Avertissement: Ne buvez jamais, mais alors jamais la liqueur de la Momie...

C'est parti pour l'Inde !

Harry passa la matinée sur les différents textes magiques qui avaient été récupérés à partir de ses découvertes. La plupart d'entre eux n'avaient rien de spectaculaire, mais l'un d'eux attira son regard. C'était un journal de l'un des tombeaux datant de l'époque romaine tardive. Les premières pages du document indiquaient qu'il s'agissait d' une copie d'une copie d'un document ancien.

-«Vraiment un petit bâtard geignard, » Harry parcouru les premières pages. « plein de suffisance aussi.. »

A la moitié du livre, il tomba sur quelque chose qui attira son attention. Posant le livre, Harry se dirigea vers le pont pour retrouver Henchgirl et le Professeur.

-« Hé Professeur, » Harry entra dans la chambre et regarda autour de lui. «Qui sont tous ces gens ? »

-« Vous avez, bien sûr, le Directeur Asim, » le Professeur sourit. «et voici monsieur Jones, c'est un représentant de la banque Gringotts. »

-« Ravi de vous rencontrer, » Harry salua l'homme d'un hochement de tête. "Y a t-il une raison quelconque qui vous a poussé à nous rendre visite ? »

-« Nous espérions que vous seriez prêt à sous-traiter la récupération du trésor», sourit Jones. « Cela vous permettra de continuer votre voyage et de récupérer votre part beaucoup plus vite ! »

-« Oh, » Harry hocha la tête. «Combien voulez-vous? »

-« Nous avons pensé que la moitié de votre part serait un prix équitable », suggéra Jones.

-« Oh, » Harry hocha la tête. « Non »

-« Quoi ? » Jones n'avait jamais eu une négociation de ce genre.

-« Non, » Harry sourit. « Mais merci pour l'offre. »

-« Qu'est-ce que vous venez faire ici ? » demanda Henchgirl avec un sourire.

-« Oh, » Harry hocha la tête. «J'avais presque oublié, je voulais juste vous dire que je voulais faire un arrêt rapide en Atlantide quand nous traverserons l'océan Atlantique. »

-« Quoi ? » Hurla presque chaque personne présente dans la salle.

-J'ai juste dis que je voulais faire un arrêt rapide sur l'Atlantide, » répondit Harry. «Il y a quelque chose que je tiens à récupérer. »

-«Vous savez où se situe l'Atlantide ? » demanda Jones, incrédule, «les gens sont à la recherche de la dernière demeure de la cité perdue depuis des années ! »

-« Yep, » Harry hocha la tête. « Ils n'auraient pas pu la trouver, c'est sous un charme qui vous empêche de le trouver, sauf si vous connaissez l'emplacement et que vous n'avez pas l'intentions de nuire aux enchantements. »

-« Vous avez dit que vous vouliez prendre quelque chose? » demanda Asim, voulant garder la conversation dans la bonne voie.

-« Yep, » Harry hocha la tête. « Un certain gars nommé Myrddin a caché un livre qui selon lui, contenait une grande puissance juste avant de se faire virer et je voudrais savoir ce qu'il y a dedans. »

-«Myrddin? » demanda Asim en état de choc , « mis à la porte? »

-« Yep » Harry hocha la tête. « Il a dit qu'ils l'avaient expulsé parce qu'ils étaient jaloux de sa grande puissance, et la raison officielle était parce qu'il avait une trop faible magie, mais je pense que c'était parce qu'il était un bâtard pleurnichard et ils en ont juste eu marre de lui. »

-« Que pouvez-vous nous dire à propos de Myrddin? » exigea Jones.

-« Eh bien, » Harry fit une pause pour réfléchir un instant. « Il avait pas mal d'acné, les cheveux roux, et sa voix n'a pas mué avant ces quinze ans. » Harry secoua la tête, Dieu que le journal était fastidieux. « Impossible de vous dire a quoi il ressemblait après son dix-septième anniversaire. »

-« Oh, » les hommes échangèrent un regard.

-« Eh bien, » Harry bâilla. «Je vais aller faire une sieste. »

Le Professeur et Henchgirl regardèrent avec amusement les hommes assis, figé en état de choc.

-«Liqueur de la Momie ? » Asim sortit un flacon de sa poche et l'offrit à Jones.

