Prologue :

Alors qu'Harry Potter se battait contre Lord Voldemort pour l'ultime fois, un éclair frappa le sol, envahissant l'horizon tapit par les ténèbres.
Une forme se dessina, une forme féminine et ailée, un Ange, aux yeux bleu-gris qui étincelaient de colère.
Alors que les Mangemorts présents l'attaquèrent avec le sort mortel, rien, rien ne la tuait, elle était entourée d'une aura blanche qui semblait la protéger :

- Inutile, dit-elle d'un voix forte.

Elle claqua des doigts et toutes les baguettes magiques des Mangemorts volèrent dans le ciel hors de leur portée, puis dans un second claquement, l'ange les détruisit.
Harry Potter en profita pour tuer le mage noir, et les Mangemorts tentèrent de transplaner, mais rien ne se passa :

- A Azkaban vous terminerez, à Azkaban vous vous repentirez, à Azkaban vous oublierez, tonna l'Ange.

Dans un éclair, les Mangemorts disparurent, les sorciers virent tout de suite après, l'image de la prison des sorciers.
L'Ange fit des mouvements, ensorcelant la prison, la rendant plus puissante.
Puis la lumière qui entoura l'Ange se dissipa permettant de la voir plus en détails.
Elle avait des cheveux longs et bouclés, châtain foncés, elle avait les ailes étincelantes, et une robe blanche qui tombait au sol, mais fendu le long des cuisses :

- Qui êtes-vous ? Osa Harry Potter.
- Quelqu'un qui ne vous veut aucun mal, je ne peux révéler mon nom, mais je peux rendre l'impossible possible.

Les sorciers présents froncèrent les sourcils perplexes, puis d'un geste, l'Ange reconstruisit Poudlard, comme si rien n'avait eu lieu :

- Maintenant Harry, je crois qu'il y a deux personnes qui aimeraient te parler.
- Comment ça ? Demanda le jeune Potter.
- Je ne peux vous révéler mon nom, toutefois, sachez que je suis l'Ange de la vie et de l'espoir.

Elle s'éleva un peu dans les airs, puis ses cheveux dansèrent, flottant dans le vent. Elle mit ses deux mains devant elle, côte à côte.
Au creux de ses mains naissait des bulles de lumière, certaines se dirigèrent vers les sorciers, leur rendant leurs forces et les rendant plus présentables.
D'autres s'envolèrent à l'horizon à la vitesse de la lumière :

- Les miracles existent Harry, ensuite elle fit un signe aux sorciers derrières Harry de se taire.

Ce dernier voyant le signe se retourna pétrifié :

- Maman, papa, souffla Harry.

Harry serra fort contre lui ses parents avant de se retourner :

- Est-ce qu'ils sont... bien en vie ?
- Oui, jusqu'à ce que la mort les sépare, mais pas avant un bon moment, souria l'Ange.
- Merci, merci, s'exclama Harry.
- Non, pas encore, certains personnes doivent revenir, Lily.
- Oui, répondit la mère d'Harry.
- Avez-vous pardonné ?

Harry et sa mère devinèrent le pourquoi de la question :

- Oui, j'ai compris, trop tard, je ne dit pas que ce qu'il a fait était judicieux, mais je comprends ses motivations, sans compter qu'il a réparé ses fautes.
- Très bien, souria l'Ange.

L'Ange s'illumina une nouvelle fois et les corps morts des sorciers présents sur le lieux de la bataille se relevèrent, on entendit des cris et des larmes de joie et de soulagement.

- Je ne suis pas seulement celle qui redonne vie, je suis aussi celle qui guérit, Neville.

Le jeune Gryffondor s'approcha, comprenant d'après les dires de l'être, ce qui allait se passer.
La jeune femme souria et lui fit signe de se retourner, il n'osa y croire quand ses parents lui parlèrent de façon sensé.

- Toutes les autres victimes des Mangemorts et de Voldemort vont être ramenés à la vie, par contre..., se souvenant de quelque chose.

Elle s'approcha dangereusement de James Potter et de Sirius Black présents :

- Si vous tentez encore une fois ceci...

L'Ange claqua des doigts et les deux hommes se retrouvèrent dans les airs, la tête en bas :

- Faites-nous descendre, crièrent les deux hommes.

Elle arqua un sourcil à la roguienne :

- Vraiment, par vos bêtises vous avez fait souffrir, l'homme qui à sauver un bon paquet de vie, malgré ses mauvais choix, je vous préviens que si vous recommencez, je vous ferais connaitre la pire humiliation de tous les temps ! Menaça la femme.

Elle les relâcha et ils tombèrent durement au sol en marmonnant.

