Voila ma deuxième histoire. J'en avait eu l'idée il y a quelque temps déjà mais le temps que tous ce mette en place mais voila là première partie.


Une semaine en enfer

chapitre I.

«Debout sire une belle journée s'annonce avec son lot de conseils.» annonça Merlin d'une voix joyeuse.

Seul un grognement lui répondit. Arthur n'était pas définitivement pas du matin.

«Comment tu fais pour être d'aussi bonne humeur dès le matin?»

«Beaucoup de sport, vous devriez essayer vous aussi vous savez, cela vous empêcherait de grossir.»

Arthur attrapa le premier objet à sa porté, un coussin, et le lança à la tête de Merlin qui l'esquiva habilement.

Un peu plus tard dans la salle du trône.

«Sire des disparitions suite à des attaques sont à déclarer dans le Nord du royaume. Un village nous demande de l'aide et ils ont envoyé émissaire que voici.»

«Sire, nous avons depuis une semaine des disparitions dans le village ainsi que dans les villages voisins. À chaque fois une bête monstrueuse est apparu et a mordu la personne puis elle est disparue en emmenant la victime avec elle. Nous vous supplions de nous aider à nous débarrasser de ce fléau. Le village est presque entièrement disparu.»

Arthur réfléchit quelques instants puis opina du chef.

«Nous partirons demain à l'aube pour votre village. Vous nous y guiderez.»

«Non sire je ne veux plus jamais remettre les pieds dans cet endroit maudit. Je vous en prie ne m'obligeait pas à y retourner.»

«Bien dites-nous juste le nom de votre village et vous pourrez rester ici.»

«C'est le village de Lostsoul.»

Le nom de ce village ne disait rien à Arthur mais peut-être sa mémoire lui jouée telle un tour.

Arthur sorti de la salle suivit de Merlin.

«Merlin allons voir Gaius pour qu'il nous dise ce qu'il sait sur cette créature.»

«Bien sire»

Un instant plus tard.

«Une créature comme cela je ne vois qu'un des Phlégéthoniens ce sont des créatures de feu du Phlégéthon, étendue de lave des Enfers. Ils ressemblent à de petites boules de feu jusqu'à ce qu'ils attaquent en groupe et alors ils prennent la forme d'un béhémoth. Ils ont le pouvoir de se téléporter d'une source de feu à une autre, de se régénérer par le feu et de ressusciter les vivants qui ont été réduits en cendres. S'ils mordent, griffent quelqu'un cette personne disparaît avec elle dans le repaire de son maître. Quelquefois les griffes et les crocs de cette créature sont enduit de poison. Ils sont invoqués souvent par un sorcier et je craint que dans ce cas ce ne soit un sorcier avec de mauvaises intentions et de très grands pouvoirs. Vous devez être très prudent si vous voulez la combattre le mieux étant de la suivre jusqu'à son maître. Vous devez aussi éviter de faire du feu car c'est un point chaud auprès duquel ils peuvent apparaître.»

«Bien, merci Gaius nous serons prudents.»

"Au fait Gaius connaissait vous un village du nom de Lostsoul?"

"Non sire mais je ne connaît pas tous les villages du royaume."

Ils retournèrent dans la chambre d'Arthur où celui-ci commença à faire les cent pas.

Il hésité, cette histoire avait quelque chose de louche.

«Arthur pensez-vous vraiment qu'il soit sage d'aller voir ce village? Cette créature n'a pas l'air de venir de cet âge et même pas de l'Ancienne croyance. Gaius a regardé dans un livre de mythologie et pas dans un de ses bestiaires. Je ne suis pas sur de pouvoir vous protéger avec mes pouvoirs.»

L'inquiétude de Merlin ne le rassuré pas. Si ses pouvoirs ne faisaient pas le poids quelle différence pourrait faire son épée? Mais il ne pouvait pas laisser un village comme cela sans protection.

«Le nom de ce village est bizarre aussi Lostsoul âmes perdues. Arthur cela ressemble à un piège. Vous ne devriez pas y aller.»

Cette remarque coïncidé avec les pensées du roi mais il fallait qu'il sache la vérité.

Il prit finalement une décision et se tourna vers Merlin.

«Merlin va préparer ton sac nous ne partiront que nous deux.»

«Quoi mais vous avez entendu Gaius et vous m'avait écouté? Cette créature est dangereuse si elle nous attaque nous serons mal.»

«Je compte suivre le conseil de Gaius et ne pas l'attaquer mais la suivre auquel cas une troupe fera plus de bruit et sera plus vite remarquée. De plus si c'est un piège nous saurons nous défendre, j'ai confiance en tes pouvoirs. Va donc faire ton sac.»

«Bien sire.» Répondit Merlin en sortant de la chambre du roi et en retournant chez Gaius.

«Merlin vient t'asseoir ici j'ai quelques petites choses à te préciser. Cette créature date d'un autre âge et ne devrait pas être ici. Elle ne peut être détruite. Elle ne disparaît que quand on bas son maître.»

