Coucou à toutes et à tous, voici ma première fanfiction. Bonne lecture!

Chapitre 1

Blake

Suite à ma présence à la compétition de danse dans la rue, j'avais bien remarqué qu'Andie West possédait un talent indéniable en danse. J'avais levé sa suspension, ce qui m'avait valu un accueil plutôt… chaleureux de sa part. Il va s'en dire que c'était réciproque. Même si j'avais le pressentiment que cette jeune femme ne m'attirerait que des ennuis, elle méritait une seconde chance. Elle m'avait ouvert les yeux et l'esprit sur un univers qui semblait si différent, mais qui ne l'était pas en réalité. Mon frère Chase méritait des excuses sincères de ma part. J'étais très fier de lui. Je lui en avais fait voir de toutes les couleurs dernièrement, j'avais été un tyran comme mon père l'avait toujours été avec moi. C'est d'ailleurs ce qui avait fait déborder le vase lorsque je vivais encore à la maison familiale. Après une dispute interminable, j'avais saisi mes affaires et avais quitté la maison avec mon frère Chase sur les talons. J'avais acheté une somptueuse demeure et nous y avions élu domicile. Je n'avais fait qu'une erreur dans toute cette histoire. J'avais sous-estimé une étape importante dans la vie de mon frère : l'adolescence. Vous savez, cette étape qui vous fait croire que sur l'échelle mondiale d'importance vous vous situez tout juste au-dessous de Dieu? Eh, bien mon frère, lui, se prenait pour Dieu en personne et ça me rendait la tâche beaucoup plus difficile qu'elle ne l'était déjà.

Je m'assis élevant mes pieds sur le bureau et prit une gorgée de café avant de me lancer tête première dans tous les dossiers qui m'attendaient. Une dizaine de pile de papiers jonchait mon bureau. Je soupirai bruyamment. La journée allait être longue, très longue. Je bus goulûment une autre gorgée de café pour m'encourager.

« Hé, Blakey! Quoi de neuf, bro? » me demanda mon frère en se précipitant dans mon bureau.

Sa visite inattendue me fit sursauter et j'enlevai rapidement mes pieds de dessus la table de travail envoyant valser une bonne partie de mon café sur mes dossiers. Je déposai aussitôt ma tasse de café. Au moins, mon complet était intact.

« Directeur Collins, Chase. Directeur Collins. Et la prochaine fois, agis en personne civilisée et cogne à la porte. »

« Wow, on dirait que quelqu'un est de mauvais poil ce matin! Tu t'es levé du pied gauche? »

Devant l'air moqueur de Chase, je regardai l'heure qu'affichait ma montre Armani. Neuf heures moins le quart.

« Je serais peut-être de meilleure humeur si tu m'avais écouté hier soir et était rentré à l'heure. Ah, et j'oubliais, un grand merci pour les claquages de portes aux petites heures du matin. Tu ne devrais pas être en cours à l'heure qu'il est? »

Je me détournai et commençai à ramasser mon dégât avant que les papiers ne collent trop sur le bureau et qu'ils deviennent illisibles. Je pestais intérieurement contre mon frère, un inconditionnel incapable de se comporter en adulte.

« Si. Et c'est justement pour ça que je suis ici. Ça doit faire une demi-heure que toute la classe t'attend au studio A. En retard, Blakey? Tu me déçois beaucoup. »

« Merde! » dis-je en me passant la main dans les cheveux.

Avec tout ce que j'avais présentement sur les épaules, j'avais complètement oublié le cours de danse.

« Attention à votre langage, M. Collins » s'exclama Chase d'une voix moqueuse.

« Et toi, attention à tes fesses. »

Je le regardai droit dans les yeux, soupirai et empoignai ma tasse de café. Je sortis du bureau à la suite de Chase tout en refermant la porte derrière-moi. Je fis signe à ma secrétaire en passant son bureau et me dirigeai immédiatement en direction du studio A. Je me trouvais au bout du couloir et j'entendais les étudiants crier comme s'ils se trouvaient dans un zoo. Encore content qu'aucune visite guidée avec des donateurs importants ne soit à l'horaire. J'entendis Chase qui me demandait de relaxer. Malgré tout, je sentis la colère monter en moi. Mais où se croyaient tous ces étudiants? Je marchai fermement vers la porte lorsque j'entendis une voix que je reconnu immédiatement. J'aurais du m'en douter.

« Hé, Moose! On fait une compétition dans la cour d'école? Je parie dix dollars que je gagne. »

Je ne pris même pas le temps d'attendre une réponse avant d'ouvrir la porte du studio et d'y pénétrer.

« Mademoiselle West » dis-je sur un ton qui se voulait plus que colérique. « Où vous… »

Je n'eus pas le temps de terminer ma phrase avant d'entrer en collision avec Andie et de recevoir du café en plein visage. Les yeux fermés afin de reprendre mon sang froid et le visage dégoulinant de café, je fis taire d'un seul mouvement de main la classe qui pouffait de rire.

« Je suis vraiment désolée, Directeur Collins » murmura Andie en se mordillant la lèvre inférieure.

La mâchoire serrée et tendue, j'arrivai à peine à donner mes explications à la classe. « Période libre. Tous à l'extérieur. » Les jeunes s'empressèrent de sortir du studio, sûrement de peur que je change d'idée. Ce n'était pas tous les jours que je leur offrais une période libre.

