Pardon pour le temps que j'ai mis, ma vie a été un peu bouleversée. Puisque c'est le dernier épisode, je vous souhaite à tous une bonne lecture et une bonne continuation ! Merci pour tous vos commentaires ! Merci Lili pour le coup de boost final :) Portez vous bien !

oOo

Kyo s'assit à côté de Yuya, et la regarda, se demandant quel était le rite funéraire à suivre pour une personne chérie. D'habitude, il laissait les corps et continuait son chemin, mais il ne s'agissait alors que de personnes inconnues. Mais il connaissait bien Yuya, celle qui lui avait fait confiance, qui avait vu au-delà de sa carapace de démon… Il la fixa un moment, repensant à tout ce temps passé ensemble. Ce qui lui revint ne fut que rires et bonheur, et pourtant il se sentait extrêmement en colère.

Kyo se leva, prit dans ses bras le corps inerte de la jeune fille et débuta ainsi son trajet de retour. Oui, il devait rentrer voir Kyoshiro, et le tuer. Car la seule raison de la mort de Yuya, c'était son départ pour le rembourser. Et Sakuya ? N'avait-elle pas lu ce qui allait advenir de la jeune fille ? N'aurait-elle pas pu la prévenir ? Sarutobi n'aurait-il pas pu rester avec elle ? Tigre, la retenir de partir ? Luciole lui bruler les cheveux, qu'elle ait honte et ne sorte plus ? Shinrei, la bloquer dans la glace, et lui interdire tout mouvement ? Akira, l'emmener avec lui, dans un endroit plus sur ? Akari, rester avec eux et la sauver ?

Non, il délirait. Il était seul fautif de la mort de Yuya. Son manque de vigilance avait causé la perte de celle qu'il aimait.

oOo

Lorsqu'il arriva à destination, toute la bande était déjà présente, en deuil, prévenus par Sakuya. La scène dont Kyo fut le témoin ressemblait presque à la fin du monde. Akira, qui s'était isolé sur le toit, rejoint par Tokito s'asseyant à côté de lui, preuve flagrante d'une relation au-delà des mots.

Tigre, impuissant, gardant sa main sur l'épaule de Sasuke, en pleurant doucement, comme son compagnon.

Yukimura buvant sans dire un mot aux côtés de Shinrei.

Sakuya et Akari, sanglotant dans les bras de Kyoshiro.

Luciole, une fois de plus, fut le seul à oser mettre les pieds dans le plat :

« Pourquoi Yuya est-elle morte ? »

Personne ne lui répondit, car la seule personne qui aurait pu le faire venait de s'éloigner après avoir posé le corps de la jeune femme. Lorsqu'il fut assez loin, il soupira en regardant le ciel bleu d'été, vide de nuage.

« Satanée pluie… »

Une seule et unique larme coula sur sa joue. La seule qu'il n'ait jamais versée. La larme coula jusqu'au coin de ses lèvres, continua sa course vers son menton, et tomba sur la lame du Tenro. Une lumière jaillit alors de la lame, si forte qu'elle obligea Kyo à se cacher les yeux. Lorsqu'il put enfin ouvrir les yeux, il aperçut un loup blanc devant lui. Il n'était plus dans sa réalité, mais dans celle de son katana.

«Qu'est-ce que tu fiches ici, Tenro ? »

Le loup blanc parut se moquer de lui un instant.

« Tu m'as appelé. »

Kyo ne comprenait pas, mais il n'avait pas le temps de blablater avec un loup alors que sa Yuya était morte.

« - Tu m'as appelé, répéta le loup.

- Je m'en souviendrai si c'était le cas. Ramène-moi à la réalité, tout de suite !

- Je peux la ramener à la vie. »

Le loup n'avait pas prononcé de nom, mais Kyo avait tout de suite compris de qui le loup parlait.

« - Arrête de te moquer de moi, vieux loup dégarni.

- J'ai dû t'envoyer dans un autre lieu pour pouvoir te sauver, il y a trois ans. Tu n'aurais pas dû aller si loin. J'ai fait une erreur. J'ai une dette envers toi.

- Qu'attends-tu alors, le loup ?

- Elle peut tout oublier de toi. »

Kyo haussa les épaules. Peu importe, c'était bien peu, comparé à la vie de Yuya.

« Fais ce que tu as à faire. »

oOo

Lorsqu'il retourna à la réalité, Kyo mit un moment à comprendre à quelle époque il se situait. Il était couché, au milieu de toute la bande de joyeux lurons, ivres morts. Ainsi, il était remonté si loin, avant que Yuya ne décide de partir pour rembourser sa « dette » à Sakuya et Kyoshiro ? Il se leva, regarda quelques instants Yuya dormir, puis chercha Sasuke. Lorsqu'il le trouva, il lui fit signe, et l'emmena là où personne ne pourrait entendre la conversation qui allait suivre.

