Suite et fin de cette histoire, j'espère que ça vous plaira.

Chapitre 15 : Réconciliation ?

Greg : Ne le niez pas, Anthéa a passé les 2 dernières heures à chercher à contacter John pour découvrir qu'il avait disparu sans laisser de trace.

Mycroft : Je n'ai rien fait, il faut le retrouver, il ne peut pas croire que…

Greg : Que quoi ? Que vous êtes mêlés une fois de plus de sa vie sans son accord ?

Mycroft : Je suis tout ce que vous pouvez imaginer mais jamais je n'aurais pris le risque de le voir disparaître définitivement de ma vie.

Greg : Je vais prévenir Mme Hudson, que vous allez bien. Je reviens, j'espère que vous allez le retrouver.

Greg sortit du couloir, il eut à peine le temps de parcourir quelques mètres dans celui-ci quand il vit apparaître la silhouette d'un homme qu'il aurait reconnu entre mille. Ce dernier courrait littéralement dans sa direction.

Greg : Arrêtes-toi, tout va bien John.

John : Bon sang, qu'est ce qui s'est passé ? J'ai trouvé Mme Hudson en pleurs, je n'ai réussi qu'à lui soutirer que Sherlock est à l'hôpital.

Greg : Sherlock n'est pas le seul à être hospitalisé.

John : Qui ?

Greg : Mycroft.

John : Quoi, il ne va jamais sur le terrain, comment peut il être blessé ?

Greg lui raconta alors les derniers évènements.

John : Ils ont risqué leurs vies pour protéger la ville et des milliers de personne. Qui a dit que les frères Holmes manquaient de cœur. Sont-ils gravement blessés ?

Greg : Non, ne t'en fait pas, rien de grave, il devrait pouvoir sortir dans quelques heures.

John : Me voilà soulager, pourquoi quand je ne suis pas là, faut il qu'ils jouent aux kamikazes.

Greg : Justement parce que tu n'étais pas là pour les sermonner. Au fait, tu sais que j'ai cru que tu avais définitivement disparu de la circulation. J'ai même engueulé Sherlock et Mycroft d'être responsable de ton départ.

John : D'où t'es venue cette idée saugrenue.

Greg : Pas si saugrenue que ça. Je t'appelle et ne réussis qu'à tomber sur ta messagerie. J'appelle le cabinet et je tombe sur un inconnu qui se dit être le nouveau médecin d'Hartfield. J'ai pensé à un parachutage de Mycroft qui t'aurait fait fuir le plus loin possible.

John : Figures toi que le choix, je l'ai fait quasiment tout de suite après leur départ. J'ai donc cherché un médecin capable de me remplacer. Il s'avère que j'ai un pote ancien militaire comme moi qui revenait d'une mission humanitaire. Il avait besoin d'un job et je lui en proposais un il a pas refusé.

Greg : Et donc…

John : Je crois qu'il est préférable qu'on soit tous les 4 ensembles pour que je déclare mes intentions.

Greg : Parfait, alors suis-moi dans leur chambre.

John : Je préfère ne pas y aller tout de suite, j'ai décidé de leur faire une frayeur à la mesure de celle que j'ai eue quand je suis arrivé à Baker Street. Je vais là bas, j'en profiterai pour rassurer Mme Hudson.

Flash back

Une heure plus tôt

John avait pris le train de 12 heures vers Londres, il avait profité de sa dernière matinée à Hartfield pour mettre les dernières choses au point avec Sean son remplaçant. Il pénétra avec bonheur au 221 B Baker Street, il entra dans l'appartement qu'il avait quitté il y a bientôt 3 mois rien n'avait changé, le bazar de Sherlock était toujours présent mais ce dernier n'était pas à l'horizon. Il se dirigea donc vers sa chambre et là ce fut la surprise, le lit était fait mais quelque chose clochait. Les affaires qu'il avait laissé sur place étaient bien là mais y avaient été ajoutés des costumes et des dossiers qui ne lui appartenaient pas. Cependant, il les aurait reconnus entre mille. Mycroft s'était donc installé dans sa chambre durant toute la période où il était parti. Cela ne fit que le conforter dans sa décision.

Il entendit soudain un bruit dans la cuisine pensant retrouver Sherlock, il fut légèrement déçu d'y trouver Mme Hudson. Cette dernière, le premier moment de surprise dépassé, se jeta dans ses bras en pleurs.

Mme Hudson : Docteur, vous êtes revenu, le Ciel soit loué.

John : Mme Hudson, ne vous mettez pas dans cet état.

Mme Hudson : Si vous saviez.

John : Il vos a fait tellement de misère.

Mme Hudson les pleurs se renforçant : Il est à l'hôpital, une bombe.

John : Quand, où, comment ?

Mme Hudson : Je ne sais pas ce qui s'est passé. L'inspecteur Lestrade vient de m'appeler.

John : Vous savez à quel hôpital, il a été transporté ?

Mme Hudson : Au St John.

John : J'y vais tout de suite, je vous préviens dès que j'ai du nouveau.

Fin du flash back

Greg : Très bien, je te les ramène dès qu'ils sont autorisés à sortir.

John : Parfait à tout à l'heure.

Greg retourna auprès des frères Holmes le visage toujours aussi fermé, ne laissant rien transparaître de sa joie de retrouver John. Deux heures plus tard, ils étaient autorisés à sortir mais ils semblaient totalement abattus. Arrivés à Baker Street, Mycroft se dirigea droit vers la chambre de John sans dire un mot n'apercevant même pas le plateau qui était installé au salon où se trouvaient thé et petits gâteaux.

Il ouvrit la porte et ce qu'il vit le laissa un instant sans voix.

John : Tu comptes rester planté là toute la journée.

Mycroft : Co… comment ?

John : Je suis arrivé peu après que Sherlock et toi, ayez failli mourir dans une explosion aussi ai-je décidé de vous faire une petite frayeur.

Mycroft : Tu es revenu, tu es bien là.

John l'enlaçant : Embrasses-moi si tu en veux la preuve.

Mycroft : Je peux ?

John : A ton avis.

Mycroft : Je t'aime John, j'ai cru t'avoir perdu pour toujours.

John : Je t'aime et je te pardonne.

Derrière la porte, Sherlock et Greg se regardèrent et d'un commun accord s'éloignèrent de la porte.

Greg : Je crois que nous devrions leur laisser leur un peu d'intimité.

Sherlock levant timidement les yeux vers lui : Tu accepterais un repas chez Angelo.

Greg : Non…

Sherlock soupirant tristement : Très bien.

Greg : Que dirais tu de venir chez moi plus tôt.

Sherlock : Tu es sérieux.

Greg : Oui, et puis j'ai une réponse à ta proposition. C'est non.

Sherlock baissant les yeux et se détournant : Je comprends.

Greg lui relevant le visage : Non tu ne comprends pas. Tu t'es ouvert à moi à mon tour. Ce que tu m'as dit l'autre jour, c'est ce que j'attendais. Tu as ôté mes doutes, je t'aime et je veux qu'on retravaille ensemble et qu'on reprenne notre relation.

Sherlock : Allons chez toi alors.

FIN