Pitier , ne me taper pas !Je sais que j'ai du retard, mais c'est pas de ma faute (bon si mais bon...) ! Alors je vous demanderait donc de lire ce chapitre sans tenir compte de ce petit (grand) detail... Aller, enjoy ! ^_^


De retour

Quand je me réveillai, j'aperçus l'horloge qui indiquait quatre heures. J'avais vraiment dormi longtemps dit donc... J'essayai d'allumer la lampe près de moi afin d'y voir plus clair; la pièce était déserte, personne, même pas une sour...

-HAAAAAAAAA !

Je me roulai dans ma couverture afin de me protéger du monstre que je venais d'apercevoir, quand une main super flippante la retira et se jeta sur moi.

-PITIÉ ! NE ME TUEZ PAS !JE NE VEUX PAS MOURIR SI TÔT !Criai-je afin d'arrêter ce psychopathe.

-Mais enfin Mél', c'est moi, Sarah !

Je regardai attentivement et m'aperçus qu'en effet, l'individu qui m'avait arraché le bras (siiiii gentiment...) n'était autre que cette chère Sarah...

-Ouh putain, tu m'as fait peur sérieux, j'ai cru que t'étais un pédophile ou un violeur...

/SBAF/ Je me retrouvai dès le matin (façon de parler...) avec une grosse bosse sur la tête... Apparemment, la petite "Barma" n'avais pas apprécié la remarque que je venais de faire à son sujet. N'empêche, c'était vrai...

- Pourquoi tu me frappes ?! Je voulais juste te dire tes quatre vérités ! Lui avouai-je en pleurnichant.

/SBAF/ Deuxième bosse du matin, franchement, ça allait devenir un habitude... Sarah n'eut pas le temps de m'engueuler car la porte de la chambre s'ouvrit d'un coup en laissant entrer Elliot et Léo. Comme toujours, Elliot ne frappe jamais avant d'entrer et il n'en fait qu'a sa tête, c'est bien connu...

-Ça va Mél ?! On t'a entendue crier et on a accourut ! !...

Il se stoppa dans son début de phrase en apercevant comment nous étions Sarah et moi : comme la décoiffée s'était jetée dans mes bras, Sarah se retrouvait au dessus de moi, à quatre pattes si je puis dire, toutes les deux sur un lit. Le mix de tous ces détails donnait un truc assez... SUSPECT ! Les deux garçons nous observaient avec des yeux ronds et devaient surement se demander ce que nous faisions, ce qui rendit leurs joues légèrement roses... L'expression de Sarah vira d'un coup à la gêne, de plus, elle avait le visage tout rouge tellement elle était embarrassée. Enfin, il faut avouer que je n'étais pas mieux... Après quelques longues secondes (minutes) d'observation, Sarah finit par s'écarter, elle me laissa reprendre mes esprits puis je pus enfin tout leur dire.

-Hum, en faite Mél' à paniqué en voyant mon visage, c'est tout... Raconta Sarah toujours aussi rouge qu'avant.

-Je vois... Commenta Elliot, toujours aussi suspicieux. Et je peux savoir ce que tu faisais dans sa chambre ?!

-ROH ! C'est quoi cet interrogatoire sérieux ?! Laisse-la faire ce qu'elle veut, merde ! Si elle avait des attirances pour moi qu'est-ce que ça changerait ?! Qu'est-ce que ça peut te foutre deux filles ensembles ?!

Les trois autres étaient juste scotchés, ils n'auraient jamais pensé que celle qui venait de dire ça n'était autre que... MOI ?! Nan ! J'ai pas osé dire ça en public ?! Je sentis mes joues roses virer au rouge tomate, et afin de ne pas les faire penser quoique ce soit, j'intervins juste après pour me corriger.

-Ce qui n'est pas le cas hein ! Je n'ai jamais dit que j'aimais cette folle dingue... Et elle aussi ! Ne vous faites pas de films hein !

-Mais tu m'avais dit que tu m'aimaiiiiiiiiiis ! Rajouta Sarah en se rejetant sur moi, tout en pleurnichant.

