Disclaimer : Tous les personnages d'Olive et Tom appartiennent à Yôichi Takahashi !

Bonne lecture !


La saison de football vient de se terminer. Nos quatre vedettes célébraient leur première place à leur manière, et Thomas préparait son départ au Japon pour son mariage avec Katalina. Cependant, quelque chose de très important allait être dévoilé à Ben par Julia, et vice-versa.

Paris.

Le PSG venait de remporter non seulement le championnat du côté des garçons, mais également le championnat féminin. Les deux équipes étaient réunis au club pour célébrer leur victoire, et la fête battait son plein. Julia arriva et cria :

« ECOUTEZ TOUT LE MONDE ! LE CHAMPIONNAT ALLEMAND VIENT DE SE TERMINER, ET L'ÉQUIPE FÉMININE DU BAYERN EST CHAMPIONNE ! »

Tout le monde cria de joie.

« SOPHIA EST LA MEILLEURE ! » s'écria Jessica avant de se colla contre Alcide.

« Bonsoir Mademoiselle ! » lui dit-il.

« Bonsoir Monsieur Pierre ! Vous m'avez drôlement épaté durant votre dernier match contre Lyon chez eux. Et je me suis aussi senti bien seule dans mon lit pendant deux jours ! » lui susurra-t-elle.

« Dans ce cas, nous allons y remédier dès qu'on sera rentré à la maison ! » murmura-t-il avant de l'embrasser.

De son côté, Julia retrouva Ben, et se blottit contre lui. Elle le regarda dans les yeux et lui avoua :

« Si jamais t'as envie de changer de club, je te suivrai, que ce soit en France ou ailleurs ! »

« Tu ne le regretteras pas si on le fait ? » demanda-t-il.

« Non ! Mon père nous a toujours dit à Sophia et moi de suivre notre cœur et que si un jour venait où quelque chose de plus important que notre carrière se présentait, alors il ne fallait pas hésiter un seul instant. Ma vie est avec toi Ben Becker, et rien ne m'éloignera de toi ! » répondit-elle.

« Je ne te laisserai jamais partir loin de moi Julia. Suis-moi ! » lui dit-il en lui prenant la main.

Ils sortirent du club.

Alcide, Napoléon, Jessica, Bastien et Camilla les regardaient sortir, et ils sourirent.

« C'est le grand soir ! » sourit Jessica.

« Elle en a de la chance. Autant elle que Sophia. Non seulement elles ont trouvés le grand amour depuis longtemps, mais en plus ils sont carrément à tomber par terre ! » s'extasia Camilla.

Bastien arqua un sourcil vers sa petite amie, et la regarda comme si elle avait perdue la tête.

« Je suis entièrement d'accord avec toi Cami ! » approuva Jessica.

« Je te demande pardon ? » s'ahuri Alcide.

Les deux jeunes femmes éclatèrent de rire avant de se taper dans la main.

« Je crois bien qu'elles se foutent de vous les mecs ! » s'esclaffa Louis.

Voyant qu'ils faisant la tête, Jessica et Camilla embrassèrent leur petit copain pour se faire pardonner.

Du côté de Ben et Julia.

Le jeune nippon avait emmené sa petite amie faire une balade en voiture. Lorsque Ben stoppa la voiture et sortit pour faire descendre Julia, celle-ci se demandait ce que son copain avait en tête. Il entraîna Julia pour une petite marche à pied, et Julia reconnut l'endroit. Ben s'arrêta à un endroit bien précis, sans lâcher la main de sa petite amie.

« Tu te souviens de cet endroit n'est-ce pas ? » demanda-t-il.

« Bien sûr que je m'en souviens. C'est à cet endroit même où on s'est rencontré pour la toute première fois. J'avais tiré un peu trop fort et le ballon avait dévié sa route, te fonçant dessus mais tu as eu de bon réflexe. » répondit-elle.

« Et tu sais quel jour on est ? » demanda-t-il de nouveau.

« Oui. Je croyais que tu avais oublié et je me suis dis que tu devais être trop fatigué par ton dernier match alors, je n'ai pas voulu te faire de scène. » dit-elle en baissant les yeux.

Ben posa une main sous le menton de Julia et lui releva la tête doucement. Lorsqu'il vit son visage, des larmes y coulaient.

« Julia, pourquoi tu pleures ? » questionna-t-il.

« Dis-moi que tu n'as pas oublié ! » supplia-t-elle.

« Je ne pourrai jamais oublier le jour où je t'ai dis que je t'aimais pour la toute première fois. » assura-t-il.

