J'ai récemment regardé la première et malheureusement unique, saison de la série Terra Nova. J'ai vraiment bien aimé cette (trop) courte série, dommage que personne ne veuille racheter la suite. Cela dit, ca ne m'empêche pas d'ecrire une suite !

Suite que je vous sers dès maintenant ^^

Pairing : Sky/Lucas (ouais, c'est LE couple, hihi) / Teylor Senior/ Alicia Washington

Rating : K

Aller, bonne lecture !

.


.

Terra Nova

.

Dans un monde à l'agonie, quelques personnes privilégiées sont recrutées ou sélectionnées pour franchir une brèche temporelle qui les renverra quatre-vingt cinq millions d'années dans un passé parallèle à leur temps, à l'ère du Crétacé, sans moyen de retour, afin de tout recommencer sans faire les mêmes erreurs.

.

- Terra Nova, ici Rover 7, nous rentrons.

- Entendu Rover 7. Terminé.

- Ca va ? demanda le commandant Nathaniel Taylor à Jim Shannon. Tu as l'air malade…

- Un truc que je n'ai pas digéré sans doute… grogna le Shérif de Terra Nova.

- Mouais. Tu ne te serais pas plutôt disputé avec Elizabeth, par hasard ?

Jim grogna et Taylor regarda devant lui. Ils suivaient le chemin laborieusement tracé dans la jungle du Crétacé au fil des années, tous les sens en alerte. Ils revenaient de la pêche sans succès mais en ayant passé quelques heures de détente qui se faisaient trop rare depuis l'attaque de Hope Plaza, trois mois plus tôt.

- Est-ce qu'on pourra reconstruire un portail, un jour ? demanda Jim au bout de quelques minutes de silence.

- Je n'espère pas. Hope Plaza a été détruite, la bombe sonique a du faire des dégâts monstrueux et il faudra sans doute des dizaines, voire des centaines d'années avant qu'ils puissent reconstruire. D'ici là, je pense que nous sommes tranquilles. Comment avance Elizabeth avec les médicaments ?

- Bien. Malcom et elle ont trouvé des plantes qui ont les mêmes propriétés que la majorité des médicaments du futur, mais en faire des traitements prend du temps et certains stocks arrivent à la fin.

Taylor soupira. Depuis qu'il avait pris la décision de faire sauter Hope Plaza, ils étaient livrés à eux-mêmes, sans possibilité de recevoir de l'aide du futur, qu'elle soit humanitaire ou médicale. Heureusement, l'attaque, si lâche, avait unie les colons et tous travaillaient avec acharnement pour reconstruire leur colonie, même si l'unité Phénix demeurait encore introuvable.

- Toujours rien de l'unité Phénix ?

- Non, ils sont toujours dans les Badlands…

Jim renifla. Taylor pila soudain et tous deux furent projetés contre le tableau de bord. Le sol se mit alors à trembler et, sortant du véhicule, ils regardèrent en silence le troupeau de Brachiosaures qui passait devant eux avec tout le flegme dont ils étaient pourvus.

- Ces bêtes sont gigantesques… fit Jim. Ca fait quatre mois que je suis ici et j'ai encore du mal à m'y habituer…

- Dans huit ans, tu diras toujours la même chose, rassure toi, fit Taylor. Aller, on repart.

Le rover slaloma entre les gigantesques pattes d'un des herbivores et reprit la route vers Terra Nova. Quelques minutes plus tard, il franchissait l'enceinte de la colonie.

- Skye ?

- Oui ?

- Ca va ?

- Yep. Qu'est-ce qu'il se passe ?

- Non, rien…

- Josh…

Le fils ainé de la famille Shannon planta ses mains dans ses poches. La jeune fille en face de lui croisa les bras puis sourit. Elle secoua alors la tête et se détourna en mentionnant qu'elle était déjà en retard pour son travail. Le jeune homme resta donc planté au milieu de la rue et soupira en se détournant.

Trois mois plus tôt, Skye avait eut à faire avec Lucas Taylor, le fils banni du chef de la Colonie, et accessoirement le fils de l'homme qui avait prit soin de la jeune fille après la mort de son père et de sa mère, terrassés par une épidémie de fièvre syncillique, trois années plus tôt.

Skye était restée auprès de ce soldat impétueux mais très attentionné bien que sa mère soit revenue d'entre les morts, grâce aux soins de Sixers, et malgré le fait qu'elle l'ait trahie. La raison était cependant simple, elle n'avait personne d'autre et avait du mal à revivre avec sa mère chaque jour durant.

Skye entra dans l'Infirmerie et salua ses collègues. Depuis l'attaque, elle avait décidé de devenir médecin et Elizabeth Shannon, l'épouse de Jim et la mère de Josh, avait été ravie de la prendre comme assistante. Depuis la destruction du portail, il fallait s'organiser rapidement et les volontaires étaient plus qu'appréciés.

- Le lit numéro six a besoin qu'on lui change son bandage, fit Elizabeth en donnant un dossier à la jeune fille qui enfilait sa blouse blanche. Tu iras aussi faire un pré-diagnostic du lit trois, un enfant qui est tombé de sa chaise haute.

- Ok. Ca marche.

Elizabeth sourit à Skye puis se détourna.

A la fin de la journée, la jeune fille, de garde pour la nuit, rentra chez elle pour diner et se changer rapidement. En arrivant dans la maison qu'elle partageait avec trois autres jeunes gens, elle la trouva vide et sombre et ne s'en formalisa pas plus que cela. Elle enfila des vêtements plus confortables, se fit un sandwich puis retourna à la clinique prendre sa garde. Elle s'installa confortablement sur un lit vide à l'écart des autres, réservé aux médecins et infirmières de garde, et entreprit de passer le temps avec sa tablette personnelle.

La nuit fut calme, la plupart des patients étant trop fatiguée pour discuter, tous dormaient ou lisaient tranquillement. Certains écoutaient la musique avec des écouteurs et Skye n'était là que pour parer à toute urgence et administrer les traitements aux patients qui en avaient besoin pendant la nuit.

Le soleil se levait quand les médecins de l'équipe du matin arrivèrent. Skye quitta donc la clinique et retourna chez elle pour dormir un peu mais, en chemin, sa tablette sonna et elle la regarda, intriguée. Elle avait un message entrant d'une adresse inconnue. Rentrant chez elle, la jeune fille vérifia que ses colocataires dormaient encore pour lire le message.

- J'ai besoin de ton aide, lu Skye à mi-voix.

Une série de chiffres suivaient et Skye fronça les sourcils. Ce n'était pas Josh, ni aucun autre de ses amis car l'écriture ne correspondait pas. Soudain, la jeune fille comprit.

- Lucas ! fit-elle en sursautant.

- Salut Skye…

La jeune femme fit volte-face un peu brutalement en cachant sa tablette dans son dos.

- Oh salut, Tasha ! Bien dormi ?

- Ouais… T'es rentrée depuis longtemps ?

- Non, je viens d'arriver.

Tasha hocha la tête puis alla se servir du café et Skye s'enferma dans sa chambre. Elle s'assit sur son lit en regardant le message inscrit sur sa tablette. Lucas Taylor… La jeune fille se souvint alors de sa première rencontre avec lui, trois mois plus tôt, dans la cabane des Sixers où sa mère était soignée, ne recevant son traitement que contre des informations sur Terra Nova. Peu après, Skye sauvait la vie du Commandant Taylor en abattant le jeune homme de deux balles dans la poitrine alors qu'il allait tuer son père à coups de couteau. Personne ne l'avait revu depuis et tous pensaient qu'il était mort, mais son cadavre n'ayant pas été retrouvé, le doute persistait, surtout chez Taylor et Skye qui avaient pourtant tous les deux vu le jeune fou étendu devant eux avant de ne plus trouver son corps quelques minutes plus tard…

Skye soupira profondément. Même si Lucas ne lui avait jamais fait de mal, il la terrorisait. Il était dérangé, c'était un fait, mais sa folie l'avait conduit à croire que son propre père lui en voulait d'avoir survécu alors que sa mère était abattue par des miliciens, en Somalie, quand il avait quatorze ans…

- Qu'est-ce que je dois faire ? se demanda Skye en regardant le plafond de sa chambre.

En tant qu'aspirante médecin, c'était de son devoir de sauver les gens, mais d'un autre côté, si elle écoutait son cœur, elle laisserait Lucas mourir dans la jungle ou sous les griffes d'un Nykoraptor. Il ne méritait pas mieux pour avoir tenté d'envahir Terra Nova par la force et provoqué la mort de vingt-six personnes, sans compter qu'il avait abattu à bout portant Alicia Washington, le bras droit et amie du Commandant Taylor.

Tapotant sa tablette, Skye décida d'en parler à Elizabeth. La femme était médecin, elle aussi, donc prompte à sauver des vies, de plus, son regard était objectif et elle n'avait rien contre Lucas, mis à part le fait qu'il avait tenté un coup d'état contre la colonie.

Balayant de la main ses heures de sommeil à rattraper, la jeune fille se rendit chez les Shannon, à l'autre bout de la colonie. Comme ils étaient les derniers arrivés, leur quartier avait été rajouté autour du large cercle que formait la colonie. Juste après, des maisons en construction témoignaient de l'arrivée prévue de colons, mais ceux-ci n'étaient jamais venus, à la place, plusieurs dizaines de militaires surentrainés avaient franchi le portail…

- Skye ? Entre, que se passe-t-il, tu devrais dormir à cette heure-ci…

- Je sais, Docteur Shannon, mais j'ai quelque chose de très important à vous demander et je…

- Skye ?

- Bonjour, Mr Shannon…

L'homme saisit sa veste, embrassa sa femme, puis quitta la maison.

- Nous sommes seules, fit alors Elizabeth. Que se passe-t-il ? C'est à propos de ton travail ?

- Hem… Oui et non en fait…

La femme fronça les sourcils et invita la jeune fille à s'asseoir autour de la table. Elle leur servit du café et Skye poussa vers elle sa tablette avec le message et les chiffres.

- De qui vient ce message ? demanda Elizabeth. Ce sont des coordonnées GPS ça…

Skye déglutit.

- Lucas Taylor ? fit-elle comme ses sourcils se rejoignaient au-dessus de son nez.

- Je te demande pardon ?

- Avant de courir chez le Commandant, je vous en prie, laissez-moi m'expliquer.

Elizabeth se redressa.

- Lucas Taylor est un traitre et un fou, Skye. Après tout le mal qu'il a fait, toi tu communique avec lui ?

- Non ! Non, pas du tout, je… Je ne l'ai pas revu depuis que je lui ai tiré dessus, il y a trois mois mais… Mrs Shannon, s'il vous plait…

Skye baissa le nez et regarda la table, comme si elle cherchait ses mots.

- Vous êtes médecin, moi aussi, enfin bientôt, reprit-elle. Vous avez un blessé qui réclame des soins urgents mais manque de chance, c'est un ennemi, qu'est-ce que vous faites ? Vous le regardez mourir en vous occupant des alliés ou vous…

Elizabeth serra les lèvres. Elle garda le silence un moment, puis soupira profondément.

- Je vais le soigner, bien entendu, fit-elle. Je sauve des vies, Skye, c'est mon métier et cela passe avant mes sentiments. Mais ce n'est pas une bonne idée de répondre au message de Lucas. Il est en dehors de limites de la colonie, tu n'as pas le droit d'y aller et aucune équipe médicale ne voudra t'accompagner. De plus, quand le commandant sera au courant, il enverra ses hommes le récupérer…

Skye serra les mâchoires puis secoua la tête et quitta la table.

- J'aurais jamais du venir vous en parler ! fit-elle en se dirigeant vers la porte.

- Skye ! Skye attend…

- Non, Mrs Shannon, c'était stupide.

Sur-ce la jeune fille quitta la maison des Shannon et disparu dans la foule matinale. Elizabeth resta sur le seuil, partagée. Elle connaissait suffisamment Skye pour savoir avec certitude que la jeune fille allait faire le mur le plus tôt possible et se rendre aux coordonnées données par Lucas. Elle était suffisamment débrouillarde et téméraire pour le faire, au nez et à la barbe de son tuteur et ce ne serait pas non plus la première fois qu'elle quitte la colonie sans autorisation.

