chapitre 29 à l'assaut !

Salina a disparu. Kakashi la soupçonne d'être la personne qui l'a blessé par derrière. Itachi, Sasuke et les coéquipières Anbu de ce dernier, Mayumi Inuzuka et Hitomi Hyuga, sont chargés par Minato de retrouver Salina. Mais a-t-elle déserté pour s'enfuir chez Orochimaru ou bien a-t-elle été kidnappée ? Le doute subsiste dans l'esprit des deux frères jusqu'à ce que certains indices leur donnent à penser qu'il s'agit bien d'un enlèvement. Poursuivant leur traque, les ninjas de Konoha se font interceptés par un étrange individu masqué qui leur apprend son appartenance au clan Uchiwa. Un bref combat s'ensuit au cours duquel Itachi et Sasuke doivent admettre leur impuissance. Après avoir tenu quelques propos sibyllins laissant à penser qu'il est à l'origine des troubles dans les deux mondes, l'homme masqué blesse grièvement Hitomi Hyuga et disparait tel un fantôme. Sasuke envoie un message à l'hokage qui dépêche immédiatement une équipe de soutien composée de Naruto, Emiko, Sakura et Shikamaru. Pendant que les medic-nins s'occupent de la blessée, les autres membres des deux équipes discutent des opérations à venir. La décision est prise d'attaquer à l'aube.

- Bon. Quelle est la meilleure stratégie à adopter ? Heureusement qu'on a notre stratè…Mais où est passé Shikamaru ?

La question d'Emiko fit sursauter tous ses camarades. En effet, où était passé le génie flemmard ?

- Shikamaru ? Il était avec vous ? demanda Itachi

- Oui. Il nous suivait.

La réponse de Naruto le laissa sans voix.

- Ne me dites pas que vous l'avez semé en route ?

- Mais non, c'est un ninja. Il est tout à fait capable de nous suivre. Non ? demanda-t-il soudain pris d'un doute.

- Alors où est-il ? demanda Itachi en se fâchant.

- Mais…Je ne sais pas, moi !

- Naruto !s'écria Sasuke. T'es vraiment un boulet !

- Répètes un peu pour voir !

- Boulet !

- Corniaud !

- Crétin !

- Enfoiré !

- Galère ! Les gars, vous en faites du boucan.

Shikamaru Nara venait de sortir du sous-bois, la paupière tombante, le pas nonchalant.

- Mais où t'étais passé, toi ?

- Galère ! Ce n'est pas ma faute, Naruto. Pourquoi t'es parti si vite ?

- Tu veux dire que t'es resté en rade dès le départ ?s'étouffa Sasuke.

- On peut dire ça comme ça.

- Et on peut savoir comment tu as fait ton compte ? explosa Sakura.

- J'étais arrivé au lieu de rendez-vous avant tout le monde alors je me suis allongé par terre pour regarder les nuages. Les autres sont arrivés et ont discuté un peu alors je me suis dit que je pouvais rester encore un peu allongé. Puis soudain, j'ai entendu Naruto dire « on y va ! » et le temps que je me lève, tout le monde avait disparu. Je me suis dit que ça servait à rien de me fatiguer à essayer de les rattraper alors j'ai marché jusqu'ici. Et voilà.

- Et mon « Shikamaru, lève-toi, espèce de feignasse, on va partir » presque cinq minutes avant, tu ne l'as pas entendu peut-être ? s'indigna Emiko.

- Bah si mais tu piailles tellement que je me suis dit que j'avais encore le temps.

- Oh !

Naruto intercepta une Emiko visiblement prête à faire sa fête au génie flemmard et s'adressa à celui-ci pendant qu'il tentait de maîtriser sa sœur qui se débattait comme un chat sauvage :

- Maintenant que tu es là, on va pouvoir mettre au point une stratégie digne de… Aïe, elle m'a mordu !

- Niarf, bien fait pour toi !

Shikamaru et Itachi discutaient de la marche à suivre pendant que les deux Namikaze se cherchaient des poux. Ils en étaient aux noms d'oiseaux quand Sakura, excédée, leur envoya une tape chacun avec un :

- On n'est pas dans une cours de récré, ici. Grandissez un peu !

- Mais Sakura, c'est elle qui a commencé !

- Je ne veux pas le savoir ! Et vous les deux Uchiwa, effacez ce sourire narquois de vos lèvres avant que je vous en mette une aussi ! On a une mission à accomplir, je vous le rappelle !

Cette petite mise au point étant faite, tous se rassemblèrent autour du feu de camp.

- Comment va la blessée ? demanda Naruto.

- J'ai réussi à arrêter l'hémorragie, répondit Sakura, mais elle doit être hospitalisée très vite.

