Et voilà ma première fan fic...S'il vous plaît commentez! Je ne possède rien à part Alliana!

Zero: j'espère au moins que ta première fiction a du sens, Alliana...

Aido: Et qu'elle est extraordinairement bien écrite! MAis ça, c'est simple, il suffit que je sois dedans...*Sourire*

Zero *sortant son Bloody Rose*: Tais toi, vampire!

Yuki: Ce n'est pas bientot fini tout ce raffut!

Alliana: Je me posai la même question...


explication: Cela se passe juste avant que Yuuki ne se transforme en vampire. Une nouvelle arrive, Alliana Riavaz, personne qui semble être à l'origine de certains phénomènes paranormaux à proximité d'elle. (personne, à part le directeur et sa famille ne le sait). Cela se passe au matin.

PDV: Yuuki:

La journée avait bien commencée. Mon premier cours ( de maths), passa rapidement, et je réussis même l'exploit d'avoir un 19 sur 20 ( autant dire la nouvelle du siècle!). C'est à l'intercours, que les choses basculèrent. Tout le monde sortait du cours, je fus la dernière, et je m'appretait à partir quand je vis Zero réprimandant une fille que je n'avais jamais vue. Elle n'avait pas l'uniforme, et semblait perdue. Elle avait les cheveux noirs et des yeux bleus aussi clairs que de l'eau de source. Mince et un peu plus grande que moi, sans pour autant pouvoir rivaliser avec Zero, elle regardait ce dernier d'un air ennuyé. J'intervins dans l'espoir de faire connaisance:

_Que se passe-t-il ici?

_Cette fille ne porte pas l'uniforme, et elle ne veut pas aller en cours.

La fille aux cheveux noirs ne protesta pas. A ma grande surprise elle me dit:

_S'il vous plaît?

_Oui?

_Pourriez vous lui dire, que je suis nouvelle, et que je dois donc eller voir le directeur, alors, je ne peu pas aller en cours pour l'instant? Il ne veut pas me comprendre!

Je resta interloquée devant l'arrogance de l'inconnue, et me retourna vers Zero. Lui restait impassible, mais il n'était pa difficile de savoir qu'il bouillonait de rage;

_Zero..On devrait peut-etre l'emmener voir le directeur quand meme.

Zero resta un instant sans réaction. Puis il alla dans la direction du bureau de Kaien Cross, directeur, et mon père adoptif entre parenthèse (bien qu'il me le répète tout le temps), sans regarder si elle et moi le suivions.

Tout en marchant, j'engagea la discussion avec la belle inconnue:

_Comment t'appelles-tu?

_Mon nom est Alliana Riavaz.

_Sois la bienvenue dans l'Académie. Je suis Yuuki Cross. Et lui devant, c'est Kiryu Zero.

_Il est comme ça avec tout le monde, ou simplement avec moi?

_Tout le monde, ne t'inquietes pas. On est arrivé.

Dès que j'entra, mon père adoptif se leva, tout sourire et m'enlaça:

_Bonjour, Yuuki!

J'arrivai à peine à respirer, tellement il me serrait fort. Pourtant il ne semblait pas vouloir lâcher.

_Directeur, dis-je d'une petite voix, vous m'étouffez!

A mon grand soulagement, il me relâcha, et je pris une grande inspiration. Pendant ce temps, Kaien Cross se lamentait:

_Quand cessera tu e m'appeler Directeur au lieu de Papa!

Il arrêta son cinéma dès qu'il vit Alliana, nochalement adossée à l'entrée, un petit sourire aux lèvres. Je rêve ou elle était en train de se foutre de moi? Bon en même temps, difficile de faire autre chose, quand vous voyez mon "père" et ses élans d'affections... Surtout quand ils m'étaient adressés, en fait.

Le directeur remonta ses lunettes et déclara:

_Vous devez être Alliana, n'est ce pas? Bienvenue à l'Académie Cross! Vous connaisez déjà les chargés de discipline, Yuki et Zero. Ils vous guideront dans l'Académie. Sachez qu'il y a deux classes, la classe de jour et la classe de nuit. Elles ont chacune un pavillon, vous serez dans celui du soleil, donc du jour, mais exceptionnellement, vous suivrez en plus la moitié des cours de la nuit. En contrepartie, vous n'aurez pas les cours du jour du matin.

Je manquais de m'étrangler. C'était bien la première fois que le directeur faisait un condensé des deux classes à une élève. Pire encore, qu'ils laissent une humaine avec les vampires de la Night Class pendant une bonne partie de la nuit, même si c'était pendant les cours! Zero aussi semblait surpris (une première dans toute l'histoire de la terre). Et vous porterez cet uniforme qui indiquent vos cours, vous êtes en violet foncé car vous êtes du jour et de la nuit. D'autres comme Yuuki et Zero, sont en bleu foncé, ils sont totalement dans la classe du jour. Alors que les élèves de la classe de nuit sont en blanc. Yuuki, peux-tu bien montrer sa chambre à Alliana?