Il mit quelque chose devant les yeux de Julia et l'ouvrit. Julia se figea et plaqua une main devant sa bouche.

« Ben… » souffla-t-elle.

Il posa un genou à terre, prit la main gauche de Julia dans la sienne et sans la quitter des yeux, il lui dit :

« Julia, aujourd'hui cela fait neuf ans que l'on est ensemble, et je t'aime de plus en plus chaque jour. Ma vie sans toi n'a aucun sens, le foot et ma carrière n'ont aucun sens sans toi. J'ai besoin de toi pour donner le meilleur de moi-même sur le terrain, mais aussi pour être quelqu'un de bien. C'est toi qui me maintiens hors de l'eau lorsque quelque chose ne va pas. Tu es, ma raison de vivre, mon oxygène. »

Julia pleurait de plus en plus

« Veux-tu m'épouser ? »

A ces mots, Julia craqua et pleura de plus belle, sous le regard inquiet de Ben.

« J'ai cru que tu ne me le demanderais jamais. » avoua-t-elle.

Ben attendit la suite.

« Oui. Oui, je veux t'épouser Ben Becker. Je veux devenir ta femme, pour toujours ! » accepta-t-elle.

Ben sourit et plaça la bague à l'annulaire gauche de sa fiancée. Il se releva et l'embrassa sur le champ.

« Je t'aime tellement Julia. » souffla Ben.

« Je t'aime moi aussi. Il faut que je t'avoue quelque chose ! » dit Julia.

« Je t'écoute ! »

« J'ai parlé aux dirigeants du club, et ils vont engager une autre joueuse pour me remplacer durant la prochaine saison, et Jessica prendra mon poste de capitaine. » expliqua-t-elle.

« Pourquoi ça ? Tu es souffrante ? » s'alarma-t-il.

« Oui ! » acquiesça-t-elle.

Ben commença à paniquer et son cœur se mit à battre à mille à l'heure.

« Mais seulement le matin ! » se reprit-elle.

« Quoi ? » s'étonna-t-il.

« Je suis enceinte, de cinq semaines, et je ne le sais que depuis ce matin ! » avoua-t-elle.

« Tu…tu veux dire qu'on…qu'on va avoir un bébé ? » bégaya-t-il.

« Oui ! » confirma-t-elle en souriant.

« Je vais être papa à mon tour ! » soupira-t-il.

Il prit Julia dans ses bras et la fit tournoyer doucement, fou de joie. Lorsqu'il la reposa, il la regarda dans les yeux et lui dit :

« On va avoir un bébé ! »

« On va avoir un bébé ! » répéta-t-elle.

« Il va falloir que je parle avec Thomas et Julian pour qu'ils me conseillent sur quoi faire. » dit Ben à voix haute.

Julia se mit à rire.

« Tu veux qu'on retourne au club pour annoncer les nouvelles ? » demanda-t-il.

« On attendra demain. Pour l'instant, on va rentrer à la maison, et vous allez me faire l'amour toute la nuit Monsieur Becker. J'en aie envie depuis votre retour de Lyon cet après-midi ! » l'alluma-t-elle.

Ben ne répondit rien et se contenta de les mener jusqu'à la voiture au pas de course. A peine le seuil de leur appartement franchis, Julia se retrouva plaquée contre la porte et Ben dévora son cou de baisers, tout en fermant la porte à clé.

« Ben…dans la chambre…tout de suite ! » ordonna Julia.

Il la souleva et elle plaça ses jambes autour de la taille du japonais, et il marcha aussitôt vers leur chambre. Lorsqu'il entra dans la pièce, il reposa Julia par terre et elle se dégagea de lui. Elle se recula un peu, passa ses mains derrière son dos pour défaire la fermeture éclair de sa robe de soirée noire. Lorsque se fut le cas, elle fit glisser la robe le long de son corps et Ben eut le plaisir de voir qu'elle ne portait pas de sous-vêtement. Il se rapprocha d'elle et elle l'aida à se débarrasser de ses propres vêtements. Lorsqu'ils furent entièrement nus, Ben captura les lèvres de Julia et il l'allongea sur le lit, sans rompre le baiser. Il ne perdit pas un instant de plus et entra en elle. Julia enroula automatiquement ses jambes autour de la taille de Ben et resserra l'emprise de ses mains autour des épaules du jeune nippon. Ben bougeait de plus en plus vite, et lorsque le besoin d'air se fit sentir, ils rompirent leur baiser.

« Ben…je…han…oh mon Dieu… » haleta-t-elle.

« Non, seulement moi mon cœur ! » soupira-t-il, un sourire en coin.