« Sarutobi, Yuya va vouloir partir, pour rembourser ce qu'elle appelle une dette à Sakuya et Kyoshiro. Retiens là. Donne lui cette bourse, dis-lui que c'est pour le saké, invente une excuse, peu importe laquelle. Je n'ai pas pu lui donner la dernière fois, mais toi, fais-le. Empêche la de partir. Elle ne se rappellera peut-être pas de moi. Ne la lâche pas d'une geta, quitte à l'emmener avec toi quand Yukimura t'appellera, sinon elle sera en danger. Tu es son frère, elle a confiance en ton jugement. Elle ne va pas tarder à se réveiller. Je pars. Veille sur elle. »

Sasuke acquiesça. La troupe avait appris à faire confiance à Kyo, et il ne faisait pas exception à la règle, surtout quand Kyo parlait autant en si peu de temps. Ainsi, alors qu'il n'avait rien compris des paroles de Kyo, il le regarda s'éloigner, puis se campa devant Yuya, qui venait justement de se réveiller, et semblait préparer des affaires de voyage.

« Où vas-tu, Yuya ? »

La jeune femme sursauta. Elle pensait que tout le monde dormirait, mais elle n'avait pas pensé que Sasuke n'avait pas bu, et qu'il était lève-tôt.

« Est-ce que tu vas chercher à rembourser Sakuya et Kyoshiro ? »

En voyant la mine étonnée de Yuya, Sasuke comprit que Kyo avait dit vrai. Il lui tendit alors la bourse de Kyo.

« Tiens. C'est pour le saké. »

Yuya ouvrit la bourse, et ouvrit de grands yeux.

« - Oh, non, il y a beaucoup trop d'argent ! Je ne peux pas accepter !

- C'est simplement ce que tu aurais dû économiser par toi-même. Reste ici, Yuya. Kyo reviendra.

- Kyo ? Mais qui est Kyo ? Tu parles de Kyoshiro ? »

Sasuke se mit une gifle intérieure. Kyo lui avait dit qu'elle ne se rappellerait pas de lui, mais de là à entendre Yuya le dire, il y avait une sacré différence. Comment cela avait-il pu arriver ? Elle avait attendu Kyo pendant trois ans, il l'avait vu dépérir. Et là, aucun souvenir ? Mais quelle malédiction Kyo avait-il encore pu s'attirer ? Sasuke aimait Yuya comme une sœur, si Kyo lui avait dit qu'elle serait en danger sans lui, alors il ne la lâcherait pas il remplacerait Kyo. Il s'approcha de Yuya, et la prit doucement dans ses bras, comme elle l'avait déjà fait pour lui.

« Ne t'en vas pas. Reste avec nous, nous sommes tous ici pour te voir. Tu as assez d'argent pour Kyoshiro et Sakuya ! »

Yuya fut émue par la demande de Sasuke. Elle le connaissait bien, et il semblait bouleversé. Il n'était plus le petit garçon qu'elle avait rencontré, il était devenu un beau jeune homme, et il pouvait être fier de lui.

« Eh bien, je suppose que je ne suis pas à quelques jours près. Et tu m'as vraiment apporté une belle somme, alors… »

Sasuke sourit rapidement, avant de se rembrunir en voyant Yuya pleurer.

« - Yuya?

- J'ai le sentiment d'avoir oublié quelque chose d'important Sasuke, comme si j'avais quelqu'un à rejoindre, mais sans me souvenir de qui, ni de pourquoi il serait parti... »

oOo

Sasuke avait prévenu l'ensemble du groupe du message de Kyo, et Yuya avait fini par mettre de côté l'idée de partir. Pendant ce temps, Kyo s'était mis à la recherche de l'ex-futur-assassin de Yuya. Il passa des jours à le chercher, mettant son ego de côté pour demander et suivre les conseils des passants. Lorsqu'il le trouva, et il le dépeça sauvagement, ne lui laissant pas le loisir de répliquer. Calmé quant au sort de Yuya, il se remit à errer comme avant la venue de Yuya dans sa vie. Il l'avait mise en danger une fois, il ne répèterait pas cette erreur une deuxième fois: son chemin ne croiserai plus jamais celui de la jeune fille.

oOo

Depuis quelques nuits, Yuya rêvait d'un loup blanc, et se réveillait en larmes sans comprendre la signification de ses rêves. Lorsqu'elle en parla à Sasuke, il lui expliqua que ce loup blanc s'appelait Tenro, et qu'il appartenait à Kyo aux yeux de démons. Alors que ce nom n'aurait rien du lui évoquer, elle fondit en larmes, sans comprendre pourquoi. Lorsqu'elle essaya de se rappeler de quoi que ce soit, tout ce qui lui revint fut des yeux magnifiques, rouges comme le sang. Depuis, elle avait timidement demandé à Sasuke de dormir avec elle, et il avait pris l'habitude de s'endormir sur un futon dans la même pièce qu'elle, Sasuke se réveillant au moindre bruit émis par la jeune femme.