- D'accord. Emiko et toi vous l'escorterez jusqu'à Konoha dès demain.

- Mais vous allez vous retrouver sans personne pour vous soigner pendant l'assaut ! C'est de la folie !

- Mayumi a quelques connaissances en soins, ça devrait suffire, intervint Sasuke.

- Quelques connaissances ? Contre Orochimaru, il vous faudra plus que « quelques connaissances » !

- D'accord, d'accord, s'exclama Naruto en levant les mains en signe d'apaisement. Emiko, tu penses pouvoir assurer la protection de Hitomi si tu rentres seule ?

- Pas de problèmes.

- Bien. Mayumi, Sakura, Sasuke, Shikamaru, Itachi et moi, on se charge d'Orochimaru. Shikamaru, tu es notre meilleur stratège. Je m'en remets donc à toi. Quel est le moyen le plus sûr de récupérer Salina sans mettre sa vie en danger ?

- Je pense que le mieux est de faire deux équipes. La première sera chargée de l'extraction de Salina, la seconde de faire diversion.

- Bonne idée, approuve Naruto. L'équipe un sera composée de Sasuke, Sakura et moi-même. La deux sera donc composée d'Itachi, Mayumi et Shikamaru. Une chance pour nous, Sakura et moi connaissons les lieux puisque c'est dans ce repaire que nous avons effectué notre première mission avec Sai. Sakura, tu peux faire un plan pour Shikamaru ?

Shikamaru étudia le plan de Sakura dès qu'elle se fut exécutée et étudia celui-ci quelques minutes. Puis, il s'assit en tailleur, joignit le bout de ses doigts et s'abîma dans un océan de réflexion.

Orochimaru se pencha vers Salina et se lécha les lèvres avec sa langue anormalement longue. Salina ne put réprimer un long frisson de dégoût face à cet homme qui avait attaqué et mis en danger ses proches. Bon, elle ne le montrait pas beaucoup mais elle les aimait quand même. Ils le savaient, n'est-ce pas ?

Bref, ça ne changeait rien à son problème immédiat : empêcher que son immonde interlocuteur ne s'approche trop près d'elle. Qu'avait-il dit ce pervers pédophile ? Tu m'appartiens ? Et puis quoi encore ! Un Uchiwa n'appartient à personne, qu'on se le dise ! Non mais ! Et s'il s'avisait de faire encore un pas dans sa direction, lui et sa langue visqueuse, elle se ferait un devoir de l'étrangler avec !

Enfin avant, elle devrait trouver un moyen de se libérer de ces fichues menottes anti-chakra. Ensuite, elle lui mettrait un bon coup dans les roubignoles pour lui apprendre à s'attaquer à de frêles jeunes filles puis elle tirerait cet appendice visqueux de la bouche de son propriétaire, la lui enroulerait autour du cou, l'enverrait par-dessus cette poutre d'étai et tirerait de toutes ses forces jusqu'à ce que mort s'ensuive. Oh oui… elle savourait d'avance !

Sauf que les deux sbires de face de serpent avaient dû se rendre compte de ce qu'elle mijotait parce qu'ils s'étaient précipités pour la ficeler comme un saucisson sec. Elle avait eu beau griffer, distribuer des coup de pieds à tout va et même mordre, elle n'avait pu rien faire pour les arrêter. Mon dieu, elle les avait mordus, et si elle attrapait une maladie ?

- Et bien et bien, susurra Face de Serpent, c'est un petit chat sauvage que nous avons là !

Salina le fusilla du regard, utilisant le regard assassin numéro un de l'arsenal Uchiwa. Une violente douleur se fit sentir dans ses yeux et sa pupille vira au rouge. Deux petites virgules noires apparurent dans l'iris. Orochimaru arbora un sourire ravi.

- Oh, le Sharingan ! Tu es beaucoup plus intéressante que je ne pensais.

- Alors pourquoi m'avoir enlevée ?

- Ce n'est pas toi qui m'intéressait mais tes frères.

- Encore une fois, pourquoi m'avoir enlevée ?

- Vois- tu, les raisons sont complexes mais je veux bien te les dire. L'attaque sur Konoha avait pour but de s'emparer des Sharingan. Mais je voulais tes frères vivants. Veux-tu savoir pourquoi ?

Salina hocha la tête. Orochimaru se fit un plaisir de l'éclairer :

- Depuis quelques années, j'ai découvert un moyen de devenir immortel. Il me suffit de posséder le corps d'une personne en bonne santé et de le quitter pour un autre lorsqu'il ne l'est plus. Prendre un Uchiwa me permettait de plus d'obtenir le sharingan. Il aurait été plus facile de m'en prendre à toi directement mais tu n'avais pas développé le Sharingan donc tu ne m'intéressais pas vraiment.

