7 Chapitres d'un coup ça fait beaucoup ^^ mais bon, j'ai supprimé l'histoire une première fois donc pour ceux qui suivaient vous n'avez pas à tout recommencer depuis le début.

ATTENTION: L'OC risque de faire un peu Marie Sue au début, je vous prie de continuer à lire l'histoire ne serait-ce qu'un tout petit peu. En effet, cela va très vite changer (enfin normalement x) ). Plus vous avancerez dans l'histoire plus ça deviendra sérieux mais pas chiant pour autant ! Le maitre mot c'est avant tout de rigoler et s'amuser en lisant !

Ce n'est pas seulement une OC pour faire un couple avec Kidd mais aussi pour développer l'histoire de One Piece qui reste flou et encore mystérieuse sur certains points. Entre autre si vous aimez One Piece, les mystères et Kidd, vous allez adorer.

Vous pouvez largement vous identifier/imaginer dans l'Oc, je vous y invite largement :p !


Prologue


Le sous-marin jaune naviguait tranquillement dans les profondeurs sombres de la mer. Bepo regarda passer différentes espèces de poissons toutes plus bizarres les unes que les autres. Trafalgar Law, adossé contre un fauteuil devant le tableau de bord et les pieds sur celui-ci, réfléchissait aux dires de l'ex-vice-capitaine de l'Ooro Jackson.

- Oï, cap'taine, intervint Jean Bart. Vous êtes sûr de vouloir retourner sur Shabondy ?

- Oui, répondit-il sobrement.

Flashback:

- Il y a eu un autre incident en plus de celui de chapeau de paille, s'exclama Rayleigh, le sourire aux lèvres. Une personne qui, d'après le gouvernement, devait rester enfermée. Par là, je veux parler de la panthère aux yeux bleus, dit-il en buvant une gorgée de saké.

Law fronca les sourcils. Une vague rumeur circulait à ce sujet sur Grande line depuis bientôt 3 ans. Cette histoire, voir mythe, disait qu'une personne ne possédant aucun fruit du démon possédait pourtant les pouvoirs d'un fruit Zoan, celui de la panthère.

- Mais ce n'est qu'une légende farfelue, s'exclama Shachi en se grattant l'arrière de la nuque, pensif et dubitatif.

- Je n'y crois pas non plus, répondit Penguin sur un ton sans équivoque.

- J'ai entendu dire que tu recrutais, Trafalgar Law, continua le légendaire pirate aux cheveux blancs dans un sourire presque suspect. Si tu y tiens, elle se trouve justement à Shabondy.

Retour au présent:

- Elle doit être énorme, les cheveux courts et noirs, s'exclama Penguin dans ses pensées.

- Des cicatrices sur tout le visage, et plusieurs têtes accrochées à sa ceinture ! rigola Shachi.

- Vous croyez qu'elle a un animal de compagnie ? demanda Bepo dans un chuchotement presque inaudible.

- Je ne pense pas, elle a passé plusieurs années à Impel Down, rétorqua Penguin.

- Si toute cette histoire s'avère vraie, rectifia Shachi. Apparemment, il s'avérerait que, possiblement, ce niveau ne soit constitué que d'une seule pièce et de toute une équipe médicale.

Shachi se tourna alors vers son capitaine posté plus loin.

- Elle doit sûrement détester les médecins Cap'taine. Elle ne voudra jamais nous rejoindre.

- Nous verrons bien, annonça-t-il sur un ton neutre.

- Pourquoi elle détesterait notre Cap'taine ? demanda Bepo choqué. Elle ne le connait pas ! C'est injuste !

- Tu ne connais pas l'histoire, n'est ce pas ? le questionna Penguin.

- Vraiment ? intervint soudainement Jean Bart d'une voix rauque.

Bepo secoua la tête de gauche à droite avant de s'excuser.

- Il est dit, commença l'ancien capitaine, que la personne possédant la capacité de type Zoan sans avoir mangé de fruit du démon a été amenée à Impel Down pour servir de cobaye. Le gouvernement voulait comprendre comment cela était possible, et, en conséquence, se procurer cet étrange pouvoir pour avoir l'avantage dans les combats. Évidemment, avoir le pouvoir d'un fruit du démon sans ses inconvénients et sans devoir préalablement posséder ce fameux fruit permettrait au gouvernement d'avoir un sérieux avantage tactique. Je ne savais juste pas que c'était une femme, mais ça ne change pas grand chose de toute façon.

- Je suis désolé pour elle... s'excusa à nouveau Bepo.

- C'est horrible quand même, rétorqua Shachi un peu plus sérieux qu'avant. Peut-être qu'elle a besoin d'être consolée...

Trafalgar sourit légèrement en voyant ses deux amis rougir.