IIIIIIIIII

-«J'ai un rapport très important à faire», Asim fit irruption dans une réunion entre ses supérieurs. «J'ai des informations essentielles que vous devez entendre. »

-«Qu'est ce qu'il y a Asim ? » demanda l'un d'eux.

-« Cela a intérêt à être important…», ajouta un autre.

-« M. Black connaît l'emplacement de l'Atlantide ! », cria Asim. « Et il a l'intention de s'y rendre afin de récupérer quelque chose laissé par Merlin en personne ! »

-« QUOI ? » Tout le groupe fut bouche bée, sous le choc…

-« Qu'est-ce qu'il a dit ? » Un des membres réussit à se remettre du choc.

-« Il a dit que la cité perdue était protégée par un bouclier qui ne laisse passer que ceux qui possèdent le mot de passe. » répondit rapidement Asim, « Il a ajouté qu'il ne pense pas beaucoup de bien de Merlin. »

-« Pourquoi donc ? »

-« Il a dit que Merlin n'était qu'un gamin pleurnichard avec de l'acné», Asim déglutit. « Et que sa voix n'a pas muée jusqu'à tard dans sa vie, il a dit qu'il ne pouvait pas nous dire grand-chose sur la vie de Merlin après l'âge de dix-sept ans. »

-« Oh, » ils échangèrent un regard.

-« Cela montre combien il est vraiment âgé... » l'un des hommes les plus âgés prit la parole. « Asim, je t'ai connu toute ta vie, mais tu sais ce que je pense quand je pense à toi?"

-« Non »

-« Je me souviens de l'enfant la morve au nez qui a jeté une pierre dans ma fenêtre du salon, » répondit le vieil homme. « Genoux noueux et le nez qui coule, pas l'homme que tu es maintenant. »

IIIIIIIIII

-« M. Black, » le Professeur frappa à la porte de Harry. « Vous vous souvenez d'avoir aperçu un Nundu dans le camp ? »

-« Yep, » Harry hocha la tête. « Pourquoi ? »

-«Eh bien», sourit le Professeur. «Vous souvenez vous également du gadget que j'ai fabriqué pour me sortir de la cage ? »

-« Pourquoi ai-je le sentiment que je ne vais pas aimer la façon dont cette conversation va finir ? » Harry soupira, «Qu'est ce qui s'est passé ? »

-«C'est drôle que vous posiez cette question, » le Professeur eut un petit rire. «Parce que mon invention a eut comme effet secondaire de transporter le Nundu dans l'une des sections inutilisées du Zeppelin. »

-« QUOI ? » Les yeux d'Harry s'écarquillèrent, tous les sens en alarme.

-« Ne vous inquiétez pas, » le Professeur balaya d'un signe de la main toutes préoccupations. «C'est dans une partie de l'espace en dehors de l'espace normal, une de mes expériences a un peu de mal tournée et ... et bien je crois que ce n'est pas grave. L'important, c'est que vous avez compris ce qu'il faut faire avec le Nundu. »

-« Pourquoi moi ? » Harry cligna des yeux, «c'est votre Nundu ! »

«Eh bien», le professeur prit un moment pour réfléchir à ce sujet. « Non, c'est votre Nundu, je l'ai enregistré comme votre animal de compagnie. »

-« Quand avez-vous fait cela? » Harry eut un sourire narquois.

-«Tout à l'heure, » le professeur hocha la tête. «Quand j'ai dit que c'était votre animal de compagnie. »

-« Donc, vous n'avez pas déposé aucun papier dans aucun gouvernement ou quoi que ce soit ? » Demanda Harry avec sarcasme, « vous avez juste décidé que c'était le mien ? »

-« C'est exactement ça», le Professeur hocha la tête.

-« Pourquoi ne puis-je pas simplement dire que c'est votre Nundu? » Harry essaya de faire prendre à son esprit la logique de son ami.

-« Parce qu'il vous appartient déjà », le Professeur hocha la tête. « Et de changer de propriétaire nuirait à ses sentiments donc vous ne pouvez pas me le donner. »

-« Oh, » soupira Harry. «Je vois, avons-nous une façon de le nourrir ? »

-«J'ai pris soin de lui, » le Professeur hocha la tête. « Mais Henchgirl et moi en avons parlé et nous pensons que vous devriez prendre un rôle plus actif dans ses soins et son alimentation. »

«Par Henchgirl et moi vous voulez dire vous, n'est-ce pas ? » Harry hocha la tête, «et je devine que par rôle plus actif que vous voulez dire tout, pas vrai ? »

-« Eh bien ... oui » admit le Professeur avec un froncement de sourcils.

