Disclaimer : je ne possède pas Sakura chasseuse de cartes, son histoire et ses personnages, ils appartiennent à Clamp ou alors s'il vous plait... pas de poursuite! Par contre, ce fanfic a entièrement été composé par moi, ***Fannie Lune***. Il m'appartient. Si vous voulez l'utiliser, vous devez me demander la permission.

Si certains passages (notamment les possessions...) ressemblent à des attaques d'Antony dans la dernière saison, je m'en excuse, mais ils ont été écrits avant que je voie ces épisodes! Je n'ai vu ni la fin de l'anime, ne les films donc si certains détails clochent là aussi je m'excuse.

Il est préférable d'avoir vu tout l'anime et les deux films(ou du moins savoir ce qui s'y passe en gros)pour lire ce fanfic...

Désolée si vous découvrez dans ce fanfic des spoilers (en fait si vous n'avez pas vu la fin de la série il en est bourré...)

C'est ma suite de l'anime je répète de l'ANIME ! Alors si vous n'avez lu que le manga, vous allez trouver que beaucoup de choses clochent. C'est aussi la raison pour laquelle j'ai pris les noms français plutôt que les noms japonais que j'adore. Par contre, pour les noms dont je ne connais pas la traduction française (Comme les noms des s?urs et de la mère de Lionel, le prénom de Monsieur Térada, les noms de famille de plusieurs personnages) j'ai pris les noms japonais. Aussi, il y a l'orthographe des noms, pour la plupart, je les ai pris tels qu'ils étaient dans les génériques pour certains autres je les ai écrits autrement, à ma manière...

Si vous voulez m'écrire n'hésitez pas à le faire, je me nourrirai de vos commentaires... je dois savoir ce que vous en pensez!!! Ce fanfic j'y ai mis beaucoup de mon temps, beaucoup de mon âme... je me suis ouverte, j'ai arraché mes tripes et je les ai jetées sur le papier... désolée c?ur sensible... voilà comment je me suis sentie en écrivant ce fic... ! bon alors pour m'écrire, c'est sakura-19@caramail.com ou encore petitelune_19@caramail.com ou finalement vanille_lune_19@hotmail.com .

Mon fanfic est probablement bourré de fautes d'orthographes de grammaires ou de ponctuation, et si vous voulez, vous pouvez vous plaindre à la société des abus des points de suspension (...) mais j'ai tout écrit comme je le sentais... Désolée du fond du coeur si cela rend votre lecture désagréable...

***
Ce chapitre est si court!!!!!! Et il m'a pris tant de temps!!!! T_T je deviens paresseuse!!! T_T j'espère que vous ne m'avez pas oublié... depuis le temps... Laissez moi une review pour me dire si je suis toujours lue...
bonne vacances à tout ceux qui jouissent d'un système scolaire leur permettant des vacances en été! O-O¬ et un gros bonjour joyeux à tout les autres! Un chapitre ou plusieurs révélations sont faites... par contre, il ne bouge pas beaucoup... en gros, Lionel retrouve Sakura, Tiffany et Will
se font des confidences et on aura bientôt droit à un Will nouveau et amélioré! Le mystère s'amincit! Mais qu'un peu... il vous reste encore tant de choses à découvrir hehehehehe! ^^= Il ne me reste que deux chapitres à composer pour la première saison, donc je peux affirmer que CCS-La Suite comptera 25 chapitres! Le nombre de chapitre pour ccs-La suite-la suite (je
rigole, je ne l'appellerai pas comme ça! ^^;) m'est toutefois toujours
inconnu! Bonne lectures à tous, je vous aime tous autant que vous êtes!
(reste plus qu'à espéré que VOUS , vous m'aimez toujours malgré ma
paresse... ;_;)

***

Assez de préambules et de blabla, voici le fanfic! Merci à tous, ***Fannie Lune***

Saison 1
Chapitre 19
Le troublant passé de deux individus...

Quand Sakura se réveilla, elle sentit quelque chose de chaud autours d'elle. Elle s,en approcha et entendit des battements réconfortants. Intriguée, elle ouvrit les yeux. Lionel était avec elle. Les bras et les jambes du garçon la ligotaient fermement. Il dormait.

-Lionel!

Elle enfouie son visage dans sa tanière retrouvée; le creux entre le cou et l'épaule de ce garçon qu'elle aimait tant.

« Je dois rêver, forcément... Lionel ne peut être avec moi... Il est parti, il m'a quitté... »

Lionel ouvrit les yeux et la vit. Instantanément, il la serra plus fort.

-Sakura!