« Oh tais-toi et embrasse-moi ! » lui somma-t-elle en attirant son visage vers elle.

Ils s'embrassèrent fougueusement mais se fut de plus en plus vorace. Julia sentit en elle une envie encore inconnue jusque là. Sans doute dû à ses hormones de femme enceinte.

« Ben, prends-moi plus fort ! » supplia-t-elle.

Il ne se fit pas prier et alla plus fort. L'apogée se fit plus proche pour les deux amoureux, et c'est dans une dernière pénétration vive qu'ils atteignirent l'orgasme. Ben se laissa tomber sur Julia mais cette dernière en voulut plus. Ils firent l'amour plusieurs fois avant de s'endormir.

Le lendemain.

Ben et Julia s'étaient réveillés vers les onze heures du matin, et prenaient un bon petit déjeuner, sain et équilibré, en tête-à-tête.

« Etant donné qu'on va avoir un pensionnaire de plus dans huit mois, on devrait peut être songé à trouver un appartement plus grand. Qu'est-ce que t'en pense ? » demanda Julia.

« C'est une bonne idée, mais à notre retour de vacances ! » proposa Ben.

« D'accord ! » approuva-t-elle.

« Je vais devoir faire barrage lorsqu'on va voir les autres, parce que les filles vont te sauter dessus pour savoir si tu as dis « oui » à ma demande, et comme tu es enceinte, je ne veux pas qu'elles t'écrasent. » dit Ben.

« Parce qu'ils sont au courant ? » s'étonna Julia.

« Seulement Alcide, Jess, Louis, Bastien et Cami. J'avais besoin d'un avis féminin pour trouver la bonne bague et les garçons sont arrivés au moment où Cami me montrait une bague dans un catalogue. Celle que je t'ai offerte pour tout te dire ! » avoua-t-il.

« Ma mère et ma sœur sont au courant ? » demanda-t-elle.

« J'ai eu leur bénédiction ! » répondit-il.

« Tu m'en diras tant ! » railla-t-elle.

Elle se leva de sa chaise et la contourna pour s'asseoir sur les jambes de Ben, qui l'entoura de ses grands bras sur le champ. Une de ses mains se posa sur les jambes nues de Julia, qui était vêtue d'une chemise bleue claire appartenant à Ben.

« Qu'est-ce que je ferai sans toi Ben Becker ? » demanda-t-elle.

« Je n'en sais rien parce que, je ne sais pas non plus ce que je ferai sans toi. » répondit-il.

« J'ai rendez-vous en début d'après-midi pour une échographie avec le Docteur Levy ! » dit-elle.

« A quelle heure ? » questionna-t-il.

« Quatorze heures. Je suis sa première patiente de l'après-midi ! » informa-t-elle.

« Dans ce cas, nous irons ensemble. Attends, tu m'as bien dis hier que tu étais enceinte de cinq semaines ? » demanda-t-il.

« Oui, pourquoi ? » s'étonna-t-elle.

« On a toujours utilisé les préservatifs, sauf sous la douche étant donné que tu prenais la pilule, jusqu'à il y a deux mois où tu as eu ce rhum qui t'a cloué au lit pendant deux semaines, et tu n'as pas pu jouer deux matches mais bon, l'équipe a quand même gagné ! » expliqua Ben.

« Avec Camilla dans les cages, je ne vois pas comment on aurait pu perdre ! » dit-elle.

« Quand tu étais guérie, on a refait l'amour une semaine après, le soir de ton anniversaire où tu m'as carrément supplié de te prendre dans les toilettes de la boîte de nuit ! » finit Ben.

« Je n'ai pas eu à trop te supplier non plus ! » le taquina-t-elle.

« Vu la jupe hyper sexy, courte et terriblement tentatrice que tu portais, je ne pouvais faire autrement ! » sourit-il.

« Donc c'est ce soir-là que je suis tombé enceinte ! » dit Julia.

« Le médecin n'aura qu'à confirmer la date ! » dit Ben.

Julia plaça une jambe de chaque côté de Ben, et le regarda dans les yeux.

« Peu importe le jour où on a crée ce petit être. Il est là et je ne peux pas être plus heureuse, surtout qu'il sera le tien. Je me fiche de ne plus jouer au foot, du moment que je t'ai toi ! » avoua-t-elle.

« Comment j'ai fais pour mériter une femme comme toi ? » demanda-t-il en souriant.

« T'es beau gosse, ça aide ! » répondit-elle.

« J'ai droit à un baiser ? » chuchota-t-il.

« Et plus qu'un baiser. » affirma-t-elle.

