Bonjour, bonsoir !

Petite fic sans prétention, qu'une image a fait naitre (enfin, le couple)

Au plaisir d'une bonne lecture !

Disclaimer : l'univers et ses personnages sont à Eiichiro Oda

Corrigé par Selijah


Robin n'avait pas été là lors de la mort d'Ace. Mais elle avait été présente lors de la vente aux enchères où Camie leur amie sirène avait failli se retrouver aux mains d'une famille de dragons Célestes. Elle l'avait donc vu. Lui.

Oh ! Elle connaissait son existence depuis sa première mise à prix, car elle collectionnait les affiches de recherche.

Il était... intéressant, d'un point de vue neutre. Chirurgien de renom, capitaine d'un submersible, -malgré l'ingurgitation d'un fruit du démon- grand lecteur et être cultivé.

D'un point de vue totalement subjectif, il était intéressant physiquement. D'une taille raisonnable, elle n'aurait pas à maudire la croissance de l'un d'eux. Ses yeux gris étaient pailletés de savoir engrangé, et ses lèvres semblaient ne pas vouloir le partager. Mais... il suffisait d'avoir la clé.

Et elle en avait la moitié. Lui en avait la serrure, et l'autre bout.

-Robin ?

-Oui, navigatrice-san ? Répondit-elle par automatisme.

La réaction ne se fit pas attendre : tous ceux à portée d'oreille (tout le monde, en gros) écarquillèrent les yeux. En effet, Robin n'appelait plus Nami ainsi depuis Water-Seven, et lorsqu'ils étaient allés la chercher sur l'île-tribunal.

-Tu te sens bien ? S'inquiéta la rousse, un pli soucieux barrant son front.

Derrière elle, Chopper courait en rond en appelant un médecin jusqu'à ce que Zorro ne tente de l'assommer en lui rappelant que c'était lui le médecin de bord. Et donc, une bosse plus tard, le plus petit posa des questions sur l'état de santé de la brune.

-Toutes mes excuses, sourit cette dernière. J'étais en pleine réflexion.

Et, après avoir assuré une bonne dizaine de fois qu'elle n'avait mal nulle part, elle alla s'allonger au soleil, un épais volume à la main.

Elle l'ouvrit en souriant discrètement, ne s'occupant guère de la page. Il fallait dire qu'elle l'avait lu tellement de fois qu'elle était capable de réciter des passages entiers de mémoire. Elle attrapa distraitement la boisson offerte par Sanji en le remerciant.

À partir de ce moment, elle pouvait être sûre que rien ni personne ne viendrait la déranger, en dehors de cas d'extrêmes urgences. Et encore.

Alors, avec une tranquillité qui prouvait son habitude, la jeune fille cacha son œil gauche de la main.

-Ojos Fleurs.

À des nœuds de là, dans les tréfonds marins, un submersible se déplaçait paisiblement, loin de la surface et de son agitation. Le capitaine était confortablement installé dans sa cabine où il dévorait un ouvrage dont il avait fait l'acquisition à l'escale précédente. Il jeta un coup d'œil au hublot installé dans sa chambre et frissonna. Il n'y pouvait rien, les utilisateurs de fruit du démon n'étaient pas à l'aise avec l'élément liquide. Il était plus maso que les autres. Sûrement.

Tout absorbé qu'il était, il ne put voir l'œil fleurir sur l'un des murs de sa cabine.

Robin l'observa ainsi jusqu'à l'heure du déjeuner où ils durent chacun quitter leur lecture personnelle et rejoindre leur équipage.

Pensive, l'historienne ne prononça pas un mot de tout le repas. Ses amis la laissèrent dans ses pensées, s'inquiétant pour elle quand même.

-Nami ? Demanda la brune après le déjeuner. Combien de temps avant la prochaine île ?

Hésitante, la rousse calcula rapidement après avoir jeté un œil à son log pose.

-Environ deux jours, la renseigna-t-elle.

-Merci.

Elle hocha la tête pour accompagner son mot et repartit s'installer sur son transat. Cette fois-ci, elle baissa ses lunettes sur ses yeux, le soleil ayant changé de position.

Il était lui aussi revenu.

Prise d'une soudaine impulsion, une oreille poussa sur l'épaule du jeune capitaine, alors que l'œil était au plafond.

Elle l'observa, un sourire flottant sur ses lèvres.

-Capitaine ! S'exclama un ours en ouvrant la porte à la volée.

-Oui Bepo ? Soupira l'interpellé.

Robin se félicita mentalement pour avoir fait éclore un tympan.

Sa voix était vraiment parfaite.

-On a une voie d'eau, déclara le second. Il nous faut remonter !

Trafalgar écarquilla les yeux : sa pire crainte semblait s'être faite. Il se redressa, son livre glissant au sol.

-Que dit le radar ?

Manifestement, l'ours ne l'avait pas consulté. Soufflant face à cet oubli, le capitaine le poussa pour sortir de sa cabine et ainsi rejoindre la salle des commandes. Il dû éviter de se faire piétiner par son propre équipage -un comble !- et put enfin consulter l'écran qui lui apprit qu'ils étaient non loin d'un bâtiment. Priant pour que ce n'en soit pas un de la marine, Law n'eut d'autre choix que d'ordonner la remontée à la surface.

De son côté, Robin avait participé à l'échange, et lorsque l'objet de son attention sortit de son champ de vision, elle fit remettre un œil sur ce chapeau qu'il ne semblait quitter que la nuit et lors de sa toilette -bien qu'il le posait sur l'évier, elle lui laissait cette intimité- et put ainsi réagir.

Se relevant comme si elle avait été piquée, elle se précipita dans la direction où le Heart devait jaillir. Scrutant les flots, elle put localiser l'endroit.

-Luffy !

N'ayant de réponse, elle fit fleurir ses bouches dans chaque pièce du navire.

-Tout le monde sur le pont ! Ordonnèrent-elles. Merci.

Il fallut moins d'une minute à tout l'équipage pour s'exécuter.

Nerveuse, Robin continuait de fixer les vagues. Elle suivait toujours à moitié la panique qui prenait l'équipage du Heart.

-Luffy, dans peu de temps, un navire va avoir de sacré problèmes techniques. Et, euh...

Elle hésitait, faisant tendre d'anticipation ses amis.

-Peut-on le... les sauver ? Supplia-t-elle d'une voix faible.

Ils ne voyaient que son dos. Elle avait baissé la tête, sans pour autant arrêter sa surveillance, ses épaules s'étaient tendues. Elle attendait une réponse.

-Bien sûr ! S'exclama son capitaine en souriant largement.

Soupirant d'aise, elle se redressa pour regarder Franky, Usopp et Chopper.

-Ils risqueront d'avoir besoin de vous, les prévint-elle.

-Pas de problème !

Il n'y a donc plus qu'à attendre.


Voracity666