Question de sentiments.

Il l'aimait c'est un fait. Mais qu'en était-il de ses sentiments à elle ? Pouvait-elle le laisser espérer alors qu'elle-même ne savait pas encore comment elle le considérait. Au tout début, elle le pensait ignare, mauvais et homosexuel.

Petit à petit, elle a appris de lui qu'il était d'une rare intelligence et qu'il était prêt à tellement de chose pour gagner son amour. Tellement qu'il l'avait envoyé loin de lui alors que cela lui brisait le cœur. Il l'avait laissé partir quitte à ce qu'elle tombe amoureuse d'un autre même si pour cela il se sentait d'autant plus seul. Il lui avait juré de l'attendre le temps qu'il faudra mais son devoir l'avait rattrapé. Il lui avait demandé ce jeu comme ultime chance de se faire aimer d'elle.

Mais que devait-elle faire ? Que ressentait-elle vraiment pour lui ? Etait-il un frère, un ami ? C'est l'empereur, c'est Ryuuki mais qu'était-il de plus pour elle ? Elle avait toujours voulu être au service de l'empereur mais à présent c'est Ryuuki qu'elle souhaitait aider plus que tout.

La confusion l'animait tandis qu'elle avançait sans regarder devant elle. Elle percuta de plein fouet quelqu'un mais, au lieu de tomber brutalement par terre, elle se retrouva contre la poitrine de l'homme en face d'elle. Elle reconnue son odeur avant de lever son visage vers lui. Son cœur se mit à palpiter un peu plus vite puis à bondir de joie lorsqu'elle vit se même sentiment se refléter sur le visage de son vis-à-vis, qui n'était autre que l'intéressé. Il murmura son nom doucement et tendrement avant de s'écarter en s'excusant, la voix légèrement altéré de douleur. La tristesse enserra son cœur alors qu'elle le voyait s'éloigner loin d'elle, le dos plus vouté par le poids des responsabilités qui l'éloignait d'elle.

Mais qu'était-ce que ce sentiment qui la faisait passer du rire aux larmes en si peu de temps ? Elle était très intelligente et la réponse ne tarda pas à venir à son tour. Ryuuki l'aime, c'est un fait. Shuurei aussi.

FIN