Auteur : Roxane Sanka Malfoy.

Source : Fever Serie.
Disclamer : Rien ne m'appartient.

Rating : K.
Genre : Mini-fic.
Pairing : ...

Note : Fini ! =)


- A nous deux, Mademoiselle Lane.
Mac observa Barrons avec appréhension alors qu'il marchait jusqu'à elle. L'homme dégageait quelque chose d'encore plus dangereux qu'en temps normal. Elle rentra inconsciemment la tête dans les épaules. Elle aurait bien voulu essayer de se justifier mais le morceau de scotch qui recouvrait sa bouche l'en empêchait.
Elle sentit une des mains de Barrons se refermer sur le devant de la tunique blanche qu'elle portait et tirer d'un coup sec. Un cri étouffé lui échappa. Elle avait littéralement décollé de l'autel pour atterrir sur l'épaule du brun. Il posa une main ferme sur ses fesses pour l'empêcher de glisser. MacKayla réprima un frisson en se demandant si il avait fait exprès de poser sa main là ou si c'était simplement l'endroit le plus commode pour lui…

Le trajet de retour vers la librairie se fit en silence. Jéricho n'avait pas pris la peine de retirer le morceau de scotch qui entravait Mac et le casque qu'ils portaient tous les deux, n'aidait pas vraiment de toute façon. Mac cherchait un moyen de calmer la froide colère de son patron cependant rien ne lui venait à l'esprit. La vague idée de s'offrir à lui l'avait bien traversée mais elle l'avait aussitôt repoussée, elle doutait que ça puisse réellement régler son problème. Au mieux, ça le calmerait pendant un court laps de temps avant que sa colère ne reprenne le dessus, encore plus intense.
Elle sursauta quand elle se sentit soulevée dans les airs. Ils se trouvaient dans le garage. Mac se mit a gigotée, prise d'un mauvais pressentiment quand elle se souvint de la poutre où Barrons l'avait déjà attachée. Elle récolta une tape sur les fesses. Barrons l'a fit basculer vers l'arrière pour la remettre sur ses pieds et la plaqua contre la poutre métallique, la coinçant de son corps pendant qu'il attrapait les chaînes. Mac le foudroya du regard tout au long du processus.
- Bien, maintenant vous allez pouvoir m'expliquer comment vous vous êtes fourrée dans ce pétrin, déclara Barrons en arrachant le morceau de scotch.
Aussitôt, Mackayla se sentit honteuse. Il était hors de question qu'elle raconte ça à Barrons, ça ne ferait que l'énerver un peu plus. Elle détourna obstinément le regard, essayant d'ignorer le regard noir qui la détaillait. Elle sentit la main du brun se saisir de sa mâchoire sans douceur et la forcer à le regarder.
- Je vous conseille de ne pas me faire languir, Mademoiselle Lane, siffla-t-il. Je suis déjà bien accès agacé comme cela.
- Allez au diable, Barrons.
La prise sur sa mâchoire se fit plus forte et le corps de Jéricho se rapprocha d'elle. Un frisson incontrôlable la traversa et elle s'agaça de toujours réagir de façon aussi vive. Elle se faisait l'impression d'une gamine qui éprouver la sensation d'un corps d'homme contre le sien pour la première fois…
- Je veux des réponses.
- Moi aussi, Barrons ! Prenez un ticket.
- Je pourrais vous obliger à me les donner.
- Faites donc c'la, répondit calmement MacKayla en affichant bien plus d'assurance qu'elle n'en avait réellement.
Jusqu'où était près à aller cet homme pour obtenir d'elle ce qu'il désirait ? Elle n'en avait aucune idée, ou alors une tellement floue que ça n'était pas pour la rassurer. Le silence flotta quelque instant entre eux, pendant lequel ils se livrèrent à l'une de leur discussion silencieuse.
« Je finirais par savoir », n'affirma pas Barrons.
« Croyez-y si ça vous chante, mais ne rêvez pas trop », ne répliqua pas Mac.
Un sourire carnassier étira les lèvres sensuelles du brun.
« Vous ne savez même pas la moitié de ce que je suis capable de faire… »
« Vraiment...? »
- Vous êtes agaçante, Mademoiselle Lane.
- Merci. est-ce que vous voudriez bien me détacher maintenant ? Je commence sérieusement à avoir des crampes, déclara MacKayla en faisant tinter ses chaînes.
Barrons sembla peser le pour et le contre pendant un instant avant d'hausser les épaules. Il contourna la poutre sous le regard plein d'espoir de la jeune femme. Les chaînes chutèrent au sol dans un bruit assourdissant. Mac s'empressa de s'éloigner de la poutre de peur que Barrons ne change d'avis et décide qu'il la préférait ficelée.
- Merci, lança la jeune femme en se dirigeant vers l'intérieure de la librairie.
Elle rejoignit rapidement sa chambre. Elle voulait prendre une bonne douche et aller se coucher. Et si possible, oublier à quel point elle pouvait être idiote…
Elle se glissa sous le jet d'eau chaude avec un soupir de contentement. Elle resta quelque minutes à simplement profiter de l'eau frappant ses épaules et de glisser le long de son corps avant de se laver mollement. Elle regagna ensuite sa chambre et se glissa sous les draps, après avoir pris soin de vérifier si ses lampes torches étaient à leur place. Elle dormait déjà quand sa tête toucha l'oreiller.

Barrons attendit d'être sûr que MacKayla dormait pour pousser la porte de sa chambre. Il se glissa silencieusement dans la pièce et alla s'asseoir sur le bord du lit. Il laissa son regard détailler la jeune femme, s'assurant qu'elle n'était pas blesser, avant de fouiller dans l'une de ses poches. Il en retira la pointe de lance qui déposa sur la table de nuit.
- J'apprécierez grandement que vous arrêtiez de vous fourrez dans de tels pétrins, Mac, chuchota Jéricho en se pencha vers la jeune fille. Je déteste à avoir à m'inquiéter pour votre vie.
Il frôla de ses lèvres la peau veloutée de sa pommette avant de se redresser. Il valait mieux pour tous les deux qu'il s'en aille tout de suite. Cependant il ne put s'empêcher de laisser sa main courir, quelques secondes, dans les cheveux teints avant de quitter la pièce, refermant silencieusement la porte derrière lui.


Fin.

Sanka *=)*