- Harry, Lily, je vous les confie, je ne veux pas qu'ils recommencent.

Les deux concernés hochèrent la tête, comprenant qu'il s'agissait de Rogue.

- Mais, poursuivi l'Ange, il existe encore 3 victimes en ce monde qui n'ont pas refait surface, deux dans l'oubli, et un mort, héros de l'ombre. Hermione Granger, appela l'ange. Pour sauver tes parents, tu as modifié leurs mémoires et effacé tous leurs souvenirs te rattachant. J'annule dès maintenant ton enchantement.

Au même moment, en Australie :

- Chéri, mais où est-ce que nous sommes... Hermione, s'exclama madame Granger.

A Poudlard :

- J'entends ta mère inquiète, souligna l'Ange, il est temps pour eux d'être auprès de toi.

D'un claquement de doigt les Granger étaient réunis :

- Maintenant, reste les victimes de Nagini, dont notre héros de l'ombre. Harry, Lily, c'est à vous que je demande une dernière fois, avez-vous pardonné ?
- Oui, s'exclamèrent le fils et la mère.
- Bien.

Elle fit apparaitre devant elle le corps de Severus Rogue, qui flotta dans les airs, tous poussèrent une exclamation.
Elle passa sa main sur la blessure qui avait causé la mort de ce dernier, celle-ci disparu.
Elle apposa sa main sur son torse, tout le corps inanimé fut parcouru d'une lumière douce :

- Ca c'est pour ses cicatrices, expliqua t-elle, elles ne sont plus.

Ensuite, elle remonta la manche gauche de Rogue, elle prit le bras et fit disparaitre la marque des ténèbres qui se brisa, ouvrant une plaie importante dans le bras de Rogue.
Mais aussitôt elle referma la plaie :

- Vous vous êtes bien battu, Severus Tobias Rogue, vous aussi avez droit à la vie...
- Quoi ? S'exclama un sorcier au loin, mais il fait parti des Mangemorts !
- Oh que non, il a joué son rôle d'espion depuis presque 18 ans, il a tout fait en sorte pour que vos enfants ne subissent pas la colère des Carrow. D'ailleurs Albus Dumbledore pourra vous l'affirmer.
- En effet, elle dit vrai, fit Dumbledore qui apparut.

L'Ange retourna vers Severus Rogue :

- Vivez maintenant, dit-elle doucement.

Encore par de la magie dont elle seule était capable de faire, redonna vie à Rogue, qui ne comprit rien :

- Avada Kedavra ! lancèrent soudainement plusieurs sorciers en direction de Rogue.

L'Ange protégea Rogue, rien ne le toucha, ni la même barrière qui l'avait protégé était de nouveau présente.
Elle entra dans une colère noire et ôta les baguettes des sorciers, comme elle l'avait fait avec les Mangemorts :

- Je vous pensais plus raisonnables ! Rogue sera jugé, mais vous ne pourrez le tuer.

Elle fit redescendre Rogue sur la terre ferme, qui fut accueillie par Lily et son fils :

- Quoi Lily ! Non, non, c'est pas possible, tu étais morte, tu ne peux...
- Severus, c'est elle qui t'a redonné vie, ainsi qu'à moi et à d'autres, expliqua Lily. Severus, avant que tu ne puisses ajouter autre chose, je te pardonne, et merci pour Harry.

Rogue s'écroula presque dans les bras de son amie Lily, tout était fini, il se sentait mieux.
L'Ange se dirigea vers Drago Malefoy et lui ôta la marque des ténèbres et, évidemment il hurla car, il eut le même effet qu'avec son parrain, une plaie importante et sanguinolente était apparue.
Elle fit les mêmes gestes et le soigna :

- Tu devrais maintenant t'ouvrir aux autres et arrêter de martyriser ceux que tu considères comme inférieur. Tu pourrais être surpris, agréablement surpris, chuchota t-elle pour que seul Malefoy l'entende.

Le lendemain, Rogue fut jugé, Harry Potter n'en démordait pas et défendait corps et âme Rogue, même s'il ne le portait pas dans son cœur, il était quelqu'un qui ne méritait pas la prison.
Pas après ce qu'il avait fait, il avait été soutenu par Dumbledore, qui renforça les arguments de Potter.
L'Ange n'était pas intervenu et tout c'était bien passé, mais avait soumis l'idée du Véritaserum à Harry pour le procès.
Ce qui avait fait gagner des points à Rogue, qui fut acquitté.
Durant tout l'été, l'Ange avait reformé le ministère et l'avait bien purifié, ses choix étaient pertinents, sans conteste, et avait aidé à la reconstruction du monde sorcier.
Puis l'heure de partir arriva, elle retourna de là où elle était venue.