Empoignant une veste, Elizabeth se rendit aussitôt au laboratoire et trouva la personne qu'elle cherchait, occupé à prendre son petit-déjeuner.

- Malcolm !

Le chef scientifique de Terra Nova sursauta et son café manqua se renverser sur ses instruments.

- Bonjour Elizabeth… fit-il en soupirant. Que se passe-t-il ? Tu as l'air… agité.

La femme haussa les sourcils puis révéla toute l'histoire à son ami de fac qui resta d'abord de marbre avant de froncer les sourcils.

- C'est de la folie pure, fit-il quand Elizabeth eut terminé de parler. Si elle y va seule, elle va se faire tuer, et pas par Lucas, tu le sais aussi bien que moi.

- C'est pourquoi j'ai pensé à toi.

- A moi ? Et pour… ?

- Tu as une expédition de prévue demain, non ?

- Oui mais… Oh ! Non, non, non, non, Liz, c'est hors de question.

- Je sais que tu veux que je t'accompagne en tant qu'œil médical, mais si je te recommande Skye à la place ? C'est mon assistante et dans quelques années, elle sera médecin elle aussi…

- Mais c'est une enfant ! Ses connaissances sont limitées et j'ai besoin d'un œil avisé pour trouver les plantes qu'il nous manque encore.

- Justement, ce serait un bon entrainement, non ?

Malcolm râla. Il grimaça et marmonna dans sa barbe pendant quelques secondes avant de soupirer.

- Ok ! fit-il finalement en haussant les épaules. Mais tu viens avec nous toi aussi.

- C'est la condition ?

- Sine qua none.

- D'accord. A quelle heure part le convoi ?

- Sept heures.

- On y sera. Merci Malcolm.

- A charge de revanche, Liz, répondit l'homme.

Elizabeth lui sourit puis se mit en tête de retrouver Skye. Elle la dénicha errant sur le Marché, au centre de la place principale, et quand elle lui annonça qu'elle allait l'accompagner le lendemain dans la jungle pour une mission, la jeune fille se retint de justesse de lui sauter au cou.

- Surtout, n'oublie rien, Skye. Nous partons pour une semaine et le camp est loin de la colonie, fit Elizabeth.

- Oui, Mrs Shannon ! Encore merci !

Sa joie non feinte, la jeune fille se rendit aussitôt chez elle pour faire un sac et annoncer à tue-tête à ses amis qu'elle partait avec l'expédition du lendemain sur le terrain. Bien entendu, elle ne leur dit rien sur sa mission parallèle et, en faisant son sac, elle emporta tous les médicaments et les instruments nécessaires pour extraire des balles et soigner les infections. Elle prit aussi de la nourriture lyophilisée et des armes car elle se doutait bien qu'après trois mois seul dans la jungle, Lucas n'allait pas être au meilleur de sa forme… ni de son humeur…

- Tout le monde est prêt ?

- Les Rovers sont chargés.

- L'escorte vous accompagnera jusqu'au Poste seize ensuite vous serez livrés à vous-mêmes, fit Taylor à Malcolm. Au moindre problème, prévenez par radio, et les renforts viendront vous chercher. L'équipe du Capitaine Drome vous servira de garde rapprochée tout au long de votre mission.

- Merci Commandant. Aller tout le monde, on y va !

Elizabeth se tourna vers son mari qui l'embrassa vivement. La femme embrassa ensuite ses trois enfants puis se hissa dans un Rover et Skye s'installa près d'elle, à la fois inquiète et excitée. Depuis le temps qu'elle voulait sortir de la colonie pour suivre les médecins et les chercheurs qui rendaient la vie meilleure à leurs compatriotes !

- On est arrivés. L'escorte va vous laisser ici, Docteur Wallace. Soyez prudents, c'est un territoire de Brachs mais bon, on ne sait jamais.

- Entendu. Rentrez bien.

- Merci. Aller les gars, on fait demi-tour !

Une vingtaine de soldats à pieds tournèrent alors les talons et le convoi scientifique composé de quatre Rovers chargés de matériel scientifique et de tout le nécessaire pour survivre dans la jungle pendant une semaine, reprit sa route vers l'ouest.

Il faisait presque nuit quand ils arrivèrent sur une immense lande herbeuse entourée, au nord, de montagnes, et au sud d'un lac. L'est et l'ouest étaient bordés de forêts denses et le chef de la sécurité du convoi, le Capitaine Drome, décida d'établir le camp en plein milieu de la clairière, afin de ne pas risquer d'être attaqués par les animaux vivants dans les arbres ou de se faire piétiner par les Brachiosaures qui broutaient les arbres sans regarder où ils posaient les pieds.

- Tu es sûre de partir maintenant ?

- Il a besoin d'aide depuis trop longtemps, fit Skye en endossant un gros sac à dos.

- Ce n'est absolument pas prudent.

La jeune fille regarda Malcolm. Il avait croisé les bras et faisait clairement la tête mais près de lui, Elizabeth tira de la poche de sa veste un petit appareil noir qu'elle tendit à la jeune fille.

- Pour retirer les balles, fit-elle. Par contre, pour les infections, tu devras te débrouiller…

- J'ai étudié les herbiers que vous avez faits, fit Skye en rangeant le dispositif dans son sac. Le coin où il se trouve est le terrain de pousse de plusieurs plantes antiseptiques.

- Ramène-en, fit alors Malcom. Cela pourra justifier ton absence si jamais elle est découverte.

Skye hocha la tête et quitta la tente d'Elizabeth. Les deux adultes se regardèrent, soupirèrent, puis retournèrent aider à monter le camp avec leurs collègues.

Skye pénétra dans la forêt dense et s'arrêta. Elle se retourna, regarda les lumières du campement scientifique, à environ une dizaine de mètres de là, puis se détourna et s'enfonça dans les fougères, son sonique à la main et un GPS dans l'autre.

Malgré une connaissance de la forêt plus complète que la majorité des gens de Terra Nova, la jeune fille n'arriva en vue des coordonnées indiquées par Lucas qu'au petit matin. Fatiguée, sale, elle fit une pause pour boire un coup et reposer un peu ses jambes.

Alors qu'elle revissait le bouchon de sa gourde, son arme sur les genoux, un craquement de branche la fit sursauter. Elle saisit aussitôt son sonique mais une main se plaqua sur sa bouche et la tira en arrière. Skye bascula du tronc sur lequel elle était assise et se retrouva allongée sur le dos dans les feuilles mortes. Elle ne reconnu pas Lucas tout de suite quand il se pencha au-dessus d'elle, puis sa mémoire fit le point et la jeune fille baissa son arme.

- Tu es venue ? fit le jeune homme d'une voix rauque.

Il se mit alors à tousser et Skye s'assit. Elle lui tendit sa gourde et le regarda.

- Tu es dans un sale état, fit-elle simplement en secouant la tête. Comment diable as-tu survécu jusqu'à maintenant ?

Lucas ne répondit pas. Torse nu, il arborait une barbe de plusieurs semaines, sale et hirsute, ainsi que des égratignures de tailles variées sur la poitrine, le ventre et les flancs. Son pantalon, déchiré, ne tenait sur ses hanches que grâce à une liane et son épaule droite était enroulée dans de grandes feuilles maintenues par des lianes.

- Montre-moi tes blessures, fit alors la jeune fille.

- Pas ici…

Lucas se releva et disparu aussitôt dans le sous-bois. Skye le suivit et en franchissant un buisson épais, elle déboucha sur une falaise de pierre noire d'où dégringolait une cascade d'une dizaine de mètres de haut. Un bassin naturel s'était formé juste en-dessous, entouré de rochers et sur une petite plage de terre, un campement de fortune se dressait. Plus loin, un pont de corde partait à l'assaut de la falaise et disparaissait sous la cascade.

- Lucas ?

Skye regarda autour d'elle. Le jeune homme avait disparu. Soudain, il jailli de la cascade et Skye sursauta. Elle le rejoignit et il l'entraina dans une grotte, sous la cascade, à environ dix mètres de la petite plage.

- Tu es bien installé, je vois… ironisa la jeune fille en entrant dans la grotte où brulait un feu.

- Tu es venue pour m'aider ou me railler ? grogna Lucas en se baissant devant les flammes.

Skye pinça les lèvres. Elle posa son sac au sol et s'approcha de la cascade. Elle passa sa main dedans et goûta l'eau. Potable. C'était déjà ça. Se souvenant de la raison de sa présence ici, elle se tourna vers Lucas et se baissa devant lui. Le jeune homme lui jeta un regard rapide et soupira en se redressant.

- Tu as retiré les balles ? demanda alors la jeune fille.

Lucas secoua la tête.

- Et avec quoi ? demanda-t-il. Je n'ai même pas un couteau…

Skye haussa un sourcil puis Lucas se leva et alla s'étendre sur une couchette. Des couvertures et des feuilles composaient le matelas et Skye s'agenouilla près du lit.

- Ne bouge pas, fit-elle en approchant les mains du bandage végétal.

- Tu peux y aller, il y a longtemps que je ne sens plus rien…

- Bon…

La jeune fille alla alors chercher son matériel et coupa les liens qui retenaient les feuilles. Elle plissa le nez en les retirant. Les deux trous que les balles avaient percés dans la peau de Lucas étaient tuméfiés et purulents.

- C'est pourri, fit-elle. Je vais devoir retirer les chairs malades mais tu vas souffrir…

- Un peu plus un peu moins…

Lucas soupira et tourna la tête vers le mur. Skye sortit alors un scalpel, des pinces, une petite bassine en métal et de l'antiseptique. Elle en versa une bonne dose sur les plaies pour les nettoyer puis entreprit de couper les chairs putréfiées en essayant de ne pas se laisser envahir par l'odeur que dégageaient les plaies.

Il lui fallut une heure pour nettoyer une seule plaie et elle s'étonna de la résistance de son patient. Il avait à peine tressailli quand elle avait versé l'alcool et il fronçait simplement les sourcils quand elle coupait les chairs malades à coup de ciseaux et de scalpel.

- Je vois la première balle, fit-elle soudain comme un éclat brillant apparaissait entre les chairs traumatisées.

Elle sortit alors le dispositif pour la retirer mais Lucas lui saisit le poignet.

- Il ne fonctionnera pas, fit-il. Cette grotte est en oxyde de fer, il provoque des interférences…

- Bon. Tant pis, on va y aller à la barbare alors.

- C'est-à-dire ?

Skye eut un sourire en coin et sortit une longue pince de sa trousse de premiers soins. Lucas grogna et tourna la tête. Il ne sentait plus du tout son épaule, ni son bras droit du reste, mais il savait qu'il n'aurait pas du attendre aussi longtemps avant de demander de l'aide. Seulement, son orgueil lui avait interdit pendant longtemps de contacter quelqu'un de Terra Nova car il savait parfaitement que si les hommes de son père mettaient la main sur lui, ils l'exécuteraient sur le champ sans procès. Le jeune homme avait donc fait avec les moyens du bord pour empêcher ses blessures de gangrener, mais au fil des jours et l'humidité de son refuge aidant, elles avaient fini par pourrir. Il n'avait alors plus eut le choix et avait contacté la seule personne qu'il pensait être encore de son côté… ou du moins juste assez pour avoir pitié de lui…

Un petit bruit cristallin le tira de ses pensées et il tourna la tête vers Skye. Elle inspectait quelque chose dans une gamelle et hocha la tête.

- Elle est entière, fit-elle. Ca va ?

- Je ne sens rien… répondit Lucas en fronçant les sourcils.

- Ca va revenir. Une fois les plaies refermées, tu retrouveras ton bras…

Serrant les mâchoires, la jeune fille s'occupa alors de la seconde plaie et là encore, il lui fallut une bonne heure pour la nettoyer de la moindre parcelle de chair pourrie et retirer la balle de gros calibre. Heureusement, aucune artère n'avait été touchée, seuls les muscles avaient soufferts.