Lorsque Tigre Rouge fit part de sa jalousie que Sasuke dorme avec Yuya, cette dernière comprit l'ambiguïté, elle demanda à Sasuke de la laisser dormir seule. Les rêves avec le loup blanc revinrent, et Yuya recommença à se réveiller en larmes. Décidant que cela avait assez duré, Sasuke l'emmena voir Akari, qui expérimenta sur elle un art appelé « hypnose »...

oOo

Yuya avait repris la chasse aux têtes primées, plus par ennui que par nécessité. Sasuke l'accompagnait, lui facilitant parfois la tache sans lui dire. Retournant régulièrement voir Akari, la jeune fille passait à nouveau des nuits de sommeil complètes.

Cependant, une nuit, Yuya rêva à nouveau de Tenro, cette fois accompagné par un homme qu'elle voyait de dos. Elle entendait clairement sa voix grave parler au loup.

« - Elle peut tout oublier de toi.

- Fais ce que tu as à faire. »

Yuya se réveilla, secouée par un Sasuke inquiet.

« Je dois le retrouver. »

oOo

Lorsque, après des mois, Kyo retourna chez Sakuya, et qu'il trouva la maison vide, il essaya de se persuader qu'il était soulagé de ne pas y trouver Yuya. Il s'assit devant l'entrée et se mit à fumer. Il avait dit à Sarutobi de s'occuper de Yuya, et il était certain qu'il l'avait fait, et cela le rassurait. Mais il devait admettre qu'il était un peu déçu qu'elle ne soit pas là, à l'attendre, les yeux larmoyants, prête à lui sauter au cou. Des rires se firent soudainement entendre. Un rire de jeune homme, et un rire qu'il chérissait, et qu'il devait pourtant fuir. Il s'éloigna sans hésitation.

En voyant un mouvement au loin, Sasuke sortit immédiatement son katana et se mit devant Yuya.

« Que se passe-t-il, Sasuke ? »

Sasuke baissa son arme et regarda Yuya en affichant une mine inquiète.

« Il était ici, n'est-ce pas? Celui que je cherche? »

Sasuke acquiesça puis désigna un chemin.

« Il vient de partir par là. »

Sasuke la regarda s'éloigner en souriant. Peut-être ce voyage finirait-il bien? Il décida que oui, et se dirigea vers chez Yukimura. Oui, il lui manquait, et il était grand temps de rentrer à la maison.

oOo

« HEY! Vous là bas! Arrêtez vous! »

Elle finit par le rattraper et se campa devant lui. Kyo, lui, cherchait déjà ses mots. Durant son errance, il avait préparé deux ou trois excuses, deux trois manières de l'obliger à rester avec lui si jamais il la retrouvait par hasard, mais il ne savait à présent plus laquelle était la meilleure.

« - Salut, la planche à pain. T'es-tu trouvé un mari ?

- Oui. »

Kyo sursauta. Qu'est-ce que c'était que ces conneries encore ?! Soit, il n'avait pas demandé à Sasuke de l'éloigner des hommes, mais quand même, trouver un mari en si peu de temps… Ou alors était-il parti plus longtemps qu'il n'en avait eu l'impression ? A moins que ce ne soit quelqu'un qu'elle connaissait déjà ? Est-ce que cela pouvait être Sasuke ? Le traître ! Il allait le dépecer !

Comme il était perdu dans ses pensées, Kyo ne fit pas attention que Yuya s'était approchée de lui.

« - Ecoute planche à pain, je suis Kyo aux yeux de démons, tu avais choisi de me suivre et de me faire confiance, je suis celui que tu aimes, la cause de ton attente malheureuse pendant trois ans, la cause de ta mort. Cette fois j'ai pu te sauver, et tuer cet imbécile qui s'en était pris à toi.

- Je t'ai cherché partout. »

Kyo lui lança un regard interrogateur.

« Je n'ai cessé de rêver de toi et de ton loup. Je sais que tu m'as sauvé. »

Kyo fit alors une chose que Yuya pourrait se rappeler toute sa vie : il s'approcha rapidement d'elle, posa ses bras sur les épaules de la jeune fille en la forçant à se coller contre lui. Puis il approcha ses lèvres de l'oreille de Yuya, et murmura :

« Ne m'abandonne plus, Yuya. »