100 mots. J'ai relu ma fic sur Caprica Six, intitulée "Caprica" (et que je renomme maintenant "Six & Caprica"), et je me suis dit que cela pourrait faire une super histoire du point de vue de Baltar aussi. Alors voilà.

Et tout comme pour la version de Caprica Six, j'ajoute une version longue comme chapitre 2 (150 mots).

J'ai écrit cette fic en anglais d'abord, avant de la traduire en français. Les deux versions sont en ligne.


Fandom : BSG 2003.

Personnage : Baltar.

Spoilers: plutôt légers, plus ou moins jusqu'à Exodus 2ème partie (3x04).

Disclaimer: Baltar, Caprica, New Caprica et Caprica Six appartiennent tous à un génie nommé Ron Moore, qui a non seulement des idées formidables mais a aussi donné une vraie fin à BSG. Ce qui, dans le monde de la télé aujourd'hui, devrait au minimum lui valoir une médaille.


Caprica. Le nom d'une planète détruite. Par sa faute.

Sa planète d'adoption, tant d'efforts pour s'intégrer. Le plus drôle, c'est qu'il n'y a jamais été vraiment heureux. Incapable de voir plus loin que les paillettes. Ou peut-être juste un peu, avec elle.

La seule femme qu'il aurait pu aimer, le Cylon baptisé comme la planète qu'il l'a aidée à détruire.

New Caprica. Nom donné à une autre planète. Nouveau péché d'orgueil. Manipulation politique. Le plus triste, c'est qu'il ne put s'empêcher d'être heureux de la revoir.

Caprica. Destruction, et son seul espoir de salut. L'ironie ne lui en échappait pas.