Salut tout le monde , moi c' est Kurea-chan . Ca y est , ma première fic est sortie, depuis le temps que j' en rêvais. Mais bon assez parlé de moi, j' fais pas une fic rien que sur moi.

Sur ce , bonne lecture.

Bleach ne m'appartient pas , il appartient à Tite Kubo.

XXXXXXXXXXXX

Behind looks

Prologue

Kurosaki Karin voulait hurler. On se foutait vraiment de sa gueule, et son frère plus que les autres .Il les avait abandonner, elle, son père , Yuzu , ses amis , sa ville natale, tous. Tout ça pour ces shinigamis à la con . Elle avait tenu bon pendant un mois , mais après avoir entendu sa sœur pleurer toutes les nuits en appelant « nii-san » par-ci, « nii-san » par là , elle avait craqué. Elle allait le ramener par la peau du cul s'il le fallait , mais elle allait le ramener.

Elle avait un plan . A force de voir et d' entendre (pas comme si elle le voulait) les shinigamis, elle avait acquis un grand nombre d' informations sur la Soul Society et avait décidé de les utiliser ( merci Rukia, Renji , Tôshirô et les autres idiots). Elle commença tout d' abord par fouiller la chambre de son frère, plus précisément son placard, où une certaine petite shinigamis avait eu l' habitude de dormir, bien qu'on avait préparé une chambre pour elle. Et elle l' avait trouvé, dissimulé dans les couvertures . Une espèce de petite boîte rectangulaire noire, avec des points clignotants pour indiquer la batterie et un espèce de bouton qui , qu' on appuyait dessus, libérait un ressort. Le modificateur de mémoire.

Elle avait tout préparé, emballé son kimono dans un vieux sac ( on portait pas de jeans au Rukongai , n' est-ce -pas ?) elle avait même rangé sa chambre pour l'occasion, elle allait partir. Cette nuit. À la Soul Society. Elle fila dans la chambre de son père puis celle qui avait été , à elle et à sa sœur , leur chambre et modifia leurs souvenirs. Désormais , pour eux ,elle était à l'étranger pour ses études .quoique que ce n' était pas vraiment un mensonge, elle partait vraiment pour un autre monde. Elle sortit de la maison sans bruits, et elle ne retourna pas .Même pas alors qu' un ballon de foot était abandonné sur le trottoir, sûrement oublié par un propriétaire négligeant. Non elle ne pouvait pas se retourner maintenant, sinon elle savait que sa résolution s' amenuiserait et qu' elle ne pourrait plus avancer . Secouant la tête , elle poursuivit son chemin.

Elle passa d'abord devant un endroit très familier , où elle ne venait qu' une fois dans l' année avec sa famille, au mois de juin . Le cimetière . Elle poussa doucement la grille et se dirigea avec aisance entre les tombes pour finalement s' arrêter devant celle de sa mère.

« Salut , Maman…

Tu sais qu' Ichigo est parti , non?….

Ben, moi aussi , je pars …

Yuzu n' arrête pas de pleurer à cause de lui, et Papa … en fait non , rien a changé pour lui…

Je pars pour le ramener, Maman, cette petite comédie a assez duré. J 'en ai marre , il ne pense qu' à lui ou ses amis shinigamis, que j'arrive même pas à détester…

Ça m' énerve …

Au revoir Maman. Je ne pense pas revenir ici avant un bon moment. Tu vas me manquer , ils vont tous me manquer, Papa , Yuzu , Ryôhei , Kei, Heita , Kuzaya… Dis-moi , est-ce que je fais le bon choix ?…

Veilles bien sur eux pour moi, d'accord?… Peut-être même qu' on se reverra là - bas , qui sait ?…

Merci. À bientôt , Maman…

Elle repartit comme elle était venue , en silence . La seule et unique trace de son passage était la rose rouge déposée sur la tombe blanche . Et maintenant , direction le magasin d' Urahara .

Le magasin était désert , normal pendant la nuit. Elle réduisit son rieatsu afin de ne pas se faire repérer des habitants de la boutique, (elle avait appris à le faire en écoutant Rukia et Renji essayer désespérément de l' apprendre eux-mêmes à Ichigo) et s' y introduisit grâce à une barrette qu' elle avait discrètement piquée à Yuzu. Elle marchait calmement , essayant de faire le moins de bruit possible et se dirigea vers le sous-sol. Elle mit un peu de temps à y parvenir puisqu' elle n' y avait jamais posé les pieds elle-même, mais elle en savait suffisamment pour pouvoir se repérer dans l' échoppe plongée dans le noir , grâce aux conversations qu' elle avait pu écouter en douce . Une fois au sous-sol , elle se mit en quête d' un petit boîtier , pas plus gros qu'un paquet de cigarettes mais avec un énorme bouton rouge dessus. Il s' agissait du seul et unique moyen de partir en étant non-morte pour aller botter le cul de son irresponsable, culotté et indescriptiblement idiot frère. Le Seikamon. Elle tenait entre ses mains le seul passage qui pouvait l'amener à la Soul Society , là où Ichi-nii résidait depuis deux mois environ. Avant d' appuyer sur la détente , elle repensa à sa famille , à ceux qu' elle abandonnait, elle. Puis prenant une grande inspiration, elle pressa le bouton. Un trou noir s' ouvrit devant elle et elle s' y engouffra.

Elle courut le plus vite possible à l' intérieur , jusqu'à ce qu'elle atteignit la terre ferme. Enfin , elle y était enfin. Elle était arrivée à la Soul Society . Elle passa à la seconde partie de son plan. Elle enleva ses vêtement et les lança dan la petite rivière qui coulait , pour effacer ses traces. Après, elle ouvrit son sac de toile , en sorti un kimono indigo et s'habilla . Sa vie sur Terre était désormais terminée.

XXXXXXXXXXXX

Kurosaki Isshin se réveilla en grommelant. Il avait fait un rêve affreux où sa fille aînée était partie rejoindre son frère . Il partit en direction de la cuisine pour prendre un copieux petit déjeuner, durement préparé par Yuzu. À son arrivée , il constata qu' elle n' avait fait que des portions pour deux personnes.

« Et Karin alors, elle fait un régime ou quoi ?, s'enquit il.

Mais … Papa ,tu sais bien qu'elle est partie en Amérique hier après-midi » réplica sa fille cadette.

Isshin arrêta soudain de manger pour ne pas s'étrangler avec sa tartine beurrée. Ce n' était pas un rêve . Elle était vraiment partie retrouver Ichigo. Il voulait la ramener à la maison, lui dire que son frère était heureux là-bas, que c' était un signe qu'il avait mûri et donc que c' était normal de ne plus habiter avec sa famille et qu' il ne fallait surtout pas qu' elle s' en mêle. Mais , qui était il pour lui dire ça ? Qui allait veiller sur Yuzu, maintenant? Et il savait une chose …. Elle avait trop mauvais caractère pour écouter l'avis de quelqu'un d'autre.

Pendant ce temps, Urahara retrouva la « télécommande » du Seikamon par terre, sur le sable de la salle d' entraînement. Il se demanda comment elle avait pu atterrir là et partit poser la question à Yoruichi pour savoir si elle n' avait pas sa petite idée là-dessus …

XXXXXXXXXXXX

Alors ça vous a plu ? Y avait il pas trop de fautes ? C' était nul, en fait?

Le chapitre 1 est en cours d' écriture , j' espère qu' il vous plaira et qu' il répondra à vos attentes .

Une petite review ?

Merci , Kurea-chan.