Mot de l'auteur : Bonjour à tous et à toutes ! Comment allez-vous ?

Voilà un moment maintenant que je n'avais rien posté en fic à chapitres. Et en attendant les fics sérieuses qui sont en prépa, je vous fais un petit quelque chose pour patienter ! (Attention, un petit quelque chose que j'espère, travaillé et qui vous plaira !)

Le titre va sûrement vous interloquer un peu... et je dis tant mieux XD

Aller je vous souhaite bonne lecture ! N'hésitez pas à commenter honnêtement ! (je souhaite pouvoir m'améliorer de chapitre en chapitre!)


Prologue

Le sac retomba avec lourdeur dans l'entrée, produisant un son sourd et glissant lentement le long du mur pour s'avachir enfin sur lui même dans l'ignorance la plus totale.

Chiante. La journée ne lui avait rien apportée. Pire, il s'était ennuyé. Il n'y avait personne pour lui quémander un duel et personne pour le divertir.

Ses pas glissèrent dans le salon, se dirigeant vers la cuisine, ne laissant entendre que le bruissement de ses vêtements sur le sol lisse.

Il avait beaucoup de patience, donc non, ces journées, il ne les détestait pas réellement. Mais dans le calme de sa vie quotidienne rythmée par les filles, la boisson et les combats, il avait depuis quelques jours le pressentiment que quelque chose se préparait. Alors oui, il s'était ennuyé, ne voyant rien arriver.

Le divan l'accueillit alors, lui et son saké. L'appartement était vide et de la fenêtre où la nuit se dévoilait, on entendait à peine les aléas de la vie de la rue.

Kyo amena la coupelle de saké à ses lèvres, ses yeux rouges dardés sur le vide, sur une pensée volatile dont seul lui avait le secret. Ses longs cheveux noirs retombaient sur ses épaules sans qu'il n'y prête la moindre attention et sa chemise s'ouvrait, avec assurance, sur un torse solide et inspirant la force au masculin.

Dans ce silence ni lourd, ni pesant, un petit appareil s'excita alors. Il était noir, à l'image de son propriétaire et tout à fait ordinaire. Il vibra ardemment dans les mains de l'homme qui semblait se demander si répondre en valait la peine.

Il décrocha d'un air sobre sans prononcer une parole.

« Salut Kyo ! »

« … Yukimura... »

Sa voix grave et son ton égal résonnèrent dans la pièce, détonnant avec l'expression enjouée de son interlocuteur qui poursuivit avec plaisir.

« Mon ptit Kyo, que dirais-tu de venir boire à la maison ? »

« ... »

« Allez ! Un bon saké est toujours meilleur en bonne compagnie ! »

Il ne pressa pas l'allure et prit au contraire tout son temps afin de se rendre chez cet homme des plus encombrants. Non pas qu'il était ennuyeux, mais c'était quelqu'un d'énervant. Et il l'était car il savait tout. Et même quant il ne savait pas tout, on pouvait toujours se demander ce qui se cachait derrière l'être jovial et amical qu'il était.

Ses pas lourds montèrent les quelques marches qui les séparaient de la porte du jeune homme. De l'extérieur, rien n'était audible. Kyo ouvrit alors la porte en silence, sans s'annoncer, comme il le faisait partout. C'est à ce moment précis qu'il entendit Yukimura rigoler. En s'avançant d'avantage, il put remarquer, avec calme et sans intérêt, que ce dernier se trouvait devant son ordinateur, pianotant joyeusement sur les touches qui formaient un long message. Yukimura remarqua son ami à mi-chemin entre la porte du salon et le canapé, son point d'attache préféré. Non sans oublier de fermer son écran, il s'écria :

« Kyooo ! Tu as pris ton temps, hein ! »

« ... »

« Installe-toi, je ramène le saké ! »

« ... »

Visiblement habitué à la conversation à sens unique de son invité, il poursuivit joyeusement.

« Nous ne pouvions pas commencer le week-end sans boire ! »

« ... »

« Je sens que cette année va être passionnante ! Il y a de très mignons petits nouveaux »

Yukimura était un homme intelligent, de ceux que l'on ferait mieux de ne pas défier. Sous son visage joyeux et son comportement dragueur se cachait une personne qui ne laissait rien passer. Et de ce fait, il avait déjà quelques idées sur les étudiants qui feraient l'animation de leurs journées à l'avenir. Il venait, entre autre, d'être mis en ligne un site Internet ressemblant à un blog, en plus complet. Ce dernier avait, selon les propos de son auteur, pour but de regrouper pour ses études, ses propres analyses de la société et des comportements humains. Yukimura ne savait encore rien de cet élève, hors qu'il s'agissait d'un nouvel étudiant. Une garçon ? Une fille ? Il pensait pouvoir le deviner prochainement, à travers les lignes et les pensées de cet individu à l'approche intéressante. Surtout car cet élève en psychologie promettait de créer le buzz de l'année. L'étudiant quitta ses belles pensées pour son acolyte qui buvait tranquillement son alcool.

Les deux amis étaient en deuxième année à l'université et cette dernière commençait à peine. Et si Yukimura s'était destiné au management, Kyo s'était dirigé vers l'histoire des civilisations. Le futur promettait d'être passionnant.


A quelques kilomètres plus au Nord, une paire de mains s'affairaient à taper au clavier. Elle venait à peine de mettre en ligne son site Internet, un lieu qui lui servirait de test pour ses études. Son première article, basé sur les phénomènes de groupes dans la société humaine, avait déjà reçu beaucoup de commentaires intéressants. Parmi ses lecteurs, elle en avait déjà cerné plusieurs. Ceux qui se mêlaient au système, ce qui sous entendait se choisir un « groupe » et de s'y intégrer pour se fondre dans ce moule. Et ceux qui refusaient ce système et qui étaient donc quelque peu solitaires où constamment en mouvement entre les groupes. Et il y avait aussi ce commentaire...

« Passionnant !

Je dois admettre que tu as un point de vu particulier sur les choses !

Ton avis sur l'un de mes ami serait sûrement des plus amusant !

A très bientôt »

L'année lui promettait quelques analyses palpitantes.