_Bien sûr, Directeur!

_Merci, directeur, dit Alliana sans vraiment le penser.

_Cross-san, je dois vous parler, en privé, déclara Zero, en haussant le ton sur la dernière partie de la phrase, tout en me regardant.

Je soupira. C'est bon, j'ai compris. Je m'empressai de quitter la pièce, aussitot suivie d'Alliana.

Quand nous nous fumes éloignées et que nous ayions exploré ensemble le pavillon, nous partîmes en direction du dortoir. Alliana avait la dernière chambre, la plus grande, pour elle toute seule. Quelle veinarde. Non pas que Yori, ma camarade de chambre, était désagréable, mais j'ai toujours amié cette salle.

J'annonça en souriant:

_Voila ta chambre! Tu devrais enfiler l'uniforme que le directeur a donné, bien que tu ne vas pas venir cet après midi en cours de jour, je crains que tu sois obligée d'y aller cette nuit. Zero t'expliquera ça mieux que moi.

_Tu es la fille du directeur?

_Sa fille adoptive.

_Ah...Bon ben, je vais me changer. Je ne voudrais pas te déranger davantage...

Prise de curiosité, je lui demanda:

_Sais-tu pourquoi tu dois suivre les cours du soir et ceux du jour?

Alliana eut l'air de réfléchir, avant de déclarer finalement:

_Aucune idée. J'y vais.,

Et elle entra dans sa nouvelle chambre, avant d'en fermer la porte.

Je retourna en cours, en pensant que cette fille avait l'air gentille, mais était tout de même étrange.

PDV: narrateur:

Pendant ce temps, chez le directeur:

Zero, à bout, s'exclama:

_Et si ces fichus vampires s'en prenait à elle? C'est une humaine, elle ne fera pas le poids contre eux! C'est de la folie de la mettre avec eux sans qu'elle sache qui ils sont vraiment!

_Elle sait que ce sont des vampires.

_QUOI?fit Zero interloqué.

_Alliana est orpheline depuis sa naissance. Mais ses parents adoptifs étaient de grands hunters. Bien qu'elle ne puisse pas se battre en étant sûre de gagner, elle connait quelques techniques efficaces pour l'auto-défense, et elle sait reconnaître des vampires quand elle en voit.

-Ce n'est pas une raison

-Tu ne peux pas comprendre. Va à tes cours, ne t'attarde plus que nécessaire.

Zero le regarda un moment sans rien dire, et puis sortit en claquant la porte. Le directeur soupira. En tant que préfet, Zéro ne pouvait pas surveiller de près les vampires de la Night Class. Une fille qui parait innofensive et qui connait leur secret lui permettrait de savoir ce qu'ils trafiquent. Alliana avait gentiment accepté de faire l'espionne. Kaien ne voulait que mieux les connaître pour savoir quoi faire pour mieux insaller la paix dans l'académie.

Ce qu'il trouvait bizarre, c'est que la nouvelle élève ait accepté aussi facilement de jouer le jeu.

PDV: Alliana.

Je commençais à connaitre un peu mieux ma nouvelle chambre. J'avais commençé à ranger mes affaires personnelles. Quand j'eus fini, je pris ma cape préférée, une rouge. Dans laquelle j'avais caché et grand objet fin. Mon sabre. Un murasama, pour être exact, un des plus efficaces de sa génération. J'avais mis des années pour l'utiliser avec grâce et force. Je l'adorais mais j'essayer de s'en servir le moins possible. Et dès qu'elle l'utiliser, c'était tout le temps contre des vampires. Ma mère adoptive s'était occupée de m'apprendre les matières scolaire et m'avait préparée à être la meilleure dans n'importe quels sports. Mon père, lui m'avait enseigné l'art du katana, l'escrime, et les milles et une ruses pour remporter des corps-à moi, j'avais mes propres. Euh, on va dire armes que je m'efforçais à maitriser. Ils étaient aussi des parents poules. Enfin...Pas autant que le directeur pour Yuuki! J'avait bien rigolé quand le contrôleur de l'académie avait carrément étouffer sa fille.

Je me jeta sur le lit, en espèrant pouvoir me reposer. J' avais voyagé tout la nuit, et et le train étant particulièrement bruyant au Japon, je n'ai pas pu dormir. Je deteste les moyens de transports. En plus, je vais passer la moitié de la nuit en cours. Quelle idée bizarre de me mettre une moitié des cours de la Day class, et après ceux de la Night Class. Je n'ai même pas pu protester. Quand le directeur disait qu'il était joyeux que j'avais accepté de surveiller les vampires, on pouvait dire qu'il m'avait forcé la main. Tout ça sous pretexte qu'il était un des plus grands amis de mes parents. Pff, je vous jure! Mais bon, c'est pas que j'appréciais les vampires, mais certains ne sont pas méchants, non? Bon, à voir ceux que j'ai tué, mon hypothèse ést vraiment idiote. Mais, moi qui suis dangereuse sans même savoir qui je suis, je devrais faire preuve d'impartialité envers les vampires. Je regarda une nouvelle fois mon uniforme. Il allait falloir que je m'habitue à la couleur, qui n'est pas ma préférée. Mais bon, je vais pas me plaindre pour ça, tout de même. Je soupira. Je sens que la vie à l'académie allait être géniale! Je ferma les yeux.