« Je t'aime ! » dit-il.

« Je t'aime aussi ! » répliqua-t-elle en posant ses lèvres sur celles de son fiancé.

Ils partagèrent un baiser à la fois doux et passionné avant de se rappeler qu'ils avaient un rendez-vous important à quatorze heures.

Centre médical du Docteur Levy.

Ben et Julia étaient dans le cabinet du Docteur Levy. Le Docteur faisait une échographie et les battements d'un cœur se firent entendre, figeant les futurs parents.

« Et bien, il semblerait que les résultats de la prise de sang soient exactes. Mes félicitations ! » dit-il.

« Vous pourriez nous dire la date de la conception ? » demanda Ben.

« Et bien, votre compagne est bel et bien enceinte de cinq semaines donc, le bébé a été conçu le seize avril ! » répondit le Docteur.

Un sourire apparut sur le visage de Ben. Le bébé avait bien été conçu dans cette boîte de nuit le soir de l'anniversaire de Julia. Cette dernière nettoya le produit de son ventre et après le reste du blabla avec le médecin, le couple partit au centre d'entraînement, où l'équipe féminine allait apprendre le remplacement de Julia pour toute une saison.

Centre d'entraînement du PSG.

L'équipe féminine était réunie au club ainsi que Napoléon, Alcide et Bastien.

« Est-ce qu'on peut savoir pourquoi on est réuni au club deux jours après la fin du championnat et pendant nos vacances ? » râla Jessica en se blottissant contre Alcide.

« Toi, t'as passé une mauvaise nuit ! » dit Elise, une joueuse de l'équipe.

« Je dirai une nuit assez courte et plutôt, agitée ! » avoua Alcide.

Il se reçu un coup de point de Jessica dans les côtes.

« T'étais obligé de faire ça ? » se plaignit-il.

« T'étais obligé de balancer aux autres ce qu'on a fait cette nuit ? » rétorqua-t-elle.

« Je suis sûre que Camilla est choquée ! » fit la voix de Julia.

Elle et Ben arrivèrent main dans la main, rayonnant de bonheur.

« Qu'est-ce qui te fait croire ça ? » demanda la concernée.

« Qu'est-ce qui me faire croire quoi ? » demanda Julia.

« Que je sois choquée par ce qu'ont pu faire Jess et Alcide cette nuit ? » demanda de nouveau Camilla.

« Je n'en sais rien, à part peut être le fait que… » mais Julia s'arrêta en voyant l'air gêné de Camilla. « Oh, oh, oh, cachottière. Ça s'est passé quand ? » s'empressa de demander Julia.

« Je ne vois pas du tout de quoi tu parles ! » contra Camilla.

« Oh que si tu vois très bien de quoi je parle ! » persista Julia.

« Et vu l'air gêné de Bastien, les dires de ma fiancée sont fondées ! » dit Ben en entourant Julia par derrière.

« Il a raison et… une minute ! T'as bien dit ta fiancée ? » s'ahuri Jessica.

« Elle a dit « oui » ! » avoua Ben.

« AAAAAAHHHHHHH, C'EST GENIAL ! » s'écria Jessica en se précipitant sur Julia mais Ben l'arrêta. « Qu'est-ce qui te prend ? »

« C'est la raison pour laquelle je vous ai réuni Mesdemoiselles ! » fit la voix de l'entraîneur.

Le Coach Perez arriva et fit face aux filles.

« Julia, je vous laisse l'annoncer à vos équipières ! » dit Monsieur Perez.

« Nous dire quoi ? Tu ne vas pas quitter le club quand même ? » s'inquiéta Jessica.

« Tu nous as avoué que tu ne quitterais le club seulement si Ben partait jouer ailleurs, et ce n'est pas le cas pour l'instant, si ? » demanda Camilla.

« Et bien, il y a une partie de vraie. Les dirigeants vont me trouver une remplaçante pour la prochaine saison ! » répondit Julia.

« Tu t'en vas ? » appréhenda Jess.

« Non ! » rétorqua Julia.

« Alors, pourquoi tu nous quittes ? » demanda de nouveau Jess.

« Les filles, c'est seulement pour une saison, et si je vous quitte, c'est parce que je vais avoir un bébé ! » avoua Julia en souriant.

Ben déposa un baiser sur sa tempe tandis que les filles digéraient la nouvelle.

« Tu veux dire que, tu es enceinte ? » demanda Camilla.

« De cinq semaines ! » répondit Julia.

Jessica et Camilla serrèrent leur capitaine dans leurs bras, folles de joies à l'idée d'être bientôt tantes.

