Open Your Eyes

Disclaimer : Rien ne m'appartient.

Note : Depuis un moment, j'ai cette fic qui me trotte dans la tête donc je me suis enfin décidée à me lancer! L'histoire se passe juste après la saison 1, pour l'instant pas beaucoup de Kate/Megan mais je vous assure qu'il y en aura par la suite ;)

Ceci est ma première fic sur Body Of Proof et aussi mon premier femslash donc n'hésitez pas à me faire part de vos remarques^^. J'essayerai de faire des mises à jour régulièrement.

Enjoy!


Prologue

Il avait hâte de rentrer chez lui, la journée avait été épuisante. Tout ce qui lui importait à l'heure actuelle, était de se reposer dans un canapé très confortable. Il sortit la télécommande de la porte de garage et s'y engouffra. Il éteignit le contact pendant que la porte derrière lui se refermait. Il ouvrit sa portière mais à peine le pied posé par terre qu'il s'effondrait sur le sol.

Chapitre un : Intéressants changements

Le Docteur Megan Hunt était assise à son bureau inondé par le soleil automnal de Philadelphie. Elle tentait de finir certaines tâches administratives mais elle devait constater qu'elle avait échouée lamentablement. Pourtant ce n'était pas faute d'essayer mais ses pensées étaient ailleurs. Sa vie avait changé radicalement au cours des derniers mois…

Il y avait en premier, sa fille…Elle avait réussi à établir une certaine relation avec Lacey ce qui était plus que ce qu'elle n'avait espéré. Il y a quelques temps leurs relations avaient été pour le moins chaotiques et encore c'était un euphémisme. Megan voulait être présente, à l'écoute, la comprendre sans être envahissante enfin elle faisait tout son possible pour y parvenir.

Il y avait son travail, elle n'aura jamais cru se plaire autant dans celui-ci. Elle était la meilleure et le savait parfaitement. Au moins chaque personne décédée obtenait la vérité avec elle.

Et puis il y avait ses collègues. Le social n'était pas son truc, elle le savait mais elle faisait des efforts. Et Megan avait plutôt bien progressé d'après elle. Peter était le contraire d'elle, sympathique, avenant, compréhensif, bon il se mêlait parfois de ce qui ne le regardait pas mais c'était en lui. Megan l'aimait bien et elle dû reconnaître qu'il l'avait aidé avec Lacey et quelques autres personnes. Alors rien que pour ça elle lui pardonnait son côté intrusif…oui enfin il ne faudrait pas qu'il aille trop loin quand même…

Curtis et Ethan, un duo de choc, Megan considéra que c'était la meilleure expression pour les qualifier. Ethan était jeune, un peu naïf, toujours survolté, voulant en apprendre davantage. C'était un bon médecin légiste malgré son jeune âge reconnu Megan. Et Curtis ou plutôt le Docteur Brumfield, se reprit Megan. Elle aimait bien l'embêter et elle était certaine que ça ne lui déplaisait pas. C'était également un bon médecin légiste même s'il le cachait très bien derrière son rôle de chef adjoint du service.

Et enfin il y avait le Docteur Kate Murphy, excellent médecin, Megan devait le reconnaître. D'ailleurs, ne plus pratiquer autant devait parfois lui manquer se dit Megan. Mais sa relation avec Kate s'était refroidie depuis des mois. Oh c'était de son propre chef elle le reconnaissait. Kate faisait tout pour renouer et avoir de nouveau une ambiance agréable. Mais Megan n'y mettait pas du sien… oui même pas du tout.

Elle lui en voulait, c'était simple. Lui en voulait d'avoir eu une liaison avec son ex-mari et surtout de ne rien lui avoir dit. Oh ce n'était pas parce qu'elle était jalouse de Kate non, à vrai dire c'était plutôt l'inverse, jalouse de Todd. Donc elle était encore plus en colère contre Todd. Il ne la méritait pas tout simplement, elle était bien trop… trop… parfaite… c'était peut-être un peu exagéré mais l'idée était là. Elle en voulait à Kate de s'être laissée avoir, de ne pas en avoir parlée avec elle d'abord. Megan avait été blessée par son comportement. C'était ridicule, elle le savait, elles n'étaient même pas amies.

