Réalité Alternative

Prologue

- Sakura, esquives ! hurla Naruto

La jeune femme aux cheveux roses évita de justesse l'attaque lancée contre elle. Elle riposta par un violent coup de poing à l'abdomen. L'adversaire accusa le coup mais ne tomba pas. Il ricana :

- Je vois que vous n'êtes pas sans défense mais je vais me débarrasser de vous d'un seul coup.

Il enchaîna les signes à une vitesse ahurissante. Le ciel s'obscurcit. Le soleil se voila comme lors d'une éclipse. Il tendit le doigt vers ses adversaires. Un cercle noir naquit de son doigt tendu et grandit jusqu'à engloutir Naruto, Sakura et Saï. Une douleur intense leur transperça le corps. Une sensation de vol plané, un violent choc au sol puis plus rien. Des voix ténues, comme lointaines, se firent entendre :

- Venez vite, celui-là est vivant !

- Regardez, des bandeaux de Konoha !

- Leurs signes vitaux sont faibles, il faut les emmener à l'hôpital !

Le silence. Les ténèbres. Cette fatigue invincible, cette douleur, intense, tenace. Des bruits, des sensations : Une porte qui s'ouvre. Une piqûre. Il tenta de rassembler ses idées. Le combat, cette technique bizarre. Il fit un effort pour ouvrir les yeux. Il les referma aussitôt, ébloui.

- Il reprend conscience ! Incroyable, c'est lui le plus gravement blessé!

- Fermez les rideaux ! La lumière lui fait mal aux yeux ! Monsieur, monsieur ! Ouvrez les yeux, ouvrez les yeux !

Il obéit. Une chambre d'hôpital. Deux personnes à ses côtés. Deux inconnus. Une troisième personne dans l'ombre près de la porte. Où sont ses coéquipiers ?

- Sa…ku…ra. …Saï

- Sakura, Saï, ce sont vos compagnons ?

- Oui…

- Monsieur, quel est votre nom ?

- Naruto….Namikaze

Cette douleur, ce voile noir devant les yeux puis, plus rien

- Merde, il est retombé dans les pommes !

- Bon, Kakashi, prévenez le Hokage que le jeune homme blond a repris conscience quelques instants.

L'homme appuyé au mur se redressa, sortant de la pénombre. Une crinière grise apparut dans la lumière, surmontant une silhouette athlétique mais de taille moyenne. L'homme leva deux doigts à sa tempe en un salut désinvolte, attirant le regard sur le masque dissimulant le bas de son visage et sur le bandeau recouvrant son œil. L'homme nommé Kakashi énonça, nonchalant :

- J'y vais.

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWX Y

-Maître Hokage, un des ninjas inconnus a reprit conscience pendant quelques instants…les médecins pensent qu'il ne tardera pas à refaire surface. Il semble avoir une constitution à toute épreuve.

- Est-il gravement blessé ? demanda le Hokage.

La voix était douce, encore jeune. Kakashi regarda son Hokage et la ressemblance de celui-ci avec le jeune ninja inconnu lui sauta soudain aux yeux. Les mêmes cheveux blonds indisciplinés, les mêmes yeux bleus lumineux. Si le Hokage n'avait pas eu qu'un seul enfant, une fille, il aurait juré que ces deux-là étaient père et fils.

- C'est lui le plus atteint. Les médecins se demandent même par quel prodige il est encore en vie. Et le fait qu'il ait repris connaissance avant ses compagnons plus légèrement blessés, est proprement miraculeux. Cependant….

- Cependant ? releva son supérieur.

- Quelque chose chez lui me trouble. Ses compagnons et lui portaient des bandeaux de Konoha quand on les a retrouvés. Mais personne ne les connaît. La jeune femme a les cheveux roses, elle fait sûrement partie de la famille Haruno sauf que personne ne manque à l'appel chez eux. Le jeune homme brun avait le tatouage des membres de la Racine.

- Ils feraient partie de cette division ?

- Dans ce cas, pourquoi les deux autres n'ont-ils pas de tatouage ?

