A/N : écrit en réponse "bijoux et perles" pour la commu LJ 7 Couples.


Un bijou. C'est fou ce que ça peut représenter, un bijou. Quand on pense que c'est si petit, si insignifiant en apparence, le pouvoir qu'ont les bijoux devient vite assez surprenant.

Karen se souvient du premier bijou que Harry lui a offert. Un petit bracelet très fin, très féminin donné après leur cinquième rendez-vous. Ce jour-là, Karen a été submergée par la force qui se dégageait de ce qui n'était en réalité qu'un petit fil en argent, parce que ce que ce bracelet voulait dire, c'était « je souhaite aller plus loin avec toi » et Karen qui était tout de suite tombée amoureuse de Harry n'aurait pas pu être plus heureuse.

Il y a eu plusieurs autres bijoux ensuite – des colliers, des boucles d'oreilles, des broches. Symboles d'un premier baiser, d'une première nuit à deux, d'un emménagement. Et puis, la bague. En or, avec un diamant brillant, mais pas autant que les yeux de Karen quand elle a dit « oui, oui, oui, Harry, oh mon Dieu, oui. » Une bague magnifique au doigt de la future mariée, et puis une alliance est venue la rejoindre, dix mois plus tard. C'était un jour de juin et Karen la plus heureuse jeune mariée du monde.

Et puis la routine s'est installée, et les cadeaux se sont faits moins nombreux, mais ils en étaient d'autant plus précieux, n'est-ce pas ? Une broche par ci, une montre par là. Harry remplissait encore son rôle de mari et Karen était comblée. Les bijoux ne témoignaient peut-être plus la passion ardente des premiers jours, mais l'amour casanier et l'affection habituelle ne sont pas désagréables pour autant.

Seulement, pour la première fois aujourd'hui, un bijou vient de tomber entre eux comme le signe d'un éloignement. Trompée, baffouée, blessée dans sa dignité, dans son amour propre, dans son amour pour son mari, Karen comprend : ce collier qu'elle a trouvé dans les poches de son mari n'est pas sous le sapin. Il est pour une autre femme.

Aujourd'hui, un bijou ne veut plus rien dire d'autre que souffrance et pour la première fois de sa vie, Karen a l'impression que son alliance brûle son doigt. Que ce bijou là n'est que mensonge. Plus rien ne compte car ce collier est attaché autour du coup d'une autre.

C'est incroyable, la force d'un bijou. Ca fait pleurer les femmes, ces petits bouts de pierres et de métal. En tout cas, ça fait couler des larmes sur le visage de Karen.