Kate ne l'avait pas averti non plus de leur séparation. Non, elle l'avait appris par sa propre fille, croyant qu'elle était au courant. Bien sûr, cela faisait deux mois qu'ils n'étaient plus ensemble, comment sa mère aurait pu ne pas le savoir ? Absurde ! Eh bien non, elle avait encore été la dernière informée. D'ailleurs, Lacey lui cachait quelque chose, elle ne s'était pas étendue sur les détails de leur rupture. Megan en avait juste déduit que Kate y avait mis fin.

Depuis Megan essayait de rendre leurs entretiens plus… amicaux. Elle appréciait Kate. Sympathique, autoritaire parfois, un physique plus qu'agréable à regarder mais avec un côté mystérieux. Bref une personne simple mais complexe, contradictoire certes. C'est ce qui poussait Megan à vouloir en savoir plus sur Kate. Oui, Elle, Megan Hunt, handicapée en relations sociales, voulait apprendre à connaître vraiment une personne. Megan en voulait encore à Kate de ne rien lui avoir dit. Mais au fond d'elle-même, c'était d'autres sentiments qui s'exprimaient. Elle n'aurait su dire quoi ou tout du moins elle ne voulait pas le savoir.

Absorbée par ses pensées, Megan mit quelques secondes à se rendre compte que quelque chose ou plutôt quelqu'un était entré dans son bureau. Puis de longues et interminables jambes apparurent dans son champ de vision. Elle n'eut aucun doute quant au propriétaire de ces dites magnifiques jambes. Son regard remonta le long du corps recouvert d'une jupe noir s'accrochant aux courbes délicates puis au chemisier nacre en soie. La bouche de Megan devint légèrement sèche. Elle se reprit aussitôt pour enfin rencontrer le regard plutôt surpris du Docteur Murphy. Oh génial sa patronne allait maintenant la prendre pour...pour quoi ? Une perverse ? Eh bien sa journée ne pouvait pas mieux se dérouler constata Megan sarcastiquement. Déjà que sa patronne la prenait pour une névrosée ou presque, la liste allait vite s'allonger apparemment. Avant que Megan ait pu dire mot, le Dr Murphy prit la parole.

- Je vous amène une nouvelle affaire, les inspecteurs Morris et Becker vous attendent sur les lieux. Megan acquiesça.

- Vous savez l'identité de la victime ? demanda Megan, autant savoir déjà à qui elle allait avoir à faire.

- Maître James Standford, Kate levant les sourcils dans une interrogation muette. Megan était certaine que ce nom ne lui était pas inconnu.

- C'est un avocat associé du célèbre cabinet Parker & Standford, reprit Kate. Très connu grâce à ses affaires médiatisées.

- Oui et qui défend les criminels notoires. Je suppose que beaucoup de personnes ne regretteront pas sa mort. Kate approuva sans nul doute. Cette affaire n'allait pas être des plus simples surtout que la presse, les politiques et autres avocats allaient mettre leur grain de sel dans l'enquête.

- Vous vous doutez bien que cette affaire va être médiatisée et sensible, précisa Kate le regard lourd de sens en direction de Megan.

- Vous voulez vraiment que je m'en occupe ? Les sourcils de Megan étaient levés dans une parfaite expression ironique.

- J'ai confiance en vos compétences Megan. Et je ne voudrais pas que vous mourriez d'ennui dans votre bureau ! fit remarquer Kate un sourire au coin des lèvres puis elle tourna les talons.

Megan s'apprêtait à répondre mais sa bouche resta ouverte sans que rien de sorte. Elle esquissa un sourire puis prit ses affaires, direction la scène du crime.

