Salut à tous. Me revoilà ! Mon rythme d'écriture s'améliore, vous avez vu ? Donc voici le nouveau chapitre tant attendu. Il n'est pas très long mais je pense vous poster la suite plutôt rapidement. Enfin… si j'ai assez de messages. Je veux quand même ma récompense ^^. De plus, je crois que je vais vous laisser dans un grand suspense. Oui, je suis sadique ^^.


Réponses aux messages anonymes :

Didine.16 : Merci pour ton message. Je suis ravie que tu te sois décidé à lire. J'espère que la suite te plaira. Il y a du suspense en perspective ^^

Carlie : Wahhh ! Merci pour ton long message. J'adore. A chaque c'est un grand plaisir à lire. Ton idée de la conversation entre Katherine et Elena n'est pas mauvaise mais tu vas voir dans ce chapitre qu'elles n'auront pas vraiment le temps de se taper la discute pendant le vol. Je ne t'en dis pas plus. Je te laisse découvrir ^^ Pour ce qui est de l'histoire de Katherine, on en apprendra un peu plus sur son passé dans les prochains chapitres. Quant à ton idée que Caroline et Elena deviennent des bad girl je ne pense pas que je le ferais. J'aimerais rester fidèle aux personnalités de la série et pour moi se ne sont pas le genre de filles à vouloir utiliser les humains à leur guise, surtout Elena. Après je ne dis pas, leur personnalité va pouvoir évoluer mais se sera un événement majeur qui modifiera alors leurs comportements. Pour ce qui est de Paris, je pense que cette ville fera parti de leur voyage ) Mes exam' ça été. Contente que se soit fini et que je puisse me concentrer pleinement sur ma fic. Kiss

Virginie : Merci beaucoup. J'espère que la suite te plaira…

Pattenrond : Merci pour ton message. Oui, les chapitres sont un peu court, dsl. J'essayerai d'en faire des un peu plus longs par la suite. Tu verras aussi que cette fois ci aussi la fin est pleins de promesses et de suspense.

Lois : Merci pour ton message et pour ton enthousiasme. J'espère que ce chapitre te plaira et je vais essayer de ne pas te faire trop patienter pour le prochain )


Attaque en plein vol

Les yeux clos, Caroline tentait tant bien que mal de trouver le sommeil mais les ronflements colossaux émanant de la grand-mère à ses côtés nuisaient à son propre repos. Durant une demi-seconde, la blonde pensa à secouer la mamie jusqu'à que celle-ci cesse ce bouquant mais les bonnes manières inculquées par ses parents sur le respect de nos ainés lui revinrent à l'esprit. Lasse, la jeune femme laissa retomber lourdement sa tête conte le dossier de son fauteuil. Parfois, elle regrettait que sa transformation l'ait rendu plus mature. L'ancienne Caroline, culotté et insouciante, n'aurait pas hésité à réveiller une personne âgé pour lui reprocher de nuire à sa petite personne. Puisque décidément, la Forbes ne pourrait pas fermer l'œil avant un bon moment, elle saisit son kit de manucure. Autant utiliser à bonne escient ces heures de vol.

Mais c'était sans compté sur Katherine, à sa gauche, de l'autre côté de l'allée où les hôtesses défilait avec leurs chariots pour le plus grand plaisir de certains messieurs. En effet, l'odeur caractérisée des vernis à ongle, monta peu à peu aux narines de la Pierce, lui arrachant une grimace et la tirant de son sommeil, qu'elle avait quant à elle trouvé jusque là, contrairement à la blonde.

_ Tu ne comptes tout même pas te faire les ongles maintenant ? S'offusqua la Petrova.

_ Et bien, si. Pourquoi ?

_ Referme ça, supplia la brune accompagnant des mots de grands gestes de mains comme pour chasser la mauvaise odeur d'autour d'elle.

_ Je ne serais pas celle qui se retrouve à côté de ça, dit Caroline en pointant énergiquement les doigts vers la mamie ronfleuse, je n'aurais pas besoin de me faire les ongles.

Katherine hocha les épaules avec un air de désintérêt avant de refermer les yeux. Mais Caroline ne l'entendait pas comme ça.

_ Ah non certainement pas ! Dit elle en tapant la Pierce sur le bras avec un magasine. Si je ne peux pas dormir, hors de question que tu dormes.

La sosie d'Elena attrapa le magasine au vol et à son tour commença à rendre des coups à sa nouvelle adversaire. Ce petit échange ne dû pas se faire dans le calme puisque la grand-mère à la droite de Caroline se réveilla, maugréa sur l'irrespect de la jeunesse d'aujourd'hui, et se leva pour se plaindre auprès d'une hôtesse.

Les deux jeunes femmes se stoppèrent alors, se regardèrent un long moment, avant d'à l'unisson éclater de rires.

La Gilbert, qui jusque n'avait réussit qu'à somnolée, n'avait pas perdu une seconde des échanges de ses deux camarades de voyages. Elle surprit donc celles-ci lorsqu'elle se leva visiblement aussi mécontente que la mamie, pour se diriger vers les toilettes au fond de l'appareil.

