Prologue

BAM
C'est ainsi que tout commence. Comme une sorte d'éphébie dans la Grèce Antique, le passage entre l'enfant et l'âge adulte. C'est ici que l'individu dépose sa naïveté et sa candeur pour entrer dans un monde beaucoup plus laid que ce qu'on lui avait raconté.

Alors c'était ça, ôter la vie à quelqu'un, tuer de sang froid ?

La petite Miss Parker essuya son visage sur lequel avaient giclé quelques gouttes de sang. Son regard changea immédiatement et devint le même que celui d'un félin cherchant une proie. Le bleu de ses yeux devint glacial alors que tous ces muscles se contractaient. La petite fille hurla de rage alors qu'elle lâchait son arme et s'éloignait du corps inerte. Elle se retourna et partit en courant.

Mais, au moment où elle allait quitter la pièce, on planta des ongles sur la peau nue de son épaule.
« Non, tu restes et tu affrontes ! lui ordonna une voix terrifiante.
- Lâchez-moi ! Vous m'avez obligé ! Je voulais pas le tuer ! s'écria-t-elle.
- Emmenez-là prendre son bain. »

La Petite Miss Parker changea d'expression pour afficher la terreur sur son visage. Rien n'était plus horrible que le bain. Surtout celui là

On la traîna dans les couloirs sombres sans prendre compte de ses cris. Puis, on a jeta dans cette pièce qu'elle avait « visité » la veille. On l'emmena jusqu'à cette petite cuve profonde. Et on la poussa.
Le choc était terrible. L'eau était glaciale, tétanisante.

On la poussait à rester submergée alors qu'elle se débattait. Puis, elle eut comme un électrochoc.

Elle se laissa glisser jusqu'à toucher le fond de la cuve. Les yeux grands ouverts, elle vit les figures déformées par l'eau qui se tenaient stoïques au dessus d'elle. Et ne bougea pas.

Ce jour là, on l'avait battue, on l'avait poussée à tuer un homme, on l'avait mise dans ce bain.

Ce jour là, elle avait compris. Elle avait grandi.