Et lorsque je croyais que la journée ne pouvait pas empirer, je me rendis compte que je n'avais aucune chemise de rechange. Il était hors de question que je passe le restant de la journée dans une chemise maculée de taches brunes. J'allais devoir enfiler mes vêtements de danse, ou du moins un t-shirt blanc avec une veste en coton ouaté noire. Je tournai la tête au ciel, me demandant ce que j'avais fait pour mériter tout cela.

Lorsque je sortis enfin à l'extérieur, j'allai m'asseoir dans les estrades près des paniers de basket-ball. C'était un endroit stratégique d'où je pouvais facilement surveiller tous les étudiants sans exception. Je regardai ma montre à nouveau. Neuf heures et cinq minutes. La journée avançait à pas de tortue. Je posai une main à la base de mon cou pour en relâcher la tension. Un de ces jours, j'allais mourir d'une crise cardiaque si je ne changeais rien à mes habitudes.

Andie

« J'aurais juré qu'il allait exploser! Pendant une seconde, je l'ai imaginé, arrêté pour meurtre, avec son visage recouvert de café encore frais. »

« Arrête de me faire ça. Tu fais exprès pour que je me sente mal. Ce n'est pas drôle du tout, Chase! » dis-je en riant malgré moi et en me séparant de ses bras solidement ancrés autour de ma taille. Je le frappai amicalement sur le bras. « Allez, passe-moi le ballon maintenant. »

Plusieurs autres garçons de la classe s'étaient joints à nous pour jouer au basket, dont Jimmy. J'étais bien contente qu'il soit dans mon équipe. Avec sa grandeur et ses talents en danse, les autres n'avaient aucune chance contre nous. Après quelques minutes, je réussis à subtiliser la balle des mains de Chase et courus en direction du panier. Je fis un lancer et envoyai le ballon directement dans le filet. Les joueurs de mon équipe se mirent à crier de joie.

« Voyons, Boy band, je sais que tu peux faire mieux. Montre-nous ce que tu as dans le ventre. » dis-je en lui renvoyant le ballon en prime avec une grimace.

La partie se continua pendant une dizaine de minutes avant que Chase, Jimmy et Willy qui se trouvaient à l'extrémité opposée du terrain ne se mettent visiblement en colère. Tout avait dégénéré rapidement et Chase avait frappé Willy au visage. Les étudiants avaient commencé à les entourer et à leur crier des noms.

« Allez Willy! Frappe-le! » cria une fille. « Tue-le » lâcha Ben, connu comme étant le gros dur de la classe.

Je tentais tant bien que mal de me frayer un chemin vers le centre du cercle, mais personne ne voulait me laisser passer. Que faisait Blake? Il avait intérêt à les séparer au plus vite. « Chase! » criai-je lorsqu'il reçu un crochet sur la mâchoire.

Blake

Aussitôt la bagarre commencée, je m'étais dirigé vers le groupe d'étudiants encerclant Willy et mon frère. Aucun d'eux ne voulait me laisser passer. Ce n'est qu'après avoir constaté que c'était moi que quelque uns des étudiants s'éloignèrent du cercle. Avec tout le boucan occasionné par les élèves et mon accoutrement, personne ne m'entendait et je me fondais assez bien dans la masse. La plupart des étudiants étaient de ma grandeur ce qui me rendait quasiment invisible à leurs yeux. Malgré mes efforts pour disperser la foule, tous semblaient ne pas remarquer ma présence. J'avais beau crier comme un malade, personne ne m'écoutait. Enfin arrivé au centre du cercle, j'aperçus Chase avec la lèvre fendue et Willy qui saignait du nez.

« C'EST ASSEZ! VOUS M'ENTENDEZ? CESSEZ IMMÉDIATEMENT CETTE BAGARRE OÙ JE VOUS JURE QUE VOTRE VIE VA DEVENIR UN ENFER ET JE VOUS GARANTIS QUE JE M'EN CHARGERAI PERSONNELLEMENT! » Je m'approchai rapidement des deux jeunes hommes. Comme si personne n'avait remarqué qu'il s'agissait de moi, certains jeunes entrèrent à leur tour dans le cercle et commencèrent à se bagarrer.

Chase

Mes jointures et ma lèvre fendue m'élançaient. Je n'étais pas du genre à me bagarrer sauf quand j'estimais que ça en valait la peine. Les mots de Willy résonnaient encore dans ma tête et je n'arrivais toujours pas à les accepter. « Comment c'est, Chase, d'être le petit ami d'une fille ramassée dans la rue? » avait-il dit. J'étais conscient que Blake aurait ma peau après cette bataille, mais je m'en fichais. Je me battais pour préserver l'honneur d'Andie.

Autour de moi, la classe semblait en délire. Des étudiants se châmaillaient partout et les coups volaient dans tous les sens. Des mains m'empoignèrent fermement par derrière. Incapable de me libérer de cette forte étreinte, je reculai et mes jambes se mêlèrent à celles de celui qui m'agressait. Toujours agrippé à moi, il m'entraîna dans sa chute. J'entendis un bruit sourd lorsque que la tête de mon adversaire s'écrasa contre le bloc de béton situé derrière-moi, puis un cri de douleur. Ses bras qui retenaient les miens desserrèrent aussitôt leur étreinte. La bagarre était terminée et la cour d'école était totalement silencieuse. J'aperçus Andie se frayer un passage au travers des autres puis me rejoindre. Elle porta la main à mon visage, ce qui me fit grimacer légèrement. Je me retournai à cet instant vers mon assaillant.

« Blake! » Comme dans une vision d'horreur, celui-ci était étendu au sol et ne remuait pas même le petit orteil.

Laissez-moi vos commentaires s.v.p! Merci beaucoup :)