Aaron... un nom bien étrange selon Elika? Un mensonge? Peut être, elle n'était pas sûre, en faite, elle n'était plus sûre de rien. Les yeux de cet étranger la perturbait au plus haut point. Elle avait l'impression que son regard allait la transpercer de part en part et découvrir ainsi tous les secrets qu'elle cachait.

De son côté, Dastan ne pouvait supporter sa présence, il sentait parfaitement une énergie inconnue émaner de lui, et cette force ne lui disait rien qui vaille.

Son nom ne fut pas la seul chose que Aaron révéla. Des choses pour le moins étrange, des phrases, des mots, tous en rapport avec le Prince et Elika. Aaron ne se contentait pas de parler simplement, il leur montrait l'étendu de ces connaissances sur eux. Il révéla des choses que seul nos deux héros étaient en mesure de savoir... Mais comment savait-il?

-Comment peux tu savoir tous cela sur nous? Demanda le Prince, rompant ainsi le silence dans lequel le jeune homme les avaient laissés.

Il ne répondit pas, occuper par ces propres pensé, désintéresser par la présence de la princesse et du prince, ce qui énerva de plus bel Dastan, qui ne manquait pas d'avoir le sang chaud.

-Aaron, certaines choses reste flou pour nous... Si tu voulais bien nous expliquer qui tu es réellement et comment tu nous connais aussi bien, nous serions mieux disposé à la suite! Tenta Elika, craignant encore le silence.

Il ne répondit pas immédiatement, alternant du regard entre le Prince et Elika, cherchant ces mots.

-Les dieux mon envoyer jusqu'à vous Elika! Je suis simplement un messager et un guide pour vous, rien de plus. Ce n'est que par la volonté d' Ormazd que je suis venu jusqu'à vous, ici, dans ce temple. C'est aussi lui qui vous à mené droit vers moi.

-Ormazd est intervenu auprès de nous? Demanda Elika d'un voix étonné. Pourtant, il y a longtemps qu'il nous a abandonné.

-Pourtant, qui vous à indiqué le chemin jusqu'à se temple?

-Un vielle homme que nous avons rencontré dans le désert. Répondit le Prince.

-Et, n'est-il pas étrange de rencontrer pareil vieillard qui apparaît une nuit et qui disparaît le lendemain? Demanda Aaron d'une voix railleuse.

-Comment pouvez vous savoir tout cela? Interrogea Elika.

-Car c'est le grand dieu qui me la dit, tout simplement.

La discussion s'arrêta là. Aaron s'éloigna pour sortir du temple, cependant, ni le Prince, ni Elika ne bougèrent, bloqué de stupeur, digérant lentement les informations qui venaient de leur être transmise.

-Crois tu ce qu'il dit Elika?

-J'ai bien peur qu'il ne mente pas, tout ce qu'il dit coïncide vraiment.

-Mais tu as bien sentis la puissance qu'il possède, ce n'est pas rien... je pense qu'il nous cache plus de choses qu'il ne voudrait bien le faire croire.

-Oui je sais, mais il est peut être le seul moyen de stopper Arhiman. N'oublie pas que nous sommes venu pour chercher de l'aide, et nous l'avons, à travers ce garçon.

-Mais il n'a pas dit qu'il nous aiderait, Elika, réfléchis! Supplia le Prince

-Je suis désolé Dastan, mais si il nous offre son aide, nous ne pouvons pas refuser. Arhiman à déjà fait assez de dégâts comme ça!

-Bien... Comme tu voudras, mais je ne lui fait pas réellement confiance.

Elika ne répondit rien, préférant ignorer cette dernière phrase et sortie du temple pour rejoindre Aaron. Celui ci avait plongé son regard à l'horizon, observant la tempête de sable s'éloigner et regarder apparaître les ténèbres d' Arhiman. De plus en plus sombre et de plus en plus proche.

Elika ce plaça à ces côtés pour observer avec lui les ravages des ombres, alors que le Prince, resta en retrait, derrière eux, sur ces gardes.

-Les ténèbres d' Arhiman ne tarderons pas à arriver ici, souillant sur son passage les sols fertiles encore en place. Il ne restera bientôt plus que des plaines désertiques, vide de toute vie, et rien ne pourra réparer les dégâts. Souffla Aaron, sa voix triste, chantant comme une complainte.

-Ormazd pourrait sauver ces terres.