- Il les espionnerait?

- Là encore, pourquoi la racine s'intéresserait à deux jeunes ninjas ? A moins évidemment, qu'une mission parallèle lui ait été confiée à l'insu de ses coéquipiers. Et ce blond…

- Et bien, vas-tu enfin me dire ce qui te trouble, chez lui ?

- Il a …quelque chose…. Je ne sais pas. C'est vraiment étrange. Il…vous ressemble. Je ne saurais pas vous expliquer mieux. Il faut que vous alliez voir, vous comprendrez. Et puis…il avait deux bandeaux en sa possession. Sur l'un d'entre eux, trouvé dans ses affaires, le symbole de Konoha était barré d'un trait horizontal comme le font les déserteurs. Quand il s'est réveillé, il a déclaré s'appeler Naruto Namikaze. Or, les seuls à porter ce nom-là à Konoha, c'est vous et votre fille.

- Nous sommes les derniers Namikaze. Il n'y a personne d'autre que ce soit dans Konoha ou ailleurs. Il faut découvrir qui ils sont le plus vite possible.

- Il y a encore une chose. Le sang du jeune blond a les mêmes caractéristiques que le votre. Or, elles sont assez rarissimes pour éveiller notre attention, donc des test ADN ont été fait. Ils sont formels : ce jeune homme est votre fils et celui de votre défunte épouse. Aucune erreur possible.

- Sauf que je n'ai jamais eu de fils et que Kushina est morte en mettant au monde notre fille unique.

- Ne serait-il pas possible que votre épouse ait eu des jumeaux et que l'on vous ait caché l'existence du second enfant ? ce serait tout à fait le genre de choses dont la Racine serait capable et cela expliquerait la présence d'un de leurs membres dans cette équipe.

- Non, j'étais présent pendant tout l'accouchement et je suis resté de nombreuses heures ensuite près du corps de mon épouse. Il n'y avait qu'un seul enfant. Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire ?

- Et ce n'est pas tout. Il possède un sceau sur l'abdomen.

- Un réceptacle ?

- Je n'en sais trop rien. Les medic nin n'ont pas ressenti d'autre chakra que celui du gamin mais cela expliquerait sa capacité de guérison.

- Comme si son démon avait disparu mais en lui léguant ses capacités de régénération ?

- C'est à peu près ça oui. Il avait également dans ses affaires un parchemin de transport. Nous n'avons pas réussi à le forcer. Le sceau qui le ferme est l'œuvre d'un spécialiste de la discipline. Il m'a semblé reconnaître le style de sceaux que Jiraya utilise.

- Lui et moi sommes les seuls à utiliser ces sceaux-là. Es-tu sûr de ne pas te tromper ?

- Certain.

- Récapitulons. Cet homme serait mon fils, ce qui est impossible, il possède un démon qu'il saurait contrôler entièrement, ce qui est impossible et il aurait été le disciple de Jiraya ou le mien, ce qui est aussi impossible. Il porte sur lui un bandeau de déserteur mais ce ne serait pas le sien. En es-tu sûr ?

- Oui. Ce bandeau de déserteur était soigneusement plié dans un bingo book. Il marquait la page d'un déserteur nommé Sasuke Uchiwa. Sur cette page était écrit : je te ramènerais à Konoha. Je le jure.

- Sasuke ? Le fils de Fugaku, un déserteur ? c'est n'importe quoi !

- Je sais, mon élève est dévoué à Konoha, il ne ferait jamais une chose pareille. Et pourtant, ce bingo book existe, il a bien été édité à Konoha et il parait tout à fait authentique.