Elle fut ensuite emportée par les draps du sommeil.

PDV: Yuuki.

Quelques heures passèrent, c'était le moment d'empêcher les filles de la Day Class de s'approcher de "la secte de Kaname", comme disait Zero. Lui et moi étions déjà devant le pavillon de la Lune. Elles ne tardèrent pas à arriver. De mon côté, j'essaye en vain de contenir l'invasion, tandis que chez Zero, les filles étaient au garde-à-vous. C'était facile pour lui, il avait le don de faire peur à tout le monde. Moi et mes petis bras, je ne faisait pas du tout le même effet. Sale traître de Zero. C'est sûr que lui, il ne va pas venir m'aider. C'est à ce moment là que les portes s'ouvrirent. Zt là, je tomba, submergée par la Day Class, principalement féminine. Parfois, je e peux pas m'empecher de penser que je serais plus tranquille si je n'étais pas le préfet. Mais bon, au fond, le boulot me plaisait. deux bras sortirent de nulle part pour me remettre sur pieds. Je me retourna, et je vis Alliana, la mine d'elle, les gens murmuraient : « C'est qui celle-là, c'est la nouvelle…Pourquoi a-t –elle cet uniforme ? Elle est mignoonne. Quelqu'un sait d'où elle vient ? » Elle ne semblait pas faire attention.

Accompagnée d'elle, je me dirigea vers Ichijo, le vice président, et l'un des plus gentils de la Night Class. Quand je l'interpellea, il se retourna, tout sourire et quand il regarda l'uniforme d'Alliana, il parut surpris. Je regarda autour de moi, et je vis la Day class et la Night Class ayant la même réaction. Kaname lui-même, ne semblait pas au courant de l'affaire très spéciale "Alliana". Ichijo se reprit et demanda:

_Qu'il y a t-il?

_Voici Riavaz-san , une nouvelle. Elle va suivre une partie de vos cours, ainsi que la moitié des miens. Tu pourrais l'aider pendant vos cours, le temps qu'elle s'habitue?

_ Tu sais, je n'en n'aurais pas besoin, Cross-san. Il ne faut pas embeter un autre élève por moi. Je n'ai pas besoin de chaperon. Dit Alliana, qui n'avait pas parlé depuis qu'elle était ici.

Ichijo ignora sa remarque et dit:

_Avec plaisir. On devrait y aller, Riavaz-san. Les cours vont commencer.

_Bon courage, Alliana. saluai-je la fille aux yeux bleus clairs

Alliana asquiesca de la tête et partit avec lui, derrière les vampires, sous les regards assasins des filles de la Day Class. La nouvelle avait l'air de ne pas le remarquer. Mais quand les portes des classes se ferma, elle jeta un dernier coup d'oeil à la masse de cruch... heu, d'élèves, qui se voulait moqueur. La plupart des filles passèrent à la couleur verte, tandis que moi, je me retenais d'éclater de rire.

PDV: Alliana.

Je déteste les premiers jours dans une école. Pour deux raisons précises

De un: je ne connais personne. Et de deux: il y a toujours une personne trop gentille pour me faie remarquer bénéfiquement. Ce qui est tout le contraire pour moi.

Cette personne s'appelait Ichijou. Et franchement, déjà que je prends une partie des cours de la journée et de la nuit ne me fait pas passer inaperçue, il fallait qu'il en rajoute! Je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir, il ne pensait pas mal. Les autres élèves de la Night Class, eux, n'en a rien à foutre. Bien que le grand aux cheveux longs, que Ichijo avait appelé Kanamé, me fixait. D'un coup d'œil discret, je le regarda. Je fus prise d'un frissonnement. Un Sang-Pur... Je suis dans le pétrin.

Les autres, eux, se parlaient en m'ignorant. Un blond aux yeux bleus, qui s'appelait Aidou, discutait avec son cousin, Kain. La brune nommée Ruka restait avec un brun aux yeux glaciaux et avec une rousse. Je crois que ces deux derniers s'appelaient Shiki et Rima. Ils mangeaient tous les deux des mikados. Ichijo restait avec moi, fidèle à sa promesse. Il me parlait, mais semblait ne pas remarquer que je ne l'écoutais pas du tout. Au bout d'un moment, je craqua:

_Tu devrais rejoindre tes amis. Je suis sûre qu'ils t'attendent.

Il me regarda surpris. Aie, je n'ai pas dit ce qu'il fallait. Il me déclara:

_ Pourquoi tu me dis ça? Je t'importune?

_Non, ce n'est pas ça. J'ai l'impression que c'est moi qui te dérange.