-DÉGAGE DE LA OU JE T'EN COLLE UNE ! La menaçai-je en m'écartant d'elle. Enfin, j'aimerais tout de même savoir où on est là ?!

-Nous sommes dans le manoir des Barma, répondit Léo, et apparemment nous sommes revenus à la même époque.

-En effet, même qu'on s'est tous réveillé à un endroit différent, clama Elliot. Par exemple, Léo était dans la maison Fiona, et Sarah s'est réveillée dans la demeure des Rainsworth. Pour ma part, je n'ai pas eu de chance en me réveillant dans le manoir des Vessalius... Oz m'a retardé tout le temps que tu dormais... pst, quelle plaie celui-là !

-C'est bizarre par contre, toi t'as dormi deux fois plus longtemps que nous... Avoua Sarah, perplexe.

-Hum... C'était peut-être parce que Mél' étaient une contractante... Proposa Léo.

-Ouais peut-être qui sait... Mais... cela vous dérangerait de partir pour que je puisse me changer ?!...

Les trois s'aperçurent qu'en effet j'étais toujours en pyjama et qu'il m'était légèrement impossible de m'habiller... Ils finirent par sortir, j'attrapai des habits (posés sur une chaise à côté) puis les mit en vitesse afin de ne pas les faire trop attendre. Après avoir tout enfilé, (chemise, jupe, collants et bottes), je pus enfin aller les rejoindre en-bas. La fenêtre laissait entrevoir un temps maussade : une averse accompagnée de vent s'exposaient derrière cette vitre. L'orage ne tarderait sûrement pas à arriver... Je descendis les escalier qui menaient au hall, là-bas Sarah, Elliot et Léo m'y attendaient.

-Ah, te voila! S'exclama Elliot en me voyant arriver. Nous allons y aller alors, la calèche nous attend dehors.

-Oui, j'arrive. Acquiesçais-je.

Sarah ruminait à l'idée de me quitter, ce qui ne changeait pas vraiment de d'habitude mais bon. Je lui dis au revoir, puis nous pûmes nous séparer et nous rendre au manoir des Nightray, pendant qu'elle restait ici avec son oncle (Rufus Barma). Nous finîmes par rentrer ; le temps n'avait pas changé, toujours aussi gris, c'était déprimant. A l'intérieur du manoir se tenaient Gilbert et Vincent, ils avaient tous les deux des têtes affolées, (surtout Gil'). Le blond aux yeux vairons s'avança vers Elliot puis lui dit :

-...Ton père s'est fait décapité par le chasseur de têtes...

En entendant ce que venait de dire le plus jeune des deux frères, Elliot écarquilla les yeux de stupeur. Nous étions tous les trois dans le choc total, que ressentait-il après la terrible annonce du blondinet ?! De la haine ! C'était évident, Elliot devait surement vouloir tuer cet assassin qui avait décapité toute sa famille, que lui restait-il maintenant ?! Vincent rajouta que l'enterrement de tous les membres qui restaient, (Vanessa et ses parents) se passerait le lendemain. En entendant ça, le Nightray monta dans sa chambre sans rien dire. A l'heure qu'il était, il devait surement être en larmes ; le voir ainsi était très rare, et quand c'était le cas, il y avait toujours une raison valable. Léo et Gilbert le suivirent, tandis que Vincent resta là devant moi. De légères larmes coulèrent sur mes joues, ça n'allait pas du tout, Elliot n'avait jamais mérité de vivre un truc pareil. Tout ce qui s'acharnait sur lui d'un coup, c'était de la pure torture ! D'abord Vanessa, ensuite sa mère, ensuite lui, puis enfin son père ?! Qui était le prochain sur cette liste meurtrière ?! N'y avait-il aucun moyen d'arrêter ce fou ?! Un léger sourire se dessina sur le visage du blond qui se tenait devant moi, ainsi qu'un petit rire qui s'échappa de ses lèvres avant qu'il ne parte dans une autre direction. Vincent était vraiment quelqu'un d'étrange, qu'est-ce qui pouvait bien le faire sourire ?!