Assise sur la plage, Skye regarda le soleil à son zénith. Elle avait terminé de soigner Lucas et l'avait endormi après lui avoir fait un pansement. Seulement, les plaies étaient importantes et si elle repartait maintenant, même en lui laissant de quoi se soigner, elles allaient à nouveau pourrir et cette fois-ci, le tuer. Bon, ce n'était pas non plus qu'elle voulait qu'il vive à tous prix mais si elle voulait devenir un médecin à l'image d'Elizabeth Shannon, elle allait devoir faire abstraction du passé… et faire en sorte que son premier « gros » patient ne reste pas sur le billard…

La nuit était tombée quand Lucas revint à lui. Il tenta aussitôt de se lever mais son épaule lui infligea une violent décharge douloureuse et un mouvement près de lui, lui fit tourner la tête.

- Ne bouge pas, fit Skye en s'asseyant au bord de la couchette. J'ai refermé tes plaies et bandé ton épaule mais tu vas devoir rester allongé quelques jours…

- Si je ne vais pas chasser, je vais mourir de faim, fit le jeune homme.

- J'irais pour nous deux, fit la jeune fille en secouant la tête. Je ne peux pas te laisser tout seul, même en te laissant le kit de soins. Sans une attention journalière, tes blessures vont s'infecter à nouveau et cette fois-ci, te tuer.

Lucas soupira et posa sa tête sur le bord du grabat.

- Pourquoi ? demanda-t-il alors. Pourquoi tu es venue ?

- Parce que je suis un futur médecin et que je sauve des vies.

- C'est l'unique raison ?

Skye eut un sourire mauvais.

- Ce n'est pas pour toi que je suis ici, fit-elle en quittant la couchette.

Elle s'approcha du feu et retourna l'énorme lézard en train de rôtir. Lucas s'assit alors en grognant, se tenant le bras droit avec la main gauche et il s'adossa au mur. Skye soupira en fronçant les sourcils et il lui sourit.

- Je n'ai jamais écouté les ordres, Bucket… fit-il en grimaçant.

- Cela t'aurait sans doute évité pas mal d'ennuis, répondit Skye. Tiens, bois-ca…

- C'est quoi ? se méfia aussitôt le jeune homme sans prendre le gobelet.

- Des médicaments. Ca t'aidera à combattre l'infection de l'intérieur. Tu devrais dormir, je vais veiller sur le feu.

- Le lézard a l'air appétissant…

Skye secoua lentement la tête puis ils dinèrent en silence et Lucas fini par s'endormir, dos contre le mur. Skye tira ses couvertures de son paquetage et s'installa de l'autre côté du feu, sur un tas de feuilles qu'elle avait remonté pendant la journée. Elle plaça une énorme bûche sèche debout dans les flammes puis entreprit de rassurer Elizabeth en lui envoyant un message. La femme lui répondit qu'elle avait confiance en elle, qu'elle saurait pendre les bonnes décisions.

Lucas se réveilla plus reposé que jamais. Cette nuit, il avait dormi sans s'inquiéter pour le feu et quand il se redressa, il vit qu'une casserole était posée sur les braises. Il goûta ce qu'elle contenait et reconnu le porridge que la colonie mangeait au petit-déjeuner depuis des années. C'était un plat fait à base de fruits et de racines, très consistant et surtout bourré des vitamines. Sans se préoccuper de l'absence de Skye, le jeune homme plongea un bâton plat dans le récipient et mangea jusqu'à ce que son estomac menace de tout rendre. Depuis des semaines, il ne se nourrissait que de végétaux, d'œufs piqués dans les nids et de larves de scarabées quand il en trouvait. Se trouvant sur le territoire des Brachiosaures, il n'avait pas de viande proprement dite puisque pour abattre un Brach, même un bébé, il lui aurait fallut un sonique. Il n'avait cependant qu'une lance rudimentaire, un arc et quelques flèches, le tout fabriqué avec les matériaux du coin, ce qui lui permettait, avec de la chance, d'attraper du poisson ou un petit mammifère ou encore un reptile.

Skye apparut soudain à l'entrée de la cascade, les cheveux mouillés, et les essora sur la pierre avant de les tresser habilement. Elle remarqua alors que son patient était réveillé.

- Bien dormi ? demanda-t-elle.

- Bien mieux que depuis très longtemps. C'est toi qui as fait ça ?

- Oui, qui d'autre ?

Lucas baissa le nez. Skye remit une buche dans le feu en retirant la casserole et en versa le contenu dans un bol en bois. Elle s'approcha ensuite du jeune homme et comme ils se faisaient face, il tenta de lui toucher le visage mais Skye se déroba.

- Montre-moi tes blessures, plutôt, fit-elle.

Lucas obéit. La douleur se réveilla alors et il grogna. Skye retira les bandages souillés, les jeta dans une bassine remplie d'eau puis entreprit de laver les deux plaies à l'alcool. Le tressaillement des muscles de Lucas et ses grognements de douleurs confortèrent Skye dans son diagnostic. Une fois les deux balles retirées, les nerfs avaient reprit leur fonction initiale et dans quelques jours, le jeune homme pourrait de nouveau se servir de son bras.

- J'ai un truc à te proposer, fi la jeune fille en vaporisant un antiseptique sur les plaies.

- Quoi donc ?

- Un bain.

Lucas se renfrogna.

- Sérieux, tu schlingue… Tu habites sous une cascade avec un bassin d'eau claire et tu n'es même pas fichu de te laver régulièrement ?

Le jeune homme évita de répondre et quand Skye se releva en lui tendant la main, il marmonna quelque chose mais fini par s'en emparer et elle l'aida à se lever. Il était bien plus grand et plus lourd qu'elle mais la jeune fille, au contact des malades de Terra Nova, avait acquis les gestes qui l'aidaient à bouger des hommes parfois trois plus costauds qu'elle sans les blesser d'avantage.

- Aller, à la flotte !

- Tu viens avec moi ?

Skye haussa un sourcil. Lucas eut un sourire en coin et la jeune fille soupira. Il lui lançait un défi et elle était loin d'être le genre de fille qui se défile devant ce genre de chose… Même si elle avait déjà fait sa toilette, elle retira son t-shirt et son short et entra dans l'eau fraiche en sous-vêtements. Elle s'éloigna jusqu'à avoir de l'eau à la taille puis se retourna et Lucas la regarda, l'œil brillant.

- Crois-moi, tu es loin de pouvoir faire ce à quoi tu penses ! s'exclama-t-elle. Pas avec ce que je t'ai donné tout à l'heure !

Le jeune homme perdit son sourire et Skye revint vers lui. Elle le regarda dans les yeux en coupant la liane qui retenait son pantalon puis elle l'entraina dans l'eau et retourna chercher du savon ainsi que son couteau de chasse. N'ayant aucune source d'énergie à proximité, la jeune fille revint plusieurs siècles en arrière pour ôter cette épaisse barbe hirsute au jeune homme qui, soudain renfrogné, la laissa passer le couteau sur ses joues sans broncher.

- Tu m'as donné quoi ? demanda-t-il alors.

- C'est-à-dire ?

- Pour que je ne réagisse pas à ta présence.

- Des herbes. Et ca vaut mieux pour toi. Je n'ai pas envie que tu fasses un arrêt cardiaque à cause d'une montée d'adrénaline. Et puis ce calmant m'aidera à supporter ta présence sans craindre que tu m'égorges en pleine nuit…

Lucas releva le menton et Skye retira aussitôt le couteau.

- Là, c'est moi qui ait faillit t'égorger, fit-elle en fronçant les sourcils.

- Tu n'es vraiment pas venue pour moi, Skye ?

La jeune fille haussa les sourcils. C'était la première fois qu'il l'appelait par son prénom. Elle se concentra à nouveau et Lucas soupira.

Une fois qu'elle l'eut rasé de près, Skye s'attaqua à ses cheveux. Elle les lui coupa court puis elle l'aida à se laver. Depuis qu'elle travaillait à la clinique, elle avait dépassé le stade de la gêne face à un corps nu et pensait d'abord au malade et Lucas ne faisait pas exception à la règle… même s'il avait un corps assez séduisant pour quelqu'un qui a passé trois mois seul dans la jungle. Pour plus de précautions cependant, et comme elle était seule avec lui, elle avait préféré lui faire ingérer des plantes qui avaient pour particularité d'empêcher toute libération de dopamine dans l'organise, l'hormone du désir. Donc, malgré la proximité du corps de la jeune fille, Lucas était incapable de ressentir du désir pour elle et cela le frustra plutôt violemment.

- T'es aussi sournoise qu'un Six ! grogna-t-il comme elle lui frottait le dos avec des plantes savonneuses.

- Peut-être bien, mais je n'avais pas envie que tu me sautes dessus…

- Je ne l'aurais pas fait…

- Hm, laisse-moi le bénéfice du doute. Tu es fou, Lucas…

- La faute à qui ?

- A toi-même.

Skye attrapa une écorce qui flottait par-là, la remplit d'eau et la lui vida sur la tête. Lucas ne bougea pas. La jeune fille sortit alors de l'eau, se sécha et se rhabilla avant de disparaitre sous la cascade. Elle revint avec des vêtements dans les bras qu'elle avait emportés de Terra Nova et les déposa sur un rocher près de l'eau avant de se retourner.

- Aller, habille-toi, il serait dommage que tu prennes froid…

- Tu t'inquiète pour moi ?

- Non, mais cela te tuerais.

Un grognement du jeune homme fit sourire Skye qui s'éloigna et entreprit de faire un feu au pied de la cascade. On accédait à la grotte par une échelle de corde et de bois, une sorte de pont de singe à flanc de falaise qu'il était facile de remonter la nuit pour éviter aux prédateurs de grimper.

Lucas grogna.

- Ne bouge pas…

- Tu es obligée d'utiliser une méthode aussi archaïque ?

- Tu vois une source d'énergie ici ?

Le jeune homme pinça les lèvres. Skye, armée d'une aiguille et d'un fil, recousait une plaie dans le dos de Lucas qu'elle avait remarquée en l'aidant à se laver, le matin-même. Elle n'avait plus de spray cicatrisant, la petite bombe qu'elle avait prise n'ayant de quoi être utilisée que deux fois, pour les urgences, justement.

- Tu te rends compte que tu aurais pu mourir autant de fois que tu as de blessures ? demanda la jeune fille en tirant sur le fil. Heureusement que la crasse a empêchée celle-ci de s'infecter, je n'aurais pas pu la nettoyer.

- Pourquoi ?

- Parce que je n'ai plus d'alcool, pardi ! Je pensais uniquement t'aider avec les plaies par balle que je t'ai infligées quand tu as essayé de tuer ton père. Au fait, il est vivant, merci pour lui.

Lucas marmonna et tressaillit au passage de l'aiguille. Skye coupa alors le fil et attrapa un bol contenant un emplâtre végétal qu'elle venait de faire avec des feuilles antiseptiques. Elle appliqua généreusement la pâte verte le long de la plaie de dix centimètres puis plaça dessus un pansement autocollant. Ca au moins, elle en avait à revendre…

- Tu as d'autres plaies ailleurs, pendant que j'y suis ? demanda-t-elle en rassemblant le matériel usagé.

- Oui mais tu ne peux pas les soigner.

- Mais encore ?

Lucas baissa la tête, mâchoires serrées. Skye soupira et le contourna. Elle s'assit en face de lui et lui releva la tête du bout des doigts.

- Si tu décide de rentrer à Terra Nova avec moi, je suis sûre que ton père sera conciliant.

- On voit que tu ne le connais pas, fit le jeune homme en se dérobant.

- Je le connais beaucoup mieux que toi, en tous cas. Il m'a adoptée à la mort de mes parents, ne l'oublie pas.