_ Alors, tu te trompes. Nous sommes bientôt arrivés. On devrait se dépêcher.

Il disait la vérité. Le grand bâtiment apparaissait, devant de minute en minute plus sombre. Ce serait bientôt le crépuscule. Je préférais de loin ce moment de tous les autres.

Nous arrivâmes dans la salle. Le professeur nous attendait déjà.

J'eus la plus grosse surprise de ma vie. C'était mon père adoptif! Avec son habituel bandeau qui lui barrait le front (il s'était blessé en protégeant un de ses élèves d'un level E), son ait désinvolte...Il n'eut pas l'ai surpris de me voir.

Les vampires prirent place, et la dernière restante était à côté d'Ichijo. Comme par hasard ! Sans montrer mon exaspération, je me dirigea là-bas, tandis que le professeur commençait à parler:

"Tout d'abord, pour la nouvelle élève, sachez que vous devrez impérativement suivre mon cours. Si vous êtes ici, c'est que vous êtes consciente que vous êtes entourée de vampires.

Ah, ok. S'il me parlait comme ça, c'est qu'il ne voulait pas qu'on sache que je suis sa fille. A chaque fois qu'il fait ça (parce que ce n'était pas la 1ere fois), il avait l'air totalement détaché que j'avais vraiment l'impression qu'il ne me connaît pas. Ce qui était le but de sa manœuvre, de toute façon.

Je lui répondais, en voyant qu'il attendait une réponse:

_Oui, je suis au courant.

_Bien, je commence. Le cours d'aujourd'hui portera sur la hiérarchie des vampires.

Plus il parlait, plus le temps passait, plus il faisait sombre. J'arrivai de moins en moins à écrire mes notes. C'est à ce moment là qu'une voix murmura à mon attention:

_Je peux t'aider?

Je tournai la tête et rencontra les magnifiques yeux verts de mon voisin. En baissant la tête, je lui chuchota:

_ Ce ne sera pas nécessaire. Merci quand même.

_Tu ne vois pas dans le noir. Tu ne pourras pas écrire. Remarqua Ichijo.

Bon sang, il m'énerve! Surtout qu'il a raison, en plus! Je lui répondit le plus calmement possible:

_Je connais la hiérarchie des vampires, je ne pense pas avoir besoin de notes.

C'était à moitié un mensonge. Je connaissais les level A, B, D, E. J'arrivais jamais à retenir le C. Ce n'était pas vraiment un problème. J'avais plutot tendance à tuer les vampires qu'à les interroger sur leurs classes. Mais bon. Ceux que je tue étaient généralement des levels D , des vampires autrefois humains. S'ils ne buvaient pas le sang d'un Sang-Pur, ils dégénéraient en Levels E, des bêtes assoiffées de sang sans esprit.

Les Levels B étaient des aristocrates. Et les levels A...

_Raviaz, dites moi ce que signifie levels A.

C'était le professeur. Idiot. Je suis sûre qu'il avait fait exprès. Je lui répondais machinalement:

_Les levels A désigne les sang pur.

_Quelle est leur particularité ?

_Ils sont l'origine même des vampires, ce sont donc les plus puissants.

_La prochaine fois que vous rêvassez, je vous exclue, est-ce clair?

J'étais à deux doigts d'exploser. Bon sang, il pourrait au moins être aussi gentil qu'avec les autres élèves! Même s'il faut pas que ça se sache, je suis sa fille!

Il mit les mains sur son bureau, f faisant ébranler le vase avec les fleurs sombres dessus. Très jolies, d'ailleurs. Il répéta, d'un ton presque menaçant:

_J'ai dit: est-ce clair?

Je releva soudainement la tête, et planta mes yeux dans les siens. En même temps, je répondis machinalement ( ce n'était pas par gaieté de cœur):

_Parfaitement. sensei.

_Bien.

Il se retourna en écrivant sur le tableau. J'évitais les regards curieux des vampires. S'il y avait bien une chose que je déteste plus que les personnes que je connais essayent de me défier ( j'ai pas rêvé, c'est bien ce que mon père faisait, il n'y a pas 5 min), c'était qu'on me regarde comme une bête de foire. En parlant du professeur, j'en connais un qui allait devoir me donner des explications, à la fin du cours...

ça y est, je ne sentais plus les regards des autres sur moi. Je pus enfin respirer un peu, néanmoins encore énervée...Quand je vis avec horreur ce qui avait attirée la curiosité des autres, y compris Ichijo: Les fleurs sur la table de Yagari Toga (eh oui, c'est le nom de mon père, je n'avais pas le même nom que lui, car il connaisait ma mère de vue, qui s'appelait Ploria Raviaz), étaient en train de changer légèrement de couleur...A cause de la flamme qui y avait dans le flacon!

J'ouvris grand les yeux: Ah non, ça n'allait pas recommencer!

Il faut que je me calme, il faut que je me calme...

