Bonjour !

Me revoilà avec une nouvelle histoire avec Bella et deux autres personnes. C'est une histoire assez particulière, enfin je vous laisse découvrir.

Disclaimer : Tout à Stephenie Meyer.

Résumé : Bella rencontre un homme, elle tombe amoureuse de lui. Le meilleur ami de son copain revient de son voyage. Lui aussi tombe vite sous le charme de la copine de son meilleur ami. Que va t' il se passer ? Rien ne sera plus comme avant. Elle devra faire face aux regards et aux jugements des autres.


BONNE LECTURE


PDV BELLA

Je rentre de mon boulot travaillant dans une petite librairie. Il est tard comme tous les soirs quand je rentre mais je n'ai pas le choix, je dois bien payer mes factures. Alors que je marche devant un cul de sac j'entends des bruits étouffés d'hommes qui se battent.

Je dois peut être intervenir. Mais bien sur Bella, toi et tes micros muscles allaient rentrer dans une bagarre contre deux types ! Puis si ça se trouve ce type l'a mérité...

Mon grand courage et moi nous cachons derrière les poubelles sauf que j'ai fait du bruit et fait partir les agresseurs. Une fois les deux hommes louches parti du au bruit que j'avais provoqué, je m'avance prudemment vers lui. Il est allongé au sol, grognant de douleur.

Je m' accroupis près du jeune homme, Il doit avoir à peut prêt mon âge, peut être plus. Des beaux yeux vert, brun, grand. Je le regarde mieux, il n'a pas l'air trop amoché.

- Un ange...Je suis au paradis, souffle t' il me regardant.

- Appartement pas.

Je passe ma main sur sa joue, pas loin de son œil le faisant grimacer.

- Pardon, dis je retirant ma main.

Il se relève doucement. Je pose mon bras sur son bras nu pour l'aider à se lever, bien que je ne suis pas persuadée de vraiment l'aider. Je sais seulement que j'ai aimé la décharge qui est passée dans mes doigts quand nos peaux se sont touchées.N' étant pas d'une nature timide pourtant je me sens intimidée par lui et n'ose pas le regarder. Je suis plutôt du genre solitaire qui ne s'intègre pas, plus le genre à fondre dans la masse même si ma meilleure amie Rosalie me dit que je suis super jolie et que je pourrais plaire à tous les garçons de la Fac. Parce que oui je n'ai pas fini la Fac, d'architecture, en fin de troisième année.

Je ne me suis pas rendu compte mais le jeune homme dont je ne sais pas le nom est debout et beaucoup plus grand que moi, facile je mesure à peine 1m65. Sa carrure est aussi imposante, sans parler de ses muscles. Un seul mot vient à l'esprit : Woua... Je n'ai pas pour habitude de détailler autant les garçons mais lui, je ne me gêne pas.

- Ça va ? Demandais je regardant son corps.

Son tee-shirt déchiré laisse voir ses abdos parfaitement dessiné mais un gros bleu apparait sur sa peau. Machinalement je pose doucement ma main dessus, celle qui ne tient pas son bras, sur sa peau, il frissonne. Je vais pour m'excuser mais il pose son index sur mes lèvres.

- Ce n'est rien, m'a t' il dit.

J'ai croisé son regard et me perd dans ses yeux. Hypnotisant. Je me sens rougir sous l'intensité de notre échange, comme si j'étais attirée par lui.

- Vous êtes sur ? Demandais je la voix tremblante.

- Très bien, j'ai l'habitude jolie petit ange, mais merci de t'en inquiéter.

- De... De rien.

Je retire ma main de sa peau, et fait demi tour pour rentrer chez moi.

- As tu un nom ? Me demande t' il

Je me retourne vers lui.

- Comme tout le monde ! Ai je dit souriante.