_ Non, mais vraiment ! Trois ans d'âge mental.


Stefan examina longuement la voiture : la clé sur le contact, les portières ouvertes, visiblement celle-ci avait été abandonnée. Plutôt curieux. Peu de personnes laissées une voiture de luxe flambant neuve derrière elles quand elle prenait l'avion. Le vampire eut confirmation de ses doutes lorsqu'en ouvrant le coffre, il tomba sur une glacière contenant des poches de sang. Cette voiture était bien celle de Katherine, Elena et Caroline.

Le jeune homme fit à nouveau le tour de voiture afin de trouver des indices sur l'endroit ou elles avaient bien pu s'envoler mais il ne restait rien d'autre. Elles avaient donc pris l'avion mais pour quelle destination ?

Sortant son téléphone portable de sa poche, il tenta pour la millième fois depuis son départ d'appeler Elena mais aucune réponse. La retrouver n'allait pas être tâche facile mais le vampire ne comptait pas abandonner.

Néanmoins, il avait l'avantage de connaitre Katherine et ses nombreux vices. Celle-ci ne pouvait résister à l'odeur du luxe et des soirées branchées. A cet instant, sa future destination était toute tracée pour le Salvatore.


Loin de là, sur un autre continent, un autre Salvatore fixé l'écran de son téléphone. Huit appels en absence tous émanant des mêmes personnes ajouté à cela cinq messages vocaux. Le brun au sourire ravageur hésita pendant une minute à les écouter mais finalement appuya d'un air décidé sur la touche effacé. Aller de l'avant été la nouvelle devise de Damon. Après plus de cent cinquante ans à se languir de Katherine puis d'Elena, le jeune homme avait pris la décision de passer à autre chose.

D'un geste de la main, il laissa tomber ses lunettes ray-ban devant ses yeux bleus azur et fixa la mer agitée face à lui. Que lui voulait-elle encore ? Son choix était fait… Pourquoi continuait-elle de l'appeler.

Mais cette fois ci, le beau gosse était bien décidé à passer à autre chose et les charmantes demoiselles bronzant sur la plage allaient l'aider dans se manœuvre…


Elena entra dans la cabine de toilette et se dirigea vers le lavabo afin de se passer un peu d'eau sur le visage. Ce voyage m'était ses nerfs à rude épreuve. Mais à peine sa peau rafraichit la jeune femme sentit une présence derrière elle. Hâtivement, elle se retourna, les dents sorties prête à attaquer. Mais l'intrus fut plus rapide. En une demi-seconde, elle se retrouva plaquée contre les parois de l'appareil, une main puissante entourant sa gorge.

Elle tenta tant bien que mal de se débattre mais l'homme face à elle la dominait en taille comme en force. Il lui indiqua d'un doigt sur lèvre qu'elle ne devait pas crier et Elena obéit sentant qu'il était dans son intérêt de se taire.

La Gilbert plongea alors son regard dans les yeux de son agresseur. Elle ne le connaissait pas et ci celui-ci n'était pas en train de l'étranglé à l'instant, elle aurait pu le trouver séduisant. Grand, blond, les yeux clairs, il ne manquait pas de charme. Sa forte étreinte ne laissait peu de doute quant à sa nature vampirique. La jeune femme repensa à l'incident dans l'aéroport. Son mauvais pressentiment était fondé.


A à peine quelques mètres, une hôtesse de l'air venait de faire quelques remontrances à Caroline et Katherine les laissant pourtant hilares. La grand-mère avait demandé à changé de place et la blonde pouvait donc à présent jouir du calme pour s'endormir. Pourtant une légère inquiétude lui trottait dans la tête. Elle se tourna vers Katherine et une nouvelle fois lui secoua le bras.

_ Quoi encore ? Maugréa la Pierce qui tentait de retrouver le sommeil.

_ Tu ne trouves pas que ça fait un moment qu'Elena est partie ?

La jeune femme regarda sa montre et constat, qu'en effet, la durée acceptable aux toilettes était dépassée. Elle se leva pour se diriger vers le fond de l'appareil posant au passage une main rassurante sur l'épaule de Caroline.

_ Reste là, je vais voir.

Arrivé devant la porte de la cabine de toilette, Katherine toqua plusieurs fois sans réponse.

_ Elena ? Tu es là ? Ca va ? T'es malade ?

Toujours rien.

_ Tu fais la tête ?

A nouveau, aucune réponse.

Elle saisit la poignée et constata alors que la porte n'était pas fermée. Elle la poussa délicatement et se figea en apercevant Elena visiblement inconsciente sur le sol au fond de la cabine.

Précipitamment elle rejoignit son sosie et c'est alors que la porte se claqua derrière son passage laissant apparaitre, caché derrière la porte, l'agresseur de la Gilbert.

_ Katherine… Comme on se retrouve. Annonça d'une voix longue et trainante l'homme face à elle.

Le visage de la Petrova sembla alors perdre toute couleur. Elle déglutie et dit alors :

_ Alec ?


Mon petit message svp… Ca me donnera du courage pour vite vous poster la suite… :p