-Lionel... est-ce un rêve? Si s'en est un, je t'en prie ne me laisse jamais m'éveiller!

-Non... Ce n'est pas un rêve, murmura-t-il, d'une voix empreinte d'émerveillement.

-Alors je suis enfin morte et arrivée au paradis...

-Non, pas du tout...

Le sourire dans son visage était palpable.

-Alors pourquoi? Demanda-t-elle, incrédule.

Lionel resserra l'étreinte, rapprochant son corps chaud de celui de Sakura.

-Lionel, je...

-Chut.... laisse-moi savourer ce moment... ce moment où je te retrouve enfin...

Sakura était à vrai dire un peu surprise... elle ne comprenait pas vraiment ce qui lui arrivait.

Plusieurs minutes passèrent... elle était de plus en plus confortable dans les bras du jeune homme, quand celui-ci se mit à murmurer des propos d'abord incohérent qui devinrent de plus en plus clairs.

-Pardonne-moi... trouve la force de me pardonner...

-Comme si je pouvais un jour t'en vouloir pour quoi que ce soit... sourit- elle. L'important c'est que nous soyons à nouveau réunis.

Il se détacha d'elle.

-Je suis si contente que tu sois revenu... resteras-tu? Devras-tu retourner te marier à Julianna?

-Julianna n'est plus.

-Quoi!

-Lis cela... dit-il en lui tendant la lettre de Julianna.

Ses yeux étaient tristes, mais il ne pleurait pas. Il n'avait plus de larmes. Il était vide. Une coquille vide. Il avait trop souffert. Trop donné et trop peu reçu. Mais il irait mieux. Il irait puiser la force et le courage en celle qu'il aimait.

-Elle n'a pas...

-Si... Julianna a mis fin à ses jours en vidant ses veines... Ma mère m'a libéré...

-C'est horrible... fit Sakura en passant ses bras autours du cou de Lionel. Elle pleura doucement la perte de cette amie qu'elle n'avait jamais connue... elle pleura le retour de celui qu'elle aime... comme il lui coûtait cher de retrouver son amour... Mais ils étaient ensemble...

En bas, au salon, Will et Tiffany étaient assis côte à côte sur un fauteuil...

Will paraissait outrageusement nerveux, il ne cessait de jeter des regards furtifs dans toutes les directions.

-Heu... qu'est-ce que tu crois qu'ils font en haut? Demanda-t-il, en passant sa main dans ses cheveux.

-Ils savourent la présence de l'autre, sourit Tiffany sans le regarder.

-Quoi! S'exclama Will, embarrassé par cette réponse un peu trop directe.

-Ils s'aiment! Voilà ce qu'ils font! Le reste est à interprétation libre!

Will tenta de se secouer et toussa, essayant de retrouver un semblant de contenance. Tiffany n'avait pas une seule fois poser les yeux sur lui depuis le début de la conversation, ce qui, étrangement, le rendait de plus en plus nerveux.

-C'est... heu... bien que Sonia soit revenue à l'école... heu... non? Demanda-t-il, passant encore une fois sa main dans ses cheveux.

-Oui, elle a recouvert sa mémoire, ça fait très plaisir, répondit Tiffany, en fixant le mur.

-Pas entièrement... marmonna Will, oubliant pour un instant ou deux son agitation.

-Que veux-tu dire? Dit doucement Tiffany, posant enfin ses yeux améthystes sur le jeune anglais.

-Elle ne se souvient toujours pas de ce professeur.

-Terada...

-Dis, Tiffany, était-il pour elle qu'un simple professeur?

Tiffany ne répondit pas immédiatement.

-Non... avoua-t-elle finalement.

-C'est ce que je croyais...

-Tu es très observateur alors, Will, tu n'es pas aussi candide que Sakura...

-Pourquoi dis-tu cela?

-C'est que Sakura est si naïve... Et je ne dis pas ça pour être méchante, au contraire, si elle ne l'était pas, elle ne serait simplement pas Sakura. Elle n'a jamais rien vu pour Terada et Sonia...

-Alors... ils s'aiment?

-Sonia et Terada? S'aimaient... comme elle a oublié, ça complique encore plus les choses, car il ne faut tout de même pas oublier qu'il a plus que 10 ans de plus qu'elle.

-Le pauvre homme... oublié par celle qu'il aime...

-Pourquoi dis-tu cela?

-Parce que l'oubli est terrible...

-Tu sembles savoir de quoi tu parles...

Il se leva rapidement.

-Qu'est-ce que tu racontes?!

Il semblait fâché.

« Bon... au moins, je lui ai fait oublié sa nervosité face à la situation de Lionel et Sakura... » pensa Tiffany.