Le lendemain :

Les cloches sonnaient, sauf que cet événement n'avait rien d'un mariage... Elles célébraient la fin d'une vie, enfin, de plusieurs vies plutôt... L'orgue jouait, tous les convives portaient du noir, un mouchoir à la main, c'est ainsi que l'on fêtait les funérailles de trois personnes enchainées à leurs cercueils pour toujours. Toute la noblesse s'était réunie pour assister à ce deuil, chacun déposait une rose sur les tombes, puis nous disait "toutes mes condoléances". Tous ces hypocrites qui n'ont rien à faire là, ce n'est que par pure politesse qu'il sont venus. Ils n'en pensent pas un mot, ils me donnent vraiment la gerbe. Leur expression qui nous renvoie toute leur pitié au visage, qu'il se la garde ces nobles à la con, on n'en a pas besoin ! Oui, je suis malpolie, et alors ?! Si je suis énervée ?! Oui je le suis ! Elliot n'avait pas besoin d'avoir autant de cadavres sur les bras ! Et puis pour quelle raison sont-ils morts je vous prie ?! Ils sont morts parce qu'un psychopathe les a tués, et à cause d'une putain de Chaîne qui ne sert à rien ! Sarah et Léo sont aussi présents, mais la plupart des invités sont des têtes inconnues, que ce soit pour Elliot ou pour moi.

Quand tout le monde eut mit sa rose, les cercueils furent emmenés aux emplacements convenus, puis ils furent enterrés. Comme hier, la pluie était au rendez-vous, mais cela ne gêna pas le croque-mort pour accomplir sa tache. La cérémonie se termina, les nobles repartirent d'où ils venaient, et nous trois, (Elliot, Léo et moi) firent de même.

Cela allait déjà faire environ trois jours que le deuil s'était passé, les cours allaient bientôt recommencer, et Elliot ne s'était surement pas encore remis de la mort des membres de sa famille. Il ne parlait pratiquement plus, ni à Léo, ni à moi. Il partait, s'enfermait dans sa chambre et ne revenait que pour les repas. Enfin passons, aujourd'hui fut seulement le premier jour ensoleillé depuis notre retour de l'Abysse, cela faisait quelque chose. J'avais proposé à Sarah de venir passer la journée avec nous, enfin, quand je dis que je l'ai invitée, c'est surtout elle qui est venue squatter... Comme les autres jours, Elliot restait à penser dans sa "prison" si je puis dire, tandis que nous (Sarah, Léo et moi) parlions ensemble.
-Dites, vous pensez qu'Elliot ne va pas s'en remettre ?! Demandai-je aux deux autres.
-Non je ne pense pas, répondit Léo, il lui faudra un peu de temps évidement avant de s'en remettre, car c'est quand même quelque chose de difficile. Mais je pense qu'il va très bientôt se remettre à nous parler, ne t'inquiète pas. Me dit-il en souriant.

-Pff, comme si m'inquiétais ! Rétorquais-je en rougissant. S'il veut passer sa vie tout seul c'est son problème après tout ! J'aimerais juste qu'il passe pas son temps enfermé dans cette PUTAIN DE CHAMBRE DE MERDE !

-Je pense qu'aujourd'hui il devrait se montrer, affirma Léo, vu le temps qu'il fait, ça devrait le réjouir, du moins, je l'espère...

-J'avoue que de rester dans une pièce sombre pendant qu'il fait si beau, c'est un peu bête. Rajouta Sarah.

- ! Eh ! S'il ne veut pas sortir, on a cas l'obliger en utilisant les grands moyens ! Proposai-je en affichant un sourire des plus sadique qu'il soit.

-?

-Muahaha, je vois bien le genre, haha, on va l'obliger à sortir grâce à mon arme secrète à laquelle personne ne résiste !

- ?

-LE GÂTEAU AU CHOCOLAT !

-... Firent les deux autres, toujours aussi bavards...

