Il lui avait certifié des dizaines de fois qu'il n'aimait que lui, que personne d'autre ne l'intéressait, mais malgré ça. Yuzuru appréhendait chaque dimanche soir, il frôlait la crise cardiaque dès que son petit-ami ouvrait la bouche. L'idée même de devoir se séparer de lui, l'attristait. Et malheureusement pour le lycéen, la journée qui allait débuter n'était qu'autre qu'un dimanche, ce jour qui finit la semaine, la fin du week-end, la fin d'un fait, qui débouchera sur un autre dès le lundi. Le jeune garçon redoutait toujours la fin de sa relation, l'amour de Toji qui s'éteindrait comme une bougie qui s'est suffisamment consumée.

Yuzuru observait le calendrier électronique de son téléphone. Trois semaines s'étaient écoulées depuis qu'il lui avait déclaré son amour et c'était il y a déjà un mois que leur relation avait débuté. Demain le lycéen en attendant une pizza, qui aurait imaginé trouver l'amour dans de telles situations ? Pas lui en tout cas, mais il était heureux, et ce bonheur s'amplifiait jour après jour, mais cette joie avait une limite, le dimanche. Pourtant il ne pu penser à cela, lorsqu'une petite boule noire se blottit contre sa nuque. Toji avait accepté de dormir chez lui pour la première fois et autant dire que Yuzuru avait prévu le coup, il s'était mis à la cuisine et avait même changé ses draps qui commençaient sérieusement à sentir fort. « Tu ne dors plus ? » demanda une voix encore bien lointaine pour Shino fixant encore son téléphone.

« Je pensais » lui répondit simplement le concerné ne portant aucune attention à son petit ami, désormais appuyé sur ses coudes. Toji sourit il savait très bien que Yuzuru n'était pas très bavard quand quelque chose le tourmentait. Mais il l'aimait, même avec son caractère trop franc et ajouta contre son oreille « C'est la première fois que je te vois en pyjama » ce qui fit aussitôt rougir son compagnon. Toji était fier de lui, il l'avait enfin regardé de ses petits yeux fatigués. Le brun lui sourit et enlaça son amant dans une étreinte rassurante, ses lèvres contre son cou, il déposa un baiser dans son cou faisant frissonner Seryo. Il était rarement aussi entreprenant, ce qui confirma les doutes du première année, Yuzuru cachait quelque chose. « Yuzuru ? » déclara Toji qui résonna comme un écho dans la petite chambre. Le propriétaire des lieux faillit bondir en entendant son nom, mais cela n'empêcha pas l'énonciateur de continuer « Tu m'as toujours dis que tu ne supportais pas de te forcer pour les autres » Shino haussa les épaules, il était vrai qu'il n'aimait pas faire d'efforts, mais Toji était l'amour de sa vie, du moins il le pensait. Et s'il faisait une erreur qui le blesserait à jamais, peut-être ne pourrais t-il pas le récupérer. « Je ne veux pas te perdre ». Le plus jeune soupira, il avait oublié qu'aujourd'hui était le jour tant redouté de son petit-ami. Il bascula au dessus de lui, et vient l'embrasser tendrement, leur premier baiser de la journée pensa Yuzuru. « Alors reste comme tu es et tu ne me perdras pas » conclut Toji lui caressant la joue.


Bon je ne sais pas quel résultat cela donne, mais je me jette dans la gueule du loup, après tout ne dit on pas "Qui ne tend rien, n'a rien ":3 Merci en tout cas!