Lucas grogna. Skye soupira d'agacement puis le laissa ruminer pour aller préparer de quoi diner. Elle fit cuire dans l'eau bouillante les œufs qu'elle avait trouvés, embrocha deux gros poissons et coupa un morceau du pain qu'elle avait emmené avec elle la veille. Ils déjeunèrent ensuite en silence, chacun d'un côté du feu et quand ils eurent terminé, la jeune fille aida son patient à remonter dans la grotte pour se reposer avant d'aller fureter dans les environs pour voir ce qu'elle pourrait trouver comme plantes comestibles et médicales. Elle récupéra la plante qui inhibait le désir du jeune homme et se félicita d'avoir suivit le cours d'Elizabeth sur les plantes de ce type, un mois plus tôt. En furetant, la jeune fille trouva également une plante qu'elle reconnu comme étant utilisée pour provoquer une fausse-couche chez une femme enceinte ou encore les règles chez les autres femmes. Skye nota l'endroit mentalement. Pas qu'elle en aurait besoin prochainement, mais peut-être qu'Elizabeth voudrait en récupérer pour ramener à Terra Nova.

En retournant à la grotte, Skye eut un étrange pressentiment. Elle regarda autour d'elle, déposa son sac contre un arbre et tira son sonique. L'endroit n'était pas le terrain de chasse de carnivores mais il arrivait parfois qu'un Carnosaure s'aventure un peu trop loin en suivant une proie. Un craquement de branches dans son dos fit pivoter Skye qui activa son arme. Un petit mammifère sortit d'un buisson en reniflant le sol et la jeune fille soupira. Elle baissa son arme et alla récupérer son sac. Elle était vraiment à crans…

Comme elle remontait dans la grotte, elle trouva Lucas assis devant le feu, plongé dans des équations. La boîte violette, que tout le monde à Terra Nova avait espérée voire ouverte, était posée devant lui, sur le sol.

- A quoi ca peut te servir ? demanda la jeune fille. Hope Plaza a été détruit.

- Ca m'occupe…

Skye déposa son sac près de ses affaires et s'attaqua à la confection de ses remèdes. Elle s'était récemment découvert une attirance pour le mélange de composants et Malcolm, chimiste, l'avait encouragée quand elle lui avait montré un produit qu'elle avait composé elle-même simplement en mettant dans de l'eau les plantes que son instinct lui indiquait.

Comme elle préparait la poudre qui rendait Lucas inoffensif, le jeune homme leva le nez de ses équations et observa ce qu'elle faisait. Au bout de quelques secondes, il demanda :

- Ca va me rendre stérile, ton truc ?

- Ca ? Non. C'est temporaire.

- Tu en prépare pour toute une armée là…

- J'en mets dans chaque truc que tu ingurgites. Ca ne dure pas très longtemps…

Lucas plissa les yeux.

- Et ca ne t'affecte pas ?

- Si, mais moi, je n'ai pas d'attirance physique pour les psychopathes.

Lucas accusa le coup et soupira. Il retourna à ses équations et le silence s'installa.

Lorsque la nuit tomba, Skye s'attela au diner, composé de fruits et de légumes colorés et pendant qu'ils cuisaient, elle s'occupa des plaies de son patient.

Un violent orage éclata durant la nuit et le craquement du tonnerre fit bondir Skye. Pourtant habituée aux orages du Crétacé, cent fois plus violents que ceux de son époque d'origine, la jeune fille se leva et remit du bois dans le feu. Elle quitta sa couche, enroulée dans sa couverture, et sortit sur la petite terrasse, à deux mètres de la cascade, où était accroché le pont de singe, replié pour la nuit.

- Qu'y a-t-il ?

La jeune fille eut un frisson et leva la tête vers Lucas.

- Un pressentiment… fit-elle. Déjà tout à l'heure en revenant de la forêt, j'ai eut l'impression qu'on me suivait, mais ce n'était qu'un petit mammifère…

Soudain, un éclair zébra le ciel et les deux jeunes gens eurent un mouvement de recul.

- Ce n'était peut-être pas qu'un pressentiment… chuchota Lucas. Mais avec eux, tu ne crains rien. Rentrons.

Skye recula d'un pas en regardant en bas. Elle vit alors, sortant du bois qui entourait le bassin, une douzaine d'Ankylosaures, ces énormes dinos lourdement armés. Ils firent cercle autour du bassin et se mirent à boire en grognant. Lentement, Skye recula. Les Ankylosaures étaient pacifiques mais un troupeau d'une telle taille pouvait mettre en pièce quiconque les énervait.

Retournant dans la grotte, la jeune fille se réchauffa sur les flammes et soupira. Un grondement secoua alors l'air et elle frissonna.

- Tu as peur ? fit Lucas.

- Non…

Le jeune homme haussa les sourcils. Assis sur sa couchette, il tenait son bras droit contre son torse. Il fit alors un sourire et tendit le bras gauche. Skye le regarda et se détourna soudain mais il se pencha en avant et lui saisit le poignet.

- Tu as prit grand soin de me rendre inoffensif, Bucket, rappela-t-il.

- Mais nous ne sommes pas amis pour autant.

Skye voulu récupérer son poignet mais Lucas l'attira à lui et elle s'assit lourdement sur la couchette. Contre sa volonté, il l'entoura de son bras valide et elle se cala contre lui avec résistance. Le sourd grondement d'un Ankylosaure secoua alors l'air, aussitôt suivit du craquement de la foudre et d'un violent éclair. La jeune fille jeta alors au diable ses craintes et se blottit contre le torse chaud du jeune homme en fermant étroitement les paupières. Lucas sourit et appuya sa tête contre le mur en resserrant son bras.

L'orage dura trois jours et trois nuits et Skye fit une trêve avec sa conscience pour passer les trois nuits blottie contre Lucas qui, même s'il ne demandait pas mieux qu'un peu de chaleur humaine, aimait beaucoup le sentiment de supériorité que lui concédait cet orage…

Debout sur la petite terrasse, Skye songea aux scientifiques qui devaient être cloitrés sous leurs tentes à attendre que le temps s'arrange. La sonnerie de sa tablette la fit rentrer et elle vérifia que Lucas dormait encore pour répondre.

- Skye, c'est Malcolm, comment ca avance ?

- Bien, je suis dans une grotte à cause de l'orage mais j'ai de quoi manger, je continuerais les recherches dès que la pluie aura cessé. Et vous ?

- Tout va bien aussi.

- Les autres n'ont rien dit que j'étais partie toute seule ?

- Non parce que j'ai aussi envoyé deux autres personnes au sud et au nord, répondit Malcolm. Tâches de ramener des plantes le plus fraîches possible.

- Oui, pour l'instant, je fais du repérage, j'ai trouvé quelques buissons pour les menstruations et les fausses-couches, ca intéresse le Dr Shannon ?

- Sans aucun doute mais elle n'est pas encore sortie de sa tente. Essaie de trouver aussi de la saponine, je sais qu'il y en a dans le coin, les Brachs n'en mangent pas, c'est trop bas.

- Entendu. Bon, je vous laisse, fit alors la jeune fille comme Lucas remuait dans ses couvertures. On se réveille…

Malcolm hocha la tête et, regarda autour de lui, interrogea Skye du regard.

- Il va s'en sortir, fit-elle. Mais je ne pense pas pouvoir le ramener à Terra Nova.

- Fais ce que tu peux. Terminé.

- Terminé.

Lucas se tourna alors sur le dos.

- Pourquoi voudrais-tu que je retourne à Terra Nova ? demanda-t-il d'une voix ensommeillée. Tu sais très bien que mon père me tuera dès qu'il me reconnaitra.

- Pas forcément. Tu es son fils, il t'a déjà épargné deux fois…

Le jeune homme s'assit alors dans un grognement de douleur et Skye alla lui préparer un remède. Elle le lui tendit et il la remercia en grognant.

- Tu n'as vraiment rien comprit, Bucket… fit-il en buvant l'amère tisane.

- Éclaire-moi alors.

- Ce n'est pas parce que tu es là que mon père sera clément, au contraire.

- Il m'a élevée, Lucas. Je le considère comme mon père.

Lucas serra les mâchoires. Il termina la tisane et se rallongea en lui tournant le dos. Skye soupira. Elle se mordit la lèvre puis s'assit au bord de la couchette, une main sur son épaule. Lucas tourna la tête vers elle.

- Tu es têtue, hein ?

- Comme le commandant.

Le jeune homme laissa échapper un petit bruit dédaigneux puis s'assit et regarda Skye en face. Il l'embrassa soudain, avec douceur, et la jeune fille baissa la tête en se détournant.

- Skye, je t'en prie…

- Non, Lucas. Je ne suis pas ici pour ça, tu m'as demandé ton aide, je suis venue uniquement pour cela, pour apaiser ma conscience.

- Skye…

Lucas lui prit le menton et l'obligea à le regarder. La jeune fille baissa les yeux. Lucas la lâcha alors et Skye entreprit de lui changer ses pansements en silence.

La pluie cessa au cours de l'après-midi et Skye en profita pour tailler la route. Elle laissa de quoi manger à son patient qui s'était rendormi et fila dans les bois, à la fois pour changer d'air et aussi pour ramasser quelques plantes qu'elle ferait sécher.

Alors qu'elle enjambait un ruisseau gonflé par les pluies, un rugissement résonna contre les montagnes. Un craquement de branches figea la jeune fille qui franchi aussitôt le ruisseau dans l'autre sens en dégainant son sonique. Un frisson lui couru le long du dos et elle reconnu la peur qu'elle éprouvait lorsqu'un Carnosaure était dans les environs. Aussitôt, elle fit demi-tour et retourna dans la crique sans courir car le raptor allait se mettre à sa poursuite et il courait définitivement plus vite qu'un humain.

La jeune fille arriva sur la petite plage essoufflée et tendue comme un arc. Un nouveau rugissement se fit entendre et tout à coup, un Nykoraptor surgit des arbres et se planta devant Skye qui le menaça aussitôt de son arme. L'animal rugit et tourna la tête à droite et à gauche pour évaluer la menace. Soudain, une longue lance se planta dans le sable près de l'animal qui sursauta, rugit et fit volte-face. Skye attendit qu'il soit loin et, tournant la tête vers la falaise, elle vit Lucas, le bras gauche encore tendu. Les jambes de la jeune fille lui firent alors faux bond et le jeune homme se baissa près d'elle.

- Tu n'as rien ? demanda-t-il. Cette crapule habite dans une grotte plus à l'est, il grogne beaucoup mais il ne m'a jamais vraiment attaqué…

Skye hocha la tête.

- Plus de peur que de mal… répondit-elle. Merci…

- Qu'est-ce qu'il fiche ici ? demanda alors Lucas. Je ne l'avais pas vu depuis des semaines…

Skye toucha les pansements du jeune homme.

- Il a sentit le sang, fit-elle. Va falloir partir.

- Et pour aller où ? Si tu compte profiter du danger pour me ramener à Terra Nova, tu rêves !

Lucas bondit alors sur ses jambes et retourna vers le campement de jour. Il s'engouffra sous un abri en bois et Skye soupira profondément. Elle se leva, rangea son arme et rejoignit l'abri. Elle y entra et trouva le jeune homme assis sur le sol, face au fond de l'abri.

- Lucas, je t'en prie, réfléchi, fit-elle en s'asseyant dans son dos.

Elle posa une main sur son épaule et il pivota alors sur son séant et lui fit face, assis en tailleur.

- C'est tout réfléchi, Skye !

- Je l'empêcherais de te tuer ou de te bannir à nouveau !

- Et pourquoi tu ferais ça, hein ? On a rien en commun toi et moi !

- Tu es son fils, Lucas ! L'unique souvenir qu'il a de sa femme !

- Je me passerais bien de ça, crois-moi ! Il m'a banni de Terra Nova ! Tout ca parce que j'avais pensé bien faire en rendant le portail accessible dans les deux sens !

Skye serra les mâchoires. Elle renifla et quitta soudain l'abri. Lucas jura et la suivit. Il lui prit le bras et elle se retourna alors, lui faisant lâcher prise.

- Si tu restes ici, ces Carnos vont se faire un festin ! fit-elle vivement. Viens au moins avec moi au camp de recherches ! C'est au beau milieu d'un troupeau de Brachs, ils ne viendront pas ici !

Lucas secoua la tête.

- Tu es idiote, c'est impossible autrement.

