Titre : La faute au gui. Ou pas.
Personnages :
Nick/Monroe
Rating : PG
Disclaimer : Bien évidemment, rien ne m'appartient.

Note : les mots en italiques et entre * sont censés être rayés, mais FFnet étant ce qu'il est, ce n'est pas possible...


Ok. Du calme. Respire. Voilà. Pense aux Pilates. Caaaaalme.
Non, ce n'était pas possible. Comment pouvait-il se calmer alors que Nick… Ce foutu Grimm allait causer sa perte un jour ou l'autre. Et pas seulement parce qu'il s'obstinait à l'entraîner dans des entrepôts délabrés à la recherche de X créatures sanguinaires. Non, ça c'était encore acceptable.
Mais qu'il se pointe à sa porte le matin de Noël avec son plus *beau* *ensorcelant* agaçant sourire en bandoulière et une veste d'un rouge sanglant ? Là, c'en était trop.
Il était réformé, certes, mais ça ne voulait pas dire qu'il était dans la capacité de maîtriser tous ses instincts vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept, trois cent soixante-cinq jours par an.
Alors, oui, il savait résister aux envies de meurtres qui le prenaient quand il apercevait une personne vêtue de rouge. Mais, dans ce cas précis, ce n'était pas une personne ordinaire, c'était ce fichu Grimm. Et surtout, il n'était pas question d'envies de meurtres.
Du calme, Eddie, du calme, se répétait-il en tentant de respirer le plus lentement et profondément possible.
Ok, c'était impossible.
Nick ne réagit pas quand le Blutbad le poussa soudainement contre le mur le plus proche et l'embrassa presque bestialement, tout en claquement de dents et cognement de nez.
Plus tard, Monroe, mettra son geste sur le compte d'une réaction au gui (affirmant que la plante avait une influence particulière sur le Blutbaden) et Nick fera semblant de le croire. Avant que le Grimm l'embrasse à son tour, cette fois moins violemment presque tendrement.
Après tout, c'était Noël.


Titre : Combat interne
Personnages :
Nick/Monroe
Rating : PG
Disclaimer : Bien évidemment, rien ne m'appartient.

Une fois de plus, Nick s'invite chez lui.
Monroe râle pour le principe (et par habitude), presque sans s'en rendre compte, trop concentré sur le combat qui fait rage au fond de lui. Un combat entre le loup et l'homme. Un combat entre la bête sauvage qui veut fuir le Grimm, la menace (ou peut-être lui arracher la tête à coup de dents et de griffes) et l'horloger qui ne désire qu'une chose : faire le policier sien.
Le blesser. L'embrasser.
Le haïr. L'aimer.
Le fuir. L'aider.
Le craindre. L'apprécier.
Le tuer. Le sauver.
Un grognement lui échappe. Un grognement qui à la fois menace et qui souligne le désir qui l'anime.

-Je n'ai pas le temps, Grimm.


Titre : Roméo et (plus) Juliette
Personnages : Nick/Monroe
Rating : PG
Disclaimer : Bien évidemment, rien ne m'appartient.

Personne ne le sait, mais dès le début je t'ai donné mon cœur. Le loup en moi s'est soumis à toi à l'instant où tu es entré chez moi. Du moins, la deuxième fois où tu y es entré, cette fois où je t'ai offert cette bière la première d'une longue série.
Quand tu étais seul, lorsque ta tante Marie est morte, quand Juliette est partie, tu t'es tourné vers moi. Personne n'a compris pourquoi moi, ce que tu pouvais voir en moi moi-même, je ne comprends pas. Et encore, ils ne savent pas la moitié de ce qu'il y a entre nous ils ne savent pas pour cette histoire de Grimm. Et si c'était le cas, ils comprendraient encore moins.
Un Grimm et un Blutbad, deux ennemis naturels, deux ennemis mortels. Personne ne comprendrait, mais pourtant, j'en suis certain, nous pouvons construire quelque chose.