid avait pu verser des larmes.

« -Qui es-tu ? » S'interrogea Hal, en guettant les moindres signes d'émotion sur ce visage impassible.

A suivre.

Reviews ?