- Insulte-moi autant que tu veux mais je sais parfaitement que Taylor s'en veut de t'avoir banni ! Tu es son fils, Lucas ! Je donnerais n'importe quoi pour revoir mon père !

Skye renifla soudain et se détourna. Elle se mordit la lèvre pour refouler ses larmes et une main se posa sur son épaule. Elle s'en débarrassa d'un mouvement et Lucas retourna sous l'abri en jurant.

Furieuse, la jeune fille alla s'asseoir au bord du bassin et entreprit de laver et de trier les plantes qu'elle avait ramassées. Elle ne s'occupa plus de Lucas jusqu'à la tombée de la nuit et là encore, elle se contenta de faire à diner puis de s'installer sur sa couche, dans la grotte, face au mur, à s'occuper sur sa tablette.

Toute la soirée, elle resta obstinément tournée face au mur mais quand vint l'heure des soins de son patient, elle fut bien obligée de s'y plier et elle alla changer les pansements et nettoyer les plaies.

Comme elle nettoyait la plaie suturée dans le dos du jeune homme, celui-ci, assis face au feu, soupira.

- Je suis désolé de m'être énervé contre toi, fit-il.

- Y a pas de mal.

- Skye…

- Je te dis que c'est oublié. Bouge pas ou je vais te faire mal.

Le jeune homme grommela et soudain, se retourna.

- Lucas ! s'exclama la jeune fille en levant le morceau de toile imbibé de tisane antiseptique qu'elle avait dans la main. Retourne-toi, je n'ai pas terminé de…

- Pas avant que tu m'aies répondu, Bucket.

Skye releva le menton et pinça les lèvres. Elle posa le linge dans la gamelle en métal et soupira.

- Ok, je t'écoute.

- Tu ne connais pas mon père, Skye. Jamais il ne me pardonnera d'avoir voulu détruire Terra Nova. C'est son monde, c'est sa vie entière ! Dès que je pourrais me passer de tes soins, rentre à la colonie et oublie moi. Avec un peu de chance, je me ferais tuer rapidement.

Skye inspira. Elle gifla soudain le jeune homme.

- T'es qu'un crétin, lâcha-t-elle. En fait, je comprends pourquoi ton père te déteste autant. Tu es loin d'être le fils parfait ! Tu es ingrat, Lucas Taylor…

La joue rouge, Lucas déglutit. Il se retourna alors lentement et laissa Skye finir de nettoyer la plaie dans son dos. Il garda la tête tournée sur le côté pendant qu'elle s'occupait de son épaule.

Deux bonnes heures durent s'écouler et comme Skye lavait soigneusement les bandages souillés dans l'eau bouillante, Lucas la regarda.

- Ca va durer encore longtemps ce petit manège ? demanda-t-il.

- C'est à toi qu'il faut poser la question. Réflexe.

Elle lui lança un fruit et le jeune homme mordit dedans en marmonnant. Il observa ensuite la jeune fille touiller les bandages dans la casserole posée sur le feu et, baissant son bras, il soupira.

- T'as gagné, fit-il.

- Pardon ?

- Je te suis, Skye…

La jeune fille tourna la tête vers lui en haussant un sourcil. Elle plissa les yeux et il ajouta :

- Mais à une seule condition.

- Hum. Laquelle ?

- Je veux que tu te mettes entre mon père et moi, à mon avantage bien entendu.

Skye haussa l'autre sourcil, surprise.

- T'es pas sérieux ? Tu veux que je me dresse contre mon tuteur ? Déjà que je l'ai trahi une fois, je n'ai pas envie de recommencer alors qu'il daigne enfin me reparler ! Trouve autre chose.

La jeune fille reporta son attention sur sa casserole.

- C'est à prendre ou à laisser, Skye…

Skye soupira alors et tourna la tête vers Lucas. Elle l'observa grignoter son fruit. Les lèvres pincées, elle semblait réfléchir et au bout de plusieurs secondes de silence, elle prit une inspiration.

- Très bien, fit-elle. Mais tu vas devoir me faire une promesse et t'y tenir.

- Du genre ?

- Du genre que si je te protège de ton père dans la colonie, tu vas devoir m'obéir jusqu'à nouvel ordre.

-T'obéir ? Surement pas ! Je ne suis pas un petit chien qu'on mène par la laisse !

- Mais je peux te contrôler, Lucas.

Le jeune homme fronça les sourcils.

- Comment ça ? fit-il.

- Par exemple, ce que je te fais prendre pour te rendre inoffensif, si je fais une préparation trop forte, cela aura des effets sur ton avenir. J'imagine que tu n'as aucune envie d'avoir des enfants, et avec un père comme toi, je les plains, mais imagine un peu… Incapable de ressentir le moindre désir jusqu'à ta mort…

Lucas pâlit.

- Tu bluffe… balbutia-t-il. Tu n'oserais pas handicaper volontairement un homme !

- Je suis un futur médecin, Lucas, et aussi chimiste. Je commence à connaitre beaucoup de plantes et certaines font plus de mal que de bien. En petite quantité, cette plante-là est un anaphrodisiaque mais en grande quantité, elle peut être plus… dérangeante. Et je ne parle pas des autres plantes, comme…

- Ca va ! Ok, c'est bon.

La jeune fille eut un sourire mauvais et Lucas l'insulta entre ses dents.

- Si tu veux, répondit-elle.

Elle prit alors un bol d'eau chaude et le lui tendit en répandant dedans une pincée de poudre blanche.

- Tu choisi, Lucas. Je te protège contre ton père mais en échange, tu es à moi jusqu'à ce que j'en décide le contraire. Tu as passé beaucoup trop de temps dans la jungle, tes équations t'ont retourné le cerveau et je peux t'aider à redevenir comme avant mais tu dois m'aider aussi. L'expédition rentre à Terra Nova dans trois jours, décide-toi.

La jeune fille lui tourna alors le dos, prit un panier contenant des déchets et sortit de la grotte. Lucas la maudit à nouveau et mordit dans son fruit. Il en avait assez d'être traqué dans la jungle par les hommes de son père ou les Carnos. Il en avait assez de dormir dans les arbres et de chasser pour manger. Depuis l'échec cuisant de l'opération Phénix, il avait eut le temps de réfléchir en appelant la Mort et maintenant, il avait envie de… Non, à la réflexion, il ne savait pas de quoi il avait envie, il voulait juste que Skye reste près de lui. Il l'aimait bien, elle l'avait aidé à finaliser ses équations. Sans l'Œil, cela aurait prit des mois et même s'il était conscient de l'avoir utilisée, fait chanter, il ne le regrettait pas. Il l'aimait bien…

Se levant, le jeune homme sortit de la grotte et regarda vers la crique. Skye était en bas et remontait le filet pour voir si des poissons étaient pris dedans. Elle en sortit trois et les rangea dans une besace. Lucas l'observa ensuite s'installer devant le campement de jour et ranimer le feu. Il faisait frais ce soir et, retournant dans la grotte, Lucas saisit une couverture et descendit sur la plage.

Skye ne réagit même pas quand le jeune homme lui jeta la couverture sur les dos. Elle continua de vider les poissons à la lueur des braises du feu de camp et soudain Lucas se laissa tomber à genoux près d'elle.

- Skye, je t'en prie… Tu ne peux pas me demander de faire ça…

- Lucas Taylor… Tu as fait tellement de mal depuis que tu as été banni de Terra Nova qu'une seule vie ne suffirait pas à réparer toutes tes fautes ! Tu as faillit détruire ma vie et celle de milliers de personnes ! Tu as exécuté Alicia simplement parce qu'elle refusait de parler ! Ton père aimait cette femme, Lucas !

Le jeune homme passa sa langue sur ses lèvres. Il déglutit et remua les mâchoires. Un silence passa et Skye vida le second poisson.

- Et si je… Et si je la faisais revenir, fit-il. Alicia…

Skye se figea, la main dans son poisson.

- Quoi ? fit-elle. Elle est morte d'une balle dans la tête !

- Je…

Lucas passa sa main valide sur sa nuque et sentit ses cicatrices sous ses doigts. Il baissa la tête puis soupira et se releva. Skye abandonna aussitôt ses poissons et le suivit. Elle le saisit par le bras et le fit pivoter.

- Tu peux vraiment la faire revenir ? demanda-t-elle.

- Je… Je pourrais retourner dans le passé et faire en sorte de ne pas l'exécuter…

- Cela modifierait alors notre futur…

Lucas baissa la tête. Skye se détourna aussitôt. La mort du Lieutenant Washington l'avait particulièrement affectée et elle savait que le Commandant ne s'en était pas encore remis. Ils avaient servi ensembles en Somalie, à Cu Lao Cham aussi, et pendant encore plusieurs guerres à travers le monde. Ils étaient étroitement liés et Skye savait que Taylor avait un respect immense pour cette femme au caractère solide.

- Je peux peut-être… fit soudain Lucas. Si je retourne dans le passé, je peux la prévenir qu'elle va mourir ou alors faire en sorte qu'elle puisse s'enfuir avec les Shannon…

- C'est une idée stupide, Lucas. On ne peut pas faire revenir les morts !

- On a bien réussi à remonter de quatre-vingt-cinq millions d'années dans le passé…

- Ce n'est pas notre passé mais une réalité parallèle. Si tu arrive à revenir trois mois plus tôt et à ne pas exécuter Wash, tu risque de modifier tout ce qui s'est passé depuis et… et c'est très bien comme c'est.

- Tu ne crois même pas à ce que tu dis, Bucket…

Skye grogna et retourna à ses poissons. Lucas s'en retourna dans la grotte et saisit sa boîte. Il l'activa et se mit à faire des calculs plus savants les uns que les autres. Si une fracture dans l'espace-temps pouvait exister et transporter la matière, alors il pourrait en créer une, artificielle, afin de revenir dans le passé et ne pas tuer le Lieutenant. Sa mort n'avait eut aucune incidence directe sur la suite des événements puisque les Shannon étaient déjà loin quand elle a été capturée. Oui, il pouvait le faire, peu importe le temps que cela lui prendrait mais il pouvait le faire et de ce fait, il pourrait ramener cette femme à son père, alors là, peut-être, qu'il lui pardonnera d'avoir voulu être trop enthousiaste, aveugle, avare… idiot.

- Je viens aux nouvelles, comment ça va ?

- Bien, Dr Shannon. Je m'en sors. Vous êtes seule ?

- Oui, oui... Comment va-t-il ?

- Je suis arrivée à temps, la gangrène était déjà là. J'ai du agrandir les plaies en coupant les chairs mortes et là ca va, elles se referment doucement et l'infection n'est pas revenue. Je pense le ramener au campement.

- Skye, ce n'est pas une bonne idée…

- Je me porte garante de lui. S'il accepte mes conditions, on rentrera à Terra Nova et je parlerais au Commandant.

- Skye… Réfléchi bien… Taylor est comme ton père, si tu le trahi à nouveau, il va te renier et…

- Je sais, Dr Shannon, mais Lucas est prêt à faire profil bas. Je ne sais pas pourquoi mais je n'ai pas envie de l'abandonner dans la jungle.

- Il est avec toi, là ?

- Il dort.

- Hm. Bon, prochain rapport demain soir. Nous partons dimanche matin, n'oublie pas.

- Entendu. Skye terminé.

La tablette se coupa et Skye soupira profondément. Elle leva les yeux vers la couchette et Lucas tourna la tête vers elle. Il ne dormait pas, il se reposait simplement, et il avait écoutée la conversation.

- Tu es sérieuse ? demanda-t-il en regardant le plafond.

- A quel sujet ?

- Ma rédemption. Tu crois que tu seras assez forte pour résister à mon père ?

- Il m'aime, Lucas. Et je sais que c'est un homme bon et généreux sous son uniforme. Mais il souffre de tout ce que tu lui as fait subir, de la mort de Wash, de l'attaque de la colonie… Il a beaucoup de responsabilités et s'il ne se montrait pas impitoyable, on aurait vite fait de lui marcher dessus. Le campement part dimanche, c'est après-demain. Il faut six heures pour y retourner. Quoi que tu décides, je partirais demain soir, avec ou sans toi.

