Les Royaumes des Chouettes II: Déchéance

Prologue

La nuit était noire, seul l'éclat de la lune éclairait St. Aegolius. Depuis leur défaite, les sang-purs veulent monter une armée, une grande armée. Nyra était sur un perchoir, observant les préparatifs, juste derrière elle, il y avait une chouette effraie avec un casque de métal qui dissimuler entirement son visage excepté le bec. Deux soldats sang-pur firent leur entrés dans la salle, avec un prissonié. Nyra descendit de son perchoir suivit de la chouette au casque de métal.

Sang-pur: Ma reine, nous avons trouvé cet espion du Grand Arbre qui rodait près de l'entrée sud

Le dit espion leva la tete. C'était Adrien.

Nyra: Tiens, tiens, tiens, heureuse de te revoir

Adrien: Le plaisir n'est pas partagé

Nyra: Puis je savoir ce que tu faisait ?

Adrien ne répondit pas

Nyra: On fait la fine bouche ? Très bien. Général

La chouette au casque de métal s'approchat de Nyra. Adrien fut terrifié par celle-ci.

Le général: Ma reine ?

Nyra: Occupez-vous de ce petit malin

Le général: Oui ma reine

Aussitôt dit aussitôt fait, le général amena Adrien dans une autre pièce.

Le général: Tres bien misérable pourceau, que vient tu faire à St. Aegolius ?

Adrien: Compte pas sur moi pour te le dire

Adrien n'arrivait pas à cacher sa terreur et cela plaisait au général.

Le général: Alors souffre

Le général sauta sur lui et le frappa avec une violence rare. Au bout de quelques minutes Adrien craqua.

Adrien: STOP PITIE

Le général: Tu va parler ?

Adrien: Oui

Le général: Bien, j'écoute

Adrien: Je... je suis venue ici pour retrouvé l'un de mes amies. Vous devez peut-être le connaitre, c'est le frère de votre cher leader

Le général: Le frère de Bec D'Acier ?

Adrien: Oui

Le général: Héhéhé... oui je le connais (enleve son casque) et même très bien

Adrien n'en croyez pas ses yeux. Son bourreau était celui qu'il était venue sauver.

Adrien: So... Soren ?

Soren: Lui-même

Adrien: Mais pourquoi ?

Soren: Pourquoi ? Pourquoi ? Tu oses me demander que je me justifie ? Les Gardiens perrons pour leurs trahisons

Adrien: Une trahisons ? Tu délire

Soren: La ferme. Tu ne mets plus d'aucune utilité

Soren s'approchat d'Adrien avec un sourire sadique. Il était pres à le tuer.