-Pardon, je ne voulais pas te fâcher... dit-elle.

-Non... c'est moi... c'est encore moi le coupable... désolé... je ne sais plus bien me comporter... on dirait que j'ai oublié toute forme de civisme... Mais en fait tu as raison, tu as encore raison... l'oubli, je connais... tu as l'oeil...

Il émit un court rire froid.

-Tu n'as pas en m'en parler, tu sais...

-Non... non, il faut que je le dise, et puis ce n'est certainement pas à Sakura que je pourrais raconter ce genre de choses...

Tiffany fronça les sourcils.

-Ne me méprend pas! Non! Je ne voulais pas dire que je t'en parle à toi faute de mieux! Dit-il, agitant ses mains pour essayer de racheter sa gaffe.

Mais Tiffny lui répondit par un rire amusé.

-En fait, on m'a dit que tu étais une personne à qui il était bon de se confier, dit-il en baissant les yeux pour regarder ses chaussures noires.

-Tien...tien... qui a bien pu te dire cela? Dit-elle d'un ton mi-plaisantin mi-sérieux.

Il ne répondit pas et poursuivit.

-On dit que tu fais toujours beaucoup de bien à Sakura... et que ...Li... n'aurait pas survécu à ses longs mois ici sans ton aide...

-Je vois que Antony est toujours aussi flatteur, fit-elle simplement d'une voix douce et mélancolique.

-On ne peut apparemment rien te cacher... sale sorcier débile! Grogna le jeune homme en relevant son regard vers la jeune japonaise qui sourit de sa rancune envers Antony. Quoi qu'il en soit, même à moi tu m'inspires confiance, Tiffany...

-Confiance? Demanda-t-elle, d'une voix qui n'était pas tout a fait interrogative.

-Oui. Confiance, voilà, c'est tout! Dit-il en s'énervant, pour se calmer aussitôt lorsque sa réponse fut un rire amusé.

Il rougit.

-Pardon, je me suis encore emporté...

Tiffany sourit.

-Bon enfin, pour cette histoire d'oubli... c'est... Laurence... Enfant je n'ai jamais eu un caractère facile, mais Laurence, par sa douceur, a toujours su me calmer. Cette douceur étrange, je ne la comprends toujours pas, mais je la retrouve aujourd'hui chez ton amie Sakura. Et ça me trouble toujours autant... Les cheveux de Laurence étaient blonds et bouclés. Ses yeux étaient noisettes et en fait, elle était si belle qu'elle aurait fait pâlir de jalousie tout les Séraphins du paradis. Mais ce n'est pas ce que l'on retient de Laurence lorsqu'on la connaît... son âme est pur et son coeur bon... Elle habitait à côté de l'orphelinat où j'habitais. D'un côté Antony, de l'autre Laurence... entre l'enfer et le paradis.... Mais un jour ses parents, elle et sa jeune s?ur déménagèrent en Amérique pour une année entière et c'est pendant son absence que j'ai en fait réalisé que je l'appréciais plus que je ne le croyais moi-même. Que je l'appréciais malgré moi. Elle venait toujours me rendre visite dans la cours de l'orphelinat, mais moi je lui disais de rentrer chez elle, mais elle revenait à chaque jours, me répétant qu'elle serait mon amie un jour ou l'autre, que je le veuille ou non. Et elle est effectivement revenue chaque jours. Un jour je me suis lassé de lui dire de rentrer et j'ai décidé de l'ignorer. Alors pendant des mois entier on s'est simplement assis dans l'herbe en silence. Qu'il pleuve, ou qu'il neige. Jusqu'au jour de son départ... ou j'ai réalisé que je donnerais n'importe quoi pour avoir à nouveau sa silencieuse présence à mes côtés. Et le jour de son retour, je suis allé la chercher à l'aéroport, j'étais plus content que je ne l'avais jamais été... et lorsque je l'ai vu, elle et sa couronne de cheveux dorés, et que j'ai appelé son nom... elle s'est retourné vers moi avec cet air confus et m'a dit de son anglais parfait... "I am sorry... but I think you are mistaking me. I am afraid I don't know you are..." ce qui veut dire... heu... "Je suis désolée... mais je crois que vous faites erreur... J'ai bien peur de ne pas savoir qui vous êtes...'' et elle est retournée chez elle... et chaque jours suivant celui-ci, je me suis assis seul dans l'herbe de la cour de l'orphelinat... Et la plupart du temps, elle me regardait par la fenêtre de sa jolie maison, ou de derrière la clôture blanche qui délimitait son terrain, de ce regard intrigué, confus... Je ne lui ai reparlé qu'avant mon départ pour le Japon. Sachant que j'allais bientôt partir, je suis allé la voir chez elle malgré son air surpris... je lui ai offert un présent au cas ou ne nous reverrions pas... mais en fait je le lui ai surtout donné dans l'espoir qu'elle se souvienne de moi pendant mon absence... et qu'elle souffre comme j'ai souffert!