Lucas ferma les yeux, hocha la tête puis se tourna vers le mur, sur le côté opposée à son épaule blessée. Skye regarda son dos un moment puis soupira et s'enroula dans sa couverture en remettant du bois dans le feu pour qu'il tienne toute la nuit. Peu après, elle dormait profondément.

- Skye n'est toujours pas là ?

- Non, Docteur. Elle a son GPS ?

- Oui, oui, elle a du être retenue par les grosses pluies de l'autre jour, fit Malcolm. Je vais lui envoyer un message.

C'était dimanche matin et le camp de recherche était plié et prêt à partir. Malcolm attendait que les dernières caisses soient chargées sur les Rovers avant de partir, mais il attendait aussi et surtout que Skye rentre. Les deux autres chercheurs qu'il avait envoyés explorer le coin, pour couvrir l'absence de la jeune fille, étaient rentrés très tôt le matin même, les bras chargés de nouvelles plantes, mais il était bientôt midi et toujours pas de Skye en vue.

- Le campement est juste derrière ces arbres, tu peux encore changer d'avis…

Lucas baissa la tête. Il serra ses doigts sur sa besace où se trouvaient sa boîte et ses maigres affaires.

- Je sais ce que je risque, fit-il. Mais j'ai accepté tes conditions. Ramène-moi auprès de mon père et empêche-le de me tuer tout de suite. En échange, je ferais ce que tu me diras jusqu'à ce que tu décides que le jeu est terminé.

Skye hocha la tête. Elle se dirigea alors vers les buissons qui bordaient la clairière et laissa passer un Brach avant de sortir du bois. Aussitôt, les membres de l'expédition la hélèrent et Malcolm se précipita vers elle pour l'aider avec les deux énormes sacs qu'elle rapportait.

- Ton invité est là ? demanda-t-il.

- Oui. Sachez que je me mettrais entre les armes et lui. J'en ai fait la promesse.

- Tu es folle, Skye.

- Lucas a le droit d'être jugé, fit la jeune fille. Il est fatigué de courir et souhaite désormais racheter ses fautes. Il est conscient que cela lui prendra des années mais il est prêt à ce sacrifice, tant que je serais entre son père et lui.

- Tu te rends compte que le Commandant va être furieux après toi ?

- Je sais. J'en prends le risque, tant pis.

- Hum. Bon. Soit, je te fais confiance…

Il se détourna alors en emportant les sacs et Skye se retourna légèrement. Lucas sortit du bois et la jeune fille lui tendit la main droite. Il la considéra un moment puis la prit et ils rejoignirent le campement. Il y eut alors des murmures et les soldats de l'escorte braquèrent aussitôt leurs armes sur le jeune homme qui resta derrière Skye.

- Baissez vos armes, messieurs, fit la jeune fille. Personne ne lui fera du mal ou l'approchera tant que je serais là.

- Cet homme est un traitre, petite ! s'exclama le Capitaine Drome. Écarte-toi.

- Non. J'ai promit de le ramener à Terra Nova et si cela ne vous plait pas, libre à vous de partir en courant jusqu'à la colonie pour prévenir le Commandant !

Lucas lâcha soudain la main de Skye et recula d'un pas. Celle-ci se retourna et secoua la tête. Le jeune homme baissa le nez. Soudain, les soldats baissèrent leurs armes et Drome ordonna le départ. Tout le monde se trouva une place dans un Rover et Skye grimpa dans celui de Malcolm et Elizabeth. Lucas s'assit près d'elle, silencieux, et ne lâcha pas un mot de tout le voyage jusqu'à Terra Nova où ils arrivèrent de nuit.

- Je m'arrête à la clinique, fit Malcolm comme le convoi traversait directement la colonie. Dépêchez-vous de filer vous cacher.

Skye hocha la tête et le Rover s'arrêta. Elizabeth en descendit, suivie de Malcolm et ils firent comme s'ils étaient tous les deux. Skye attendit qu'ils soient rentrés dans le labo pour sortir du Rover et, regardant autour d'elle, elle tendit la main à Lucas qui sortit à son tour et la suivit entre les maisons jusqu'à la maison de commandement. Là, ils se glissèrent dessous et entrèrent dans la salle de l'Œil.

- Restes ici pendant que je vais parler à ton père, fit la jeune fille. A cette heure-ci, personne ne réserve l'Œil. Ne sors d'ici sous aucun prétexte et si quelqu'un vient malgré tout, cache-toi.

Lucas hocha la tête. Skye se détourna alors mais il la retint par le bras. Elle se tourna vers lui et il la remercia d'un signe de tête puis la jeune fille fila.

- Skye !

- Bonsoir Commandant…

- Alors cette expédition ? Tu as l'air enchantée, ma fille.

- Ca s'est très bien passé, fit la jeune fille en souriant. On ramène des tonnes de plantes.

- Très bien ça. Hm, tu m'excuseras mais j'ai pas mal de travail ce soir et…

- Ah… Oui… Mais je… Hem, j'ai quelque chose à te dire avant, je…

- Hm ?

Taylor plissa les yeux. Assis à son bureau, une épaisse plaque de verre supportée par un crâne de Tyrannosaure, l'homme haussa les sourcils.

- Qu'y a-t-il ? demanda-t-il. Parle donc, aller…

- Je… C'est-à-dire que… C'est plutôt délicat et…

- Skye, si tu as des problèmes personnels, parle-en avec Alic… avec le Dr Shannon, se reprit aussitôt le Commandant. Aller, file, je… j'ai du travail.

La jeune fille baissa la tête et tourna les talons. Elle quitta la maison ronde et se faufila dans les ombres jusqu'à l'Œil. Elle y retrouva Lucas, en train de travailler via l'imagerie holographique sur ses équations et, après les avoir regardées une seconde, Skye signala au jeune homme qu'il était temps de partir.

- Tu as parlé à mon père ?

- Non, il n'avait pas l'air d'aller bien ce soir… On va aller chez moi, les autres ne sont pas là le dimanche soir, ils passent le week-end avec leurs parents… Aller viens, profitons de l'heure tardive.

Lucas acquiesça et déconnecta sa boîte de l'Œil. Il suivit la jeune fille jusqu'à la maison qu'elle partageait avec trois autres jeunes gens et quand ils y furent, ils purent souffler.

- On va manger un morceau maintenant, fit Skye. Je meure de faim.

- Pas moi. Je voudrais travailler sur ce que je t'ai dit…

Skye le regarda.

- Tu veux vraiment la faire revenir ? demanda-t-elle, surprise.

- Si j'arrive à créer une faille dans le continuum espace-temps et à remonter de trois mois dans le passé, je pourrais faire en sorte que Wash ne soit pas tuée, juste assommée. Mon père croira toujours qu'elle est morte mais quand je l'aurais exécutée, je l'emmènerais en sécurité et je reviendrais. Nous pourrons alors aller la chercher et la ramener à mon père… Avec un tel présent, il va bien m'écouter, non ?

Skye passa sa langue sur ses lèvres.

- Alicia était plus qu'un soldat aux yeux de ton père, Lucas, fit-elle. Il avait une grande estime pour elle et je suis certaine que si leur en avait laissé le temps, ils auraient fini par reconnaitre qu'ils s'aimaient. Si tu la lui ramène, Lucas… Toute ta vie va changer.

- C'est le but.

Skye eut un léger sourire. Elle indiqua ensuite sa propre chambre au jeune homme et il s'y installa pendant qu'elle dinait. Elle le rejoignit un peu plus tard et l'observa travailler sur ses équations pendant qu'elle vidait son sac et rangeait ses affaires. Au moment d'aller dormir, elle lui laissa son lit, prétextant qu'il avait besoin de confort pour ses blessures, et s'installa sur un lit de camp en réfléchissant à la suite des événements.

- Alors, Malcolm ?

- Bonjour Commandant.

- Cette semaine s'est bien passée ?

- Parfait. Vivre au milieu des Brachs a été une expérience très enrichissante mais bon, ils sont bruyants et j'avais hâte de revenir ici, j'avais la tête comme un melon.

Taylor eut un rire puis Elizabeth s'approcha avec une tablette et la remis à Malcolm.

- Les plantes que Skye a ramenées sont très intéressantes, fit-elle. Je pense qu'on va pouvoir en faire quelque chose.

- Bien, bien. Où est-elle au fait ?

- Chez elle, je pense. Elle est en congé cette semaine, je lui ai donné des vacances pour la remercier d'avoir crapahuté seule en forêt pendant cinq jours.

- Je vois. Merci à vous deux pour votre travail. Sans vous, je ne sais pas ce qu'on aurait fait.

Elizabeth sourit puis Taylor tourna les talons et traversa la colonie en direction de la maison que Skye partageait avec ses amis. Il était encore tôt, à peine neuf heures, et la jeune fille devait sans doute dormir encore. Cela ne l'empêcha pas de frapper contre la porte de verre fumé…

- Je viens… répondit une voix ensommeillée. Oh Commandant… Entre…

- Bonjour Skye, je te réveille ?

- Ce n'est pas grave… Tu veux quelque chose ?

- Moi non mais toi… tu voulais me parler hier soir mais je… Enfin vas-y, ce matin, je suis là pour toi. Je t'écoute.

Skye, parfaitement réveillée, jeta un coup d'œil vers la porte de sa chambre entrouverte et fit asseoir Taylor en lui proposante du café.

- J'ai un truc très important à te dire… fit-elle alors. Je… tu risque de hurler mais…

Devant la gêne de sa fille adoptive, Taylor se demanda ce qu'elle avait bien pu faire d'aussi grave pour qu'elle en perde tout son bagou naturel. C'était à peine si elle pouvait parler !

- Skye, allons, parle, je ne vais pas te tuer…

- Moi non mais… Oh et puis zut, tant pis pour les gants. Tu peux venir !

Taylor se redressa, surpris.

- Mais qui…

Il se retourna alors et son visage passa par toutes les couleurs quand il reconnu son fils dans l'entrebâillement de la porte de la chambre de Skye. La jeune fille anticipa alors les choses et bondit devant le jeune homme au moment-même où Taylor tirait son sonique de son holster.

- Qu'est-ce qu'il fait ici ! aboya-t-il. Skye, ôtes-toi de là !

- Non ! répondit la jeune fille. Tu ne lui feras aucun mal, je le lui ai promit !

- Idiotie ! Il a trahi la race humaine !

- Père, je…

- La ferme ! Skye, tire-toi d'ici !

La jeune fille saisit la main de Lucas dans son dos et se redressa.

- Non, fit-elle. Je veux que tu m'écoute… Je me porte garante de lui, il va se tenir à carreau, je te le promets !

- Skye, tu es une gamine, tu ne peux pas comprendre !

Skye serra les mâchoires. Elle ferma fortement les yeux et fit alors reculer Lucas dans la chambre. Elle tira la porte et leva ensuite les mains.

- Tu oserais entrer dans la chambre de ta fille sans son autorisation ? demanda-t-elle.

Taylor se figea. Il avait instauré des règles de politesse et de bienséance strictes depuis que la construction de Terra Nova et l'intrusion dans une zone privée n'en faisait pas partie.

- Skye, tu me défie ? demanda-t-il.

- Je te demande juste d'être indulgent. Il m'a demandé mon aide, j'ai passé toute la semaine à soigner ses plaies… Il est à bout de forces et tout ce qu'il veut c'est que tu lui pardonnes, il a conscience qu'il est allé trop loin et…

- Tais-toi, fit alors Taylor en baissant son arme. C'est la deuxième fois que tu me trahi, Skye… Il n'y en aura pas de troisième. Tu n'es plus ma fille, c'est fini !

Taylor se détourna alors et la jeune fille se jeta sur lui et lui saisit le bras.

- Non ! Je t'en supplie ! Ne fais pas ça ! s'exclama-t-elle en se mettant à pleurer. J'ai besoin de toi ! Je t'en prie !

Taylor lui fit lâcher prise facilement et se dirigea vers la porte. Skye, en larmes, se laissa glisser sur le sol et deux mains la saisirent par les épaules.