PDV: Ichijo

Normalement, à cette heure et dans cette classe-ci, j'aurai du être en train de prendre des notes du cours. Or, mon esprit était fixé sur quelque chose d'autre. Ou plutôt sur quelqu'un d'autre.

Cette personne, était ma voisine de droite. Alliana Riavaz. Pas commun comme prénom, ni comme nom, d'ailleurs. Tout comme c'est ses yeux bleus tellement clairs qu'on pourrait presque confondre la couleur avec le blanc autour de son iris. Ce qui faisait d'ailleurs un curieux mélange avec ses cheveux sombres comme la nuit. Je n'avais jamais rien vu de tel auparavant.

Il n'y a pas que ça qu'il m'ait frappé. La couleur de son uniforme, un violet très différent du blanc que je portais ou du bleu nocturne de la Day Class. Ça lui allait bien. Et son odeur... Je ne pouvais pas m'aider de mes références pour m'aider à la qualifier.

Et puis, il y avait cette aura mystérieuse et dangereuse qui planait au-dessus d'elle. Qui donnait envie d'aller la voir et en même temps, de se tenir à l'écart. Ce qu'elle voulait apparemment, vu comment elle l'avait repoussé quand je lui avais proposé de l'aider pour son cours, vu que ses yeux, si extraordinaires soient-ils, ne lui permettait pas d'écrire dans le noir profond de la salle. Même quand j'ai insisté, elle m'a rembarré. Pourtant, j'avais lu de la surprise sur son visage. Apparemment, on ne lui proposait pas de l'aide tous les jours. En même temps, elle dégageait une telle envie de solitude que certains préféraient la laisser dans son coin. Vu son attitude, ça ne la dérangeait pas plus que ça.

Enfin, je ne comprenais pas pourquoi elle devait suivre nos cours, à nous, les vampires, et ceux de la Day Class. Or, tout ce qui m'était inconnu m'intriguait. J'ai envie d'en savoir plus sur cette fille. Je me retourna vers elle. Sur son visage se peignait une expression de colère. Mine de rien, tout en réfléchissant, j'avais écouté sa discussion mouvementée avec le professeur. C'était bien la 1ere fois que je voyais enseignant sortit de ses gonds comme ça.

Je tourna la tête, vers le tableau. Je vis le début d'un titre, pas terminé vu que le dos du Hunter (pas de doute que ce n'en soit un), ne permettait pas de continuer la lecture. Mon regard fut attiré plus bas. C'est alors que je vis avec étonnement les fleurs noires (des dahlias, me semble-t-il), en train de s'embraser à cause d'une flamme dans le vase transparent. Je tourna immédiatement la tête vers Aktasuki, qui en tant que vampire aristocrate, avait la capacité spéciale de créer et de manipuler le feu. Mais en le regardant de plus près, je me rendis compte, qu'au fond, ce n'était pas lui le fautif.
M'interrompant dans mon flot de pensées, je vis le professeur se retourner brusquement, et en prenant sa bouteille d'eau, il remplit le vase, étouffant ainsi la flamme qui brûlait à l'intérieur. Toga-sensei se tourna ensuite vers nous:

_Une prochaine mauvaise plaisanterie comme ça, et je vous promets, que, vampires ou pas, vous passerez un sale quart d'heure.

Il regarda par la fenêtre, avant de dire:

_Riavaz, vous pouvez y aller, ce sera tout pour aujourd'hui pour vous.

Je me retourna vers ma voisine, visiblement essoufflée (étonnant d'ailleurs), rassembler en hâte ses affaires, et se dirigeait vers la porte sans "au revoir".

Alliana Riavaz est une fille étrange.

PDV: Alliana:

Dès que je ferma la porte, je courus dans ma chambre. Je ne remercierais jamais assez papa. Finalement, ça avait du bon qu'il soit enseignant ici. Mais bon, c'était tout de même de sa faute si je m'étais énervée et que la flamme m'ait échappé!

Toga-sempai n'avait pas été dupe. Et en plus il m'avait donné une excellente couverture ( la classe était pleine de Levels B, des vampires aristocrates, donc avec des capacités spéciales, il devait bien en avoir un qui pouvait gérer le feu). En supplément, il m'avait donné une échappatoire.

Quand je perdais le contrôle, il m'arrivait de prendre des somnifères (qui, au lieu de m'endormir, mettait en veille mes pouvoirs). Sauf, que maintenant, si je les prends, ça me rend malade. Tout ce que je peux faire, c'est espérer que je n'ai pas trop de crises. Et si j'en fait une, j'ai intérêt à avoir une bonne explication de rechange.

Je me laissa tomber sur le lit. Il était dur de s'adapter à un emploi du temps pareil. Il fallait faire avec. Donc, je ferai avec. Il y avait aussi autre chose qui m'enquiquinait, et qui pourtant, se résumait en deux petits mots: mon voisin.

Je ne sais ce qui me dérange le plus: les fois où je sens son regard sur moi ou quand il essaye d'être gentil ave moi alors qu'il ne me connaît pas.

