Salut, bon je sens que je n'arrêterais de m'excuser pour mes (trop) longues absences, j'en suis désolé et je ne peux rien y faire. Voilà la suite, j'espère que vous l'aimerais, une nouvelle amitié et des doutes. Franchement j'aimerais trop qu'ils mettent en place une section spéciale pour « Tara Duncan » mais j'y crois pas trop parce que Tara n'a pas encore assez de poids dans la littérature anglo-saxonne et trans-atlantique, je suppose qu'il faudra attendre encore un peu ... peut-être un film qui sait ^^!).

Autremonde enfin! Jar ne put s'empêcher de sourire, il était enfin rentré dans son monde, maintenant il vaudrait peut-être mieux qu'il soit discret pendant quelques temps puisqu'on ne semblait pas l'avoir reconnu. Il était dans une petite pièce du rez-de-chaussée du palais, le niveau des domestiques et des serviteurs, il y avait tant d'agitations que personne ne remarqua l'adolescent qui disparut bien vite en direction des jardins.

Jar avança dégoûté que personne ne l'ait reconnu ... bon en même temps avec ses cheveux qu'il avait rendu plus long, il était légèrement différent de ce que les gens décrivaient quand ils parlaient de lui mais quand même! N'être reconnu par absolument personne était écoeurant, même les gardes d'élites qui étaient passés à côté de lui à l'instant n'avait fait aucune remarque, bonjour la sécurité franchement! Bon pas dis qu'ils auraient agi de la même manière s'il s'était mis une cape noire sur le dos et une capuche sur la tête mais quand même. Plongé dans ses réflexions, il ne pris pas garde à l'endroit où il allait aussi fut-il surpris quand il retrouva dans les jardins. Le lieu était calme, apaisant pour qui savait l'apprécier à sa juste valeur. Jar se prétendait souvent de ceux-là, pour lui rien ne valait la beauté naturelle, celle qui ne cachait rien et ne pouvait mentir, qu'elle soit bonne ou mauvaise, la nature était l'unique chose qui, avec sa soeur Mara, trouvait grâce à ses yeux. Un fin sourire de douce félicité germa sur ses lèvres plus habituées aux sourires narquois ou juste mauvais. Il resta immobile un moment jusqu'à ce que des éclats de rire ne lui fassent tourner la tête. Intrigué, il s'avança silencieusement vers la source du son et se cacha derrière un arbre une fois arrivée. La scène qu'il vit lui fit mal: le demi-elfe avec un humain, visiblement ils s'amusaient bien et se racontaient des choses qui les faisaient rire. Cela lui faisait mal car d'après ce qu'il savait ça n'allait pas fort avec sa soeur aînée en ce moment, alors pourquoi semblait-il heureux? Pourquoi lui pourrait-il être heureux dans son malheur alors que lui non? Un bruit attira son attention, les deux garçons s'étaient levés et commençaient à partir en discutant, Jar choisit de les suivre un peu puis il irait ... il verrait à ce moment-là. Il releva sa tête qu'il ne se souvenait pas d'avoir baissé pour s'apercevoir qu'il les avait perdu de vue, il jura intérieurement et avança plus vite ... pour s'arrêter net tout de suite après une lame se trouvant juste devant sa jugulaire.

-« Jar, déjà rentré? C'est Mara qui va être heureuse. C'est gentil de vouloir nous prévenir en premier sinon je ne vois pas pourquoi tu nous aurais suivi aussi peu discrètement. » Déclara doucereusement la voix de Robin et Jar était certain d'y entendre le sourire qu'il ne voyait pas.

La lame s'abaissa et Robin apparut avec derrière lui un jeune homme qui lui rappelait fichtrement quelqu'un mais il arrivait pas à mettre le doigt sur la personne concernée. Le dit-jeune homme le regardait curieusement puis il se tourna vers le natif du Lancovit.

-« Robin, qui est-ce?

-Quoi! Comment oses-tu ne pas me reconnaître! Depuis quand un sujet ne reconnaît-il pas son prince?

-Son ... prince?

-Oh je vais te me le...

-Tu vas rien du tout, Sylvain vient d'arriver, il ne connaît rien encore aux coutumes et aux identités hiérarchiques de chacun et de toute façon il n'aurait pas eu à te saluer comme un sujet face à un prince mais d'égal à égal.

-Tu dis n'importe quoi, je connais tous les membres proches de la famille impériale, je suis certain de n'avoir jamais vu une tête comme la sienne!

-Et pour cause, sa mère l'a protégé en lui faisant changé d'apparence.

-... Soit mais cela ne me dis toujours pas pourquoi il ne devrait pas s'incliner face à moi.

-Parce qu'il est ton cousin, le fils de Sandor, ce qui entre autre de lui le troisième héritier au trône après Mara et toi! ... Quoique qu'il y a de forte probabilité que l'on nomme imperator à ta place en fait si cela devait avoir lieu.

-Oh ... ! Comment ça il a eu un fils l'autre vieux! »

En soupirant et après acquiescement de la part Sylvain, Robin raconta l'étonnante péripétie au jeune prince. Ce dernier écarquilla les yeux à la fin du récit. Dans un sens, il avait mal pour le nouveau prince qui venait de perdre une famille pour tomber dans une autre totalement cinglé (de son point de vue). Par contre, il ne put s'empêcher de rigoler quand Robin lui narra le nouveau look qu'avait reçu deux elfes venus lui chercher des noises. Le souvenir des couleurs fit également rire les deux autres garçons. Après avoir ri un moment et récupéré leur souffle, ils s'entre-regardèrent hésitant. Sylvain finit par prendre, timidement, la parole.

-« Tu veux venir avec nous? Robin allait m'expliquer les us et les coutumes qu'il me faut absolument savoir.

-Si cela ne gêne pas ton ami cela serait avec joie, je t'expliquerais ainsi comment un prince doit se comporter.

- ... Le prend pas mal mais j'enlèverai toujours la partie « rabaissement des autres qui me sont inférieurs en statut » de tes discours avant de les appliquer.

-Humpf! Grand bien te fasse même si j'atteste que c'est la meilleure manière de leur parler. » Bouda Jar.

Et les trois jeunes hommes partirent tranquillement en direction de la chambre de Robin, inconscients du fait que les prémices d'une possible amitié étaient sur le point de naître.

Je m'arrête là, je sais que c'est court et j'en suis désolé. Je tâcherais de finir ma fic avant les vacances d'été où je ne pourrais pas me connecter du tout donc vous devriez bientôt voir apparaître une suite. Merci à ceux qui me suivent et qui aiment l'histoire.