« Félicitations ! C'est génial ! » dit Jessica, tout émue.

« Les filles, vous m'étouffez ! » dit Julia.

« Pardon ! » s'excusèrent-elles en libérant Julia.

Tout le monde félicita les futurs parents.

« Julia, nous vous tiendront au courant des démarches pour votre remplacement. Nous engageront la nouvelle joueuse seulement avec votre accord. » informa Monsieur Perez.

« Entendu et, je tiens à ce que Jessica porte le brassard ! » dit Julia.

« Nous avons été d'accord sur ça hier je crois Julia. C'est vous qui décidez ! » sourit le Coach.

Et il partit rejoindre les dirigeants.

« Est-ce que tu l'as dis à ta mère et à Sophia ? » demanda Camilla.

« Oui, c'est Sophia qui m'a conseillée de faire une prise de sang quand j'ai su que j'avais du retard et, ma mère m'a donné le numéro d'un très bon gynécologue quand j'ai eu les résultats de la prise de sang mais, je ne veux pas que ça sorte d'ici ! La presse ne doit rien savoir et, dès demain, Ben et moi, on s'envole pour le Japon. On va passé nos vacances là-bas. On est de mariage ! » répondit Julia.

« On sera muet comme une tombe ! » affirma Jessica.

Tous les autres approuvèrent puis Julia posa son regard sur Camilla. Elle lui lança son fameux regard.

« Oh non, ne me regarde pas comme ça ! » dit Camilla.

« Je ne vois pas de quoi tu parles ! » sourit Julia.

« Oui c'est ça je vais te croire. C'est le regard qui veut dire : 'C'est l'heure de te mettre à table ma chérie'. C'est comme ça que tu as convaincue Jessica de te raconter en détail sa première fois avec Alcide. » avoua Camilla.

« Et alors ? Je vous ai bien raconté la mienne avec Ben. Même Sophia l'a fait pour elle et Karl-Heinz alors, maintenant, c'est l'heure de passer à table, ma chérie ! » insista Julia.

« Jamais de la vie ! » contra Camilla.

« Oh que si ! De toute façon, ne crois pas que Bastien va s'en tirer comme ça. Il va passer à table lui aussi ! » affirma Julia.

« Les filles, vous êtes les bienvenue pour les détails croustillants de l'histoire ! » convia Jessica.

« Non merci ! On n'a pas trop envie de savoir ce que vous faites avec vos mecs ! » rétorqua Elise.

« Petite nature ! » charria Jessica.

« On va chez moi ! » dit Julia.

Elle embrassa Ben tendrement puis attira Camilla avec elle. Lorsqu'elles furent hors de vue, le reste de l'équipe partit, laissant les quatre garçons ensemble. Alcide, Napoléon et Ben regardaient Bastien.

« Quoi ? » demanda ce dernier.

« C'est l'heure de passer aux aveux caïd ! » répondit Alcide.

« Camilla va me tuer ! » soupira Bastien.

« Donc, tu ne nies pas avoir couché avec elle ! » sourit Ben.

« Ça va ! J'avoue tout, on a couché ensemble. Vous êtes content ? » rétorqua Bastien.

« Très, et ça dure depuis quand ? » demanda Napoléon.

Appartement de Ben et Julia.

« TROIS MOIS ! » s'écrièrent Julia et Jessica.

« Vous couchez ensemble depuis trois mois et c'est maintenant que tu nous le dis ? » s'ahuri Jessica.

« Je n'allais pas vous dire comme ça en plein entraînement : 'Hey, salut les filles ! Bastien et moi on a couché ensemble la nuit dernière !' » railla Camilla.

« Pourquoi pas ? » dit Julia.

« Mais vous êtes cinglées toutes les deux ! » s'exaspéra Camilla.

« Même Jenny n'a pas attendu tout ce temps pour coucher avec Brian. Elle n'en pouvait tellement plus d'attendre qu'elle a attiré Brian chez elle le soir de leur premier rendez-vous, et ils l'ont fait le soir même. » avoua Julia.

« Comment t'es au courant de ça ? » demanda Jessica.

« C'est Sophia qui me l'a dit, et j'ai eu la confirmation de la part de Jenny. » répondit Julia.

Elles éclatèrent toutes de rire puis Jessica et Julia cuisinèrent un peu plus Camilla pour les détails, croustillants.

Le lendemain matin, nos champions prirent tous l'avion pour le Japon afin de retrouver famille et ami et pour que Katalina puisse se reposer de son douloureux accouchement, mais avant tout, pour peaufiner les détails de son mariage avec Thomas.