Sur cette interrogation, je m'endormis..

Reve

J'étais debout, je portais dans mes mains deux sabres (tiens, pourquoi deux, d'ailleurs, aux dernières nouvelles, j'en ai qu'un seul). Pendant que je marchais vers la porte de ma chambre, je fus attirée par le miroir. Doucement, je m'avançais rapidement de sorte à voir mon reflet. Qui n'était pas le mien!

Enfin si, c'était le mien. Mais mes cheveux soit lâchés, soit tressés, étaient ramenés en chignon haut. J'avais, au lieu de mon uniforme, une combinaison fine de tissu, faisant penser à celle d'un ninja. Mon visage aussi avait changé. la tache de naissance claire en forme de triangle que j'avais vers mon oreille droite avait disparu, j'étais plus pale que jamais. Dans le miroir, je vis une personne. Ou plutôt une ombre. Tout ce que j'apercevais étaient ses cheveux et son nez. Je percevais aussi l'éclat de ses yeux, net et d'un vert très clair, quasiment blanc. J'entendis:

Tu n'es pas ce que tu penses être. Tu ne seras jamais celle que tu penses être... Tu vas t'en rendre compte bientôt... Bientôt... Bientôt... Sang... Pouvoirs... Illusions... Révélation... Douleur...

Je criai:

"La ferme!" . Et tout d'un coup, le miroir où il y avait mon reflet qui n'était pas vraiment mon reflet se fissura rapidement, striant ma peau blanche comme du linge, et il éclata en morceau.

Derrière, à ma grande surprise, se révéla un passage. Sans aucune hésitation, j'enjamba le rebord de l'ancien miroir, et remonta le tunnel secret. A la fin, je me retrouva dans une pièce sombre, totalement différente des salles de l'Académie. Les meubles étaient anciens et poussiéreux. Il n'y avait qu'une table et une grande étagère qui faisait toute la longueur du mur. La lueur était celle de la seule lumière qui éclairait cet endroit était celle de la lune, qui parvenait grâce à l'unique fenêtre de la pièce. Il y avait quelque chose sur son rebord. M'approchant jusque là pour saisir cette chose, je la retourna. C'était une poupée. Une poupée aux cheveux noirs et aux yeux cristallins, une poupée qui avait un sabre dans la main. Une poupée qui me représentait. Soudain, la poupée bougea sa tête et ses yeux devinrent noirs tandis qu'elle ricana. Et dans sa bouche, on pouvait apercevoir la pointe de ses crocs et du sang qui en coulait.

Je me redressa en sueur, et je regarda apeurée autour de moi. Je tenta de reprendre ma respiration en voyant que c'était ma chambre... Un rêve, ce n'était q'un rêve. Je soupirai longuement. Oui, mais ça avait bien l'air réel sur le coup. Qu'est ce qu'il m'arrivait? Pourquoi je rêvais de poupée? JE retomba sur mon lit. La 1ere journée avait été facile, mais le petit incident et mes efforts pour ne pas faire pire m'avait vidé.

Une idée me vint. Je fouilla dans mes affaires, et ressortit un livre. Plus précisément, mon journal . J'y consignais ce que je trouvais très important. Je l'ouvrit à la 1ere page, la relisant. Elle datait de 2 ans et quelques jours, le jour de mes 14 ans. Le jour le plus terrible de ma vie:

31 octobre, 23h17

Cher Journal,

Aujourd'hui est le jour de mon anniversaire, et en surplus, celui d'Halloween. J'aurai 14 ans dans 42 minutes. Je me présente: je m'appelle Alliana.

14 ans... Ca fait bizarre de se dire qu'on est plus une enfant, mais pas un adulte non plus. Surtout quand on est différent. Je m'explique: il m'est arrivé quelque chose de bizarre, il n'y a pas plus de 30 minutes. Mes parents (adoptifs, car ma mère est morte depuis longtemps et mon père aussi. ils étaient des hunters, tout comme ceux qui m'ont recueillis) et ma petite soeur m'avaient fait un gateau au chocolat, Superbement bien fait, car il était croustillant à l'exterieur et fondant à l'interieur...Du moins, d'après ce que maman m'a dit. Je n'ai pas pu y gouter. Pourquoi?

Pour la bonne et pourtant irrationelle raison que dès que je l'ai touchée, il a disparu! A la place, il y avait de la fumée noire...Non, non. Je ne suis pas folle. Mes parents et Wabila étaient présents quand cela s'est passé. Et je peux jurer sur la tombe de mes parents que c'est vrai.

Après ça, je suis restée quelques minutes, incrédule. Je ne pouvais pas accepter ce qui venait de se dérouler sous mes yeux...Et toi? Si tu avais été à ma place, comment aurais-tu réagi? Ensuite, je suis allé dans ma chambre, m'éclaircir les idées. Visiblement , c'était plus Halloween que mon anniversaire. Joyeux 14 ans, Alliana! Ouais, mon oeil!