-Ormazd ne réparera pas les erreurs que vous avaient commises. C'est vous qui les avait provoqués, c'est à vous de vous en occuper.

-Mais comment pouvons nous? Si nous sommes venu ici, c'est pour trouver de l'aide... Nous n'avons plus d'idées...

-Vous avez réussi à arrêter Arhiman une fois, pourquoi pas deux?

-Les terres fertiles ne sont plus accessibles, nous sommes vraiment désespérer...

Le mot était faible pour décrire ce que Elika ressentait, Aaron le voyait bien, il savait tout. Il soupira avant de sourire à Elika.

-Princesse, les dieux ne vous ont pas abandonner! Rassurez vous, je vous offre mon aide, après tout, je suis ici pour ça!

Elika cligna des yeux, incapable de sauter de joie, essayant de savoir si ce qu'il venait de dire était vrai ou bien simple divagation de la part de son esprit. Elle lança à Aaron un regard interrogateur, il lui répondit par un regard bienveillant, étincelant même. Enfin, après temps de désespoir, de barrières, d'embuches, ils pouvaient apercevoir une lueur d'espoir, et c'était Aaron, cet lumière bienveillante qui les guideraient jusqu'à la victoire contre le dieu des ténèbres!

-Est-ce vrai, les dieux serons avec nous? Demanda Elika, l'espoir dans sa voix

-En quelque sorte...répondit simplement Aaron en souriant

-Alors en gros, ce n'est pas sûre qu'ils viennent nous filer un coup de main! Si ça se trouve, tu n'es pas assez fort pour nous aider et tu nous mène droit jusqu'à la mort! Coupa Dastan, le regard incertain et furieux

-Dastan! Intervint Elika, que t'arrive t-il? Il est peut être la seul aide que nous aurons mais c'est déjà bien!

-Les dieux interviendrons seulement si cela est nécessaire. Mais souvenez vous, si Ormazd m'a envoyer ici, c'est parce qu'il veux que vous enfermiez Arhiman vous même!

Le groupe décida de finalement repartir le lendemain, sur les conseils d' Aaron, seulement, ce dernier n'avait rien révélé sur la suite de leur quête. Résultat, Elika et le Prince étaient toujours dans l'ignorance.

La nuit était tombée sur le temple, le plongeant dans une obscurité convenable, qui était atténuée par la lumière naturel du lieu. Elika et Dastan s'étaient installés à l'intérieur du temple, cherchant à ce réchauffer du vent froid du désert.

Dans le silence, Dastan contempla les lieux, brillant, certes, mais pas aveuglant. D'où pouvait venir cette lumière chaud et inconnue.

-Ce lieu est étrange, tu ne trouve pas? Demanda le Prince à Elika, qui sortie de ses pensées.

-Pardon?

-Je dis, tu ne trouve pas que ce lieu est un peu étrange? Répéta le Prince.

-Si, c'est vrai, mais je sens que c'est Ormazd qui nous envoie cette lumière. Il y à comme une connections entre mes pouvoirs et cet endroits, un peu comme si nous étions sur une terre fertile déjà purifiée. Expliqua Elika doucement, pesant ses mots, ne sachant pas comment interpréter cette force.

-C'est le cas. Tout comme les terres fertiles, ce lieu fut ériger pour Ormazd. Il l'a imprégné de son pouvoir comme tu l'es toi même, Princesse. Dit Aaron en entrant dans le temple sans un bruit.

Ni le Prince, continuellement sur ces gardes ne l'avait pas remarqué. Il se posa à côté des deux autres sans un mot avant de reprendre en lançant un regard au deux.

-J'ai demandé à Ormazd quelques informations, je sais maintenant ou nous devons aller...

-Où? Où devons nous aller pour enfermer Arhiman une nouvelle fois? Demanda expressément Elika

-Dans le temple de la cité des Ahuras, là ou repose une dernière terre fertile pas encore souillé par la corruption.

-Mais il n'y à pas de terre fertile dans le temple... intervint le Prince.

-Si, sous le temple... mais l'atteindre ne sera pas facile, il faudra faire quelque sacrifices je suppose...

-Que veux tu dire? Répliqua amèrement le Prince au souvenir d' Elika, morte pour son peuple.

-Nous verrons cela en temps voulu, Prince de Perse. J'ignore encore quels mal vous attende.