Puis je rentre chez moi. Tout la nuit je rêve du beau jeune homme. J'aurai pu lui donner mon nom mais pourquoi faire ? Un type comme lui ne peut pas s'intéresser à moi, je suis sur que c'est le genre populaire, quater back. Alors que moi je suis juste Bella Swan. Il serait plus du genre à sortir avec Rosalie Hale, ils formeraient un beau couple... Génial, je deviens maso en mettant mon coup de cœur de la nuit dernière avec mon amie alors que j'ai passé toute la nuit à rêver de lui et on ne faisait pas que discuter...

- SWAN ! LÈVE TON CUL ! Hurlait Rosalie.

Mon dieu, pourquoi lui ai je donné mes clés ?

- Noooon, grognais je, la tête dans mon oreiller.

Mon amie s'assoie sur mon dos et m'arrache mon oreiller.

- Tu vas être en retard miss grognon !, rigolait elle. Mon dieu, comment fais tu pour vivre ici ? Grimace t' elle.

Depuis le temps je ne répond rien ça fait deux ans qu'elle répète ça à chaque fois qu'elle vient chez moi. Certes c'est petit, crade et vétuste mais c'est tout ce dont je peux me payer.

- On va être en retard en cour.

- Je pourrais me lever si tu levais tes grosses fesses de mon dos ! Me moquais je

- Saucisse ! Rigole t' elle me frappant les fesses.

Je prends mon oreiller et le balance sur ma blonde. Après quelques batailles d'oreillers nous courons pour être à l'heure à notre premier cours. Nous suivons le même cursus.

Après nos cours je pars travailler. Pendant le trajet je me sens suivi. Bizarre, je regarde partout mais ne vois personne. Es ce que se serait les deux types d'hier ? Je ne l' espère pas.

- Bella ? Tu vas bien ? me demande mon boss inquiet.

Je le regarde essoufflée, ne m'étant pas rendu compte que j'avais couru.

- Oui oui... Soufflais je. Je... Non c'est rien.

Il hausse les épaules avant de retourner tranquillement dans les rayons. Ce pauvre vieux Mr est content de m'avoir trouver pour l'aider.

- Je fais quoi patron ? Lui demandais je souriante.

- Range les cartons qui sont arrivés.

Pendant tout mon boulot je n'arrête pas de bailler. Ma nuit quasiment blanche y est pour quelque chose.

- Et bien il faut arrêter de faire la fête, sourit mon boss.

- J'aurai préféré, grognais je

Non seulement je n'avais pas suivi mes cours mais Rosalie n'avait pas arrêté de se moquer de moi vu que j'ai passé ma journée à penser à lui. Je suis définitivement foutu et recommence mes histoires romantiques. Il faudrait que j'arrête de trop penser à cela. Je vais en devenir dingue.

- Bella ? Tu peux rentrer, je vais fermer. Et Essaye de dormir un peu.

- Oui, disais je étouffant un bâillement.


Ça fait une PUTAIN de semaine que ça dure, j'en ai marre. Je veux juste passer une nuit paisible, sans penser à mon beau gosse, à ses mains sur moi, lui en moi. Et mon dieu, je deviens folle, je l'ai vu que quelques minutes et m'imagine déjà nue avec lui dans la même tenue.

Marre de mes rêves érotiques. Marre de louper mes cours, marre des moqueries de mon amie.

- Oh bonjour Rosalie.

- Bonjour Mr le Boss.

Mon patron sourit à mon amie qui s'installe prêt du comptoir. On discute tranquillement tout en faisant mon job. Vers 20 heures mon amie part pour sortir faire la fête, mais au moment ou elle part, l'objet de tous mes fantasmes entre dans la boutique. Rose le détaille en se mordant la lèvre inférieure pour ensuite me faire un grand sourire avant de murmurer « Éclate toi. » Heureusement que je lis sur les lèvres. J'ai le feu au cul mais elle n'est pas mieux que moi. Sauf que moi je n'ai pas de vie sexuelle. J'en avais une mais...