Désolée de t'inaugurer de cette façon, vraiment. Ce n'est pas ce que j'avais prévu pour mon 1er journal...Mais il faut que ce que je te dis reste entre nous...Comprends-tu?

Voila pourquoi je te laisse en-dessous de cette vieille latte de placher qui se détache sous mon lit. Pas sûre que Wabila ou que mes parents te trouve ici...Ne t'inquietes pas, cette cachette n'est que provisoire, avant que je n'en trouve une meilleure...

J'arrêta de lire...POur aller à une page libre pour écrire.

15 Octobre, 1 h 39

Cher journal

Ma 1ere journée à l'Académie Cross aété plus facile que prévu, mis à part quelques imprévus, comme Zéro, le chargé de discipline. LUi il ne m'aime pas, ça c'est clair et net, et il n'a pas mis de gants pour me le faire comprendre...Heureusement que Yuuki, sa collègue, est là! C'est la fille adoptive du directeur, et elle est gentille.

En ce moment même, je suis dans ma nouvelle chambre. Une fois de plus, je suis dfférenciée des autres: je n'ai pas les mêmes horaires que les autres filles de l'école, et mon uniforme n'est pas comme les leurs...Je suis en violet. C'est pas mal, même si le gris aurait été mieux. Mon père se fait passer pour un enseignant, plus que bizarre aussi.

Ah oui, le plus important: Tu vas rire: Je suis en cours de la nuit avec des VAMPIRES!

Tu te souviens, les mêmes créatures que celles qui ont assasiné sans vergogne mes premiers parents adoptifs... Oui, c'est bien ça. Je dois suivre une partie de leur cours ainsi qu'une autre de la day Class, la classe des humains.

Je t'explique: Il y a deux classes à l'académie. La Day et la Night Class. Cette dernière étant remplie de vampires. La day class, bien sur, n'est pas au courant de leur nature. les préféts, le directeur, mon père et moi sommes les seuls humains à savoir qui ils sont vraiment.

Je m'égare. Je vais te présenter quelques élèves dont j'ai fait la connaisance:

Yuuki Cross: Comme je l'ai dit tout à l'heure, c'est la fille adoptive du direteur, et la chargée de discipline. Très gentille et sociable, elle a toujours le sourire.

Zéro Kiryu: L'autre chargé de discipline. Il ne peut pas me saquer, mais moi non plus. Je pense qu'il serait préférable de me tenir loin de lui.

Kanamé Kuran: Je ne lui ai pas parlé, mais j'ai su immédiatement ce qu'il était: Un sang-pur. Tu sais, les plus puissants des vampires? Oui, ben, il y en a un dans la Night Class. D'après ce que j'ai entendu, il est président du dortoir de la Nuit.

Ichijo Takuma: Ah...Lui, c'est un vampire. Il est gentil, et je vous jure qu'on ne croirait pas qu'il est de ceux qui appartiennent à la Nuit, avec ses cheveux blonds comme le soleil et ses yeux verts étincelants... Il m'a proposé de l'aide sans savoir qui j'étais. Je ne sais pas si je l'aurai fait si j'avais été à sa place, honnetement. Et dire que je l'ai repoussé quand il me proposait de m'aider en cours pour mes notes... Je vous jure, des moments, je peux être stupide!

Aidou-senpai: Heu...Oui...Donc, je lui ai pas parlé, par contre, je sais que la majorité des filles craquent pour lui, vu comment elles criaient son nom...Comment peut-on avoir autant de succès en ne voyant les filles qu'à la fin de la journée, franchement ?

J'ai fait le tour de la journée...En fait non. J'ai (re) eu un incident. Heureusement que papa était là, et que j'étzis avec la Night Class à ce moment-là! Disons que papa m'a énervée, et que ses fleurs sur son bureau en ont payé le prix. Apparemment (et c'est bien fait pour moi) , un vampire de la Night Class peut controler le feu. Je n'ai donc pas été soupçonnée dans l'affaire. Mais j'ai l'impresssion qu'Ichijo-sempai m'a regardé bizarrement quand je suis partie...Je devrais peut-être faire attention à ce que je fais à présent.

Qu'est ce que je raconte?Je dois toujours faire attention! Même si Ichijo-senpai est là ou pas! Je ne dois pas relacher la pression, sinon, ce ne seront pas les fleurs qui en payeront le prix, mais peut-être quelqu'un de mon entourage... Et ça je ne le permettrait pas!

PDV Ichijo

Il était près de 4 heures du matin, quannd ma classe et moi quittâmes la salle de classe, après s'être refait sermonné à cause de l'incident du vase. Kanamé ouvrait la marche comme d'habitude tandis que je me plaçai derrière lui. A ma suite, Aidou-senpai et Kain-senpai discutaient. Curieux, je dressa l'oreille:

Hé, tu as vu la nouvelle, disait Kain.

_Tu veux rire?On ne peut pas la rater, avec le violet de son uniforme...Je me demande pourquoi elle vient à nos cours alors que c'est une humaine...

