Bonjour tout le monde! Comment ça va?

Me voilà avec une nouvelle histoire que j'ai vraiment pris plaisir à lire et que j'aimerais partager avec vous. Je remercie LyricalKris d'avoir accepté que je la traduise.

J'espère que vous l'aimerez autant que moi =)

Un grand merci à ma fidèle bêta, Missleez, qui est toujours partante pour me suivre :)

Disclaimer: Cette histoire appartient à LyricalKris (lien sur mon profil), je ne fais que traduire.


PROLOGUE : Un aperçu du futur passé

Edward Cullen se réveilla lentement, et, alors que le sommeil le libérait de son emprise qui embrouillait son esprit, il n'ouvrit pas tout de suite les yeux. Respirer par la bouche l'aida à calmer le battement de nerfs au creux de son estomac, mais rien ne pouvait retenir son espoir désespéré. Gardant ses yeux bien fermés, Edward mit toute son énergie dans un seul souhait.

Il souhaita que quand il ouvrirait les yeux, il serait à nouveau en 2011, et qu'il serait dans son lit king-size dans sa maison en Californie. Même après tout ce temps, ça avait l'air de quelque chose de surréaliste et bizarre à espérer. Mais c'était arrivé, si c'était son enfer pour toutes les vies qu'il avait gâchées, y compris la sienne, ou c'était un cauchemar sans fin, il s'était réveillé dans son lit king-size chez ses parents le 8 janvier 1999 plus de fois qu'il ne pouvait s'en souvenir.

Alors Edward garda les yeux fermés et souhaita de tout son être.

Lorsqu'il ouvrit les yeux, sa vision était floue. A vingt-cinq ans, il était myope. S'il ne pouvait pas voir sans ses lunettes, ça voulait dire qu'il était plus jeune que ça. Le fait qu'il pouvait distinguer la forme floue des posters qui jonchaient son plafond confirma sa crainte. Il avait encore dix-sept ans. A nouveau.

Je l'ai réparé. Je l'ai bien fait.

Ses pensées étaient désespérées, suppliant n'importe quelle entité divine qui pourrait écouter.

Un léger coup sur sa porte interrompit sa prière improvisée. « Chéri ? »

C'était incroyable de voir à quel point la voix de sa mère avait un effet instantanément apaisant sur lui. Comme il s'y attendait, elle ouvrit la porte un instant plus tard, regardant dans la pièce. Edward chercha à tâtons ses lunettes sur sa table de chevet, il les mit, parce que s'il avait à nouveau dix-sept ans, il allait profiter de la présence de sa mère.

« Si tu ne te lèves pas rapidement, tu vas être en retard à l'école, » dit-elle, avec un sourire aimant. Ne se souciant pas si le geste lui donnait l'air d'avoir sept ans au lieu de dix-sept, Edward s'assit et ouvrit les bras.

Pourquoi tu veux tellement retourner en 2011 ? demanda une voix dans sa tête alors qu'Esmée s'asseyait au bord de son lit, et il se jeta dans ses bras. Qu'est-ce qui t'attends là-bas ?

Son lui de vingt-neuf ans avait sa propre maison, sa propre entreprise, et toute la puissance et le respect qui allait avec. C'était sans aucun doute une emmerde en moins d'être adulte. Il pourrait à nouveau acheter son alcool, et sortir sans le dire à personne. Travailler, autant qu'il détestait ça occasionnellement, était beaucoup moins ennuyeux que d'être au lycée à nouveau, douze ans plus tard, Edward n'appréciait pas d'être entouré d'adolescents quand il était celui qu'on laissait seul.

Mais avec les bras de sa mère autour de lui, Edward pouvait voir l'avantage de rester à cette époque et dans cet endroit. Après tout, la petite voix dans sa tête avait raison. En 1999, Esmée et Carlisle Cullen, ses parents, étaient encore en vie. Il avait une bonne, mais légèrement antagoniste, relation avec son frère aîné. En 2011 il vivait seul, respecté mais finalement pas apprécié. En tant qu'adolescent, il n'avait pas eu une grande quantité d'amis, mais il avait eu son meilleur ami, Jasper.

Peut-être que ce ne serait pas si mauvais, sauf que d'une façon ou d'une autre se retrouver dans le temps, Edward se retrouvait également à répéter la même journée. Encore. Et encore. Et encore. Et encore.

Le 8 janvier 1999.

« Ton petit-déjeuner est prêt, » dit Esmée. « Si tu te dépêches, tu peux battre ton père pour le bacon. »

Souriant à sa mère, Edward se résigna à une autre journée. Au moins il arriverait à prendre le petit-déjeuner avec son père avant qu'il ne parte. Peut-être qu'Emmett allait voler le dernier morceau de pain grillé. Jasper l'attendrait et peut-être même qu'il allait parler à cette nouvelle fille en biologie. C'était quoi son nom ?

Bella Swan.

Il balança ses jambes sur le côté du lit, s'étirant en même temps. Résigné, il regarda le terrible réveil de geek de l'époque qui se tenait sur sa table de nuit. Il affichait la date et l'heure de façon standard, hexadécimale, octale, binaire, romaine. Il savait ce qu'indiquerait l'écran avant de le regarder, mais il le regarda quand même.

~ 7:07, 11 janvier 1999 ~


Et voilà pour ce prologue.

Vous en pensez quoi? Vous êtes prêt(es) à me suivre dans une nouvelle aventure?

J'attends vos avis avec impatience =)

Bonne soirée!

xx