-« Bien essayé, » Harry sourit. « Mais non. »

-« Bien », bouda le Professeur.

-« Allez parler au Docteur», suggéra Harry. "Et à Henchgirl… Je suis sûr que le Docteur pourrait être en mesure d'utiliser le fait qu'il expire des maladies et qui sait ... Les déjections de Nundu pourraient être de précieux ingrédients de potions… »

-« Et envoyer Henchgirl pour vérifier si les déjections de Nundu sont des ingrédients de potions serait un moyen idéal pour la piéger dans le nettoyage après lui… » Le Professeur hocha la tête. « Brillant. »

-« Ce n'est pas ... alors où pensez-vous que nous devrions aller ensuite? » Harry pensa que ce serait mieux s'il évitait cette conversation particulière.

«Je n'ai pas de préférences, » le Professeur haussa les épaules. «Où voulez-vous aller ? »

-«L'Inde semble bien, » Harry haussa les épaules. « Et j'ai fait un peu de lecture sur le Bhoutan, ça a l'air d'être un lieu intéressant à visiter. »

-« Donc nous irons en Inde», le Professeur hocha la tête. «Il y a quelques petites choses que Henchgirl et moi voulions voir en Inde. »

-«Que voulez-vous voir en Inde tous les deux ? » Harry leva les yeux vers le Professeur et remarqua la lueur étrange dans les yeux de l'autre homme, « Oubliez ça ... il y a des choses que je préfère ne pas savoir. »

-« Très bien », le Professeur hocha la tête. «Je vais fixer le cap. »

-«Je crois que je vais lire certains de ces textes que nous avons obtenus, » Harry haussa les épaules. «Un panel intéressant, j'ai appris plus sur les protections et les malédictions dans les dernières heures que dans les dernières années. »

-« M. Black ? » Le Docteur frappa à la porte, « Puis-je entrer ? »

-« Bien sûr, » Harry hocha la tête. « De quoi avez vous avez besoin ? »

-«Je vais y aller alors, » le Professeur prit congé.

-« J'espérais obtenir cet échantillon de sang, » répondit le Docteur. « Et je voulais jeter quelques charmes de diagnostic. »

-« Ok, » Harry hocha la tête. « Allez-y. »

Le Docteur sortit une petite seringue et le remplit avec le sang de Harry.

-«Est-ce que ce sera en sécurité ? » Harry grimaça. «Mon sang est censé être toxique. »

-« Je pense oui, » le Docteur hocha la tête. « J'ai lancé tous les charmes de protection que j'ai pu trouver sur cette éprouvette et le Professeur et Henchgirl ont ajouté leurs propres charmes ... et l'Architecte a trouvé que ça avait l'air fun alors il a utilisé un peu de magie gobelin, et puis ... »

-« Je comprends, » Harry hocha la tête. « Besoin d'autre chose ? »

-«Je vous le dirai après avoir lancé les sorts de diagnostic», répondit le Docteur. « On dirait que vous avez un morceau de croc de Basilic intégré dans l'un de vos os. »

-«Je me suis fait mordre par l'un d'eux il y a quelques années, » Harry hocha la tête. « Et j'ai eu la chance d'avoir un phénix à proximité pour pleurer dans la plaie. »

-« Cela pourrait expliquer ce que je vois», le Docteur hocha la tête. «Je voudrais aussi un échantillon de salive, je veux voir si vous pouvez transformer les gens en loups-garous. »

-«Très bien,» Harry ouvrit la bouche pour permettre l'accès.

-« Une seconde ... ok, vous pouvez la refermer maintenant. »

-«Merci,» Harry hocha la tête. « Avez-vous trouvé quelque chose ? »

-« Beaucoup de choses, » le Docteur hocha la tête. « Avant que vous me demandiez si j'en comprends la plus grande partie, la réponse est non. Je vais revenir là-dessus plus tard avec vous. »

-« Demandez au Professeur de vous parler du Nundu," Harry se gratta l'arrière de la tête. « Je pense que vous pourriez avoir une utilisation possible de son souffle. »

-«C'est possible, » le Docteur hocha la tête. « On pense que si on dispose des maladies alors on peut en créer le remède, je vous remercie. »

-«Pas de problème», sourit Harry.