Orochimaru se déplaça vers la droite et s'accroupit devant la prisonnière avant de reprendre :

- Je voulais vider tes frères de leur chakra afin de pouvoir leur mettre la main dessus. Malheureusement, Sasuke est resté tout le temps en compagnie de son père, du Hokage et du fils de celui-ci. C'était un peu trop, même pour moi. J'avais donné l'ordre à Gaara d'attaquer Itachi et de n'arrêter que lorsqu'il serait exsangue de chakra et hors d'état de s'opposer à nous. Pour cela, je devais occuper le plus longtemps possible le hokage et ses troupes d'élite. Malheureusement, je n'ai pas pu tenir aussi longtemps que je le voulais et j'ai dû sonner le repli avant que Gaara n'ait eu le temps de vider Itachi de son chakra. Le plan A ayant échoué, on est passé au plan B.

Orochimaru sourit largement devant le visage éberlué de sa prisonnière.

- Le plan B consistait donc à t'enlever pour m'assurer que tes frères viennent te libérer et ainsi m'emparer d'eux. Et j'ai le plaisir de t'annoncer que tout se passe comme prévu.

Salina le fixa dans les yeux et articula sur un ton d'évidence :

- Mes frères, ils vont vous botter le cul.

- Je doute qu'ils y parviennent. J'ai pris toutes mes précautions pour que cela n'arrive pas.

Naruto se dissimula derrière un arbre en lisière de forêt et examina les alentours de la cachette de Face de Serpent. N'ayant rien repéré de particulier, il vérifia que les membres de son équipe étaient en place et brancha son micro :

- Équipe un en position.

- Équipe deux en position.

La voix de Shikamaru était faible mais assurée. Il reprit :

- Rien à signaler de mon côté. Et toi Naruto ?

- RAS. On y va dans cinq secondes. 5…4…

- Stop ! Il n'y a aucun garde, tu ne trouves pas ça bizarre ? demanda Sasuke.

- C'est sûrement un piège, mais on n'a pas le choix. Bon, je recommence…5…4…

- Galère, Naruto. Tu te crois dans la navette spatiale ou quoi ?

- T'as dit « attaque simultanée » ! donc je décompte :5…4…3…

- Naruto ! Je sens un chakra très puissant près de votre position, indiqua Itachi.

- C'est le mien, andouille ! C'est bon, maintenant ? Je peux compter ?

- Ouais, ouais, acquiesça mollement Shikamaru. Vas-y, fais-toi plaisir !

- 5…4…3…2…1…Go !

À cet, instant les deux équipes lancèrent simultanément des fumigènes dans les deux entrées du repère et se lancèrent à l'assaut. Dès leur entrée dans la grotte, ils s'arrêtèrent, interdits. Aucun adversaire n'était en vue. Shiroikiba, le chien de Mayumi, s'arrêta, huma le sol et gémit. Il y avait quelque chose mais quoi ? Mayumi rejoignit son chien, huma l'air et déclara à l'attention de ses coéquipiers :

- Je sens une trace de chakra ici mais je ne vois aucun piège. C'est bizarre, l'endroit n'a pas été retourné. Il n'y a rien. Peut-être la trace résiduelle d'un sceau.

- Quelqu'un aurait fait une invocation ici ? demanda Itachi

- Peut-être. Peut-être pas.

- Bon, il y a danger ou pas ?s'impatienta Itachi.

- Apparemment, non.

- Alors, on y va.

À peine avait-il posé le pied à côté du chien, qu'un sceau s'activa emprisonnant les deux ninjas plus le chien. Itachi sentit toutes ses forces l'abandonner. Il comprit tout de suite ce qui se passait : le sceau absorbait le chakra de ceux qui étaient pris au piège. Ils s'étaient fait avoir comme des bleus ! Mais pourquoi ne s'était-il pas déclenché au contact du chakra de Mayumi ?

Orochimaru ricana :

- J'ai installé un sceau anti-chakra à toutes les entrées de ce repaire. Ces sceaux sont un peu particuliers vois-tu, ils ne réagissent qu'au chakra particulier des Uchiwa. Ce qui veut dire que quand tes chers frères arriveront ici, ils seront hors d'état de combattre.

Salina sentit une colère incontrôlable s'emparer d'elle. Pas question que ses frères payent pour sa bêtise. Non, d'une façon ou d'une autre, elle trouverait le moyen de se sortir de cette embrouille sans y entrainer ses frères. Réfléchis, Salina, réfléchis, s'exhorta-t-elle.

Un ninja aux cheveux prématurément blancs avec de petites lunettes sur le nez entra dans la prison :

- Tout est prêt maître Orochimaru. Les deux sceaux se sont déclenchés mais pour une raison inconnue, l'un d'eux n'a fonctionné que partiellement. Néanmoins, Itachi Uchiwa et son équipe est entre nos mains.