«Arthur ne veut pas laisser un de ses villages sans protection et nous partons demain matin tous les deux.»

«Merlin tu feras attention Arthur ne sait pas ce qu'il va affronter. Il n'est pas prêt.»

«Ne craignez rien Gaius je sais ce que je dois faire.»

«De plus je voulais te dire que si cette créature griffes, mord quelqu'un elle est forcé de disparaître pour retourner auprès de son maître.»

Lendemain matin.

Merlin et Arthur étaient sur la route ver Lostsoul dans un silence morose. Toutes les tentatives de Merlin pour engager la conversations avaient été réprimées. Mais il tenta une fois encore.

«Sire pensez-vous que ce soit un sorcier maléfique qui en veuille à Camelot une fois de plus.»

«Merlin tous les sorciers sont maléfiques à part toi et c'est presque sûr qu'il en veuille à Camelot comme toujours. Et maintenant tais-toi on arrive bientôt.»

Ils arrivèrent en haut d'une colline surplombant le village.

«Il a l'air désert.»

«Allons voir.»

Ils descendirent de la colline au trot et entrèrent dans la ville. Rien ne bouger comme si tout n'était mort. Pas un bruit même le vent semblé avoir disparu.

«La créature a fait disparaître tout le monde?»

«Merlin... je ne pense pas que ce soit le sorcier qui est est derrière cela. Une seule ne pourrait pas faire autant de dégâts en aussi peu de temps. À moins qu'il n'ait convoqué une multitude de ses créatures.»

Ils continuèrent à s'avancer dans le village de plus en plus tendus.

«Cet endroit est trop calme.»

Un bruit de ferraille retentit dans le silence du village. Arthur se retourna l'épée à la main et vit Merlin les quatre fers en l'air qui avait trébuché dans un râtelier d'armes.

«Bravo Merlin pour la discrétion on repassera.»

«Désolé Arthur. Vous avez remarqué toutes ces armes étaient bien rangés comme si on ne sans était pas servis alors que le village était menacé par une créature très dangereuse.»

"Tu as raison Merlin cela est très étrange. Restons sur nos gardes. Je pense de plus en plus que c'était une mauvaise idée de venir ici.»

«Vous voyez j'avais raison.»

«Oui Merlin mais...»

«Arthur regardé!» s'écria Merlin en coupant le roi, «un groupe de Phlégéthoniens.»

«Ils sont en train de se regrouper."

«Cours Merlin!»

Ils se mirent à courir alors que le béhémoth prenait forme. Ils entendirent le bruit sourd de sa course alors qu'il se mettait à leur poursuite.

«Il nous rattrape Arthur.»

«Ne te retourne pas et continue à courir.»

Juste à ce moment-là Arthur, qui c'était retourné pour voi où était Merlin, trébucha sur une charrette abandonnée là et tomba sur le sol.

Merlin se retourna en attendant son ami chuter. Il regarda la scène avec horreur: Arthur au sol tentant de sortir son épée coincée sous lui, le béhémoth approchant à toute vitesse, soulevant sa patte pour frapper le jeune roi d'un coup mortel. Merlin ne réfléchit même pas et s'élança vers Arthur. Il se jeta entre la patte de la créature et son roi. Les griffes s'enfoncèrent profondément dans son dos.

Un voile de douleur tomba sur ses yeux. La créature releva sa patte avec le corps de Merlin au bout et la secoua, l'envoyant voler contre un mur, puis elle se recula et commença à disparaître. Arthur vit Merlin s'interposer entre lui et les griffes du monstre, il vit la douleur dans les yeux de son valet, il vit son corps voler jusque contre le mur et se fracasser brutalement contre celui-ci. Il vit tout cela dans un état second comme si ce n'était pas lui qui était là, comme si ce n'était pas son meilleur ami qui venais d'être jeté. Le gémissement de Merlin allongé contre le sol le ramena à la réalité et il courut jusqu'à Merlin. Il le retourna doucement et l'allongea dans ses bras. Une tâche de sang s'élargissait sous le corps du jeune homme tâchant le sol d'une couleur pourpre.

«Merlin pourquoi as-tu fait ça?»

«Pas réfléchi.» haleta Merlin en tentant de trouver sa respiration.

«C'est de ma faute Merlin, si je t'avais écouté nous ne serions pas tombés dans ce piège et tu ne serais pas blessé.»

«D'autres l'aurais été si nous étions venus avec une troupe, vous avez limité les dégâts alors ne vous blâmez pas Arthur.»

Arthur voyait Merlin disparaître, et il essayait vainement de le retenir. Mais ses mains passaient à travers le corps maintenant presque dissout du jeune sorcier.

«Je viendrais te chercher Merlin, je ne te laisserais pas dans les griffes de ce sorcier.»

Il voyait que Merlin tentait désespérément de lui dire quelque chose mais le seul mot qu'il entendit fut un «Arthur» lâché dans un murmure avant que Merlin ne disparaisse totalement.

Ainsi débuta la semaine de l'enfer.


Voila dite moi ce que vous en pensez.