Un petit OS écrit à la demande d'un lecteur (oui un HOMME!) qui m'a demandé cette histoire en MP! Il a choisit le perso d'Alice. Bonne lecture Djeff!

Alice PDV

Je suis en manque.

Sérieusement, c'est bientôt la finale du championnat de hockey sur glace et mon copain consacre chaque seconde de son temps libre à s'entrainer avec son équipe.

Equipe dont mes frères font partie aussi.

Autant dire que mes deux belles sœurs et moi, on est célibataires en ce moment.

En plus quand Jasper rentre, le plus souvent vers minuit, après son entrainement quotidien, il est épuisé, souvent amoché (ndla: le hockey sur glace est un sport très violent) et il s'effondre dans le lit à mes côtés, me dépose un bisou sur la joue en me murmurant m'aimer, moi je dors à moitié et puis voilà.

Bon je sais très bien que c'est l'affaire de deux semaines, et qu'une est déjà passée mais…Je suis en manque.

Et encore plus ce soir…

Je ne commence les cours à la fac demain qu'à 10H00 alors je suis venue assister à l'entrainement.

Ca fuse de partout. Ca crie ,ça se court après, ça se bagarre. Des mecs quoi.

Sauf que mon Jasper, qui porte le numéro 8 file comme le vent sur la glace et que sa carrure me donne des frissons. Je le vois à peine à travers ses protections mais quand il passe prêt du banc ou je suis, il me fait un clin d'œil et me sourit.

Et le voir, si viril, me rend…Toute chaude et humide.

Bien sur si j'insiste, tard ce soir, il me fera l'amour, mais lui travaille tôt demain matin et je ne veux pas l'épuiser il est déjà assez fatigué comme ça.

Alors, à 22H00 je pose le sac de cookies que j'ai fait pour les gars sur le siège du coach je cherche mon homme du regard et je lui fais signe que je m'en vais.

Je rentre chez moi, au volant de ma petite voiture, que Jasper appelle ma cacahuète…

Je grimace en entrant dans le salon froid et vide. J'aime pas être seule…Jasper me manque.

Je vais directement dans la salle de bains et me déshabille rapidement, avant de me glisser sous le jet presque brulant de la douche.

Je me laisse aller et me détends, les yeux fermés.

Puis je me savonne et je m'attarde sur mes seins…Ils sont tendus et le fait de masser les mamelons les font durcir et pointer très vite…Du coup, la chaleur dans mon ventre grossit encore…

J'ai trop envie…J'ai besoin d'avoir du plaisir.

Je prends un dose généreuse de gel douche et savonne mon ventre puis mon sexe.

Je me laisse aller contre le mur carrelé et m'applique à bien nettoyer chaque repli, écartant doucement mes petites lèvres, pour enfin arriver à mon clitoris.

Je ne peux retenir un gémissement en posant mon index dessus.

Je frotte doucement, tandis que l'eau chaude frappe ma nuque et mes épaules.

Je déglutis en repensant à Jazz, sa façon de patiner, de lever sa crosse en criant…

Je n'arriverai à rien de concluant de cette façon alors je continue à me laver, rapidement cette fois.

Je me sèche plus vite encore et reste nue, me contentant de prendre mon pyjama avec moi. Je me ravise et m'empare aussi du tee shirt que Jasper porte pour dormir et qui est accroché à une patère de la salle de bain avec mon pyjama.

Je vais avoir besoin de son odeur…

Une fois dans la chambre je tire la couette, met la lumière tamisé et un peu de musique. Je choisis Lana Del Rey « Videogame ».

Je tire la couette et m'allonge sur le dos, les jambes très écartées.

Mon cœur bat à toute allure, je halète d'anticipation.

J'ai plusieurs sex toys, mais ce n'est pas ce dont j'ai envie ce soir.

Je mets mon index et mon majeur dans ma bouche, les mouillant bien.

Je sais que je ne serai pas très longue à venir, mais je vais tacher de faire un peu durer les choses.

Je glisse ma main entre mes cuisses et je ris toute seule en me rendant compte à quel point je suis trempée. Je pose le tee shirt de Jasper sur ma poitrine et je me caresse doucement. Mes deux doigts frottent mon clitoris en cercles concentriques, de plus en plus vite. J'introduis le majeur de mon autre main à l'intérieur de ma petite chatte toute mouillée.

Ca glisse tout seul.

Je ferme les yeux très fort et repense à la dernière fois ou Jasper et moi avons pratiqué la sodomie. Il adore ça et j' y prends plaisir moi aussi.

La dernière fois il était à bloc et il y est allé plus fort que d'habitude…

C'était bestial mais surtout très bon!

Je sens mon vagin se crisper sur mes doigts en repensant à ça…

Oh…C'est si bon…

L'odeur de Jazz m'envahit… Je frotte plus fort mais je sais que ce n'est pas ainsi que j'arriverai à la délivrance…

Je me retourne sur le ventre et pose le traversin en longueur avant de m'allonger dessus, le nez enfoui dans le tee shirt de mon homme.

Je passe ma main entre mes petites lèvres afin de bien les écarter et je commence à me frotter doucement sur le coussin.

Dans ma tête des images romantiques ou crues défilent. Jasper me réveillant avec un fabuleux cunnilingus…La fois ou on a joué avec de la peinture corporelle mangeable…

Ce jour ou j'ai réussi à le convaincre de faire l'amour dans les vestiaires du club de hockey et ou il m'a littéralement tringlée contre le mur…

Je me frotte plus fort, haletante, me mordant la lèvre inférieure.

C'est bon, tellement bon…

Je me concentre sur mes fantasmes à présent…J'ai souvent eu envie de coucher avec deux mecs à la fois. Un devant un derrière…Me sentir prise de partout, leurs sexes écartant mes deux orifices.

Mes frottements se font frénétiques et je jouis enfin, fort et longtemps…

Je gémis plusieurs fois le prénom de mon chéri…

Puis je me laisse rouler sur le côté, en sueur, haletante.

Ca va mieux. Voilà qui va me permettre de tenir jusqu'à la fin de ce fichu championnat…

Je me relève, éteins la chaine hi fi et remet le traversin en place. Il est mouillé à l'endroit ou j'ai jouit. Je le met du côté de Jasper, en espérant qu'il en sentira l'odeur, même inconsciemment.

Je vais ensuite dans la cuisine et me sers un verre de lait.

Puis je retourne me coucher.

Je suis fatiguée mais je m'empare de mon téléphone portable et me prends en photo en train de sucer mon pouce, puis je me tortille pour réussir à prendre une photo de ma petite chatte encore luisante. Je les envoie à Jasper avec le commentaire suivant:

« Obligée de me finir toute seule…A tout à l'heure, je t'aime »

Je ne mets pas mon pyjama , me contentant de rabattre la couette sur moi.

Je m'endors en me disant qu'avec un peu de chance mes photos auront excité mon amoureux et qu'il me fera ma fête en rentrant!

Ndla: si vous insistez, il n'est pas impossible que je raconte le retour à la maison de Jasper…