-Mais oui, olala, acclamez-moi, ch'uis trop une mine d'information sérieux ! (Je suis très modeste hein ?!) Le gâteau, c'est quand même la meilleure "sucrerie" au monde, personne ne peut résister à ça !

Sarah et Léo étaient un peu pessimistes au début, puis ils finirent par accepter, c'est ainsi que nous préparions ce fameux gâteau au chocolat à l'extérieur.

Une heure passa, et nous pûmes enfin voir notre "chef-d'œuvre". Je m'empressai donc de lui couper une part et d'aller lui apporter. Sa porte était toujours close, je fus donc obligée de toquer à sa porte, ce que malheureusement ne connaissait pas Elliot...

"TOC TOC"

-C'est qui ?!

-C'est le père Noël qui t'apporte un cadeau que tu vas surement apprécier ! Seulement pour cela, il faut que tu m'ouvres ! J'ai...

J'allais commencer ma phrase, quand tout à coup, la porte s'ouvrit super rapidement, la main d'Elliot agrippa mon bras puis me tira dans la chambre. A peine entrée qu'il referma la porte à clé. je ne pensait pas qu'il m'ait tirée seulement pour prendre le thé...

-Elliot qu'est-ce qui t'arri...

-Tu sais quand le type est venu nous donner le testament de mes parents, tu t'en rappelles hein ?!

-Euh, oui...

-Et bien dedans il y avait une lettre, et cette lettre t'était adressée. Je n'ai évidement pas pu m'en empêcher, et je l'ai lue. C'était ma mère qui l'avait écrite, et à ton avis, qu'est-ce qu'il y avait d'écrit dans cette lettre ?!

-Bah... J'en sais rien...

-Et bien je vais te le dire moi ce qu'elle disait cette lettre ! Ma mère t'annonçait que si tu avais été amenée dans notre manoir, c'est parce que tu étais sa fille !

?! Quoi ?! C'est quoi ce scénario de tragédie ?! Et bientôt tu vas m'annoncer que tu es mon père c'est ça ?!

-... Mais ça ferait de toi...

-Non ! Tout n'est pas si simple... Ma mère t'a eue avec un autre homme, mais comme aucun des deux ne pouvait te garder, il t'ont confiée à des paysans. Mon père a finit par le savoir, et il a voulut te ramener pour que tu ai quand même le droit de vivre avec ta mère. Elle comptait te le dire après la cérémonie, mais n'a pas put... En faite, tu es un peu, ma demie-sœur.

-Mais alors, c'est qui mon père ?! Demandais-je, perdue.

-Je n'en sais rien, elle ne l'a pas mentionné... Mais ce n'est pas le plus important ! Quand j'ai vu qu'il restait encore quelqu'un de ma famille je me suis promis quelque chose : quoiqu'il advienne, je ferais tout pour que nous restions ensemble !

En entendant ce que venait de me dire Elliot, mes joues prirent une couleur rougeâtre, et sans m'en rendre compte, je collais ma tête contre son torse, et mes bras l'entourèrent. En me voyant comme ça, Elliot ne put s'empêcher de rougir à son tour. Tout en restant contre lui, je repris la parole :

-Non ! C'est faux Elliot ! C'est moi qui te protègerai, je ne te laisserai pas mourir une seconde fois. Car après tout, tu resteras toujours mon Elliot-ni ! Lui dis-je en affichant un sourire sincère.

Elliot-ni ?! Dit donc, ça faisait sacrément longtemps que je ne l'avais pas appelé comme ça ! Cela remontait environ à quand j'avais 5-6 ans. Il sourit à son tour, puis posa sa main sur ma tête.

-Alala, ça fait bizarre de devenir grand frère quand on est le dernier de la famille. Avoua-t-il en rigolant.

Elliot finit par retrouver le sourire, puis par revenir avec nous. Nous mangions le gâteau qu'on avait préparé, puis nous profitions des derniers jours de vacances qu'il nous restait avant de reprendre l'école.

à suivre...


! Vous etes choquer ? Laisser tout de même une review s'il vous plait ?! =D