_ On devrait demander à Ichijo-san, il lui parlait tout à l'heure.

_En parlant de discussion, tu as vu, l'effrontée, elle ne m'a pas addressé un regard!

_Je suppose que par "elle", tu veux dire la nouvelle? soupira Kain.

_Qui d'autre? Tu as vu comment Sensei l'a parlé en cours? J'ai cru qu'il allait la tuer! Et puis, vu son regard, c'est elle qui a du avoir des envies de meurtres... Pourquoi tu as utilisé ton pouvoir en cours?

_Je ne l'ai pas fait volontairement...Je te jure que c'est vrai..Mais bon, je m'en fiche.

_Eh Ichijo-san! Comment s'appelle la nouvelle? Celle aux yeux glaciaux et aux cheveux noirs.

Ben, en même temps, il n'y en a qu'une, de nouvelle...
_Elle s'appelle Alliana, Aidou-san...

_Elle est belle, pour une humaine...Je me demande quel gout a son sang...

A ses mots, Kanamé se retourna, dardant ses yeux sur le blond aux yeux turquoise.

_Ai-je bien entendu, Aidou?

_Euh non...Kanamé-sama...Je parlais juste de...l'histoire des vampires.
Kanamé eut un sourire. Au fond, je savais qu'il n'était pas dupe. Mais il décida de jouer le jeu:

_Dois-je comprendre que tu t'es interessé au cours de Yagari-sensei?

_Oui, exactement, Kanamé-sama!

_Bien.

Il se retourna, suivi de près par Ruka, Shiki et Rima, qui discutaient entre eux.

_Eh ben...Tu as de la chance pour une fois. Tu devrais pas en abuser et faire attention à ce que tu dis. dit Akatsuki

_Désolé. Mais cette fille, Alliana...Elle est étrange et ça me plait. La prochaine nuit, je lui parlerai. continua Aidou-san, soudain songeur.

Je grinça des dents. La nouvelle n'est pas un jouet, franchement! Non pas que je n'ai pas l'habitude qu'Hanabusa veuille le sang de certaines filles ( d'ailleurs, il y a quelques temps, il avait essayé de mordre Cross-san, elle allait être contente de savoir qu'il ne lui courait plus après). Mais cette fille est nouvelle. Je me fis une promesse. Que quoi que cette fille ait de spécial, je la protegerais en essayant de découvrir son secret.

Alliana PDV

Je venais de me réveiller, je regarda l'heure: 7 h 15. Je soupira. Je ne dormais jamais beaucoup, mais bon là, c'était une des 1eres fois que je dormais aussi peu. A peine 6 heures sans compter les nombreuses fois où je m'étais réveillée...Je pris une douche, m'habilla et me fit une natte et je quitta ma chambre. J'ai du mal à m'habituer à mon uniforme, et à cette vie. J'arriva au self-service. J'aperçus Yuuki qui me fit signe de m'assoeir à coté d'elle. Sans me faire prier, je m'assis à sa table, elle me dit:

_Aujourd'hui, tu n'as pas cours, on est Mercredi, hors ce jour là, il y a classe que le matin...

C'est bien, ça signifie que je serais tranquille et que je pourrai faire ce que je veux. Surtout que normalement, la Night Class (dont moi) fait sport ce soir. Au menu: gym et escrime. tout ce que j'aime . Je pense pouvoir les battre, même si ce sont des vampires. Quoi qu'en gym, peut-être qu'une des fillles pourra me battre, par contre en escrime, ce sera du gateau. Je manie le sabre depuis toute petite, quand même!

Ils ne doivent pas beaucoup en faire puisqu'ils ont leurs pouvoirs et leurs crocs pour se battre! Logique non?

Quelques heures plus tard.

J'étais en compagnie de Takuma qui me faisait une grande conversation sur la beauté de la nuit, auquel je ne participais que par des hochements de tete , que le vampire aux yeux turquoises ( vous savz, celui qui était poursuivi par toutes les filles de la Day Class) s'avança vers moi, tout sourire. Qu'est ce qu'il me voulait?

_Salut, tu es la nouvelle? Suis-je bête, je m'en serai souvenu si j'avais vu la couleur violette de ton uniforme...commença t-il

...Ok, sauf qu'il m'avait déjà vue hier. Bizarre ce mec.

_Voudrais-tu que je te fasse faire un tour des batiments?

_C'est très gentil de me le proposer, mais hier je l'ai déjà fait toute seule.

Traduction: Je suis assez grande pour me débrouiller toute seule!

_Oh...Dommage. Mais si tu es là, dans ce cours de nuit, c'est que tu connais le petit secret de la Night Class, n'est ce pas?

_Hanabusa...commença Takuma, les dents serrés.

_Oui.

_Pardon? dirent les deux garçons en même temps, interloqués.

En soupirant, je répéta posément:

_Oui, je connais votre secret.

_Comment?

_Mes parents adoptifs ont été tués par des vampires.