- Bonjour, je peux vous aider ? Demandais je poliment à mon fantasme sur patte, essayent de rester le plus professionnelle possible.

- Bonjour mon petit ange. Je voudrais un rendez vous avec toi, me dit il avec un sourire charmeur.

Ce qui m'empêche de répondre c' est mon boss qui me regarde de travers mais avec un léger sourire, signe qu'il n'est pas contrarié par la venue de mon fantasme.

- Je ne vous connais pas, dis je pathétiquement.

Je ne veux pas craquer et lui sauter dessus, cela aurait été mal venu, de plus ce type me prendrait pour une folle. Puis pour qu'il parte en courant comme l'a fait mon ex, non merci. Quoi que, si cela se trouve, c'est lui le fou pour s' intéresser à moi, je ne suis rien comparée à lui.

- Tu devrais sortir Bella. Ça te ferait du bien, rajoutait mon boss

Je grimace. Si mon boss s'y mettait comment vais je faire pour refuser. Mais en ai je vraiment envie ? Voulais je continuer ma vie comme elle est, c'est à dire triste et ennuyeuse ?

De toute façon ce n'est pas comme si je ne veux pas sortir avec lui, mon dieu, j'en crève d'envie mais je n'ai pas le temps puis pour avoir une autre déception amoureuse, non merci, ma première m'a suffisamment marqué.

- L'idée de sortir avec moi te rebute tant que cela ? Me demande t' il avec une pointe de tristesse ?

Je le regarde avec des gros yeux. Mon dieu, cela se voit qu'il n'est pas dans ma tête.

- Je non non. Mon dieu... C'est tout le contraire, murmurais je

- Tu disais ? Me demande t' il son visage très proche du mien.

Son sourire me montre qu'il m'a entendu.

- Alors demain soir je t'emmène diner.

- Peut pas, je travaille, soufflais je en le fixant.

- Demain tu es de repos., m'a informé mon boss qui n'a pas loupé notre conversation.

- Mais... » commençais je

Non pas que l' idée de sortir avec lui me rebute mais je pense avant tout à mon loyer.

- Ne te soucis pas de ça Bella, m'a rassuré mon boss

- Ok.

- Mademoiselle est tenace, souffle le jeune homme

- Moi ? Mais toi comment tu as su ou je travaillais ? Puis comment tu t'appelles d'abord ? Demandais je légèrement piqué par sa dernière phrase.

Il devient subitement gêné et baisse même la tête. Cela fait bizarre , on le croit incassable et fort, mais là il ressemble à un petit garçon la main prix dans le sac. J'ai envie de le prendre dans mes bras pour le consoler. Ma main passe sous son menton pour lui relever la tête. J'en profite pour plonger mon regard dans le sien. Doucement il prend ma main et l'embrasse tendrement pour ne plus la lâcher

- Tu m'en voudrais si je t'avais suivi ?

Je le regarde choquée mais attendri. Je deviens définitivement folle. Aucun garçon n'a jamais fait ça pour moi. C'est surement un psychopathe. Non le reflet de ses yeux est bien trop pur pour qu'il soit mauvais.

- Bizarrement non.

Il me fait son plus beau sourire avant de m'embrasser rapidement sur la bouche.

- J'en avais trop envie depuis l'autre soir, souffle t' il

Trop bouche bée, je le regardais sans rien dire, ne savant pas trop comment réagir mais lui me sourit fier de lui. Normalement j'aurai du être choqué de son comportement sans gêne mais j'ai l'impression qu'avec lui je peux tout tolérer et tout accepter.

- Au fait moi c'est Emmett.

- Bella, répondis je toujours étonnée part son audace


Alors ? Je poste la suite où pas ?

Je tiens à préciser que c'est une histoire sur leur couple, alors si c'est pour dire qu'ils se mettent rapidement ensemble et que c'est nul, abstenez vous ! Merci.

Sinon, j'accepte toutes les critiques !

biZous