Bonjour/Bonsoir à tou(te)s ! =)

Voici un nouvel OS, intitulé Des noms qui ne s'oublient pas. (Merci à Tu sais qui pour la correction !)

Bon, comme je n'ai rien de plus à dire, je vous souhaite une bonne lecture et je vous remercie de me lire ! =D

Disclaimer : Tsubasa appartient aux Clamp, pas à moi ! (Pour toujours et à jamais. ^^)

P-S : Petite indication utile : cet OS se situe après la fin du manga.


Les années passent sans que je ne m'en rende compte. Cela fait maintenant plus de quarante ans que notre second voyage est terminé, que Shaolan a pu rentrer chez lui pour retrouver sa belle, accompagné de ses parents.

Moi ? J'ai accompagné Kuro-chan dans son pays, au Japon. Je n'avais plus nulle part où aller, de toute façon.

Mokona a même pensé venir avec nous, mais il est rentré à la boutique après quelques mois, il tenait trop à retrouver sa moitié, et il y avait un Watanuki à réconforter de la perte d'une certaine sorcière…

Et moi je me retrouve à nouveau seul.

Fye… Et puis toi… Vous m'avez tous quitté.

Des sales types vous ont arrachés à moi.

Fye… Tombé d'une tour pour le bon plaisir d'un manipulateur qui désirait un pion. Que ça ait été moi ou toi, peu lui importait. Il t'a tué, Fye.

Et puis toi… Toi. Que puis-je ajouter, cette fois ? Tu voulais trouver plus fort que toi, mais c'est un lâche qui a eu ta peau. Comment a-t-il fait pour t'avoir dans ton sommeil, toi qui ne dormais toujours que d'un œil ? Pff… Peut-être que tu te faisais vieux, tout simplement.

Ce n'est même pas moi qui ai découvert ton corps. Ce jour-là, j'étais absent, parti acheter de la nourriture, pour deux, comme à mon habitude.

Tu avais pris l'habitude de te lever avec le soleil, et moi un peu avant pour pouvoir te préparer tranquillement un bon petit-déjeuner bien sucré pour le plaisir de te faire râler.

Quand je suis revenu, Tomoyo et sa sœur m'attendaient. Elles m'ont annoncé la terrible nouvelle : poignardé dans ton sommeil, blessure fatale.

Tu étais mort. Je n'arrivais pas à y croire. C'était impossible. Tu ne pouvais pas mourir, Kuro-chan.

Il m'a fallut des jours entiers pour en prendre pleinement conscience. Mais quand ce fut fait, cette dure réalité m'a frappé si fort que j'ai cru que j'allais te suivre dans la tombe. Et je ne m'en suis jamais remis. On a beau dire que le temps efface tout, je sais que je ne m'en remettrai jamais. Pas toi, Kuro-chan, pas toi…

Pourquoi est-ce que tu me fais autant souffrir ?

Est-ce moi, encore, qui apporte la malédiction à mes proches ?

C'est tellement triste. Tellement bête, tellement idiot. Qui aurait cru qu'un valeureux ninja comme toi mourrait de la pire des façons qui soient ? Pas moi, en tout cas…

Quand, ton souhait me transformant en vampire, tu as donné ton sang pour sauver ma vie, n'était-ce pas ta manière de dire que tu prendrais soin de moi ? Comment pourras-tu le faire, maintenant que tu n'es plus là ?

Et je pleure encore maintenant. C'est ta mort qui m'attriste, cette autre moitié de mon âme, arrachée…

As-tu conscience de ton crime ?

Si seulement Shaolan ne m'avait jamais redonné mon œil… Je serais resté vampire, n'ayant que ce liquide vital qui s'échappait de tes blessures pour me nourrir. Et je serais mort avec toi.

Dommage, j'aurais bien aimé que tu aies mon décès sur la conscience, ça t'aurait fait une belle jambe.

A présent, je dois m'en charger moi-même.