Author's Notes: Donc voilà la suite. Je tiens d'abord a m'excuser pour ma très longue absence. J'avais perdu l'inspiration. Mais maintenant je suis revenue donc c'est repartie.

Chapitres 1: La belle vie

3 semaines plus tôt.

4 mois, 4 mois se sont écoulé depuis qu'Adrien et ses amis sont arrivés dans le monde de Ga 'hoole. Petit à petit ils avaient oublié leur monde d'origine et vivaient tranquillement leur nouvelle vie. 4 mois de paix sans qu'on entande parler des sangs-purs.

Ema, Julien et Alphonse dîner tous les trois assie autour d'une table. Mais ils manquer deux personnes, Adrien et Mytra.

Julien: Bons sang, encore un jour où ils ne viennent pas manger avec nous. C'est quoi leur problème ?

Ema: Laisse leur un peu d'intimité. Ils ont bien le droit d'etres seul de temps en temps.

Alphonse: Je suis d'accord. Mais c'est vrai qu'en ce moment ils passe beaucoup de temps ensemble.

Julien: Vous croyez qu'ils nous cache quelque chose ?

Ema: Qu'est-ce que tu veux qu'ils nous cache ?

Julien se mit à regarder Alphonse et Ema comme si la réponse paraissé évidente.

Alphonse: Mais où veux-tu en venir ?

Julien: Je pense que Mytra attend des poussins.

Le silence se fit autour de la table. Alphonse voulut dire quelque chose, mais il se tut car Adrien arrivait.

Adrien: Salut les amis, désolé pour le retard.

Julien: Mytra n'est pas avec toi ?

Adrien: Non elle est dans notre creux. Elle se repose.

Julien: Voila qui est étrange.

Adrien: Quoi ?

Pendant ce temps, a l'extérieur de Grand arbre, Soren observait l'horizon d'un air pensif. Il repensa à son frère et à sa proposition. Il était sur d'une chose, plutôt mourir que de devenir un sang-purs. Gylfie l'observait de loin. Depuis quelque temps elle avait fortement envie de lui avouer quelque chose de particulier. La chevêchette elfe prit une grande inspiration et alla le rejoindre.

Gylfie: Salut Soren

Soren: Bonsoir Gylfie

Gylfie: Écoute je dois te parler

Soren: Oui ?

Gylfie: Voila écouté, en fait je...

Soren: Gylfie ne dit rien. Je le sais. Moi aussi je t'aime.

Après cette revelation, Gylfie, les larmes aux yeux, je se jeta sur Soren. La vie au Grand arbre est belle. Mais une paix ne dure jamais longtemps.