- Et Sasuke ?

- Le piège a bien fonctionné mais il a été détruit avant qu'il ne puisse faire son office. De plus les hommes envoyés le chercher ne sont toujours pas revenus. Il faut donc considérer qu'il est sûrement encore en état de se battre.

- Comment le sceau a-t-il été détruit ?

- Apparemment, il a reçu une surcharge de chakra.

- Une surcharge ? Ce sceau était prévu pour absorber le chakra de plusieurs personnes. Comment est-ce possible ?

- Je l'ignore. Un de ses coéquipiers doit avoir une réserve de chakra absolument phénoménale.

Naruto ! pensa Salina. Elle sentit l'espoir renaitre dans son cœur et sa combativité reprit le dessus. Profitant qu'Orochimaru ne s'occupait plus d'elle, elle plia ses jambes liées et lui décocha le plus puissant de ses coups de pieds à l'entrejambe. Face de Serpent siffla comme un ballon qui se dégonfle, les yeux exorbités. Elle regarda avec une joie mauvaise le sannin se plier en deux, tomber à genoux devant elle, les larmes coulant le long de ses joues blafardes. Elle ne put en profiter plus longtemps :Kabuto approchait et lui enfonçait une aiguille dans le cou. Elle sentit le néant l'envahir.

- Tout va bien Sasuke ?demanda Sakura.

- Hn. Cette saloperie de sceau m'a sucé pas mal de chakra mais je peux encore me battre. Heureusement que Naruto l'a fait cramé. C'était quoi ce drôle de chakra, d'ailleurs ?

- C'était celui de Kyubi. Si tu te sens en état, on ferait mieux de lever le camp. Maintenant qu'on a démoli son sceau et ses deux sbires, Face de Serpent est averti de notre présence. Il va falloir être très prudent à partir de maintenant.

Les trois ninjas tentèrent de contacter l'autre équipe mais n'obtinrent aucune réponse. Un peu inquiets, ils délibérèrent un instant pour déterminer s'ils devaient ou non se porter au secours de l'autre équipe.

- Itachi et son équipe devait assurer nos arrières et faire diversion. S'ils sont hors d'état de se battre, on risque de se faire prendre à revers au plus mauvais moment, déclara Naruto.

- D'un autre côté, si nous allons voir ce qui se passe, on perd le bénéfice de la surprise, objecta Sakura, et on met en danger la mission.

- Qui plus est, le temps joue contre nous. Si on en perd davantage à faire un détour pour l'équipe un, on prend le risque qu'Orochimaru « nidifie » Salina, ajouta Sasuke, ne perdant pas de vue le sort peu enviable promis à sa petite sœur.

- Vous avez raison. À partir de maintenant, on doit agir comme si nous étions seuls. On doit partir du principe que personne ne fera diversion alors soyons le plus discret possible. Si on doit combattre, il faut être le plus expéditif possible.

- Si on fait ça, objecta Sakura, on risque d'être trop vite à court de chakra. Je te rappelle que ni Sasuke ni moi n'avons tes réserves de chakra.

- Je sais mais c'est un risque à courir, chaque combat qui s'éternisera augmentera le risque que des renforts arrivent. Et plus ils seront nombreux, plus ça sera difficile d'arriver jusqu'à Salina.

Ainsi fut fait. Les trois ninjas dissimulèrent leur émission de chakra et pénétrèrent discrètement sinon prudemment dans l'antre du serpent.

Naruto longea une paroi rocheuse, tentant de percer la pénombre écrasante de cet endroit, moitié grotte, moitié souterrain. Il sentit un mince filet d'eau ruisselant de la paroi lui mouiller son maillot noir. Il frissonna, désagréablement surpris. Comment peut-on vivre volontairement dans un endroit aussi infect ? se demanda-t-il. Ce sannin est vraiment timbré ! Un bruit de pas se fit entendre et cinq combattants débouchèrent d'un tunnel adjacent. Naruto envoya un kunai sur l'un d'eux, éraflant la cuisse de son adversaire. Celui-ci riposta avec un coup de poing facilement esquivé par Naruto qui envoya son genou dans l'abdomen de son adversaire. Profitant que celui-ci se pliait sous la douleur, il para de son kunai, qu'il avait récupéré par terre, l'arme d'un autre adversaire et effectua un bon en arrière pour rejoindre ses coéquipiers. Un bruit de cavalcade les avertit que d'autres ennemis arrivaient d'un autre tunnel. Sakura, Sasuke et Naruto se mirent dos à dos. Les pires prédictions de Naruto se réalisaient.

Ils étaient encerclés.