-Oh... Will... comment a-t-elle pu t'oublier en un an seulement?

-Cela m'échappe, Tiffany...Mais pendant son absence, je m'était préparé à son retour, j'était presque devenu gentil... je m'était rendu compte à quel point j'avais pris sa tendresse pour acquis.... elle avait su apprivoiser en moi la bête sauvage, sans dire un mot... Mais lorsqu'elle est revenu... je suis retomber dans le noir... j'ai recommencer à détester tout le monde, j'ai oublier ses sourires. Laurence avait été la seule à n'avoir jamais pris soin de moi. En fait, en y repensant, c'est elle la première personne qui m 'ait jamais sourit, pas Antony... ni ces veilles harpies en charge de l'orphelinat. Elle était toujours là pour me rappeler la politesse, les règles de sécurités... elle était une petite anglaise perfectionniste de bonne famille, mais elle s'occupais de moi. C'est seulement lorsque je dû la laisser partir pour le continent Américain que je compris que ses visites quotidiennes ne m'importunaient pas du tout. Mais pourquoi... pourquoi n'ai-je pas été capable de l'oublier...

-Peut-ête que Sakura te rappelle un peu Laurence?

-...Peut-être... quand je suis parti de l'Angleterre, mon aversion pour le monde entier avait encore grandit, pourtant je lui ai offert ce cadeau et cette lettre... ET regarde-moi aujourd'hui... je suis en train de fondre... je m'étais promis de continuer à détester tout le monde et je suis là à te faire des confidences...

-Pourquoi veux-tu détester tout le monde?

-Parce que je déteste réellement tout le monde! S'exclama-t-il.

Son ton était de nouveau sec.

-Tu peux jouer n'importe quel rôle avec n'importe qui d'autre Will Morgan, mais pas devant moi. Je sais que tu ne détestes pas tout le monde...

-Qu'est-ce qui te fait dire ça? Demanda-t-il, son ton maintenant incertain.

-Tu aimais Laurence.

Will rougit.

-Et tu aimes bien Sakura.

-Qu'avances-tu par là!

-Rien de précis! Seulement que tu ne détestes pas Sakura!

Il émit un son à mi chemin entre un grognement et un gémissement.

-Je dois te céder cela, avoua-t-il, vaincu. Mais ce n'est pas aussi facile... sa présence me trouble...

-Ça n'explique toujours pas pourquoi tu as des difficultés à créé des liens... pardonne mon manque de tact mais... est-ce que c'est parce que tu es... tu sais... orphelin...

-Pas du tout! Qu'est-ce qui te fait croire cela!

-À voir ta réaction, je vois que je n'ai pas tout faux...

-Tu ne peux pas savoir ce que ce que c'est d'être abandonné! Mes parents biologiques m'ont laisser tomber alors que je n'avais même pas eu le temps de mettre un terme à mon tout premier cri!Tu ne sais pas ce qu'est que l'abandon!

Tiffany s'assombrit, mais ne perdit rien de sa patience.

-Will, es-tu seulement certain que tes parents t'ont abandonné? Les possibilités son innombrables!

Le garçon parut surpris un instant.

-Non... en réalité je ne me suis jamais vraiment questionné sur ce sujet... Peut-être ne m'ont-ils pas abandonné... peut-être sont-ils morts? Peut-être n'avaient-ils pas les moyens de me garder?

Cette réalisation venait de changer sa vie... Il n'avait en vérité jamais songé à une autre explication que l'abandon de ses géniteurs.

-Moi, par contre, je sais ce qu'est que l'abandon, dit Tiffany.

-Pourquoi? Demanda Will timidement.

-Je n'ai jamais parlé de cela à personne... c'est embêtant...

-Pas même à Sakura?

-Pas même à Sakura...

La jeune fille regarda le visage attentif de Will, ce jeune homme qui venait d'étaler tout son coeur devant elle. Elle se dit qu'elle lui devait bien ça...

