Chapitre 2 : Requiem

Voilà, ça faisait un petit moment que j'avais l'idée de faire cette mini-suite, bien que le premier chapitre ne soit absolument pas lu (bon faut dire que c'est pas dans les fandoms les plus recherchés, certes...). Donc voilà, je publie ce micro-chapitre sous forme d'un poème, on verra bien ce que ça donne.

Disclaimer : Bon, Perrault et Caroll, cela va sans dire.

Rating : K à K+ je pense que ça suffira pour ce chapitre.


Et la nuit s'empare des cimes,
Et la brume se déploie dans les fourrés
Dans la terre une empreinte fine
Prête à gémir sous les crocs assoiffés.

Proie facile ne saurait souffrir plus grande angoisse
Que ce loup implacable qui dans l'ombre se déplace
Dans les clairières comme au bord d'un torrent il terrasse
Et dans le sang répandu coulent les larmes de l'érable.

Il est l'aube d'une ère nouvelle,
Une aube rouge d'écorchures
Douleur récurrente sans préquelle
Sur ses pas, une ramure
À son règne soustrait, roi des forêts.

La vie se terre,
La mort erre,
Le mal décoche un trait
Et s'écoule de la plaie.

Terreur infâme, brûlante douleur
Devant ces lames sans cœur
Jaillit l'unique larme, et meurt.

C'est une danse macabre qui s'accomplit chaque soir,
Une valse de peine qui tourbillonne dans le noir,
Des cercles de haine qui s'abattent,
Un à un, pelages de velours qui éclatent
Dans un dernier soubresaut où pleure l'espoir.

Rêve d'avenir confondu dans une myriade de désirs vains,
La forêt essoufflée livre à la pluie son destin
Nettoyer tous les crimes perpétrés en son sein
Et pour jamais libérer son âme de la faim.


Voilà, c'est court, c'est fini, et cet OS en deux chapitres aussi ! Je suis ouverte à toute critique.