Une histoire sur Elliot car en français il n'y en a aucune. Toute ressemblance avec des personnages existant est fortuite même si elle a le même nom que moi^^. Cette histoire va devenir l'épisode deux d'une saison2 alternative (je garde l'épisode 1 de la série)


Chapitre 1: Un souvenir réapparaît

"Dite lui que Florence demande à le voir. Il comprendra."

"Hardison va voir où est Elliot."

Pendant qu'Hardison allait chercher Elliot, Nathan regarda la jeune femme qui se tenait devant lui. C'était une femme assez jeune, la vingtaine environ, des longs cheveux noir qui lui arrivaient à la taille, une taille d'ailleurs assez fine mais pas trop. Elle avait également des yeux marrons en amandes et elle portait des lunettes. Peut-être une ancienne connaissance, une ex ou quelqu'un dans le genre mais comment avait-elle fait pour le retrouver ici?

Elle était arrivé un peu plus tôt dans la journée alors qu'il n'y avait que Parker. Parker avait été surprise de la trouver dans la maison en sortant de la douche et les avait appelé en vitesse. Nathan l'avait trouvé attendant dans la salle des ordinateurs et Hardison avait faillit avoir une attaque en la voyant pianoter sur un des ses claviers. Finalement elle leur avait juste dit qu'elle voulait voir Elliot. Maintenant elle se tenait face à la fenêtre, regardant les oiseaux qui passaient. Elle avait l'air calme mais Nathan pouvait la sentir bouillir de l'intérieur.

Nathan s'approcha d'elle et allait lui parler quand la porte s'ouvrit laissant entrer Hardison suivit d'Elliot. En entendant la porte s'ouvrir la jeune femme se retourna. Elliot vit la femme et s'arrêta stupéfait. En trois pas celle-ci fut sur lui et le gifla.

"Trois ans, trois ans c'est le temps que tu m'as laissé sans nouvelle. TU TE REND COMPTE!"

"Calme toi s'il-te-plait. Tenta de la raisonner Elliot en lui tenant les bras."

"QUE JE ME CALME? Tu sais ce que cela ait d'être sans nouvelle de quelqu'un que l'on aime pendant trois ans, ne pas savoir si il est vivant ou mort, de toujours s'inquiéter alors que tu aurais pu me laisser un message, quelque chose, n'importe quoi!"

"Je suis désolé. Pardonne-moi, répondit Elliot en serrant la jeune femme dans ses bras. Pardon, je ne le referait plus."

"Bien sur que si tu le refera, je le sait parfaitement bien, tu est comme ça."

"Heu on voudrait pas déranger mais..."

Les deux semblèrent reprendre conscience des autres autour d'eux.

"Heu oui bien sur. Voici Florence Spencer. C'est ma sœur."


Voila le début si vous aimez reweiver et si vous n'aimez pas pareil.