-Ma mère et celle de Sakura étaient cousines, et quand Nathalie, la mère de Sakura, s'est marié à Dominic Gauthier au très jeune âge de 16 ans, la vie de ma mère a été chamboulée. Elle avait perdue sa précieuse meilleure amie au profit d'un professeur sans famille ni origine. Parce qu'elle jugeait sa vie déjà gâchée, et qu'elle ne voulait pas décevoir encore plus la famille Amamiya, elle épousa le premier bon parti qui se présenta; Édouard Daidoji. Homme d'affaire important, il s'installa avec ma mère dans cet immense manoir où je vis toujours et pour ne pas passer son temps avec cet époux non désiré, elle fonça brutalement sur le marché du travail et devint PDG d'une importante compagnie de jouets. Je suis née de ce mariage malheureux. Mon père était très tendre, je n'ai que de très vagues souvenirs de lui, mais je sais qu'il était un homme bon. Un jour il réalisa que ma mère ne l'avais jamais aimé et qu'elle ne l'aimerais jamais, à cause du mariage de cette cousine dont elle était toujours amère. Il partie vivre une nouvelle vie à l'étranger, nous laissant garder sa demeure, sa fortune et son nom. Édouard Daidoji était un homme plus que bon, c'est pour ne pas empoisonner la vie de ma mère qu'il est partit. Bien sûr, mon père me manque, il est parti lorsque je n'avais que trois ans, mais je ne peux en vouloir à ma mère, elle m'aime beaucoup et elle m'a élevée toute seule. Je sais que même séparés, ils m'aiment tout les deux. Je sais que même si nous ne sommes plus ensemble, mon père m'aime toujours, et je suis heureuse ainsi.

La jeune fille avait raconté son histoire en souriant. On voyait clairement dans son visage qu'elle ne mentait pas lorsqu'elle affirmait être heureuse.

Will lui rendit un tout petit sourire et dit :

-Toi au moins tu sais qui sont tes parents.

La remarque avait été dite sur un ton léger, montrant quand même sa nouvelle conviction de retrouver ses parents.

-Tiffany... j'aimerais que tu agisses comme si je ne t'avais rien dit aujourd'hui... ça me gêne un peu...

-Dis quoi? Tu m'as dit quelque chose? Toi? Feint Tiffany, d'un ton moqueur.

Will sourit et dit :

-Tu serais une bonne amie, une bonne confidente... Une fille super! Tes histoires de familles ne s'ébruiteront pas avec moi, tu as ma parole d'honneur.

-Toi aussi tu es quelqu'un de bien Will. Il es tellement dommage que tu t'évertue à le cacher!

-Je ferai des efforts, mais on ne se défait pas de ces habitudes si facilement m'aideras-tu?

-Bien sûr. Dit-elle paisiblement.

Le silence s'installa à nouveau entre les deux individus. Un silence lourd mais pas oppressant.

-Alors... heu... que crois-tu qu'ils font là-haut? Demanda-t-il, de nouveau nerveux à propos de Sakura et Lionel.

Tiffany éclata de rire.

Dans la chambre de Sakura, Lionel et celle-ci étaient toujours accrochés l'un à l'autre.

-Sakura? Demanda Lionel, hésitant.

-Oui?

-Ce que.. ce que je t'avais dit ... à propos de toi... et de moi... et de ces fiançailles... dès que nous aurions tous deux quinze ans... cela... tien toujours...

-Je t'aime tant! S'écria-t-elle.

Elle le serra plus fort en frissonnant de bonheur.

-Sakura, demanda-t-il encore, cette fois-ci gêné.

-Oui?

-Tu... heu... tu veux des... tu sais... des heu... enfants...

Sakura sourit contre le cou rougis de son amoureux.

-Des enfants? Oui! Et avec toi, j'en veux des tas!

Lionel rougit encore plus profondément, noyé dans le bonheur.

***

Preview du chapitre 20 : Sérénité

« -Mais où est ce pouvoir? De quelle couleur est-il? Demanda Lionel, les sourcils froncés.

-Ça, je ne sais pas, répondit Will, beaucoup plus calme.

-En plus nous ne sentons rien! Il n'y a vraiment qu'Antony qui puisse nous aider! Antony... comme j'aimerais te parler... soupira Sakura.

« Sakura? » fit la voix douce d'Antony dans sa tête.

« Antony! C'est vraiment toi! Mais qu'est-ce que tu fais dans ma tête! »

Elle entendit le petit rire enjoué de son ami anglais et se renfrogna un peu.

« Aide-moi au lieu de te payer ma tête! » »

Quel est ce nouveau pouvoir? Est-ce qu'Antony saura les aider? Mais par dessus tout, que fait-il dans la tête de Sakura! Les réponses de toutes ces questions et bien d'autres dans Sérénité! Le prochain chapitre de CCS- La Suite!

(C'est fou comme je me marre^______^)