Harry passa le temps durant le voyage vers l'Inde en passant en revue l'immense quantité d'objets qui avait été récupéré dans les tombes et au moment où ils furent arrivés, il pensait qu'il devait avoir doublé sa connaissance des protections offensives.

-« Nous sommes arrivés mon ami», le Professeur frappa à la porte de Harry. « Et j'ai quelques appareils qui je pense pourrait vous intéresser. »

-« Ah bon ? » Harry se leva, «quel genre d'appareils ? »

-«Ceci,» le Professeur brandit un petit rouleau de cuir. « Est un ensemble de pics de crochetage. Il devrait être en mesure d'ouvrir pratiquement n'importe quelle serrure dans le monde entier. »

-« Qu'en est-il des serrures magiques? » Harry examina la question.

-« J'ai inclus un petit appareil qui devrait inciter la plupart des serrures magiques en leur faisant croire que vous avez le bon mot de passe», répondit le Professeur fièrement. « Tout est dans ce livret d'instructions. »

-«Merci,» Harry hocha la tête. « What else ? » (NdT : J'ai pas eu envie de traduire… Je vois bien Harry, nonchalamment appuyé sur son bureau, une tasse de thé (anglais oblige) à la main…)

-« Cette ceinture», le Professeur lui remit une ceinture de cuir de dragon. « contient plusieurs compartiments cachés contenant un assortiment de potions … Une idée de Henchgirl et du Docteur… »

-«Merci,» Harry hocha la tête. «C'est une excellente idée. »

-« Une autre chose que le médecin m'a demandé de développer est cette petite chose», le Professeur sortit une petite plaque de métal. « Il va sur votre bras au-dessus du fragment de croc de Basilic. La façon dont cela fonctionne, c'est qu'il entoure le fragment avec un champ magique et recueille le poison qui est en cours de production ...Quelques jours et votre sang ne sera plus aussi mortel. »

-«Pourquoi faut-il recueillir le poison ? » Harry apposa l'objet sur son bras, « et y a t-il un moyen de le désactiver ? »

-« Henchgirl et le Docteur m'ont dit que le poison de Basilic est beaucoup trop utile pour être dissous dans votre sang», expliqua le Professeur. « Alors, elles veulent le recueillir. Pour désactiver l'effet, il le fera juste. »

-« Il le fera juste ? »

-« Décidez juste quand vous voulez l'arrêter» expliqua le Professeur. « Deux objets de plus. »

-« Où sont-ils ? » Harry sourit.

-«Ils sont dans mon laboratoire», expliqua le Professeur. « Venez les chercher quand vous aurez fini votre sac. »

-« Ok, » Harry haussa les épaules.

Harry prit les quelques minutes qui suivirent pour finir son emballage, puis saisit son sac et se rendit au laboratoire du Professeur.

-« Qu'est-ce que vous avez pour moi Professeur ? » Harry promena dans le laboratoire un regard d'anticipation.

-« J'ai deux objets très importants que je voudrais que vous essayiez,» le Professeur bondissait d'impatience. « Voici le premier. . . Qu'en pensez-vous ? »

-« Je pense que cela ressemble à une caméra, » Harry leva l'appareil pour regarder de plus près, «que fait-elle ? »

-« Il s'agit d'un appareil d'enregistrement audio déguisée», répondit le Professeur joyeusement, « et voici l'autre. »

-« Cela ressemble à un magnétophone, » répondit Harry d'une voix plate, « mais je suppose que c'est une sorte de caméra, n'est-ce pas? »

-«Oui, vous avez raison, c'est un dispositif de prise d'image très sophistiqué. » convient le Professeur.

AN: Un Nundu est la chose la plus dangereuse du monde sorcier, c'est un gros chat et il y a une bonne description de celui-ci dans le lexique Harry Potter. Myrddin est Merlin, Harry trouve le journal au moment où Merlin était un adolescent ennuyeux et pas le mage puissant qu'il deviendra plus tard. Même si vous lui avez dit que le journal appartenait à Merlin, il ne vous aurez probablement pas cru, le journal est juste au sujet d'un gamin pleurnichard, la morve au nez et non celui d'un grand mage.

NdT : Et oui, vous ne rêvez pas ! Encore un chapitre… Profitez, cela ne va durer…

Si vous voulez que je reprenne un autre traduction, indiquer le dans les reviews et j'y réfléchirais ^^

A la prochaine,

Thren