Kate, arrivée dans son bureau, s'assit lourdement dans son fauteuil. Cette affaire allait être compliquée et elle était certaine que différentes conférences de presse allaient lui être infligées, ce qu'elle détestait par-dessus tout. Kate avait au moins l'un des meilleures légistes sur ce cas, Megan Hunt. Oui, celle-ci était un excellent médecin légiste mais les problèmes venaient aussi avec elle. En plus, ses entretiens avec Megan étaient froids et encore cela aurait été un euphémisme il y a quelques mois. Quelques mois… où elle avait une relation avec Todd. Mais Kate y avait mis fin après seulement trois mois de relation. Elle dut admettre que ce n'était pas une brillante idée d'être sortie avec l'ex-mari d'une de ses subordonnés. Ce n'était pas la plus grosse erreur de toute sa vie mais elle était quand même en bonne position. Elle espérait juste s'entendre rapidement mieux avec Megan. Premièrement, parce que l'ambiance au sein du bureau s'en ressentait, deuxièmement parce qu'elle n'aimait pas être en conflit avec une personne et troisièmement, elle appréciait vraiment Megan car Kate était certaine que derrière cette carapace, se cachait une très belle personne.

Kate secoua la tête et se massa la nuque un court instant avant de se remettre au travail, la journée allait être longue.

[]

Le Docteur Megan Hunt arriva sur les lieux quelques minutes plus tard. C'était une rue bordée de maisons individuelles, plus grandes et imposantes les unes que les autres. Un endroit agréable à vivre pour une certaine catégorie de personnes. Toutes les maisons étaient des plus soignées avec une pelouse verdoyante, tondue parfaitement, et des fleurs savamment disposées. Ce genre d'endroit était en général trop parfait pour être un lieu paisible.

- Hey Megan, accueillit Peter une fois qu'elle fut descendue de voiture.

- Joli quartier, remarqua Megan.

- Il y a quand même certains avantages à vivre ici.

- Oui définitivement, si on aime l'hypocrisie, c'est le paradis sur terre.

- Tu aimais pourtant y vivre.

- Eh bien, tout le monde change, fit Megan un sourire en coin.

- Oh oui c'est vrai, ironisa Peter. Il secoua la tête en souriant. Peter ne doutait pas qu'elle avait changé mais certains traits de son caractère étaient encore bien présents.

Megan et Peter se frayèrent un chemin le long de l'allée pour arriver au garage où un certains nombres de policiers étaient regroupés.

- Docteur Hunt salua l'Inspecteur Bud Morris.

- Inspecteur. Megan enfilait déjà ses gants.

La victime était étendue sur le sol près d'une voiture qui devait être la sienne, la portière côté conducteur était ouverte.

- Qu'est que l'on a ? demanda Megan alors qu'elle s'accroupissait auprès de la victime.

- James Stanfdford, 43 ans, retrouvé mort ce matin par sa femme. Bud fit un signe de tête en direction de l'extérieur où une femme était interrogée par l'Inspecteur Becker.

- Avocat du cabinet Parker & Standford, reprit Bud, spécialisé dans les affaires criminelles.

- Il n'était pas sur l'affaire Gorky en ce moment ? demanda Peter.

- Oui, à en croire toutes les unes des journaux.

- Rigidités cadavériques, donc il est mort il y a moins de 48 heures, intervint Megan. Il n'y aucune marque, pas de sang autour du corps… c'est étrange.

- Donc quoi ? Mort naturelle ?

- On meurt rarement en sortant tranquillement de sa voiture, Inspecteur.

- Alors donnez-moi la cause du décès que l'on puisse avancer, s'impatienta Bud.

- J'en serais heureuse… si je le savais fit Megan en haussant les sourcils alors qu'elle se relevait.

Un homme reconnu, médiatisée et surtout mort d'une cause inconnue, promettait d'être une affaire intéressante constata Megan.

A suivre…