- Tout cela est impossible ! Mais pourtant les faits sont là !se lamenta le Yondaime

- Je me demande… Vous savez que je sors avec une scientifique un peu farfelue qui croit fermement à la possibilité que des mondes parallèles au nôtre puissent exister dans un autre espace-temps. Jusque là, c'était quelque chose que j'avais du mal à croire. Selon elle, ces mondes seraient similaires mais pourraient comporter tout de même des différences notables. Si ce garçon venait d'un de ces mondes, tout ce qui nous apparaît comme impossible s'expliquerait. Ce blondinet pourrait venir d'un monde, par exemple où vous et votre épouse avez eu plusieurs enfants, où Jiraya a cessé de se balader pour prendre en main leur entraînement et où votre fils a été choisi pour devenir le réceptacle de je ne sais quel démon qu'il a réussi, soit à expulser de son corps, soit à contrôler.

- Pourquoi prendre le fils de l'Hokage ?

- Peut-être que vous n'êtes pas Hokage dans son monde !

- Tu as raison, rit-il, peut-être que je tiens un stand de ramen, comme Ichiraku !(il reprit son sérieux) tu veux vraiment que j'aille voir cet homme ?

- Oui, Minato-sensei, je suis convaincu que c'est indispensable.

- Tout d'abord, convoque ton amie scientifique. Je veux savoir ce qu'elle en pense.

- En fait, elle attend dans le couloir.

- Et bien, vas la chercher !

La jeune femme entra d'un air circonspect

- Hokage-sama, le salua-t-elle

- Seiko, nous avons recueillis des ninjas portant l'emblème de Konoha. Or personne ne les connaît. Les analyses d'Adn de l'un d'entre eux indiquent qu'il est mon fils. Or je n'ai pas de fils. Il utilise des sceaux que je suis seul à connaître avec Jiraya-sensei. Or aucun de nous deux ne les lui a enseigné. Il a lui-même un sceau sur l'abdomen, ce qui semblerait indiquer qu'il est le réceptacle de je ne sais quel démon. Or Konoha est le seul village à ne pas posséder de jinchuriki. Il a en sa possession un bingo book de Konoha dans lequel Sasuke Uchiwa est classé déserteur de rang S. Or Sasuke Uchiwa n'a jamais déserté. Au vu de ces éléments, vous parait-il possible qu'ils viennent d'un autre monde ?

- Je préfère le terme de réalité alternative. Pour répondre à votre question, c'est tout à fait possible et même probable. Si cela est le cas, je dois vous avertir. Il peut y avoir un danger.

- Quelle sorte de danger ?

- La personne qui a « glissé » dans notre monde pourrait se persuader qu'elle est en proie à un genjustu ou qu'elle devient folle et pourrait donc devenir incontrôlable. Il faut donc la persuader le plus tôt possible que ce monde est réel. Sinon, elle pourrait être amenée à tenter de détruire ce monde pour tenter de sortir de ce qu'elle perçoit comme une illusion. De votre côté, vous devez vous affranchir des « c'est impossible ». Si les analyses ADN indiquent que cet homme est votre fils, c'est qu'il est votre fils dans son monde. Il est possible dans cette autre réalité que votre enfant ne soit pas une fille mais un garçon ou bien que vous ayez eu plusieurs enfants. Il est possible également que certaines personnes qui sont mortes ne le soient pas chez eux et inversement. Dans cette autre réalité, il est plus que probable que vous ayez enseigné vous-même l'usage de vos sceaux spéciaux à votre fils. Un événement qui ne s'est pas produit chez nous a pu conduire Sasuke Uchiwa à déserter. Et ainsi de suite. Les possibilités sont infinies. A mon avis, il faut leur parler le plus vite possible pour savoir exactement quel est leur passé et celui de leur Konoha. Vous devriez ainsi pouvoir déterminer ce qu'il est possible de faire d'eux. Interrogez-les sur leurs capacités, leurs compétences, leurs maîtres. Que sais-je ? Ils pourraient être un atout pour notre Konoha. N'oublions pas que s'il y a des différences, il y a aussi des ressemblances. Peut-être connaissent-ils les chefs de la Racine ou bien les membres de l'Akatsuki…Même si tous n'ont pas rejoint cette organisation dans notre monde, cela pourrait donner des pistes à suivre.

- Bref, tu es aussi d'avis que je les vois.

- A mon avis, c'est indispensable.