- Peut-être qu'elle ressemble à Boa Hancock, soupira Penguin en repensant à la beauté de l'impératrice.

- Si c'est le cas j'aimerais la réconforter... murmura Shachi.

- Mais vous avez dit qu'elle ressemblait à un monstre sanguinaire féminin, affirma Bepo en se grattant le menton.

- Arrête de casser nos fantasmes ! crièrent-ils à l'unisson.

- Désolé...

- Oh pardon Bepo ! On ne voulait pas... s'excusèrent-t-ils aussi tôt face à la mine triste de l'ours.

Une heure plus tard, sur Shabondy, dans un groove réputé pour ses bandits.

- Viens par ici ma jolie, fit le premier brigand.

- On va juste aller te vendre... ricana un second en s'approchant.

Avec rapidité et souplesse, le tranchant de sa lame dessina un trait dans les airs. Dans un gargouillement d'agonie, tous sans exception s'effondrèrent. Continuant son chemin, elle rangea son arme dans son dos. La maison de Shaki ne devait plus être très loin.

L'arme qu'elle portait était peu commune, rouge dégradée de noir, la lame était particulièrement acérée. Habillée d'un jean et d'un haut noir, ses longs cheveux blancs flottaient dans la brise (s'emmêlant entre eux malheureusement). Quant elle arriva dans le petit bistrot son sourire s'élargit en voyant Shaki près du frigo.

- Je suppose que ces gargouillements venaient de dehors, rétorqua Shaki sans se retourner. Je sais bien que ces trois années ont dû être dures, mais n'extermine pas le quartier non plus ce sont mes clients...

- Désolée, s'excusa-t-elle en se jetant avec nonchalance sur le divan le plus proche. Qu'est ce qu'a de si particulier ce "Luffy" pour que Rayleigh prenne le large ?

- Tu devrais le voir, un garçon charmant, expliqua-t-elle en essuyant une choppe de bière. Quelle est ta prochaine destination ?

- Tu as hâte que je parte ?

- Je trouve étrange que ton père n'ait pas levé ne serait-ce qu'un petit doigt pour te sortir de là.

- Il est un des commandants de l'armée révolutionnaire, il a bien assez à faire, soupira-t-elle en penchant sa tête en arrière. Rayleigh doit vraiment avoir trouvé une perle rare pour sortir de son trou...

- Tu commences à le connaitre, répondit la brune en rigolant légèrement.

- Je vais faire un petit somme ici avant de repartir, ça ne te dérange pas ?

- Du moment que tu payes l'addition, avoua honnêtement l'ancienne pirate.

En guise de réponse elle balança une bourse pleine de berry sur le comptoir, auparavant dérobée aux bandits. Ashal n'aimait pas particulièrement la compagnie des humains, même si elle était d'un naturel sociable. Il y a quelques années elle avait trouvé la compagnie de ces deux là si enrichissante que cela était devenue une habitude. Quant elle passait dans les parages elle en profitait toujours pour faire un saut ici.

Après quelques heures de sommeil, Shaki lui proposa de jouer un petit air sur le vieux piano plus loin. Elle acquiesa. Durant le temps passé en prison la musique lui avait beaucoup manqué. Prenant son temps elle posa un à un ses doigts sur les touches blanches et noirs, puis, après quelques essaies, elle joua les airs qu'elle connaissait.

- Oï, Cap'taine, vous entendez ? demanda Bepo en reconnaissant une de ses musiques fétiches.

Rayleigh avait laissé entendre que la jeune fille serait probablement dans sa maison, autrement dit le bar de Shaki. Les Heart pirates grimpèrent le long de la petite colline et frappèrent à la porte. Une voix féminine leur intima d'entrer. Shaki se tenait devant le bar, prête à accueillir les clients.

- Vous désirez quelque chose ? demanda t'elle en affichant un de ses plus beaux sourires.

- Ils désirent peut-être la porte de sortie... soupira Ashal au piano

- C'est toi qui devrais la prendre avant qu'on ne te retrouve, rétorqua Shaki.

- Ils sont bien trop occupés avec la guerre de Marine Ford. Mais tu n'as pas tord... ça a été un plaisir de te revoir, déclara-t-elle en prenant son arme sur le sofa. Je te dirais bien de faire attention à toi mais c'est inutile n'est ce pas ?

- C'est plutôt moi qui devrait te dire ça, répondit-elle en souriant.

La jeune fille marcha droit vers la sortie et avant que Law n'ait pu prononcer un mot une panthère noir passa entre ses jambes, droit vers la plaine de Shabondy. Pendant que Bepo parlait à Shaki, Law afficha un grand sourire. Se pouvait-il que cette histoire soit fondée ?

Après tout... Tout est possible sur Grand Line...