- Tu es un monstre… fit alors Lucas.

- Pardon ?

- Tu es pire que moi, papa ! s'exclama le jeune homme en aidant Skye à se relever. Elle a bravé l'interdit pour m'aider parce que je le lui ai demandé et toi… Toi… J'avais l'intention de te ramener Washington ! s'exclama-t-il. Mais puisque tu refuses le dialogue, ce n'est pas la peine que je me casse la tête à…

Taylor fit face à son fils.

- Tu as dit… quoi ? fit-il lentement.

Il avait brusquement blêmit. Accrochée au jeune homme, Skye renifla.

- Il dit vrai, fit-elle. Il pense qu'il y a un moyen pour remonter dans le passé à un moment donné et empêcher la mort d'Alicia…

- C'est impossible ! s'exclama alors le Commandant. Remonter dans le passé signifie changer le futur !

- C'est la mission principale de Terra Nova ! s'exclama alors Skye. Tu as oublié ? Tu as oublié que si nous sommes ici c'est pour donner une seconde chance à l'Humanité ? Pour changer le futur !

Taylor se figea.

- Mais…

- Mon oncle, je t'en supplie… Ne le chasse pas tout de suite… Il peut réussir, s'il y a un moyen, il peut le faire !

Skye s'approcha du Commandant et lui prit la main.

- A moi aussi elle me manque beaucoup… fit-elle doucement.

Taylor regarda la jeune fille et soudain, se détourna et quitta la maison. Skye ne chercha pas à le suivre. Elle soupira et referma la porte. Deux bras la ceinturèrent alors et elle se retourna. Lucas lui caressa le visage avant de l'embrasser doucement.

- Merci… souffla-t-il contre ses lèvres. Maintenant aide-moi à trouver un endroit sûr où je pourrais m'installer. Je ne pense pas que tes amis verraient d'un bon œil ma présence dans ta chambre…

Skye hocha lentement la tête et alla s'habiller pendant que le jeune homme mangeait quelque chose. Ils quittèrent ensuite la maison et faufilèrent entre les baraquements jusqu'à la zone initialement prévue pour la onzième colonie. Deux ou trois maisons étaient habitables et Skye choisi celle qui était le plus éloigné des maisons des Dix.

- Ici, tu seras tranquille, fit-elle. On ne vient jamais dans cette zone, elle est comme… maudite.

- Je vois…

Un silence s'installa et Skye s'excusa alors et quitta la maison. Lucas resta alors seul et verrouilla la porte après la jeune fille. Il alla s'enfermer dans une chambre et entreprit de reprendre ses équations en se disant que finalement, tout ne s'était pas trop mal passé. Après tout, son père aurait bien pu le tuer sans songer à Skye…

- Vous avez entendue la nouvelle ?

- Oui… Comment est-ce qu'il ose remettre les pieds ici après tout le mal qu'il a fait ?

- Et surtout sortir au grand jour !

- C'est une honte ! Que fait le Commandant !

- Chut, on dit que sa fille adoptive le protège !

- Ah bon ? Skye ?

- Oui, elle. Apparemment, elle reste entre le Commandant et son fils…

Skye serra les mâchoires mais ne dit rien. A un étal d'une bande de commères, Lucas et elle faisaient quelques courses. Cela faisait une semaine maintenant que le jeune homme était de retour dans la colonie et les rumeurs allaient bon train mais ni Skye ni Taylor n'avaient donné suite. Lucas, lui, restait étrangement silencieux. Il ne sortait de sa maison qu'uniquement accompagné de Skye et vêtu d'un sweater à capuche qu'il rabattait sur sa tête, le reste du temps, il se barricadait dans la maison à moitié achevée dans le onzième quartier. Personne n'allait jamais là-bas, même les jeunes et c'était très bien comme ça.

- Ne les écoute pas, ce ne sont que de vieilles chipies qui ne savent pas quoi faire de leur journée, siffla Skye en passant près du groupe de femmes qui semblèrent se gonfler comme des baudruches, à la fois outrées et mal à l'aise d'avoir été entendues.

- Je ne les avais pas vus… souffla l'une d'elles.

- Moi non plus… admit une autre.

Elles se séparèrent ensuite et le couple retourna dans le onzième quartier avec ses achats, principalement de la nourriture. Lucas n'était pas porté sur le matériel et la maison n'étant pas terminée, il n'avait pas l'électricité. Quelques bougies disséminées ici et là lui suffisaient à s'éclairer et à se chauffer, et de toute façon, après avoir vécu trois mois dans la jungle aux portes de la mort, avoir un toit étanche sur la tête était largement suffisant.

Skye déposa son cabas sur la table de la cuisine et soupira profondément.

- Pitié, dis-moi que tu avances avec tes équations, fit-elle.

- Je fais du surplace, je n'arrive à rien…

- Lucas…

- Je sais ! Mais c'est plus compliqué que je ne le pensais…

Skye pinça les lèvres.

- Je ne vais pas pouvoir rester entre ton père et toi pendant des lunes… Cela fait une semaine maintenant et il ne me regarde même plus…

- Je t'en demande beaucoup, je le sais, Bucket, fit le jeune homme. Mais si je trouve le moyen de créer une faille, tu me remercieras…

- Pourquoi ? Ca pourrait être pire que maintenant, tu y as songé ?

Lucas ne répondit rien. Il se détourna et disparu dans la pièce adjacente. Skye se mordit la lèvre. Cette situation la mettait sur les nerfs. Ses amis se détournaient d'elle les uns après les autres, même Josh ! De plus, des militaires surveillaient le quartier à moitié construit, comme si c'était une prison de haute surveillance… Le Commandant, quant à lui, ne daignait même plus lever les yeux sur la jeune fille qu'il avait adoptée à la disparition de ses parents. Même Mrs Tate, la mère de Skye, avait prit ses distances avec sa propre fille et celle-ci avait de plus en plus de mal à supporter tout ça.

Après avoir rangé les commissions, Skye s'approcha de la chambre de Lucas. Elle croisa les bras et s'appuya contre le chambranle de la porte. Le jeune homme lui jeta un regard en coin puis retourna à ses équations. Il était assis en tailleur sur son lit, la boîte violette entre les jambes et des équations compliquées tournaient autour de lui, les chiffres s'assemblant et se séparant. Soudain, tout disparu et Lucas soupira profondément. Skye s'approcha et s'assit au bord du lit.

- Je crois que je me suis trop avancé… fit-il. Ca fait une semaine, nuit et jour que je travaille là-dessus mais tous mes calculs sont faux…

- Tu l'as dit toi-même, si nous avons pu remonter dans le passé, alors il doit y avoir moyen de…

- Oui, la coupa Lucas. Mais cela risque de prendre beaucoup plus de temps que je ne le pensais et nous n'avons pas ce temps. Mon père ne va pas supporter ma présence encore longtemps si je ne fais que vivre ici sans me soucier ce qu'on dit autour de moi.

Skye pinça les lèvres. La main de Lucas se posa alors sur la sienne.

- Heureusement que tu es là, Bucket…

- Je me demande si j'ai bien fait…

- Tu vas me laisser en pâture aux coloniaux ?

- Non, fit Skye en secouant la tête. On a conclu un marché, j'irais jusqu'au bout mais j'ai de plus en plus de mal à supporter l'indifférence du Commandant et mes amis commencent à me tourner le dos les uns après les autres… Ils ne comprennent pas que je veuille aider celui qui a faillit faire de nos vies un enfer…

Lucas baissa la tête et retira sa main. Soudain, on frappa à la porte. Les deux jeunes gens se raidirent et ne répondirent pas.

- Skye, c'est le Dr Shannon. Tu es là ?

La jeune fille soupira de soulagement et alla ouvrir. Elle fit entrer la femme qui se raidit quand Lucas sortit de la chambre à son tour.

- Je viens voir tes blessures, fit Elizabeth.

- Skye s'en occupe très bien, merci, fit Lucas en retournant aussitôt dans la chambre.

Elizabeth pinça les lèvres.

- Je n'ai pas l'habitude de me faire remballer par un patient…

- Il est à prendre avec des pincettes, je l'admets, fit Skye en plissant le nez. Vous n'êtes pas venue ici pour ça, si ?

- Non. Je tenais en fait à te prévenir que le Commandant est en chemin…

- Quoi ?

Lucas reparut alors.

- Que veut-il ? demanda-t-il.

- Je ne sais pas mais il a deux soldats avec lui et mon mari.

- Ca sent pas bon, fit alors le jeune homme en se détournant à nouveau. Skye, on s'en va.

- Et pour aller où ? demanda la jeune fille en se précipitant dans la chambre. Lucas, attends ! Ils veulent peut-être discuter…

- Je connais mon père ! S'il se déplace en personne c'est pour m'arrêter. Tu m'aides ou pas ? Non, bon alors vas-t-en, ne restes pas en travers de son chemin. Vous non plus, Doc.

Soudain, le jeune homme se figea.

- Qu'y a-t-il ? demanda Skye. Lucas… ?

Il leva un index pour faire taire la jeune fille et se jeta sur son ordinateur. Il l'activa aussitôt et se mit à sélectionner des hologrammes, à les assembler et à les déplacer à toute vitesse.

- Que fait-il ? demanda Elizabeth, intriguée.

- Vous observez un génie au travail, répondit Skye. Lucas ?

Le jeune homme leva alors les mains et tourna la tête vers son amie.

- J'ai trouvé, fit-il.

Il toucha un hologramme du bout des doigts et tout s'éteignit. Le vent se leva soudain en emportant les choses qui n'étaient pas fixées et Elizabeth plaqua sa main sur ses cheveux.

- Lucas ! s'exclama-t-elle. Que se passe-t-il ? Qu'as-tu fait !

De l'électricité crépita alors dans l'air et soudain, un éclair frappa le sol devant Lucas. La seconde d'après, une faille temporelle d'une intense lumière bleue s'ouvrait, déchirant l'espace-temps.

- Lucas !

Skye fit un pas en avant mais Elizabeth la saisit par le bras. Le jeune homme regarda la jeune fille, s'approcha d'elle, lui saisit le visage entre ses mains et l'embrassa vivement.

- A dans cinq minutes, fit-il.

Il recula et disparu dans la faille qui se referma aussitôt. Un silence mortel tomba en même temps que le vent et, abasourdie, les deux femmes bondirent de frayeur quand la porte de la maison s'ouvrit en grand après le solide coup de pied d'un soldat.

- Où est-il ? aboya Taylor en entrant.

Skye, choquée, se retrouva muette. Elizabeth leva les mains et haussa les épaules.

- Où est mon fils ! tonna le Commandant. Dr Shannon, que faites-vous ici ? Vous m'avez trahie vous aussi ?

- Non ! répondit la femme en retrouvant la parole. Je venais voir Skye…

- Où est Lucas ! demanda Taylor, mauvais. Skye !

La jeune fille sursauta.

- Il… Il est partit, fit-elle. Il…

Elle haussa alors les épaules et soudain, la porte arrière de la maison s'ouvrit…

En entendant la porte dans son dos s'ouvrir, Skye se retourna et sa mâchoire lui tomba sur la poitrine.

- Lucas ! fit-elle. Mon Dieu !

Sans prévenir, elle lui sauta au cou et le jeune homme la serra contre lui en rigolant.

- Tu t'es inquiétée, Bucket ? demanda-t-il comme elle reculait.

Il lui caressa les cheveux et tourna ensuite les yeux vers son père et le couple Shannon qui semblaient ne plus rien comprendre.

- D'où viens-tu ? demanda alors Taylor. Qu'est-ce que…

- J'ai réussi, papa, fit-il. Skye, tu viens de me voir partir, n'est-ce pas ?

- Oui, je… Tu as ouvert une faille et tu t'es engouffré dedans mais… C'était il y a moins de cinq minutes et… Comment…

- J'y suis arrivé, Skye, je suis remonté dans le passé en créant moi-même la faille ! fit le jeune homme, enthousiaste. J'ai réussi, Bucket !

Il lui saisit le visage entre ses mains et Skye posa ses mains sur ses poignets. Soudain, une présence se profila à la lisière de son champ de vision et elle tourna la tête. Son cœur manqua un battement.

- Alicia… souffla-t-elle.

Le Lieutenant Washington, vêtue comme une Sixer, se redressa. Elle regarda alors vers Taylor qui, figé, dégaina soudain son arme.

- Non ! s'écria alors Skye. Non, Commandant !

Jim avait saisit le bras de Taylor et celui-ci le regarda.

- Explique-nous cette histoire ! tonna alors le Shérif. Wash est morte ! Nous l'avons tous vue mourir de ta propre main !

- Je ne suis pas morte, Shannon, fit alors Wash en le regardant. Mais asseyez-vous donc… L'histoire risque de prendre quelques heures à raconter…

Elle jeta un regard un peu dur à Lucas qui se détourna et disparu dans sa chambre. Skye le suivit et tira la porte dans son dos malgré l'envie qu'elle avait d'écouter l'histoire. Le jeune homme l'agrippa soudain et l'étreignit solidement.

- Hé… fit Skye, surprise. Lucas… Ca va ?

- Tu m'as manqué Skye…

- Mais tu es partit seulement cinq minutes…

Lucas sourit. Il l'embrassa sur le front et s'éloigna.

- Lucas… fit alors Skye. Lucas, comment as-tu fait ?

La jeune fille s'approcha de la fenêtre. Elle posa une main dans le dos de son patient et il baissa la tête vers elle avant de lui faire face.

- J'ai trouvé la solution pendant que tu me disais que mon père voulait peut-être discuter… fit-il. J'ai eut comme un flash et j'ai aussitôt vu les équations que je devais corriger. Skye, je viens de passer trois mois dans la jungle…

Skye cligna des paupières.

- Mais tu étais là il y a moins de cinq minutes ! s'exclama-t-elle. Je me retourne et tu rentres par la porte arrière ! Je n'y comprends rien, Lucas !

- C'est pourtant simple, fit-il. J'ai franchi le portail, je me suis retrouvé juste après l'invasion et, connaissant le futur, j'ai fait exactement ce qu'il s'est passé afin de ne rien modifier, sauf au moment d'exécuter Wash. Je l'ai assommée d'un très faible tir sonique en pleine tête ce qui l'a plongée dans un profond coma. Quand son corps a été emmené à la morgue, je suis allé le subtiliser de nuit et je l'ai conduite dans l'ancien camp des Sixers. Quand tu as cru me tuer de deux balles dans la poitrine, j'ai prit la poudre d'escampette et je suis retourné auprès d'elle. Je l'ai veillée jusqu'à ce que je n'en puisse plus de souffrir de mes blessures…

- Et que tu décides à me demander de l'aide…

- C'est ça. Wash était réveillée mais ses connaissances médicales sont très limitées, voir inexistantes. Elle connait par contre quelques plantes et c'est grâce à elle que j'ai pu éviter la gangrène totale et la perte de mon bras.

- Où était-elle pendant que j'étais avec toi, dans la grotte ?

- Dans la jungle. Persuadée que tout le monde la pensait morte, elle ne voulait pas rentrer à Terra Nova. Mais comme je savais que j'allais vouloir la ramener en vie à mon père pour tenter de me racheter, j'ai réussi à la convaincre de se rapprocher de moi.

- Mais quand…

- Tu te souviens quand tu es partie dans les bois chercher à manger ? Elle était juste là, elle te suivait… C'était elle ton impression étrange le soir de l'orage aussi.

Skye blêmit.

- Et le Carno ?

- C'est elle qui l'a poussé jusqu'à notre campement. Les Ankylosaures aussi. Elle a détourné ton attention volontairement pour ne pas que tu puisses la voir.

Skye secoua la tête et haussa les sourcils.

- C'est incroyable, fit-elle. J'ai beaucoup de mal à y croire…

Luca sourit. Il leva la main et caressa la joue de la jeune fille.

- Je n'y serais pas arrivé sans toi, souffla-t-il.

Il laissa alors retomber sa main et baissa la tête en faisant à nouveau face à la fenêtre.

- Maintenant, mon destin est entre les mains de Washington, soupira-t-il.

Skye grimaça et tourna la tête vers la porte close de la chambre. Elle se détourna et Lucas posa une main sur son épaule. Le regardant, elle lui fit un sourire.

- Ne bouge pas d'ici, je vais plaider en ta faveur, fit-elle.

Lucas hocha la tête et la jeune fille quitta la chambre. Elle alla s'asseoir en silence près d'Elizabeth à qui elle hocha la tête en réponse à sa question muette, puis elle regarda Alicia et celle-ci lui jeta un regard.

- Désolée pour le Carno, lui fit-elle. Mais tu étais trop près de moi…

Skye eut un sourire étrange et hocha la tête, ne sachant pas quoi dire.

- J'ai du mal à croire à toute cette fable, fit alors Taylor.

Il se gratta le front et Wash sourit.

- Je suis vivante, Commandant, fit-elle. C'est tout ce qui compte.

- Je t'ai vue mourir ! répliqua l'autre.

- Moi aussi, fit Jim. Une balle dans la tête…

- Une impulsion sonique, fit alors Skye.

Les adultes la regardèrent.

- Continue ? fit Jim.

- Lucas… En remontant dans le passé, il a modifié l'exécution de Wash et…

Elle raconta alors ce que le jeune homme venait de lui expliquer et quand elle se tut, l'atmosphère était déjà moins lourde. Elle s'allégea cependant d'un coup quand le Commandant bondit sur ses jambes et quitta la maison par la porte arrière qui donnait sur un petit jardin encore en chantier.

- Nathaniel !

Washington lui emboita le pas et les Shannon se regardèrent.

- Rentrons, fit alors Jim. Toi Skye… Non rien.

La jeune fille baissa la tête, un peu honteuse, et les deux adultes partirent par la porte de devant en la fermant après eux. Skye se leva alors et s'approcha de la porte de derrière ouverte et, restant dans l'ombre, elle observa son père adoptif et son fidèle lieutenant. Elle se mordit la lèvre quand l'homme se détourna de la femme, comme insensible, puis elle sourit quand Alicia parvint à poser une main sur le bras du Commandant.

- Bien joué, Lucas… souffla-t-elle avec un large sourire quand Taylor saisit Washington à bras le corps pour l'enlacer brutalement.

Alicia hésita une seconde puis passa ses bras sur la nuque de son supérieur et resserra sa prise. Elle jeta un regard vers la maison et Skye inclina la tête en refermant la porte. Elle retourna dans la chambre et trouva Lucas allongé sur son lit, sur le dos, son bras blessé sur le ventre et l'autre sous la nuque.

- Tout va rentrer dans l'ordre, maintenant… fit-elle en s'asseyant au bord du matelas. Lucas…

- Hm…

- Qu'y a-t-il, tu devrais sauter de joie…

- Pourquoi ? Mon père a retrouvé celle qu'il l'aime mais il me reste encore à passer en jugement et malgré tout, mes actes restent mes actes et je…

- Ssh ! fit alors Skye. Tais-toi. Je suis certaine que le Commandant va revoir son jugement te concernant et même si tu as commis des crimes contre l'humanité, tu lui as rendue la seule personne qu'il estime plus que lui-même… Je pense que pour cela, tu as droit un bon gros point, non ?

Lucas eut un demi-sourire. Il se redressa alors sur un coude et approcha son visage de celui de Skye qui ne bougea pas.

- Et toi ? demanda-t-il à voix basse.

- Moi quoi ? demanda la jeune fille avec un sourire en coin.

- Crois-tu que mon père laisserait sa petite chérie entre les mains d'un grand méchant comme moi ?

Skye haussa un sourcil.

- Cela dépend de ce que le grand méchant en question veut en faire…

Lucas sourit largement et ils pouffèrent. Le jeune homme lui ravit alors les lèvres et l'embrassa avec ardeur. Skye lui rendit le baiser et quand elle le brisa, elle dit :

- Le combat n'est pas encore terminé. Tu vas devoir encore te battre pour t'amender de tes fautes auprès de coloniaux et certains vont sans doute tenter de te mettre des bâtons dans les roues…

- Je n'en doute pas, mais tu seras là pour m'aider, n'est-ce pas ?

- Oui. On a conclu un marché, non ?

Lucas sourit. Il l'embrassa à nouveau et le bruit de la porte de derrière les sépara.

- Lucas ? Skye ? Où êtes-vous les enfants ?

- Là, papa…

Taylor apparut dans l'embrasure de la porte de la chambre et Alicia se profila dans son dos. Elle entra dans la chambre et sourit à Skye.

- Tu n'es pas encore tiré d'affaire, fils, fit le Commandant. Quant à toi, Skye, tu auras des comptes à me rendre un de ces jours et quand je les voudrais, tu n'auras pas le droit de dire non.

- Je sais, mon oncle, fit la jeune fille en souriant. Mais ca en valait la peine, non ?

Wash eut un sourire et Taylor se racla la gorge. Skye haussa un sourcil et sourit bizarrement.

- Ôtes ce sourire de ton visage, gamine, grommela le Commandant en détournant le regard.

- Aller, dis-le, fit alors Lucas.

- Dire quoi ? Je ne vois pas de quoi tu parles…

- Nathaniel…

- Ah, ne t'y mets pas…

- Ils le méritent pourtant, non ? fit Alicia avec un sourire.

Taylor grogna puis marmonna quelque chose d'incompréhensible.

- Je n'ai pas entendu, fit Skye avec un sourire pour Lucas.

- Hmmhmnm.

- Plus fort, mon oncle.

Taylor serra les mâchoires.

- Merci ! fit-il, agacé. C'est bon, vous êtes contents ?

Skye plissa le nez. Elle bondit alors du lit et sauta au cou de l'homme qui l'entoura de ses bras. Elle le relâcha une seconde plus tard et lui planta un baiser sur la joue.

- Prends soin d'elle maintenant, d'accord ? fit-elle. Lucas ne va pas remonter dans le passé toutes les deux minutes…

- Maudits gamins, grogna Taylor en reculant. Wash, on y va.

- Oui, mon Commandant !

L'homme quitta la maison et la jeune femme regarda Skye. Elle s'inclina devant elle.

- Merci pour tout, Skye.

- Ce n'est pas vraiment moi qu'il faut remercier…

- Je sais, mais lui, c'est déjà fait.

Alicia regarda Lucas, inclina la tête puis se détourna comme Taylor l'appelait à nouveau sèchement. Quand le silence retomba, Skye soupira. Lucas l'entoura alors de ses bras et posa son menton sur sa tête.

- Game Over ? fit-il.

Skye sourit et se retourna.

- Oh non.

- Ah bon ?

- N'oublie pas. Je te protège de ton père mais en échange tu m'obéis… Le couperet est toujours en attente de tomber, nous n'avons réglé qu'une partie du problème. Maintenant, il va falloir se battre pour régler la seconde partie.

- Et… combien y a-t-il de parties en tout ?

- Autant que qu'il y a de chefs d'accusation contre toi.

Lucas plissa le nez.

- Hm, fit-il. Cela veut dire que je vais rester inoffensif encore plusieurs années ?

Skye sourit bizarrement. Elle remua ses épaules, les mains dans le dos, et pinça les lèvres.

- Cela dépendra si tu es gentil ou non…

- Skye…

- Quoi ? Je suis le maître du jeu, n'oublie pas.

Lucas haussa un sourcil et soudain, la saisit par la taille et la propulsa sur le lit. Il lui grimpa dessus et susurra :

- Et si j'ai envie de contourner les règles ?

- C'est de la triche ça…

- Si on ne peut pas tricher un peu, la vie ne serait pas drôle, Bucket !

Lucas l'embrassa alors vivement et Skye lui rendit le baiser en se collant contre lui.

FIN

.


.

Bien, et voila ! Une seconde partie est en cours d'écriture, et on verras bien si je la poste ou pas quand elle sera finie, à moins que je n'en fasse une autre fic à part.

Désolée si vous voyez encore des fautes, j'ai survolé pour posté, je suis un peu à court de temps :p

Oubliez pas le petit commentaire ^^

A bientôt !